Bilan de l’opération EcoWatt Bretagne hiver 2008-09

Ouest EcoWatt fait le bilan de l’opération d’appel à la maîtrise de la consommation d’électricité aux périodes de pointe pour la région Bretagne lancée l’hiver dernier.

5 alertes oranges (8, 9 et 11 décembre 2008) et 4 alertes rouges (journées du 6 au 9 janvier) ont été lancées. Elles correspondent à des journées très froides avec des écarts de températures de -5 à -9 degrés par rapport aux normales saisonnières.

La consommation la plus forte a été atteinte le 7 janvier 2009, avec une pointe à 17 150 MW, supérieure de 1 000 MW au dernier pic de décembre 2007, soit l’équivalent de la consommation d’une agglomération d’environ 1 million d’habitants.

Quelques 9 000 inscrits sur le site internet d’EcoWatt ont bénéficié d’un système d’alertes par mail ou par SMS. EcoWatt  indique toutefois que "le nombre n’a pas permis cet hiver d’obtenir un effet significatif et visible sur la courbe de consommation du réseau transport d’électricité, lors des périodes de pointes".

En parallèle, une enquête d’opinion réalisée par RTE auprès d’un échantillon représentatif de la population de la région Bretagne, montre que la mise en oeuvre des "bons gestes énergie", a representé l’équivalent de la consommation d’une ville de 4 000 habitants.

Ce n’est qu’un début, et l’initiative sera reconduite pour l’hiver 2009-2010. Rappelons que la région Bretagne ne produit que 8% de l’électricité consommée.

[Modification 7/05/2009 – 13h15]

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Furfur

Bonjour, Je ne comprends pas, vous dites qu’Ecowatt a représenté l’équivalent de la consommation d’une ville de 4000 habitants Plus haut dans l’article, vous parlez de seulement 9000 inscrits J’ai du mal comprendre, pourriez vous donner plus de détails Mille mercis

enerZ

Des précisions ont été apportées et devraient lever vos doutes….

Econome

Ce qui montre que même sur les publics les plus engagés dans la maîtrise de la consommation électrique (bravo au 9000 inscrits), le discours sur le chauffage électrique facile, pas cher et non problématique perdure. Et le résultat reste le même, la consommation électrique ne cesse de progresser avec des pics de consommation lors des périodes de chauffage en augmentation constante… Pourtant cette électricité de pointe produit énormément de CO2 et en produira encore plus vue l’inquiètante augmentation du chauffage électrique en France. Les comportements économes doivent prendre le dessus en matière de chauffage et choisir d’autre solution que le mono-énergie. Les systèmes traditionnels de chauffage ont certainement encore à apporter pour éviter ces pointes électriques d’hiver. Le discours d’Eco-Watt pourrait être celui là.

pasnaif

courbes journalières de RTE, on voit que l’influence de la température fait monter le “fond” de la courbe de consommation – pas étonnant, vu que le froid ne se produit pas uniquement  durant 30minutes en pointe mais pendnant en gros 1 à deux jours minimum. Les maisons particulières participent à cette hausse du “fond”, c’est à dire augmentent leur appel de puissance uniformément durant les 24heures d’horloge. Mais qui fait le violent “plateau” du matin, de 8:00 à 13:00? * Les maisons particulières? Impossible, voir plus haut, * Les immeubles d’habitation? Encore moins possible, leur inertie thermique les fait répondre en 24heures, étalant leur appel sur plusieurs jours. Alors qui ou quoi? La réponse se trouve dans les courbes des samedis: ** Les centres commerciaux, tout comme les comemrçants? Non, c’est le samedi qu’ils tournent le plus, ** Les écoles? Peut-être mais pas visible, ** Le tertiaire? Eh oui, c’est le seul secteur qui reste et qui ne chauffe que de 7:00 du matin et amenuise ses appels vers 15:00, une fois reconstituée la chaleur perdue de nuit. Il y a donc une question tarifaire EdF à revoir pour “matraquer” ces usages tirant 4 fois la puissance nécessaire durant le 1/4 de la journée, cqfd. Par contre, l’idée d’EcoWatt est d’inciter des gros appels à se couper en pointe et le plus commode est constitué de tous les chauffages électriques, leur coupure durant 2 heures étant insensible au confort, même dans les pires conditions. Mais comme ces coupures “style Ecowatt” sont basées sur le volontariat et qu’elels se produisent à des moments où la population active est dans le métro ou en embouteillage ou au supermarché local, seuls les retraités peuvent efficacement y participer. Il faut équiper gratuitement de compteurs intelligents les immeubles électriques, ne coupant qu’une partie de l’installation et télécommandés par Ecowatt, idem pour les maisons particulières moyennant une ristourne, rien ne pouvant être gratuit éternellement. Alors l’EdF, qu’en pense t-on?

Econome

Merci de ces précisions qui malheureusement disent que l’on ne sait pas ! Mais en attendant ces compteurs dits intelligents qui coupent le courant quand vous n’êtes pas chez vous au bon vouloir de réseau (quelles conséquences sur les matériels à domicile et nécessité de doubler toutes les installations électriques), le seul discours à tenir, parce que le seul disponible aujourd’hui pour contenir ces pointes, est d’inciter à se chauffer avec d’autres énergies et être Econome avec l’électricité là où son usage est indispensable.

5
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime