Cogénération : RWE prévoit de planter 10 000 Ha d’arbres

RWE envisage d’étendre ses activités relatives à la biomasse et, en particulier, à l’utilisation du bois comme combustible dans les centrales de cogénération.

Les installations de cogénération fonctionnent sur le principe de la production combinée de chaleur et d’électricité. Et c’est justement en raison de la production combinée d’électricité et de vapeur, qu’elles sont considérées comme particulièrement économes en énergie.

Cogénération : RWE prévoit de planter 10 000 Ha d'arbres Pour garantir l’approvisionnement de ses 4 centrales de cogénération biomasse à base de bois, au cours des quatre prochaines années, la filiale RWE Innogy Cogen a signé un contrat avec la pépinière forestière P & P, basée à Eitelborn, en Allemagne.

L’accord prévoit la plantation de 10 000 hectares d’arbres à croissance rapide pour un rendement attendu de 10 tonnes de bois séché par hectare et par an.

Autre avantage : le bois est aussi et avant tout un combustible neutre en carbone. Cela signifie que l’utilisation du bois pour la production d’énergie ne créée pas plus de CO2 que la plante en a rejeté pendant son cycle de vie.

À l’heure actuelle, RWE Innogy Cogen opère essentiellement en Allemagne. Mais l’entreprise n’exclu pas d’étendre son activité dans toute l’Union Européenne, voire au-delà !

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
12 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Guydegif(91)

Bonnes idées à reprendre pour la piste biomasse –> énergie/cogénération et nos poumons….car avant d’être bois, les feuilles font la conversion CO2 –> O2 pour nos poumons ! Donc 2 filières à consolider / mettre en place chez nous: + des jobs et vocations en perspective ! De quoi Conforter/Consolider un peu plus nos ha de forêts ! A+ Salutations Guydegif(91)

Momo

Cher Guydegif91 , Votre enthousiasme fait tjrs. plaisir a voir et a lire …. Mais : 1 reacteur EPR de 1600MWe , utilise pendant 7500H / an ( un minimum pour ce genre de machine ! )produira , a lui seul ,12millions de MWh , soit environ 10 milliards de thermies ( 1Th = 1,16 KWh , on arrondira a 1,2 ) Le bois SEC ( comment vont-ils le secher ? sachant que cette biomasse verte contient , vivante a la coupe , 50 a 60 % d’eau , qui est , elle , un tres mauvais combustible , ts. les pompiers du monde vs. le diront ! )a un pouvoir calorifique de 4000Th / tonne env.Il faudrait donc 2,5 Millions de tonnes de ce-dit bois sec pour equivaloir a cet EPR ( ne parlons pas des pbs. de logistiques production / transports / manutention …. )soit 250 000 Hectares de ces forets ” a cycles courts ” ( faudra-t’il les irriguer pour arriver a ces rendements en combustible sec final ? et des engrais ? Aie , Aie , Aie ! ….)Et on est loin des ” petits ” 10 000 Ha envisages ( ils produiront REELLEMENT qd. ? )par REW … qui , en conclusion , va encore importer longtemps des MWh electro-nucleaires , n’en doutons pas un instant , et avaler des mega-tonnes de fioul , de charbon et de lignite … Qt. aux jobs a creer ds. nos belles forets francaises , parlez-en a nos exploitants forestiers bien au(x) fait(s) des problemes ( et pas + c….. que les RWE boy’s ), vs. verrez bien ce qu’ils vs. en diront …. Mais bon vent AUSSI a ces ( petites ) initiatives ds. ce domaine ( si ce devait etre ” en grand , l’Europe ressemblerait vite au Sahel , la ou ils n’ont que le bois pour avoir un minuscule semblant de survie , ce serait dommage , non ?

Patlee6675

J’en ai marre de toute cette désinformation ! Même l’ademe s’amuse à inciter le public à suivre la filière bois énergie. C’est encore un faux problème qui ne résolvera pas les problèmes de pollution. Il faut bien comprendre que tout ce qui brûle pollue. Le bois est guère moins polluant que tous autres combustibles puisque ceux dont ont nous vante l’avantage ont autant d’inconvéniants.( gaz= pluies acides) De +, c’est vrai que si tout le monde s’y engageait ce serait catastrophique puisqu’il faut bien + de temps pour qu’un arbre pousse qu’il n’en faut pour le brûler. C’est la même stupidité qui a faillit conduire l’Europe sur la voie des biocarburant à base de denrées alimentaires ! Le bois représente des enjeux faciles à exploiter pour tous les lobbyings qui le contrôle. Et nous voyons à quel point cela peut devenir dangereux pour la planète.(Le pérou se lance dans l’exploitation à grande échelle de sa forêt alors qu’en Amazonie ou en Asie la déforestration continue !) Ras le bol de ses propos mensongés qui disent que le bois est neutre en carbone ! Si un arbre peut vivre 100 ans et diffuser de façon lente et régulière son carbone, cela reste de la pollution naturelle et planifié dans le temps. Or, si l’on se met à brûler un arbre de 50 ans disons en une semaine, il va bien rejeter dans l’atmosphère autant de CO2 dans cette même semaine qu’il l’aurait fait sur 50 années ! Ce qui prouve bien que la combustion accéléré du bois n’est pas neutre et que multiplié par un nombre X d’arbes vendus par des gogols prêt à faire du fric au mépris de l’air, cela me révolte. Nous ne sortirons la planète de cette montée en puissance liée à la mondialisation qui engendre surcosommations et pollutions diverses qu’en améliorant des industries sans combustion même si la fabrication en mécessite actuellement puisque nous n’avons pas résolu ce blème. Demandez la newsletter qui paraît chaque semaine à ; patrick25^neuf.fr ou visité le blog ;

Pasnaif

Quelque chose cloche dans votre démonstration: Si on ne brûle pas dans une bonne chaudière le bois qui pousse naturellement, ce bois naturel va se désagréger en CO² + Méthane, donc il y aura forte augmentation de GES car le CH4 est 140fois plus GES que CO². D’autre part, même sans ce défaut, le bois qu’on coupe et brûle sera remplacé par un arbre “neuf” qui capturerar une quantité égale de carbone: Forêt + brûleur sont un système clos dans lequel le carbone ciecule en circuit fermé, la source de chaleur étant le soleil. Le tout est de ne pas brûler le bois à un rythme plus rapide qu’il ne repousse, sinon on augmente le volume CO² atmosphérique.Ceci dit, vous avez raisons de dire qu’il ne faut pas brûler le bois n’importe comment et éviter les poussières actives, la dioxine en traces et autres misères.

Patlee6675

Vous admettez, seulement à la fin qu’il ne faut pas brûler le bois n’importe comment ! C’est déjà pas si mal…Mais qui va contrôler ? A l’heure actuelle, la quasi totalité de nos usines d’incinérations (et pire sur le plan mondial) émettent de forte quantité de produits toxiques dont la dioxine ! Et que fait l’Etat si ce n’est rien depuis 30 ans mise à part ce “Grenelle” qui n’est qu’un leurre.(même si c’est un premier pas. En plus, ce dont vous ne voulez pas admettre dans ma démo, c’est que le bois naturel écoule son C02 de manière lente et en re-captant la nuit. Ce qui fait que l’arbre vivant en lui même relache une part négative de CO2 puisqu’il donne et reprend le même jour. Sinon, avec la quantité de forêts sur terre, nous serions déjà asphixié. OR, si vous brûlez, non seulement vous allez dégager en quelques heures ce que l’arbre aurait mis un an à relacher,mais en plus vous ne recaptez rien…Est-ce que là vous au moins, vous captez ? Donc comme je le disais, si tout le monde se met à suivre bêtement cette filière (qui vous rapporte d’ailleurs de l’argent si vous y travaillé et vous aveugle à ce point) La combustion deviendrait vite surréaliste. Quand à vous entendre dire qu’il faut effectivement moins vite brûler que de planter, cela ne suffit pas car ce n’est pas de planter qu’il s’agit, mais de longues années à laisser pousser ! OR, vous n’avez qu’à aller dire cela aux multinationales qui exploitent la forêt Amazonienne ou celle d’Asie ou encore les futures exploitations massives aux Pérou ! Et là , il faut bien admettre la nécessité d’abandonner cette filiaire pour le chauffage. La déforestration est bien réelle. Si vous la cumulez à toute la surface boisée au monde qui brûle à cause des incendiares, c’est affolant et représente pour l’instant autant de pollutions.

Dan

Je suis en grande partie d’accord avec Patlee6675, pour le bois comme ailleurs, il y a beaucoup de mauvaises informations et le bilan global n’est pas aussi rose qu’on le dit. A titre informatif, documentez vous sur le chauffage au bois au Canada et en Suisse. Il y a encore ou… déjà des gens qui croient qu’un poêle à bois (a fortiori flamme verte) n’émet pas de CO2 ! Voir les conclusions de l’étude CARBOSOL sur la pollution particulaire hivernale. Rien n’est vert et aucune énergie n’a un bilan carbone nul dans l’instant. Si utiliser le bois comme chauffage conduit à attendre 50 ans (même moins) pour rééquilibrer le bilan, c’est trop tard.

Carbonix
Patlee6675

Merci les gars (Dan & Carbonix), je commençais à désespérer. Il faudrait vraiment de toute urgence que le monde prenne conscience qu’il faut vite arrêter toutes les sources d’énergies qui nécessitent une combustion. Sinon, avec la montée en puissances des pays émergeants, nous courrons à la catastrophe. D’ailleurs de nombreuses études le prouvent, malgré nos efforts en matière d’économies d’énergie, la pollution au CO2 ne cesse d’augmenter. Mais je rappelle pour ceux qui ne comprennent toujours pas que cela nécessit forcément de continuer à produire encore qlqs années en minimisant les dégats avec les énergies actuelles afin de créer les outils nécessaires aux technologies propres. Le problème c’est que les gouvernement freinent cette action comme ils l’ont fait depuis 40 ans lorsqu’ils ont préféré comme des cons à passer le fric dans le nucléaire plutôt que dans les bio-énergies. Il va vite falloir combler le retard car l’effet boule de neige, lorsqu’il sera engagé sera quasi irréversible et risque fort de nous conduire en un siècle à de sacrées catastrophes. Mais qui veut bien nous écouter !

Dan

Mon intervention sur le bois énergie visait simplement à attirer l’attention sur le fait que cette énergie comme toutes les autres peut rapidement produire des effets antiécologique si elle est mal employée (poêle à bois en ville) ou systèmatisée (risque de déforestation). La combustion n’est pas une solution de masse pérenne. Sur ce point, je suis d’accord avec Patlee6675. En revanche, je suis en total désaccord avec, je cite “les gouvernements freinent cette action comme ils l’ont fait depuis 40 ans lorsqu’ils ont préféré comme des cons passer le fric dans le nucléaire plutôt que dans les bio-énergies”. Je rappelle que ces “cons” ont permis à la France de produire 5000 TWh d’électricté sans carbone et d’éviter 5 milliards de tonnes de CO2 par rapport au charbon (voir mon commentaire dans l’article “Record d’importation sur le réseau électrique belge”. Maintenant une question : si on avait mis l’argent dans les bioénergie,commment produirait-on l’électricité aujourd’hui ??

Momo

Au fait , Patlee 6675 , c’est quoi EXACTEMENT pour vs. les ” bioenergies ? Elles produisent de l’energie ( sous quelle(s) forme(s) ? ) a partir de quoi ? Bio veut bien dire ” vie ” , donc ” carbone ” sur cette planete ! Et qui dit carbone dit forcement CO2 au bout de la chaine de transformatio(s) , quelle qu’elle soit , par combustion directe , gazeification , pyrolyse , degradation enzymatique / biochimique , via le CH4 ou autres … au bout du bout il y a tjrs. formation finale de CO2 ( + ou – accompagne de diverses cochonneries en + !) A part le nucleaire et accessoirement le solaire direct ou indirect comme l’hydraulique ou l’eolien , ON FAIT COMMENT pour avoir du confort et une belle longevite statistique ( pour les 8 ou 9 milliards de ” cons ” que ns. allons bientot etre sous peu ici-bas ) sans trop empoisonner notre atmosphere ? Des annees que je pose la question , y compris ds. ces echanges internet … Et y a jamais person qui repond ! J’attend , Merci de me faire signe si reponse serieure

Momo

Au fait , qq’un peut-il me dire si je me suis trompe ds. mes calculs thermiques d’hier soir ? Les arbres ” a cycle de croissance court ” sont coupes apres 5 a 10 ans maxi ( selon terrains et meteo locale ) , donc pour remplacer la production d’energie d’1 seul EPR ( et en comparant les KWh electriques produits ds. ce cas avec les thermies non electriques produites ds. l’autre cas ! ce qui n’est JAMAIS vrai il y a helas tjrs. ces % de rendements chaudieres ou poeles ….)il faudrait de 1million 250 mille a 2 million 500 mille hectares de plantations de ces arbres …. Et des ” cons ” ns. ont dotes depuis 30 a 40 ans de 58 reacteurs , soit une bonne trentaine de ces EPR futurs ! Si je calcule bien ( mais peut-etre je me trompe ? , merci de me le signaler )cela ns. a evite de couvrir le Pays tout entier de plantations ” d’arbres a bruler ” , avec plus un seul Ha d’autres ” cultures pour manger ” … Misere , comment aurions-ns. fait pour si bien vivre ds. ce Pays , et si longtemps ? Et en exporter tant de bouffe et tant de TWH ? QUI peut me le dire ?

Momo

Bon , visiblement personne ne me repondra la-dessus , pazs plus qu’a Dan qui attend depuis si longtemps , lui aussi , une reponse chiffree coherente Bon vent a ts. qd. meme , et beau soleil

12
0
Laissez un commentairex