Comme prévu, l’Italie revient vers le nucléaire

Le gouvernement italien a approuvé finalement le 10 février, après une loi adoptée par le Parlement l’été dernier, le décret sur les modalités d’application de retour de l’Italie à l’énergie nucléaire.

"Le Conseil des ministres a approuvé de manière définitive le décret qui détermine le parcours à suivre pour relancer le nucléaire" précise un communiqué du ministère du Développement économique.

La construction des centrales démarrera en 2013 pour une mise en service prévue en 2020.

Le décret prévoit également la gestion du démantèlement des centrales nucléaires, la création d’un dépôt et d’un centre de traitement des déchets en Italie.

Selon un récent sondage de l’institut Demopolis auprès de 1.002 personnes, seuls 37% des Italiens sont favorables à la construction d’une centrale dans leur région et 53% sont contre.

Le retour au nucléaire reste un axe prioritaire du gouvernement de Silvio Berlusconi, qui veut réduire la dépendance énergétique du pays et faire ainsi baisser le prix de l’électricité.

Rome s’est fixé pour objectif de produire d’ici à 2030, 25% de ses besoins en électricité grâce au nucléaire.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
dede29

Pour information ,ce n’est pas si facile de relancer le charbon en Allemagne !   

1000 mille

(selon BOTUL) le tour de la France d’arrêter cette ineptie ?

Dan1

L’Allemagne ne reviendra probablement jamais au nucléaire, pour la bonne et simple qu’elle… n’en est pas sortie ! Contrairement à l’Italie qui a démantelé sa filière. L’Allemagne fabrique encore environ 140 TWh/an avec du nucléaire, ce qui représente presque 1/4 de sa production, on ne peut pas appeler ça une sortie. Par contre, elle va peut être stopper ce programme idiot qui consiste à brider la production des centrales déjà en service au profit de la production EnR, mais surtout des centrales à charbon-lignite. Là, il s’agissait tout simplement de continuer à avoir les inconvénients du nucléaire sans en avoir les avantages. Quand on lit le bulletin électronique, on s’aperçoit que pour les centrales charbon-lignite, c’est bête, je cite : “il devient de plus en plus difficile d’exploiter une centrale au charbon en pleine charge sur de longues durées, à cause de la part croissante que les énergies renouvelables doivent assurer dans le mix énergétique”. On va bientôt entendre le cri du charbonnier Allemand : “Les EnR m’ont tué”  Et après on voit que les investisseurs ne veulent plus investir dans cette filière. Bizarre, pourtant la production de charbon est toujours massivement subventionnée. Bon ben si investir dans le charbon, ça devient plus compliqué qu’investir dans le nucléaire, on fait quoi ? On met 200 000 éoliennes en Allemagne ? Pour une affaire de cette importance, il faut demander l’avis de notre ami “kohle nein danke” qui doit être en grande jubilation.   

marcob12

Pour produire d’ici 2030 25% de leur électricité via le nucléaire il leur faudrait 7 à 8 EPR. Avec les français qui peuvent fournir le combustible et les centrales juste à côté il n’y a guère que le coût financier de ce projet et l’état des finances italiennes pour freiner les ardeurs. Avec leurs obligations coûteuses (10 GW d’éolien à installer d’ici 2020) en matière de renouvelables (le nucléaire n’en fait pas partie), cela promet un montant d’investissements énergétiques délicat à gérer. Etant pessimiste sur la durée de la crise actuelle je doute qu’ils aient les moyens financiers de leurs ambitions. Qui sait ?

Sicetaitsimple

“Bon ben si investir dans le charbon, ça devient plus compliqué qu’investir dans le nucléaire, on fait quoi ? On met 200 000 éoliennes en Allemagne ? ” Aujourd’hui, l’équation est tellement compliquée que c’est effectivement ça!Et on freine tout d’un coup au maximum (comme en France) parce qu’on s’aperçoit qu’il il y entre 3000 et 4000MW de PV ( je n’ai pas encore vu le chiffre exact) installés en 2009, et que tout d’un coup on se rend compte que ça va couter très cher si ça continue..C’est de la schizophrenie, et les electriciens de se défendre en faisant plein d’annonces de CCS et autres, tout en disant “le projet, c’est 2Mds€, moi je mets 1Md€, qui paye le reste? annonce récente RWE que je n’ai pas le temps de chercher, mais en gros c’est ça. Quand on se met dans une nasse, il y a un moment ou ça devient compliqué….Merckel a un ou deux ans pour sortir de la nasse et retrouver un peu de liberté d’action.

Sicetaitsimple

Avant même de trouver les financements, il va falloir trouver les sites…Construire quelque chose en Italie, c’est un poême…Les financements ne sont pas forcément un problème compte tenu de la nature a priori durable des prix élevés de l’electricité en Italie. Pareil pour les 10GW d’éolien dont vous parlez, je ne pense pas que ce soit un réel problème.

trimtab

C’est hors sujet pour ce breve, mais c’est tellement ENORME qu’on peut guere laisser passer ça ! Et on plus vous vous contredisez : “puisqu’au fur et à mesure les économies servent à financer d’autres programme d’efficacité énergétique…” Et la voiture (et autres transports) éléctrique ne sont ils pas une ‘recherche d’efficacité énergetique’ ???!!! et après vous dites: “(*) vous ne croyez tout de même pas au grand bluff de la voiture électrique ?!” Je pourrait mettre ici une liste de centaines de liens de tous ceux qu’ils sont entrain de nous ‘bluffer’, et à vous croire ils sont tous des ‘fous reveurs’. Ca fait quand même beaucoup de monde qui se trompe de chemin et qui nous ‘manipule’. Ou sont ils simplement des gens sensé qui on compris que ‘l’apres petrole’ arrive, que la technologie ICE est minable et a vecu son temps,  et que ‘l’electrification’ de nos transports est en route (du millions de velos electriques chinois fabriqués chaque années, au TGV, en passant par le grand retour des tramways, et des CENTAINES de projets de 2,3,4 roues ‘electro-urbain’). Ou Sont ils simplement ceux qui voyent Le BIG PICTURE du transport futur qui commence à se dessiner sous nos yeux, car ils ne sont ni aveugles, ni sourd, comme vous semblez être ! Si l’arrivée de l’automobile était probablement le plus grand ‘boulversement’ socio-economic dans l’histoire de notre modeste espece, d’apres vous son ‘electrification’ (de toute autre forme de transport) sera donc le plus grand ‘bluff’ socio-economic jamais perpétré ! Peut on être aveugle et sourd à ce point ? trimtab

7
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime