EDF EN autorisé à construire un parc éolien de 150MW

enXco, la filiale américaine d’EDF Energies Nouvelles, obtient l’autorisation des autorités du comté de Solano en Californie pour construire un parc éolien de 150 MW.

Ce nouveau parc d’envergure détenu par EDF Energies Nouvelles renforce la forte présence du Groupe en Californie.

Situé sur le comté de Solano en Californie, le projet de Shiloh II comprend 75 turbines de 2 MW fournies par le fabricant allemand REpower. Il bénéficie d’un contrat de vente d’électricité de 20 ans avec la compagnie électrique américaine Pacific Gas & Electric. La construction du parc devrait s’achever fin 2008.

Ce projet fait suite au parc éolien Shiloh I, également de 150 MW, développé en 2005 pour compte de tiers et renforce la présence du Groupe en Californie, état fortement engagé dans la promotion des énergies renouvelables.

Shiloh II est le 15e parc éolien détenu par enXco en Californie et porte la capacité du Groupe dans cet état à 448 MW bruts.

         

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Andrew

Ou sont-elles nos traditionnelles réactions anti-éoliennes des ayatollahs du nucléaire?Difficile de s’adapter à la schizophrénie d’EDF (entre nucléaire et éolien…)

Dan

La maladie d’EDF semble relativement limitée. Elle met un pied dans l’éolien mais avec tout de même assez peu de TWh produits (simple constat), en revanche elle obtient des effets immédiats sur l’image, car en matière d’étendard de l’énergie verte ont a rarement fait mieux que les éoliennes. Ce qui est malheureux, c’est que la Californie s’alimentent encore en électricité produite au charbon… dont une part provient d’états voisins. Selon la base de donnée CARMA, la Californie produit 197 TWh (plus du tiers de la France donnée à 565 TWh) en émettant 79 millions de tonnes de CO2 (contre 46 millions de tonnes pour la France) ! la production est à 47% fossile, 17,5 % hydraulique, 15 % nucléaire et seulement 16,5 % renouvelable. La communication de la Californie est impeccable et elle a effectivement une grosse marge de progrès ! Allez Arnold un petit effort, avec ou sans EDF.

Hayabs

A première vue, c’est effectivement schizophrénique de la part d’EDF d’avoir freiné l’éolien en France pendant si longtemps et de s’être tout à coup promulgué défenseur des énergies renouvelables :)))) Ne rêvons pas (de belles images de COM)! La prise de contrôle de SIIF, maintenant EDF Energies Nouvelles, correspond à la mise en place de tarifs de rachat nationaux attractifs et à l’obligation alors de plus en plus pressante de racheter le kW éolien injecté avec difficultés sur le réseau par les premiers développeurs pionniers (alors) indépendants…après avoir blindé les circuits administratifs et résisté le plus longtemps possible. Après tout, on n’est jamais mieux servi que par soi-même! Maintenant qu’EDF a investi le marché américain, nuls doutes que l’Asie constitue la prochaine cible de notre entreprise “nationale”…bien que ces marchés n’ont surement pas besoin de nos capitaux. Mais ne jettons pas totalement la pierre (qui amasse des profits) à EDF. Preuve que les mentalités peuvent changer, ils ont investi dans les hydroliennes…anglaises MCT.

Blogecolotrader
Geo

Juste un petit détail concernant EDF et EDF EN : en début 2006, ils ont refusé ( par écrit ), via leur filiale EDEV qui a répondu au nom d’ EDF EN, de participer à un projet d’énergie renouvelable franco-français sans même en ouvrir la partie technique !!!!!!! Seul l’avenir leur donnera tort ou raison, mais aujourd’hui, ils ont l’air assez creux et pas du tout concernés par l’évolution en bien de la planète.

Rageous

Comme elle a l’air d’avoir échappé à la vigilance d’Enerzine… et qu’une bonne nouvelle comme celle là, c’est bon de la faire partager à tous… Les Echos du 15 avril “Théolia termine l’année 2007 dans le rouge” “Exploitant français de fermes éoliennes détenues à près de 17 % par General Electric (GE); perte net de 48,8 M d’€ en 2007 contre un bénéfice de 4 M en données retraitées l’année précedente. Le groupe explique que son résultat net a été affecté par une dépréciation de la survaleur née de l’acquisition de fermes éoliennes de GE Financial Service. En affichant un résultat opérationnel courant de 26,9 M Theolia a par ailleurs déçu les attentes des analystes qui misaient plutôt sur une fourchette de 30 à 35 M d’€, objectif précédemment annoncé par le management. Cette contre performance serait liée selon l’entreprise “aux mauvaises conditions de vent sur les fermes éoliennes en Allemagne au second semestre”. A elles seules ces dernières auraient générées un manque à gagner “d’environ 4 M d’€ en terme de résultat opérationnel. A 19,45 € l’action, Theolia a dévissé de 5,35 %, hier (le 14-04-2008) à la Bourse de Paris avant même la publication officielle des chiffres.”

Enerzine

Enerzine a diffusé cette information le 16 avril sous l’intitulé :2007, une année de transformation majeure pour TheoliaLa rédaction

7
0
Laissez un commentairex