En 2020 les français, prêts à changer de chauffage pour moins polluer

En 2020, les Français placent l’écologie parmi leurs priorités pour leur mode de chauffage selon la troisième édition du baromètre sur le chauffage des Français réalisée par IPSOS pour Via Sèva en partenariat avec l’ADEME. Deux répondants sur trois sont prêts à changer de mode de chauffage pour accéder aux énergies renouvelables et faire des économies.

Quatre Français sur cinq encore chauffés au gaz ou à l’électricité

L’état des lieux en France est sans surprise : dans les villes de plus 20 000 habitants, le gaz (41%) et l’électricité (41%) sont les deux énergies les plus utilisées pour le chauffage. La vie quotidienne de deux tiers des Français (65%) est directement impactée par le montant de leur facture de chauffage. La majorité des foyers sont équipés d’un chauffage individuel (62%) et 36 % d’un chauffage collectif. Parmi ces derniers, la majorité dispose d’une chaufferie collective (73%), les autres, pour ceux qui le savent, sont raccordés à un réseau de chaleur (19%).

Les Français prêts à changer de comportement pour un chauffage plus propre

Les Français sont enclins à adopter une démarche plus active et sont prêts à 71% à changer de mode chauffage pour un système plus économique (à 71%), plus écologique (53%) et offrant plus de sécurité (34%).

La répartition du mix énergétique idéal pour le chauffage, privilégié par les Français, est composée de solaire, de géothermie et de récupération de chaleur (voir camembert en PJ).

Pour atteindre ce mix idéal, ils comptent sur les pouvoirs publics (74%, contre 67% en 2017) tant sur le plan global (Ministère, ADEME…) qu’à l’échelle locale (municipalité…) et les fournisseurs d’énergie (54%).

C'est maintenant !
Fournisseur Total direct énergie

10% de remise sur le prix de votre consommation d'électricité et de gaz !

Les réseaux de chaleur, de plus en plus attractifs

Les réseaux de chaleur renouvelables répondent à la plupart des exigences des Français. C’est le mode de chauffage le plus écologique en termes d’émissions de CO2 deux fois moins émetteurs que le gaz et presque trois fois moins que le fioul. Mais la moitié des sondés (49 %) en ont entendu parler mais sans savoir comment ils fonctionnent et vers qui se tourner. C’est pour cela que Via Sèva met tout en œuvre depuis le début des années 2000 via des campagnes de sensibilisation ou ce type d’enquête afin d’informer les Français sur les réseaux de chaleur. La dernière enquête d’Amorce[1] montre qu’ils sont la solution de chauffage la plus compétitive en termes de prix. Le taux d’équipement en réseau de chaleur a augmenté de 6 points par rapport à la dernière édition du baromètre en 2017.

Quand on leur a présenté les réseaux de chaleur, 76% des sondés se sont déclarés intéressés par un raccordement. Et 67% attendent que les candidats aux municipales de 2020 dans leur ville intègrent un réseau de chaleur fonctionnant aux énergies propres dans leurs propositions.

Mais ce n’est pas tout, plus des trois quarts des répondants (78%) seraient prêts à investir si un appel à financement participatif était lancé pour créer un réseau de chaleur fonctionnant aux énergies renouvelables dans leur ville ou leur quartier.

Mix énergétique idéal pour le chauffage

« Grâce à la connaissance et à la motivation des Français, une ère plus écologique pour le chauffage arrive avec plus de chaleur renouvelable, dans une logique de circuits courts. Le débat de la transition énergétique se focalise trop sur la production d’électricité et le transport qui ne représentent respectivement que 25% de la consommation finale d’énergie alors qu’en France 50% des besoins énergétiques sont consommés sous forme de chaleur. Pour décarboner notre pays, nous pouvons agir efficacement sur le confort des bâtiments à partir de sources d’énergies renouvelables partagées localement via des réseaux de chaleur ou des boucles d’eau tempérée.» conclut Guillaume Planchot, Président de Via Sèva.


Télécharger l’étude complète : ici

[1] Enquête AMORCE – Comparaison économique des modes de chauffage en 2017 – RCE 32 – janvier 2019

Ce qu’il faut retenir du baromètre 2019

Précarité énergétique

– 62% des Français payent plus de 50€/mois pour se chauffer et 65% déclarent que cette facture a un impact sur leur quotidien et 61% accordent de l’importance à l’équipement (et la facture) de chauffage pour choisir son logement

En action

– 69% sont prêts à changer de type de chauffage
– 95% souhaitent mener des actions concrètes en faveur de l’environnement

Et les réseaux de chaleur ?

– 76% sont intéressés par un raccordement à un réseau de chaleur
– 67% attendent de leur candidat aux municipales qu’il propose de créer un réseau de chaleur vert
– 78% seraient prêts à investir dans un réseau de chaleur à l’occasion d’une campagne de financement participatif

A propos de cette enquête Via Séva-IPSOS

Cette enquête ad hoc a été réalisée on line auprès de l'Ipsos Access panel du 23 au 28 octobre 2019. 1000 personnes âgées de 18 à 70 ans, résidant en appartement dans des agglomérations de plus de 20 000 habitants ont ainsi été interrogées, constituant un échantillon national représentatif de cette population. La représentativité de l'échantillon a été assurée grâce à la méthode des quotas (variables : sexe, âge, région UDA9) lors du recueil et l'échantillon a été redressé en termes de taille du foyer, sexe, âge et occupation de la personne de référence du foyer, région d'habitation (UDA 9) et catégorie d'agglomération.
A propos de Via Sèva

Via Sèva est le point de rencontre et d'échanges entre les gestionnaires des réseaux de chauffage et de climatisation, les collectivités territoriales, les organismes publics, les industriels, les équipementiers, les conseils en urbanisme et architecture et les associations d'utilisateurs. L'objectif de l'association est de favoriser la compréhension du grand public sur le fonctionnement des réseaux de chaleur et de froid.
Partagez l'article

 

[ Communiqué ]
Lien principal : www.viaseva.org

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires