« Energie solaire » : le nouveau dossier multimédia CNRS/sagascience

Où en est l’exploitation de l’énergie solaire en France et dans le monde ? Quelles technologies permettront son développement ? Quels en sont les freins ? Quelles sont les dernières avancées scientifiques dans ce domaine ?

Le vingtième dossier de la collection CNRS/sagascience s’intéresse à l’énergie solaire et à son devenir, dans le contexte du débat national sur la transition énergétique.

Cette animation grand public offre des clés pour comprendre les enjeux liés à l’utilisation de cette énergie, qui aurait le potentiel de couvrir largement nos besoins énergétiques, à condition de pouvoir la convertir efficacement et à faible coût.

Ce dossier multimédia est organisé en trois parties.

Les premières sont consacrées aux deux grandes voies d’utilisation de l’énergie solaire :

– la filière thermique, qui convertit le rayonnement solaire en énergie thermique permettant de chauffer, refroidir et produire de l’électricité,

– la filière photovoltaïque, qui convertit directement le rayonnement solaire en électricité grâce à l’effet photoélectrique.

Le dossier permet de revenir sur l’histoire et le développement de chacune de ces filières puis de découvrir les recherches menées dans les laboratoires du CNRS et les derniers résultats scientifiques associés.

La troisième partie, intitulée « les chiffres du solaire », est une infographie interactive qui illustre le poids réel de cette énergie dans la production de l’énergie mondiale.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
etehiver

Rien sur la conservation de l’énergie solaire de façon simple et efficace. La chaleur solaire peut être conservée du jour pour la nuit simplement, dans le sol avec quelques tuyaux sous terre tous les 2 à 3m , et même conservée de l’été pour se chauffer en hiver, comme cela fonctionne à http://www.dlsc.ca ( lire ) réellement depuis 2007 pour se chauffer après installation gratuitement, à perpétuité, sans la moindre pollution (pas CO2, pas de particules, pas de radioactivité, pas de catastrophes nucléaires, et très réel, pas une théorie imaginaire ). C’est une géothermie peu profonde sans pompe à chaleur à recharge solaire en été pour se chauffer en hiver, très simple et efficace. Enfin la chaleur solaire thermique à concentration à 300°C du jour, peut être conservée sous terre aussi, comme font naturellement les régions volcaniques avec géothermie naturelle sur des millions d’années, de l’été pour l’hiver, comme pour w.dlsc.ca , pour alimenter un générateur thermique d’électricité classique, qui alors fonctionne nuit et jour, toute l’année, même sans soleil l’hiver, gratuitement, à perpétuité, sans aucune pollution, ni inconnue technologique vue les géothermies profondes qui fonctionnent déjà, sans la nécessité impérative de recharge solaire à concentration en été, pour éviter leur épuisement à long terme. Il est effarant qu’on privilégie les études absurdes, alors qu’on néglige des solutions simples efficaces qui fonctionnent déjà.

1
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime