Filière photovoltaïque : les verts montent au créneau

Alors que la Commission européenne a présenté hier une communication évaluant les progrès des Etats membres pour atteindre leurs objectifs en matière d’énergie renouvelable (20% d’ici 2020), les eurodéputés Yannick Jadot et Eva Joly (Europe Ecologie – les Verts) étaient en déplacement en Bretagne.

Ils se sont dits inquiets de "la position butée du gouvernement français" et ont profité de leur visite dans une usine photovoltaïque à Lannion, pour soutenir la filière photovoltaïque "malmenée en France", tout en réitérant leur soutien à ce secteur d’avenir.

"Alors que la Commission européenne vient de rappeler dans sa communication, qu’il était essentiel de renforcer l’investissement dans les énergies renouvelables, il est inquiétant de voir que le gouvernement français fait cavalier seul, et agit de façon archaïque et déconnectée face aux enjeux énergétiques et environnementaux européens et français. Avec le moratoire décidé par le gouvernement, plus de 25 000 emplois du secteur sont aujourd’hui menacés, si l’on compte les centaines de PME qui ne pourront pas se relever de cet arrêt brutal de leur développement.

Alors que de nombreux Etats européens se lancent et investissent dans une économie verte, le gouvernement français continue à s’enfermer dans une logique d’ébriété énergétique. Il semble oublier que 3/4 des investissements européens dans l’électricité se feront dans les renouvelables au cours de la prochaine décennie" a déclaré Yannick Jadot.

Eva Joly, a ajouté pour sa part : "Dans cette usine on construit l’avenir climatique, énergétique, industriel, social et territorial. Le gouvernement français, quant à lui, organise l’instabilité réglementaire pour les énergies renouvelables en France ! L’autoritarisme centralisé du gouvernement et l’absence de concertation réelle avec les acteurs de la filière est parfaitement irresponsable. Plutôt que d’encourager les PME et les PMI dans leurs investissements, on préfère étouffer ce tissu industriel, au bénéfice des grandes entreprises.

Cela montre l’absence flagrante de vision économique stratégique du gouvernement, qui choisit l’enlisement dans l’économie d’hier et les énergies du passé. Nous n’avons pas le droit de nous priver de cette opportunité en termes d’innovation, de compétitivité de notre économie et de création d’emplois. J’en appelle au Président de la République pour qu’il stoppe cette politique destructrice et, au contraire, lance un plan ambitieux de soutien à cette filière d’excellence française !"

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
17 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Etienne81

… est simplement lié au fait que Nicolas Sarkozy est un proche du patron d’EDF, qu’il est viscéralement pro-nucléaire (tout comme son ministre de l’énergie), qu’il n’a pas le bagage technique nécessaire pour comprendre les réels enjeux d’une politique énergétique de long terme, et qu’il se contente des discours des lobbystes. Ca changera… mais pas sous ce mandat.

Pierrotb001

Et oui Etienne81 a je crois parfaitement résumé la question. Faillite des élites de droite actuellement au pouvoir. Si on creuse un peu d’ailleurs on peut montrer facilement que l’éolien et le solaire concurencent directement le nucléaire énergie de base par excelence. Comment? Diminuer la production nucléaire en France vous n’y pensez pas mon cher!

meminick

Il est sidérant de constater  le retard que nous prenons sur l’ensemble de la filère énergie renouvelable. Les Allemends mais aussi les USA investissent de façon très importantes. leurs raisons ne sont pas philantropiques. Ils ont compris que les futurs contrats et les marges de progression se situent dans ce secteur.

bmd

Il n’y a pas que les Français à remettre de l’ordre dans le photovoltaïque. Les Espagnols et les Allemands viennent aussi de réduire la voilure, en constatant l’ampleur du trou que les subventions aux ENR faisaient dans les finances publiques, mais bien sîur les affairistes verts dont Eva Joly et Yannick Jadotsont ici les représentants(consciemment ou inconciemment?)ne le crient pas sur les toîts. En 2010, il s’agissait de 13 milliards d’euros pour la seule Allemagne! Et cet argent est pris à ceux qui n’ont pas les moyens d’investir, les pauvres gens, pour enrichir les classes moyennes supérieures et les affairistes! Il faut faire de la recherche sur le solaire pour en abaisser les coûts avant de financer une filière à coups d’énormes subventions! Actuellement,c’est un énorme gaspillage d’argent public! Avec 13 milliards d’euros par an , l’Allemagne pourrait s’offrir chaque année deux EPR qui produiraient bien plus d’électricité que les ENR ainsi subventionnées.Et qui seront moins agressives pour l’environnement que les centrales à combustibles fossiles qu’il faut faire fonctionner pour compenser l’intermittence de l’éolien et du solaire.

Pfff

Je constate que bmd est un roi de l’économie, il manie les chiffres du déficit ou le prix d’un EPR avec une facilité surprenante, sauf que ces chiffres viennent d’on ne sait ou, mis en avant par les pro-nucléaires peut-être, ou la bande à Sarko, relayé par les requins d’EDF. Arrêtez de gober n’importe quoi, dans 50 ans il faudra encore plus d’électricité que maintenant, et ceux qui obtiendront l’indépendance énergétique seront mieux lotis que les autres. La recherche se fera avec les bénéfices engendrés maintenant, et les pauvres ne seront pas plus riches avec l’EPR. Alors Etienne81 a raison l’avenir se prépare maintenant.

Dan1

Et ils viennent d’où vos chiffres à vous ? Pour le fun : Les allemands subventionnent à la fois le PV et le charbon ! Des milliards qui commencent tout de même à se voir ! Et toujours plus de 300 TWh de fossile dans la production d’électricité.

Devoirdereserve

Voilà, on est en plein 2012. Au moins les socialistes sauront à quoi s’en tenir : Jospin a eu Voynet et l’exigence de stopper Superphénix. DSK aura Joly ou un autre, et devra mettre du PV partout, coûte que coûte. Les Verts sont rois de la phrase auto-contradictoire : comment affirmer que le PV est un filière française d’excellence, et en même temps qu’elle doit être soutenue avec ambition ? Si la filière marchait si bien, il n’y aurait pas besoin d’aides…

Steph

@Dan1 Mes chiffres viennebt du terrain, de l’autre cote de la frontiere. Les allemands sont a 10 000 MW de solaire installe, soit de quoi eviter 1,5 reacteur nuke, et c’est +3000 MW solaire chaque annee. OU voyez-vous une decrue ? Le kwh solaire y est remunere a 34 c€ soit toujours avantageux oui mais voila : le consommateur paie son kwh achete au reseau 20 c€, et ce non pas parce que le solaire coute cher dans l’equivalent allemand de la CSPE, mais parce qu’en Allemagne on paie le vrai cout de l’electricite : le demantellement des reacteurs nuke, la R+D, et le stockage des dechets. On nous cacherait quelque chose en France ?

Dan1

les Allemands paieraient le vrai de l’électricité ? Mouais avec toute les externalités du fossile peut être ? Les Allemands ne paient pas le vrai coût de l’électricité fossile, car si le charbon-lignite et le gaz devaient payer le coût complet pour la société avec le retraitement des déchets… ça ferai très mal… aux Allemands ! Mais après tout pourquoi paieraient-ils puisque personne au monde ne paye ? Un jour peut être une taxe carbone quand même pour au moins le CO2 ? Et le reste ? L’atmosphère est une poubelle, préservons là… LA POUBELLE ! Et personne n’a encore voulu réagir sur ce document “écologique” : Cité dans ce contexte : Evidemment, c’est la Chine, mais le charbon reste le charbon. On nous cacherait quelque chose en Allemagne ?? Et vous croyez qu’en France on paye pas le stockage peut être ?

Dan1

Je répondait à Pfff et c’est Steph qui sort du bois. Vous avez peut être plusieurs pseudos selon les circonstances ? S’agissant du mensonge français, vous avez raison (vous Steph… Pfff), certains français mentent aussi !

Sicetaitsimple

Vos chiffres sont faux, mais ce n’est pas très grave ( c’est plutôt 15000MW instalés dont 5000MW en 2010, chiffres définitifs à venir). Par contre, le vrai prix de l’électricité qui n’est pas impacté par le solaire, je vous renvoie à une de mes interventions du mois d’Octobre ainsi qu’au lien vers Reuters qui est toujours actif/ “Hasard de calendrier M. Photosol fait un très bon article, mais il est (au moins) aussi faux-cul que les gens qu’il décrie en nous parlant du coût actuel de la CSPE. Ce qui compte c’est le coût futur.. Hasard du calendrier: (vous pouvez en trouver d’autres si Reuters n’est pas votre tasse de thé). Pour résumer, 1,5c€ par kWh en plus entre 2010 et 2011 sur une sorte d’équivalent de la CSPE en Allemagne. 15 €/MWh…, soit 1/3 à 1/4 du prix moyen de marché ( le prix de l’electricité produite, hors transport et distribution)L’équivalent pour un francais moyen, environ 10à 15% d’augmentation de sa facture totale d’électricité.

Pierrotb001

Je trouve que ces échanges n’avancent à rien. De toute fâçon il faut décristaliser le débat sur le nucléaire. Et décrisaliser le prix du PV et la jalousie qu’il crée. Je pense que certaines personnes faisant partie du même moule (société ou structure) polluent ce forum plus que mille centrales au charbon! Et dans les 2 camps ENR ou nucléaire. Il n’est pas normal de voir la majorité des pseudo nous asséner des vérités (ou contre vérité) sur leur énergie préférée sans parler de MDC. Maitrise De la Consommation. Ce concept qui est déja une réalité ne fait vivre pas grand monde mais fera bel et bien partie du futur. La meilleure calorie est celle que l’on ne consomme pas.  ENR ou nucléaire : l’avenir énergétique sera sobre ou ne sera pas.

Devoirdereserve

@Pierrotb001 Avec les nouvelles obligations du Grenelle, le secteur du bâtiment va bien se porter pour au moins vingt ans. Vu les centaines de milliards drainés… Quand aux véhicules économes (mais toujours pas électriques !), ils sont offerts ? Non, blague à part, la maîtrise de l’énergie c’est un très gros marché. Très fragmenté, donc très inaudible, ça c’est vrai. Mais de là à dire que cela ne fait pas vivre grand monde…

Sicetaitsimple

Pour compléter (et traduire le lienReuters ci-dessus): -La contribution ( CSPE équivalente) allemande pour les renouvelables passe en Allemagne de 20€/MWh à 35€/MWh entre 2010 et 2011.5000MW (ou plus) de PV installés en 2010, il faut bien que quelqu’un paye….. -En France, elle vient de passer (pas uniquement que pour les renouvelables) de 4,5€/MWh (chiffre inchangé depuis 2003) à 7,5€/MWh au 1er Janvier. Alors, les Verts français peuvent effectivement monter au créneau comme le dit le titre, mais il serait bon qu’ils annoncent aussi la facture à venir… Raser gratis est certes une spécialité où les politiques francais excellent (pas seulement les Verts!), encore plus quand ils n’ont aucune chance de se retrouver aux manettes.

Alex74

à regarder et diffuser sans modération!!!! Vive les bonne paroles de Sarkozi..

meminick

Décidément le débat fait rage à coups ou couts de chiffres assénés. Mais on ne fait pas une politique stratégique avec les chiffres actuels ( dailleurs très contestables) mais avec la vision de la société qui existera dans 50 ans. Les investissements énergétiques et choix effetués aujourd’hui engagent effectivement sur ces durées. Le débat sur le PV ne fait que cristalliser notre propre situation ( Française) ou les investissements réalisés de façon homéopathique globalement dans les ENR ne peuvent que nous conduire à être aujourd’hui en mauvaise posture pour affronter la demande internationale et la concurence.

Lhommedelabaie

Suite au décret concernant la mise en place d’un moratoire sur le photovoltaïque en France, je constate que ce décret permet à certains opérateurs de rester dans la file d’attente de RTE avec un tarif de rachat acquis sans avoir obtenu d’autorisation administrative et de permis de construire. Ainsi, par exemple, le communiqué de presse du 17 janvier de EDF énergies nouvelles précise que 572 MWc de projets ne sont pas suspendus et ont toujours accès au tarif sans avoir obtenu de permis de construire. La bulle spéculative est donc toujours une réalité malgré le décret et, sans parler d’abus de position dominante et d’entente entre RTE et EDF EN, le moratoire renforce une situation de distorsion de concurrence vis à vis des opérateurs qui font leurs demandes de raccordement à ERDF où le permis de construire est exigé au préalable de toute demande d e PTF. Dans le cadre du futur dispositif réglementaire qui sera mis en place à la fin du moratoire, il est nécessaire de prévoir de faire annuler les tarifs pour les opérateurs qui n’ont pas obtenu de permis de construire et de faire appliquer les mêmes règles d’entrée en file d’attente chez RTE et ERDF.

17
0
Laissez un commentairex