Jarretiere Fibre : Tout Ce Qu’il Faut Savoir sur Ce Petit Cable

La Jarretiere Fibre Optique

La fibre optique est sans conteste une des avancées technologiques les plus importantes au cours de ces dernières décennies. Ses domaines d’applications sont vastes et ses avantages sont nombreux. En matière de câblage, elle représente une avancée considérable. En effet, en comparaison avec des câble électriques, ou cuivre, sa faible atténuation, son importante bande passante et son insensibilité aux éventuels perturbateurs électromagnétiques en font un cable fibre optique de très haute qualité. Afin d’effectuer la liaison entre deux équipements, il est utilisé une jarretière optique. Qu’est-ce qu’une jarretière optique ? Quels sont les critères pour la choisir ? Tour d’horizon de ce cordon optique.

Qu’est-ce qu’une jarretière fibre optique ?

La jarretiere fibre optique est également appelée câble à fibre optique, ou cavalier de fibre. D’une manière générale, elle est composée de deux fibres optiques. Ces fibres optiques sont entourées d’une gaine, destinée à les protéger. A chaque extrémité, la jarretière de fibre optique est équipée d’un connecteur optique.

Les domaines dans lesquels la jarretière de fibre optique est la plus utilisée sont le raccordement fibre optique, ou encore l’informatique, dans les baies de brassage. Sa fonction est de relier deux équipements sur une distance relativement courte. Elle se distingue en deux types de fibres optiques. Les fibres monomodes (OS2), avec une seule source de lumière, sont utilisées pour des débits élevés sur une distance plus longue. Les fibres multimodes (OM1 à OM5), avec plusieurs sources de lumière, sont destinées à une utilisation sur une plus courte distance.

Comment choisir une jarretière de fibre optique ?

Une jarretière de fibre optique se choisit en fonction de l’utilisation à laquelle vous la destinez. En effet, comme indiqué précédemment, les fibres monomodes et les fibres multimodes n’ont pas le même usage.

Le premier critère qui doit être pris en compte est la longueur de fibre dont vous avez besoin. Pour exemple, si vous souhaitez relier un centre de données sur une distance de 200 ou 300 mètres, la fibre multimode sera le choix le plus adapté. Pour une utilisation sur une distance de plusieurs milliers de mètres, vous devrez alors opter pour une fibre monomode.

Le second critère sera d’ordre financier, car la fibre monomode est plus coûteuse que la fibre multimode. Cependant, il est à retenir que dans une installation, vous ne devez pas mélanger ces deux types de jarretières de fibres et les connecter entre elles. Ceci entraînerait une perte importante de signal, avec pour conséquence un fort affaiblissement, voire une rupture, de la liaison.

Quelles sont les différences entre les différentes jarretières ?

Les jarretières de fibre optique se distinguent par le diamètre en millimètres du noyau de la fibre. Le cœur de fibre d’une jarretière en monomode est beaucoup plus petit que celui de la fibre multimode.

Elles se différencient également en fonction du débit que chaque jarretière peut supporter sur une distance donnée et sont reconnaissables par une couleur de gaine différente :

• Jaune pour la jarretière de fibre optique monomode
• Orange pour la jarretière de fibre optique multimode OM1 et OM2
• Bleu pour la jarretière de fibre optique multimode OM3
• Rose pour la jarretière de fibre optique multimode OM4
• Vert pour la jarretière de fibre optique multimode OM5

OM1 à OM5 se différencient par la distance sur laquelle le débit est supporté. Une fibre multimode OM1 supportera un débit sur une plus courte distance que la jarretière de fibre optique multimode OM5.

Partagez l'article

[ Billet sponsorisé / publi-rédactionnel ]

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires