Le LHC ne présente aucun danger selon le CERN

Un rapport publié ce jour dans Journal of Physics G: Nuclear and Particle Physics1, une revue scientifique qui publie des articles validés à la suite d’un examen par des pairs, démontre que les craintes quant à la sécurité du Grand collisionneur de hadrons (LHC) sont infondées.

En effet, une polémique est apparue récemment sur internet et concerne l’apparition de mini trous noirs qui pourraient être créés par le LHC. Pour contrer cette rumeur persistante, le CERN a publié un résumé "accessible" en français expliquant pourquoi l’apparition de trous noirs microscopiques n’est pas possible …

Selon le CERN, la sécurité est au cœur du projet LHC depuis ses débuts en 1994. De nombreuses études ont été menées sur tous les aspects de la sécurité du projet et sur son impact sur l’environnement.

"L’étude sur la sécurité du LHC a démontré que le LHC ne présente absolument aucun danger a indiqué Jos Engelen, le directeur scientifique du CERN ; elle souligne que la Nature a déjà connu l’équivalent d’une centaine de milliers de programmes d’expérimentation semblables à celui du LHC – Et la Terre est toujours là."

Demain, cet accélérateur de particules de la plus haute énergie du monde sera mis en service et aura pour mission de percer les mystères de notre Univers.

"Le LHC va nous permettre d’étudier en détail des phénomènes qui se produisent tout autour de nous dans la Nature" a déclaré Robert Aymar, le directeur général du CERN.

A pleine puissance, 600 millions de collisions par seconde génèreront une multitude de particules, dont certaines n’ont jamais encore pu être observées. Les détecteurs s’attacheront à traquer le boson de Higgs, une particule élémentaire qui conférerait une masse à certaines autres particules, et dont l’absence bouleverserait la physique théorique.

1 Journal of Physics G:Nuclear and Particle Physics, publié par IOP Publishing, traite de sujets théoriques et expérimentaux dans les domaines de la physique des particules élémentaires et des champs, de la physique des énergies intermédiaires et de la physique nucléaire. Pour plus d’informations: http://www.iop.org/journals/jphysg. Le rapport sur la sécurité du LHC (« Review of the Safety of LHC Collisions » (J. Ellis et al, 2008 J. Phys. G:Nucl. Part. Phys. 35 1150004) peut être consulté en ligne.

2 Le CERN, Organisation européenne pour la recherche nucléaire, est le plus éminent laboratoire de recherche en physique des particules du monde. Il a son siège à Genève. Ses États membres actuels sont les suivants: Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse. L’Inde, Israël, le Japon, la Fédération de Russie, les États-Unis d’Amérique, la Turquie, la Commission européenne et l’UNESCO ont le statut d’observateur.

         

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
12 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Neutron78

je suis loin d’etre un sientifique mais sa fait pas mal d’années que j’entend parler de cette experience et nous en sommes maintenant a la veille et je trouve que l’on en parle tres peu meme pas du tout au point que je suis sur que beaucoup de gens ne sont meme pas aux courant que celle ci va se derouler demain. donc moi je pense que si il y aurait vraiment aucun risque pour l’humanité on en parlerais plus dans les actualités mais biensur je pense qu’il y a trop d’argent en jeux pour créer une grande polemique qui ferais retardé voir anulé cette experience.

Pasbon

Pour Neutron 78, c’est certain les mecs du CERN sont des amateurs recrutés à la Star Academy… avec une moyenne de 0 de QI et comme ils ne sont pas suffisament nombreux… le volet des résultats a été baclé… “on va faire fonctionner ce truc de plusieurs milliards et on vera bien si on l’a correctement assemblé… on s’en bra… le risque c’est juste d’éradiquer l’espèce humaine et la preuve de sa connerie perpétuelle…” c’est vrai les Russ ont participé pour un peu qu’ils soient adeptes de la roulette…bon d’accord maintenant j’ai le doute (c’est pas vrai mais admettons”… pour faire le parano… alors ça va péter … euh je suis désolé d’être né sur cette terre, d’avoir pollué tout les gens comme l’environnement… et si je suis réincarné que se soit en Osé Gové Martien …l’équivalent de notre José et qui lutte contre les organismes non modifiés… faucheur de toutes cellules “saines”…bon trou noir à tous… et sutout bon recyclage à tous… voilà une technique qui retraite tout sans déchets ultimes…

Pasbon

Comme dit Shrek à “petit âne”…” t’es pas mouru…”

Surfing usa

Que cela soit en groupe ou de façon personnelle, il est certain que pour répondre à notre soif de découverte et d’évolution, nous devons dépasser les limites de nos prédécesseurs. J’éprouve un profond respect pour la communauté scientifique qui s’efforce de répondre aux questions de nos origines, ainsi qu’aux personnes ayant risqué et pour certain perdu leur vie, comme les astronautes, et cela dans un but commun. Cependant Le Grand collisionneur de hadrons (LHC) du CERN présente des risques. En effet, le sujet sur la non-évaporation des trous noir, très débattu actuellement, n’est pas le seul danger d’une telle installation. Il est très difficile pour le public de s’informer de ces dangers de part la nature de leur complexité. Le CERN et les experts sont conscients, pour les avoir étudiés, qu’il existe des risques. Mais il s’agit d’étude théorique et non expérimentale. Vous pouvez, comme certain le font, penser que ceux qui s’opposent actuellement aux expériences du LHC sont des détracteurs. Alors sachez que le débat scientifique ne se fonde pas sur l’existence des risques, car les chercheurs du CERN eux-mêmes reconnaissent leurs existences. Le débat contradictoire est sur la bonne appréciation de ces derniers. Les expert du CERN les identifient comme quasi nul, d’autres membres de la communauté scientifique tous aussi réputés identifient un danger important dont certaines issues seraient tragiques. Je respecte la pensée de chacun sur ce forum et je lis avec attention les messages de tous. Cependant réfléchissez svp à cette question : LE RISQUE AUSSI FAIBLE SOIT-IL, A T-ON LE DROIT DE PRENDRE EN OTAGE LA VIE DE 6.500.000.000 DE PERSONNES ? L’histoire nous a montré à plusieurs reprises que le fameux : « ca ne risque rien » des rapports d’expertises scientifiques ne nous a pas empêché de nous rendre compte des lourds dégâts qu’engendrent nos nouvelles technologie sur la santé de l’homme et le respect de notre planête. Et aujourd’hui que faisons nous ? Nous écoutons ce chère M. Hubert Reeves: «Il n’y a pas de risque. Ce sont des rumeurs » L’avis de M. Reeves a pour moi toute la crédibilité demandée dans ce type de contentieux, mais objectivement : Ne croyez vous pas qu’a 76 ans et ayant donné toute sa vie à la recherche scientifique, il compte casser sa pipe avant d’avoir vu tourner la grosse bécane du CERN qui va confirmer ou infirmer des théorie qui le hante depuis des dizaines d’années ? Je vous répète : LE RISQUE AUSSI FAIBLE SOIT-IL, A T-ON LE DROIT DE PRENDRE EN OTAGE LA VIE DE 6.500.000.000 DE PERSONNES ? M.P

Gary

Je suis assez partagé quand à l’evaluation de ce risque.Les physiciens reconnaissent eux-même que les expériences menées au LHC peuvent engendrer des micro trous noirs. Selon Stephen Hawkings et sa théorie de l’evaporation des micro trous noirs, ces singularités gravitationnelles crées ne seront pas assez imposantes pour engloutir quoi que ce soit. Je suis d’accord avec cette théorie mais ceci reste purement théorique. Qu’en est-til de la réalité ? La science peut se tromper, l’histoire nous l’as enseigné.Les trous noirs font l’objet de véritables traques de la part des astronomes, c’est un phenomène encore très mal compris, et pour cause ces derniers sont difficilement détéctable, et difficilement étudiable. Face à un phenomène physique encore très mal compris, face à des théories encore jamais validées ou observées, avons-nous le droit de prendre un tel risque ?Avons-nous le droit de risquer la survie de l’espèce humaine, de la vie sur Terre et de notre système solaire tout entier ? Les enjeux sont si importants et les théories avancées si invérifiées que le risque parait totalement démesuré à mon sens.La science progresse et le risque est inhérent à la recherche scientifique, mais ici il ne s’agit plus d’un risque minime mais de l’avenir de milliards de personnes. Nos connaissances et notre compréhension de l’univers sont si rudimentaires à l’heure actuelle qu’il me parait assez incroyablement arrogant et irresponsable de juger les risques nuls. Nous faisont figure d’apprenti-sorcier jouant avec une puissance considérable, nous avons deja payé pour nos erreurs mais cette fois les enjeux dépassent de loin tout ce que nous avons pu voir.

Kev

je veut pas mourir ='( jai que 14 ans jai jamais embrasser une fille ou fais l’amour moi et ya une nana que jaime dans ma classe je lui est meme pas encore demander quelque chose de sérieux =( stoper ses con il vont nous tuer réagisser koi vous voyer pas que ses a cause de vous pck voulez savoir dekoi c toute la race humaine qui est condamner!!!!!!! aller en enfer!vous pouvez pas nous enlever la vie pck vous voulez savoir un truc ! et en plus si vous recré le big bang sa vas recré l’univers et tout les planete votre truc vas pas les contenir avez penser a sa pti malin?!!!! ques-ce qui pourais arriver recrée l’univers dans l’univers???? sa pourais deregler le temps avec de grande consequence si je vous aurais devant moi je vous montrerais ma rage ! vous aller tuer tout le monde tout ceux que jaime mon cousin quia 2 ans et ma cousine qui a pas encore 1ans !!!! ses trop las stoper vote truc !

gcb

Enfin un peu de piment dans cette physique bien trop théorique ! Et Enerzine d’alimenter les imaginations avec cette fascinante vidéo du “point final” de la Terre.Mais ne cédons pas au catastrophisme ambiant. Le risque est une chose très mal acceptée et que nous prenons pourtant tous !Au volant par exemple : 60.000.000 de français ont une chance sur 5000 d’être tués ou gravement blessés chaque année. Et une chance sur 600 d’être blessés moins gravement (statistiques). Alors que représente une “malchance” sur quelques millions ou milliards ?Cette crainte est d’autant plus absurde que nous prenons peut-être déjà le risque d’être engloutis par un trou noir à chaque instant, créé par les particules spatiales qui rencontrent la Terre. Dans la même catégorie de fantasmes SF, nous connaissons aussi le risque d’être heurtés par une météorite géante. Ou de voir une centrale nucléaire faire pousser un champignon radioactif.Ainsi donc, il y a moins à craindre de supposés “apprentis sorciers” que de réels “j’m’enfoutistes” : nos perturbations climatiques ont 100% de chances de faire des centaines de millions de victimes si nous n’abandonnons pas certaines habitudes négligentes.Bref, les risques et autres valeurs n’ont de plein sens que lorsqu’ils sont replacés dans leur contexte et comparés. C’est la version “bon sens” de la relativité générale.

benkebab

En plus je crois même l’avoir vu aux infos, complètement sortie de son contexte et sans explications! ça donne envie de se payer un ticket pour l’ISS.

Al

je pense que nous avons du mal avec les risques.N’avez vous jamais vu de fumeur faire la morale à propos de conduite dangereuse ?C’est hilarant venant d’une personne qui a de fortes chances de mourrir “grâce” au tabac…Là c’est pareil et  courrir un risque pour assouvir une soif de connaissances n’est-ce pas noble en soit ?

Pex

premièrement, le discours scientifique n’a pas l’air de tenir debout… en effet, il contient sa propre réfutation : on va recreer les conditions qui dominaient l’univers quelques instants après le big bang…. c’est bien cela? et ensuite on vient nous dire que cela se produit tout le temps lorsque des rayonnements percutent l’atmosphère par exemple…. moi je dis, faudrait savoir… ca EXISTAIT SEULEMENT AU DEBUT DE L’UNIVERS ou CA EXISTE ENCORE? déjà on reconnaitra que le discours n’est franchement pas rassurant. par ailleurs, il s’avère qu’en fait la seconde affirmation est fausse concernant les rayonnement electro magnetiques et l’atmosphère puisque il est indiqué dans les documents techniques que la temperature produite au LHC sera de quelques 100 000 milliards de degrès… et ces températures n’existaient effectivement qu’au moment du big bang… par ailleurs, le choc des particules n’est pas du tout du meme ordre. on est bien dans un anneau magnetique qui accelere de la matiere (des protons) jusqu’a la vitesse de la lumière… ce type de comportement ne se retrouve que dans les cas de jets d’etoile a neutron ou de jet de trous noirs galactiques que l’on peut observer de temps en temps a leurs poles et nul par ailleurs a ma connaissance. concernant l’histoire du moustique… c’est bien, mais ils en parlent comme si c’etait un seul moustique. mais c’est en fait plutot 600 millions de moustiques par seconde. ce qui revient a dire que nous avons un seul proton qui aurait la puissance d’un train de 400 000 tonnes lancé a 150km/h et qui rencontre la meme chose en face. evidemment, a ces ordres de grandeur et de puissance, on peut parfaitement envisager de recreer les conditions qui dominaient lors des premiers instants de la creation. mais quid de la production multiple de trous noirs qui fusionneraient entre eux tels un plasma de trous noirs? bref, il semble qu’il y’a un certain nombre d’inconnus meme si je respecte la recherche. en terme de probabilité, il suffit d’evaluer la chose ainsi car la science n’a finalement pas beaucoup plus d’infos que cela… : 1) il y’a peu de chance de produire un trou noir 2) si un trou noir est cree, il y’a beaucoups de chance qu’il s’evapore ramené en terme de risque… en sachant que l’enjeu, ca peut etre la suisse, l’europe, la terre ou meme le systeme solaire. il faut se poser la question de savoir si prendre ce risque est raisonnable ou non. et pour terminer, je rappele qu’avec un simple kilo d’uranium (peut etre la taille d’une balle de tennis ou de golf) + une reaction en chaine on peut completement raser une ville

Tec

concernant les jets d’etoiles a neutron qui comporteraient de la matiere acceleree quasiment a la vitesse de la lumiere, je precise qu’ils ne se percutent en principe pas entre eux en sens inverse. ce qui signifie que meme dans ces jet, les conséquences des impacts sont bien inférieurs. concernant la temperature, 100 000 milliards de degrès, c’est une température qui n’existe effectivement plus depuis 13,7 milliards d’années… quand ils parlent de recreer les conditions initiales, il faut le prendre au mot. ce sont des conditions qui ne se sont pas produites depuis 13,7 milliards d’années. une époque ou l’univers étaient dans un état terriblement explosif, l’époque ou les trous noirs sont nés et il n’existait pas encore de galaxies.

Jean vladimir t

Bonjour Les aberrations mathématiques des scientifiques actuels les ont amenés à construire un “Grand Collisionneur de Hadrons”, “LHC”, qui, pensaient-ils, “allait enfin leurs apporter la compréhension de l’univers”. Ce “collisionneur” qui a coûté plus de huit milliards d’euros, n’est en fait qu’une énorme et monstrueuse machine à pulvériser les atomes et ces scientifiques, comme des gosses qui ne pourront jamais comprendre comment est fait le jouet qu’ils pulvérisent à grands coups de marteau, ne pourront jamais comprendre ce qu’est l’univers. Le présent ouvrage, qui lui, explique enfin ce qu’est réellement, concrètement l’univers et comment il fonctionne, vaut donc déjà plus de huit milliards d’euros : http://www.liberes-des-mathematiques-savoir-enfin-ce-qu-est-l-univers.net Ce LHC, d’une part, n’est pas plus dangereux qu’un individu qui a décidé de pulvériser tous les grains de sable du sahara, un à un, pour réduire celui-ci en poudre fine, et d’autre part, les “trous noirs” n’existant nulle part ailleurs qu’en les cerveaux qui les ont inventés, ce LHC n’est donc capable que d’augmenter ces mêmes “trous noirs” dans ces mêmes cerveaux, et c’est tout. Bien cordialement Jean Vladimir Térémetz

12
0
Laissez un commentairex