Le méga projet éolien des Ardennes (352,5 MW) menacé ?

Situé dans un département français où le développement économique reste en souffrance, avec notamment la disparition progressive des emplois industriels, un projet éolien de grande envergure est sur le point de voir le jour.

A l’aube de la concrétisation du projet le Mont des 4 Faux, parc éolien terrestre situé dans le sud des Ardennes, un collectif d’élus ardennais** lance un cri d’alarme quant au mutisme et au non positionnement des Ministères concernés (Environnement, Défense, Redressement Productif). Selon eux, le projet éolien évoqué "cristallise toutes les urgences" du gouvernement : "transition énergétique, compétitivité, redressement productif, innovation et lutte contre le chômage."

Cette installation permettra entre autres de créer 100 emplois directs et apportera sa contribution face aux objectifs nationaux fixés pour l’éolien (environ 2%), un pas de plus vers la transition énergétique. Il aura ainsi fallu 6 années pour développer le projet, alors que près de 2,5 millions d’euros ont déjà été investis.

"Alors qu’attendent les ministères concernés pour œuvrer ensemble et en finir avec la segmentation des portefeuilles dont les aspirations et les objectifs sont inextricablement liés ?" plaident ils, tous ensemble. "Quels sont ces freins invisibles qui poussent à l’évitement. Sans réponse du Ministère de la Défense début décembre, ce sont 700 millions d’investissement qui se trouveront anéantis."

Le Mont des 4 Faux a le potentiel pour devenir le premier parc éolien à l’échelle européenne. Ses futurs 47 aérogénérateurs, à la pointe de la technologie, d’une puissance nominale de 7,5 MW sont les plus puissantes au monde à ce jour. Il permettrait d’éviter le rejet annuel dans l’atmosphère de 245.000 tonnes de CO2, tout en assurant l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 280.000 foyers (hors chauffage).

Ce projet précurseur (352,5 MW) sera le plus conséquent investissement à ce jour de la Région Champagne-Ardenne et sera le parc éolien terrestre le plus puissant de France en termes de production électrique. "Face au contexte économique national, face aux volontés politiques d’une région, il n’est pas envisageable de perdre une telle opportunité de développement de l’éolien en France et de laisser fuir un tel investissement !" affirment les élus locaux.

Le ‘Mont des 4 Faux’ devrait contribuer à lui seul en termes de production d’énergie éolienne à atteindre :

► 2% de l’objectif national,
► 13% de l’objectif régional,
► 60 % de l’objectif départemental.

"L’éolien français demeure le parent pauvre de l’impulsion de la transition énergétique débutée il y a 15 ans, alors même que notre pays possède le second gisement éolien européen" déplore le collectif d’élus. "L’année de la campagne présidentielle nous a appris que lorsque nos politiques se mobilisent, certains sont capables de déployer l’énergie nécessaire pour identifier des solutions de reprises d’entreprises ou de reclassements professionnels salvateurs."

Les autorités locales ainsi que les élus Champ-Ardennais, au-delà des clivages politiques ont interpellé à maintes reprises le gouvernement sur le devenir du projet Le Mont des 4 Faux à l’aube de la fin de son instruction de permis de construire. "CES REQUETES RESTENT A CE JOUR LETTRE MORTE" ont t-ils dénoncé avec force.

"Comment la France peut-elle faire l’économie de tel projet sans tenter la moindre initiative pour favoriser le développement de la filière verte ?" s’interroge à nouveau le Collectif.  Madame Batho, Ministre en charge de l’environnement et du développement durable, scandait en juillet dernier et repris dans Libération : "L’écologie est un levier pour l’économie !", mais comment traduit-elle ses paroles en action ?

Près de 100 emplois pérennes formés localement devraient être créés sur une période minimale d’exploitation de 20 ans, avec environ 300 personnels de chantier pendant les 3 années consacrées à la construction du parc.

La France accuse aujourd’hui un retard sur le développement des énergies renouvelables dont l’objectif est fixé à 23% à l’horizon 2020. A l’heure où le débat national sur la transition énergétique prend place, "le gouvernement actuel se targue d’une politique de redressement productif" clament t-ils.

WindVision France indique être en attente d’un véritable arbitrage traité par le Ministère de la Défense concernant la cohabitation entre un radar en fin de vie et leurs éoliennes ; cette décision entérinera alors la fin de l’instruction du permis de construire attendue mi-décembre 2012. Au-delà de ce délai, le Mont des 4 Faux se verra avorté et caduque.

A ce jour, le Ministère de la Défense n’a pas donné sa réponse.

 

** Bérengère Poletti, députée des Ardennes, Marc Laménie, sénateur des Ardennes, Benoît Huré, Président du Conseil général et sénateur des Ardennes, Régis Depaix, Président de l’Association des Maires des Ardennes, André Sarazin, Président du Syndicat Mixte du Pays Rethélois, Guy Deramaix, Maire de Rethel, Président de la Communauté de Communes du Rethélois, Jean Verzeaux, Président de la Communauté de Communes du Junivillois et Denis Rousseaux, Maire de la Neuville en Tourne à Fuy et Porte-Parole des maires accueillant le projet, concernant le projet de ferme éolienne dans les Ardennes.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
29 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
fredo

apparemment les ministères considèrent peut-être que 6 ans de développement c’est pas assez. on en reparle dans 4 ans…

Steph

Une conjonction de technocrates qui se cachents les uns derriere les autres pour surtout ne rien faire : le dernier qui a bouge a perdu. Rajoutez-y l’action en sous-main de la caste nucleocrate des ingenieurs des mines, veritables mandarins conservateurs et jaloux de leur verite, tant pis si ca jete des vies au chomage et fait regresser la Nation dans la grande transition inevitable vers 100% d’EnR.

Rice

Comment voulez-vous que des structures technocratiques berçées par 40 ans de lobbby électro-nucléaire puisse un instant imaginer une autre source énergétique ? Il ne suffit pas de nommer une (jolie) ministre socialiste (totalement incomptétente en matière d’écologie et d’ENR -il suffit de regarder les décisions du gouvernement en matière photovoltaïque, malgré de belles promesses ou le fisaco sur le choix des membres du débat sur la transition énergétique-) pour faire changer les mentalités. Quant à tous ces élus qui viennent pleurnicher aujourd’hui, qu’attendent-ils pour changer les lois ? Après tout c’est quand même eux les mieux placés pour le faire, non ?

Samivel51

A ma connaissance, il n’y a pas d’eolienne de 7.5 MW sur le marche.

Dan1

Je vous trouve dépité, votre bel enthousiasme semble être retombé : “Heureusement, ici comme ailleurs, François H. veille… vivement le 6 mai !” et encore : Vous aviez tellement attendu de François Hollande… peut être trop. Il n’a pas su vous donner ce que vous attendiez. Manifestement le 07 mai 2012 n’était pas un remake du 10 mai 1981. En 2012 tout va plus vite et on a pas attendu 2 ans pour virer vers la rigueur. Enfin, les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent.

enerZ

En fait il semble que ce soit le modèle ENERCON E-126 / 7,580 kW La rédaction

Bzh_nicolas

à Samivel51, Les éoliennes de 7.5MW existent et tournent déjà -> voir le parc d’estinnes en Belgique aussi developpé par windvision. Il y a un mix entre machines de 6, 7 et 7.5 MW. Ceux sont toutes des Enercon E-126

Mamouth

Il serait plus intéressant de savoir à quels titres le permis n’est pas accordé.

b api

Qu’il faut permettre l’installation de ces éoliennes dans cette région de Champagne Ardennes car il y a du vent tout simplement qui le permet. Et que probablement le coût du kWh produit finalement est faible avec de telles machines. Quelqu’un sait précisément à quel prix ils revendent l’énergie ? Je suis moins favorable aux éoliennes offshore, que le précédent gouvernement a vite attribué par contre juste avant les élections. Car l’éolien offshore coûte 2 fois plus cher que l’éolien terrestre. Par contre je ne comprends pas que les élus de Lorraine aient aussi promu “la plus grande centrale photovoltaïque” de France réalisée par un certain EDF EN sur 360 Ha de terrains militaires, à des tarifs de rachat prohibitifs (37,4 cent/kWh) dans une région malheureusement pas très ensoleillée. Chaque kWh produit par cette centrale plombe la contribution générale et empêche la réalisation d’autres projets plus efficaces en photovoltaïque, qui d’évidence doivent se situer dans le Sud ! Aux amis du Nord l’éolien, aux compagnons du Sud le photovoltaïque (et l’éolien aussi là où il y a du vent comme dans le sud-ouest ou la vallée du Rhônes).

E126

La E126 d’enercon est normalement une 6,5MW mais avec possibilité d’augmentation à 7,5MW

Tedtlse

le prix d’achat est de 8c€/KWh sur 15 ans il me semble

b api

Merci à Tedtlse C’est bien ce que je disais: un tarif d’achat même inférieur au prix de distribution actuel de l’électricité. En tous cas aux particuliers. Je paie une moyenne de 11 €cent/kWh. Cà c’est de l’énergie renouvelable durable et rentable ! Pour le photovoltaïque, je soutiens de même une politique au moindre coût, pour en faire plus avec moins de contribution. Il faut aussi soutenir les grandes centrales au sol, là où c’est compatible avec l’environnement, pas dans les champs agricoles mais dans des friches industrielles, des terrains d’aéroports, etc. Et au Sud ! Productible PV cristallin dans le Nord: 800 à 900 kWh/kWc comparé à 1400 à 1500 kWh/kWc dans le sud. Pour le même investissement, on peut produire 70% de kWh en plus. Un champ photovoltaïque au sol est ce qu’il y a de moins cher à l’investissement, et on peut descendre à moins de 1,5 €/Wc aujourd’hui. Un champ photovoltaïque dans le sud de la France métropolitaine, en Corse et encore mieux dans les îles de la Réunion, Guadeloupe et Martinique peut tomber à moins de 15 €cent/kWh sur 20 ans.

Guydegif(91)

Le collectif d’élus ardennais et leurs ouailles: Bérengère Poletti, députée des Ardennes, Marc Laménie, sénateur des Ardennes, Benoît Huré, Président du Conseil général et sénateur des Ardennes, Régis Depaix, Président de l’Association des Maires des Ardennes, André Sarazin, Président du Syndicat Mixte du Pays Rethélois, Guy Deramaix, Maire de Rethel, Président de la Communauté de Communes du Rethélois, Jean Verzeaux, Président de la Communauté de Communes du Junivillois et Denis Rousseaux, Maire de la Neuville en Tourne à Fuy et Porte-Parole des maires accueillant le projet, concernant le projet de ferme éolienne dans les Ardennes.”, càd lesmaires ET les citoyens de ces communes et com-com pourraient tous, en guise de soutien au projet, dont les atouts sont décrits ci-dessus, décider de s’approprier le projet de 352 MW en 47 aérogénérateurs de 7.5 MW et qqs 700 000 MWh/an d’électricité verte, 245 000 T de CO2 évité, 100 emplois permanents crées, 300 emplois pendant les 3 ans de construction,…avec impact positif pour tous les sous-traitants de la région et branches connexes, restaurants, hôtels, magasins, etc…. Citoyens locaux pourraient, à travers une structure comme Energie Partagée, prendre des parts et ainsi constituer un financement citoyen, participatif, solidaire, non-spéculatif, pour se ré-approprier les ressources EnR locales, tout en mettant en place, au préalable, les démarches et mesures indispensables, d’Efficacité Energétique et d’Economie-anti-gâchis, au niveau des bâtiments neufs et anciens…. Le pari est réaliste et réalisable, car les Fonds Propres apports-citoyens, pourraient se limiter à 10% ou 15% du budget global du projet, le reste étant apporté par OSEO + Banques ! A+ Salutations Guydegif(91)

s. lang

@ b api Le projet de Toul en Lorraine n’est absolument pas racheté à 37 c€! Il est au T5, qui actuellement est à moins de 11 c€. OK, au moment de la signature de la convention, il devait être plus élevé, mais pas tant que ça. Par ailleurs, que ce soit au sud ou au nord n’impacte pas la CSPE. Le productible n’impacte que le temps de retour sur investissement, toute chose étant égale par ailleurs, dont le tarif d’achat.

Luis

¤ L’Agence locale de l’énergie des Ardennes en parlait déjà en 2011. Ce sont bien des éoliennes de 7,5 MW qui sont prévues. En 2012, la E-126 d’Enercon est l’éolienne la plus grande et la plus puissante du monde. D’une puissance de 6 MW à sa conception en 2007, elle atteint 7 MW en 2009, puis 7,58 MW en 2011 suite à des évolutions techniques. Pour la centrale photovoltaïque de Toul-Rosières, sur un ancien aérodrome militaire de l’OTAN, il a fallu désamianter et démolir les anciens bâtiments, dépolluer le terrain (hydrocarbures et autres), enlever tout ce qui traînait encore sur le terrain avant de commencer les travaux. Cela avait un coût, le pollueur n’ayant rien payé. Fort heureusement, le tarif d’achat en vigueur à l’époque (signature du contrat) permettait d’absorber les coûts importants de mise en état du terrain. Avec les tarifs d’achat d’aujourd’hui, le projet n’aurait pas pu se réaliser. L’amiante et la pollution seraient restés sur un terrain inutilisable pour toute activité. Et s’il fallait limiter l’éolien et le photovoltaïque aux seules régions de production maximale, cela nécessiterait plus de réseau de transport haute tension. A ce compte, pourquoi ne pas limiter l’éolien à l’Ecosse (ou à la Mer Rouge) et le solaire au Sahara ? Une répartition sur tout le territoire est plus réaliste.

Dan1

A b api. “C’est bien ce que je disais: un tarif d’achat même inférieur au prix de distribution actuel de l’électricité. En tous cas aux particuliers. Je paie une moyenne de 11 €cent/kWh.” Oui mais vous comparez des choux et des carottes. Le kWh que vous payez est garanti par le maillage du réseau et il est : 1) Produit (la centrale) 2) Transporté (plusieurs dizaines de milliers de km de ligne) 3) Distribué (plus d’un million de km de ligne électrique) 4) Commercialisé (abonnement) 5) Taxé (TVA et taxe locale) 6) Ponctionné par la CSPE (qui finance notamment… l’éolien) Or là, vous comparez un kWh qui n’a effectué que la première étape à un kWh qui en a franchi 6. C’est d’ailleurs un peu pourquoi Sicétaitsimple parle si souvent de passager clandestin.

yp

la gauche au pouvoir est totalement étrangère de l’écologie, elle est totalement ignare et passéiste sur les questions d’énergie, Dieu sait qu’on a pu avoir des sources d’inquiétudes et de colère par le passé au sujet des gouvernements successifs et des décisions prises par ceux-ci, des virages historiques ratés, des erreurs monumentales de prise de cap, mais là j’ai jamais vu un gouvernement aussi pantouflard-grabataire, on a l’impression d’être dans une bulle découplé du temps présent; j’ai jamais vu autant de décisions ridicules: entre les taxes sur la bière et les lois avec liberté de conscience de pas les appliquer, on est dans le monde de François Hollande et c’est tout bonnement un cauchemard …mou. on aurait pu espérer un électro-choc de la gauche, mais finalement c’est plutôt une anesthésie à laquelle on a droit, c’est terrifiant, et si nous le peuple et les élus ne nous bougont pas pour faire bouger la France vers l’avant et vers l’avenir, on est parti pour régresser à vitesse grand V et se retrouver dans la situation de l’espagne. l’austérité est une politique de papi peureux et inquiet, qui installe la morosité dans le pays et la déprime dans le coeur de nos concitoyens, on va droit dans la maison de retraite là. L’écologie est LA voie pour avancer et nous propulser vers l’avenir,il faut oser prendre le virage et s’engager dans la transition énergétique des deux pieds, il faut faire preuve de courage de prendre les décisions qui nous propulseront vers l’avenir de l’énergie, et lancer les grandes réformes énergétiques: Mr Hollande méditez sur cette phrase de Shakespeare car elle s’applique à vous et à la situation actuelle: “Il y a une marée dans les affaires des hommes, prise dans son flux elle porte au succès. Mais si l’on manque sa chance, le grand voyage de la vie s’échoue misérablement sur le sable. Or aujourd’hui nous sommes à marée haute. Prenons le flot tant qu’il est favorable ou tout ce que l’on a risqué sera perdu.” Cette marée, cette vague, c’est la transition énergétique, c’est l’écologie, c’est l’économie durable, c’est le dévelopement durable, c’est l’instauration d’un monde et d’un environnement sain qui remet à plat et chasse tout ce qui nous pollue et nous contamine au quotidien et cela hors des clivages politiques, c’est le bon sens aux manettes, c’est la fin de tout ce qui nous menace inutilement à des fins de profits uniquement: les OGM, les pesticides, les insecticides, les produits financiers, etc… Soit vous décidez de la chevaucher, et nous irons tous ensemble vers l’avenir, soit vous décidez de rester sur le sable à hésiter

Nature

Combien de temps allons nous lire cette “statistique” publicitaire : Production pour X “ménages” hors chauffage! le chauffage touche pourtant un % considérable des usagers . La consommation de chacun doit aussi intégrer tout ce qui est hors usage privé :quand on prend le train on use de l’électricité , non enregistrée sur le compteur des ménages.

Dan1

Et n’oubliez jamais que le parc nucléaire français alimente depuis des années plus de 150 millions de ménages… la preuve : ou encore :

Eupalinos

Certes Nature, Mais on peux espérer que dans 20 ans, le chauffage électrique aura disparu au profit de systèmes qui laissent le choix de l’énergie et qui n’emprisonnent pas les consommateurs.

Dan1

Pourquoi voudriez-vous que le chauffage électrique (au sens large) disparaisse , Ce type de chauffage est pluriel, il n’y a pas que les convecteurs. Les pompes à chaleur, c’est un peu du chauffage électrique. Il est d’ailleurs amusant de voir que les nouvelles EnR phare (Eolien et PV) ne savent produire que de l’électricité et veulent se positionner au forceps sur ce créneau. Et comme le dit Sicétaitsimple, le Danemark réfléchit pour produire plus de chaleur à partir d’électricité ! La production de chaleur par les Enr permet d’absorber plus facilement les fluctuations rapides et non souhaitées d’une production disons très variable et pas spécialement commandable. Pour ne pas emprisonner les consommateur, il suffit de passer par le vecteur eau chaude.

O.rage

Le chauffage en France est de plus de 75% à partir de gaz, de fioul et de charbon alors alors que l’électricité en France est à quelquepart vers 60gCO2/kWh, le chauffage des Français se promène vers plus de 500gCO2/kWh… Même si le chauffage électrique n’est pas un optimum énergétique, et que les pompes à chaleur et les chauffe-eau solaire soient meilleurs (remarque en vie c’est plutôt du à installer…), c’est toujours plus écolo et durable que l’attitude générale qu’ont les gens à installer du gaz. Les préjugés ont la vie dure n’est-ce pas?

Sicetaitsimple

Votre comparaison des coûts (ou des prix) est totalement exacte si – vous avez une très grande propriété ( car une éolienne ne peut être installée à moins de 500m d’une habitation) – vous consommez toujours plus de 6,5 ou 7,5MW, ce qui devrait quand même vous valoir une attention particulière dans le cadre des discussions sur la progressivité des prix des energies.. Si vous ne réunissez pas ces deux conditions, votre comparaison est fausse, pour les 5 raisons rappelées par Dan1.

chelya

Dans tous les cas c’est moins cher que le MWh d’un EPR…et il n’augmentera jamais quelque soit l’évolution du prix de l’uranium…

Dan1

Ben c’est sûr que vu les évolutions du prix de l’uranium y a du souci à se faire : J’ai peur qu’au rythme actuel les producteurs payent un jour pour qu’on leur achète ! Pas bon pour AREVA, mais pas mauvais pour le consommateur d’électricité. Et puis les prix ne peuvent pas remonter puisque le nucléaire n’a plus aucun avenir.

Eloi

l’article dit : “Près de 100 emplois pérennes formés localement devraient être créés sur une période minimale d’exploitation de 20 ans, avec environ 300 personnels de chantier pendant les 3 années consacrées à la construction du parc.” Je me pose quelques questions : * 352 MW installés, avec un productible disons de 2000 heures (22%), ca fait environ 700 GWh/an. * 100 emplois pérennes sur 20 ans, c’est 2000 hommes-an. D’autre part 300 personnels de chantier pendant 3 ans, c’est 900 hommes-an. Total : 2900 hommes-an. Moyennés sur les 20 ans, ca fait donc en gros 150 emplois. * On a donc 700/150 = 4.6 GWh/an/emploi * Au tarif d’achat de 80 €/MWh, on obtient donc un coût par emploi de 370.000 €/an. Autrement dit, pour la collectivité française, le “coût de la création d’emploi” est de 370.000 € par an par emploi. (et en supposant que les 900 hommes-an du chantier ne soient pas étrangers). Il est totalement impensable que les personnes employés aient ce niveau de revenu. Quelque chose me dit que la réponse est la somme des deux éléments suivants : * certains s’en mettent plein les fouilles (promoteurs, banquiers…) * les citoyens français financent à hauteur de probablement plus de 300.000 €/an par emploi créé des usines étrangères. Je serais ministre socialiste, donc a priori un peu concerné par l’emploi, je me poserai la question : “combien faut-il détruire d’emplois pour financer ces 370.000 € par an par emploi ?” ou encore “y’aurait pas des moyens plus modiques de créer des emplois ?” ou enfin “m’enfin, ce truc est une hérésie sociale !”

Guydegif(91)

N’oublions pas qu’avec des maisons construites ou rénovées selon RT2012 (neuf) ou BBC_avec_CPE* pour la rénovation, il y aura besoin de beaucoup MOINS CHAUFFER ! Donc, un chauffage d’appoint, type PAC ou thermodynamique, par ex sèche-serviettes en tant que point chaud, en électrique aura tout à fait sa place, car le plus flexible et le moins polluant ! NB.: n’oublions pas que les chauffages bois-bûches-std individuels, dégagent des particules, même si côté CO2 on peut considérer le bilan neutre! (CO2 absorbé par les arbres dans un 1er temps, puis dégagé lors du brulâge) L’alternative pellets_bois ou chauffage_biomasse autre auront l’avantage de dégager moins de particules! Pour ce qui est du gaz, à condensation, on dira que c’est optimal si biogaz ! En gaz-fossile c’est un peu moins bien et plus cher (installation), mais mieux que du fuel, à éviter, au max! A+ Salutations Guydegif(91)…coucou à Frédéric_Bures, si tu lis ça! *: CPE: Contrat de Performance Energétique, avec DPE comme point focal ! (DPE=Diagnostic de Performance Energétique)

Guydegif(91)

N’oublions pas qu’avec des maisons construites ou rénovées selon RT2012 (neuf) ou BBC_avec_CPE* pour la rénovation, il y aura besoin de beaucoup MOINS CHAUFFER ! Donc, un chauffage d’appoint, type PAC ou thermodynamique, par ex sèche-serviettes en tant que point chaud, en électrique aura tout à fait sa place, car le plus flexible et le moins polluant ! NB.: n’oublions pas que les chauffages bois-bûches-std individuels, dégagent des particules, même si côté CO2 on peut considérer le bilan neutre! (CO2 absorbé par les arbres dans un 1er temps, puis dégagé lors du brulâge) L’alternative pellets_bois ou chauffage_biomasse autre auront l’avantage de dégager moins de particules! Pour ce qui est du gaz, à condensation, on dira que c’est optimal si biogaz ! En gaz-fossile c’est un peu moins bien et plus cher (installation), mais mieux que du fuel, à éviter, au max! A+ Salutations Guydegif(91)…coucou à Frédéric_Bures, si tu lis ça! *: CPE: Contrat de Performance Energétique, avec DPE comme point focal ! (DPE=Diagnostic de Performance Energétique)

Guydegif(91)

N’oublions pas qu’avec des maisons construites ou rénovées selon RT2012 (neuf) ou BBC_avec_CPE* pour la rénovation, il y aura besoin de beaucoup MOINS CHAUFFER ! Donc, un chauffage d’appoint, type PAC ou thermodynamique, par ex sèche-serviettes en tant que point chaud, en électrique aura tout à fait sa place, car le plus flexible et le moins polluant ! NB.: n’oublions pas que les chauffages bois-bûches-std individuels, dégagent des particules, même si côté CO2 on peut considérer le bilan neutre! (CO2 absorbé par les arbres dans un 1er temps, puis dégagé lors du brulâge) L’alternative pellets_bois ou chauffage_biomasse autre auront l’avantage de dégager moins de particules! Pour ce qui est du gaz, à condensation, on dira que c’est optimal si biogaz ! En gaz-fossile c’est un peu moins bien et plus cher (installation), mais mieux que du fuel, à éviter, au max! A+ Salutations Guydegif(91)…coucou à Frédéric_Bures, si tu lis ça! *: CPE: Contrat de Performance Energétique, avec DPE comme point focal ! (DPE=Diagnostic de Performance Energétique)

29
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime