Le porte-parole de “Sortir du Nucléaire” en garde-à-vue

Mardi, Stéphane Lhomme, porte-parole du réseau Sortir du Nucléaire a été placé en garde à vue par la Direction de la Surveillance du Territoire (DST), pour avoir détenu et publié un document classé "Confidentiel Défense". Ce document révélait la vulnérabilité du réacteur EPR en cas de crash d’un avion de ligne.

La seule détention de ce document expose Stéphane Lhomme à une peine de 5 ans de prison et 75 000 euros d’amende.

En réaction, le réseau Sortir du Nucléaire a décidé de republier ce document sur son site internet. Les documents originaux détenus par Stéphane Lhomme avaient été saisis lors d’une perquisition à son domicile le 16 mai 2006.

Mardi, une cinquantaine de personnes, dont le sénateur des Verts du Haut-Rhin, Jacques Muller, et le leader de la Confédération paysanne José Bové, ont manifesté devant le siège de la DST à Levallois-Perret, en soutien à Stéphane Lhomme. Un autre rassemblement a eu lieu à Bordeaux.

[photo page d’accueil : cc mobileart]

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
32 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
G.lecoq

Bonjour,Tout ce qui touche au Nucléaire est désormais du Domaine ” Confidentiel Défense”, véritable façon démocratique de défendre becs et ongles manucurées, façon M.A.M., cette énergie franco-française.Et l’on va encore dire que les anti-nucléaires se font des fantasmes lorsque l’on ose parler du lobby pro-nucléaire français.Rien qu’à entendre hier soir Jean François Closet sur Canal+, cette énergie, la seule au monde à ne pas dégager de gazs à effets de serre est la seule et unique. Tout ce qui touche aux EnR est bien entendu réserver aux doux rêveurs que sont les analphabètes ex-soixante huitards, préférant miser sur des moyens de production non polluants pour ne serait-ce que préserver un tantinet le patrimoine “terrestre” actuel.A t-on jamais mis en examen un membre du CEA pour mise en danger de la vie d’autrui??G.Lecoq.

Claude

Si les services de l’état voulaient absolument nous faire savoir que le nucléaire n’est pas sur , il ne s’y prendrait pas autrement . Dommage que les chaînes de TV ne relaient pas cette information . Et puis tiens donc , pourquoi aucune chaîne de TV ne diffuse cette info ? bizarre non ? … Ah , j’oubliais … il n’y a pas de censure chez nous , c’est bien connu !

Dan

Tout ce qui touche au nucléaire relève du fantasme… mais ça dépend pour qui ! Les informations sur la question du nucléaire civil sont loin de relever toutes du CD ou SD, même si en matière de terrorisme on touche inévitablement à la défense. Ce qui est vrai pour les centrales nucléaires peut aussi être vrai pour d’autres secteurs d’activité et bien évidemment les amalgames sont faciles. A en juger par ce que l’on peut télécharger, certaines informations sont tout de même assez libre d’accès (pour qui veut lire). Avez vous lu le document suivant : rapport IRSN-CEA intitulé “R&D relative aux accidents graves dans les réacteurs à eau pressurisée : Bilan et perspectives”. En 226 pages de lecture studieuse, ce document doit permettre à tout citoyen un peu versé dans la technique de se faire une idée des différents accidents possibles sur un réacteur REP. Pour ceux qui n’ont pas le temps ou pas l’envie de lire, je vous propose plutôt le “prêt à penser” concis, clair et définitif des différents sites antinucléaires ! Au fait pour la contamination radioactive des centrales, connaissez vous la valeur actuelle et les moyennes de radioactivité pour la station de mesure la plus proche de chez vous (c’est publié gratuitement sur internet). A comparer avec les chiffres des stations de la CRIIRAD également publiés. On nous cache tout, c’est vrai… mais avec un peu de temps et de perspicacité on trouve beaucoup de chose à analyser et comparer (par exemple on compare les infos des antis et celles des structures officielles). Attention, la révolution internet ne joue pas uniquement en faveur des antis et des pros. La structure typiquement hiérarchique de maîtrise de l’information est en train de se transformer à grande vitesse, cela devrait plaire aux anarchistes.

G.lecoq

Bonjour,Censure, qu’entends-je???Bien sur que non, la censure n’existe pas dans notre pays, c’est juste une direction unique de l’information faîte pour ne pas froisser celui qui a quelques appuis dans le milieu des Médias de toute sorte, mais dont le nom m’échappe!! Ah!! oui!! Nicolas 1er.G.Lecoq.

Bibou64

Toujours au sujet du Nucléaire :Il semblerait que compte tenu de l’âge et de la période durant laquelle nos 58 centrales ont été construites, on ait un léger trou de production d’electricité entre la fin de vie des centrales actuelles et le relai des centrales de nouvelle génération. Je recherche des informations dans ce sens, (taille du  trou, longueur, etc..)  qq1 saurait il me donner des éléments ou des liens ?le trou de production se situerait en 2015.merci à tous bibou64

Dan

On entend parler assez souvent de pénurie d’uranium, maintenant, c’est un trou dans les capacités de production. Tous les moyens sont bon pour discréditer le nucléaire. L’important c’est de citer les sources pour pouvoir analyser les données. Je vous propose une première approche avec le document suivant téléchargeable : le document RTE 2007 intitulé “bilan prévisionnel de l’équilibre offre-demande de l’électricité en France” 120 pages, lisez au moins les pages 38 et 39 En second lieu, si vous avez du temps lisez ceci : Rapport Charpin de 2000 intitulé “Étude économique prospective de la filière électrique nucléaire” 274 pages quand même. C’est très complet. Rapport du Sénat N° 357 “sécurité d’approvisionnement électrique de la France et les moyens de la préserver”. 246 pages bien documentées. Il y a bien d’autres choses disponibles gratuitement pour tout citoyen dans notre pays “liberticide” où règne la “censure”. je ne sais pas si j’aurais pu accumuler ma petite bibliothèque électronique en Chine ! on m’aurait couper l’ADSL, si ça existe ! Conclusion ; je n’ai pas vu de trou de production… si on investit régulièrement et pas seulement dans les éoliennes. Déclamer bruyamment est une chose, analyser tranquillement en est une autre, chacun son style. Au fait pour notre ami Lecoq : avez vous trouvé les mesures de radioactivité ou ont-elles été censurées ?

Pauvre nicon

Il me semble bien que cette information vulnérabilité des centrales en cas de crash d’avion de ligne a déjà été évoqué très largement dans la presse française avec avis d’expert en sûreté nucléaire après le 11 septembre. La seule  nouveauté concerne la technologie EPR. Si le dossier n’avance en rien les terroristes par rapport à toutes les simulations de crash évoqués dans la presse après le 11 septembre, on ne peut s’empêcher de penser que c’est le lobby nucléaire qui montre une fois de plus toute sa puissance en France.Il vaut bien mieux magouilller dans la Banque comme au crédit Lyonnais ou à la Société Générale, ca peut rapporter gros, et si on se plante, c’est les français qui payent, il a rien compris ce monsieur sortir du nucléaire !

Pasnaif

Qand je vois l’extrème publicité complaisante des médias auprès des agitateurs depuis des décennies, je me demande où est la démocratie dans ce pays tordu qu’est la France où une poignée d’imbéciles font du battage et les journalistes sans bon sens ni souci d’objectivité se complaisent dans la facilité pour ressasser les mêmes imbécilités.  Réveillez-vous que diable et sortez de votre cocon enfumé au LSD: Toute la planète se tourne vers le nucléaire depuis que le pétrole nous coûte la peau des f….. ! Il est impensable que seuls quelques français attardés assistés de retardataires soixantehuitards voisins soient les seuls dans le vrai alors qu’un immense mouvement mondial se dessine pour un basculement massif vers le nucléaire, basé sur l’économie.  Dan, ils n’auront pas l’air … dans quelques années quand les lobby pétroliers auront coupé les subsides à ces agitateurs manipulés et les journalistes auront courageusement….suivi le mouvement en promouvant le nucléaire!  On va rigoler et leur sortir toutes la fadaises du passé ! Heureusement, les français dans leur inertie sont blasés devant les tonnes de bêtises se déversant à domicile par la petite lucarne, les oubliant dans la minute qui suit.  On pourra un jour ouvrir un Musée de fossiles vivants, les anti-nucléaires, qui dans  20 ans seront toujours aussi hostiles car pour eux, il est impensable de se remettre en question et de reconnaître qu’un danger dont une feuille de papier à cigarette suffit à nous protéger (plutonium) aurait pu leur être faussement inculqué par leurs ancêtres écolos primitifs (certains en sont d’ailleurs revenus publiquement, Mr Moore). Pas un seul qui a le courage d’ouvrir un livre de Géologie et de Physique pour réaliser que le sous-sol de France contient déjà l’équivalant naturel, non-protégé et plus nocif (radon) de 575 000 tonnes de plutonium alors que l’on en produit 15tonnes par an en France et que moins d’1/1000 échappe au retraitement pour se trouver stocké un jour dans quelques fûts à 1000m sous terre. Non, ça leur plait de rester dans l’erreur, leur plaisir n’étant pas la recherche de la vérité mais celui de constester en permanence alors qu’ils sont de moins en moins considérés. Pendant ce temps là, d’autres pollutions chimiques sournoises (engrais, pesticides) se développent mais comme nul de crédible parmi les écolos n’a d’écoute, alors ça continue en catimini. Merci et bravo les écolos anti-N !!

Claude

bonjour ; Si vous voulez vous pouvez télécharger le rapport de WWG ( energyworldwatchgroup.org cliquez sur english , publications , reports et choisir le rapport à télécharger ) , c’est un rapport internationnal qui reprend l’étude de 2006 de l’AIE ( Agence Internationale de l’Energie )sur la production mondiale d’uranium , passée , présente et future ( avec plusieurs scénarios ) et avec des courbes à l’appui établies par l’AIE . Vous y découvrirez que nous sommes déjà en situation de pénurie mondiale de production d’uranium et que quelque soit le scénario à venir , cette pénurie n’a aucune chance de prendre fin . Ainsi la France tape dans ses réserves stratégiques . Vers 2025 – 2030 la production est prévue plonger sans espoir de reprise pour tendre vers zéro . Je vous propose ce document international plutôt que les documents français pour que vous puissiez constater que les conclusions ne sont pas du tout les mêmes que ce que ce qui est véhiculé en France . Mais attention ! si vous choisissez de croire les documents internationnaux , les concéquences ne seront pas les mêmes pour vous : Le “fantasme” risque de vous frapper . Par contre , si vous faîtes le choix de bêler avec le troupeau inféodé à la nucléocratie française , le “fantasme” passera outre votre personne . Choisissez bien , réfléchissez avant de vous décider . Dans l’article ici présenté on constate que le “fantasme” a été jusqu’à mettre en examen par la DST un français qui pensait qu’un “certain rapport” sur la sécurité nucléaire concernait chaque citoyen . Eh bien non ! Cà ne concernait que la nucléocratie bien pensante et la sécurité nationale , donc le “fantasme” a frappé , comme si la sécurité nationale ne concernait en aucun cas les citoyens . Et puis , en cas de frappe du “fantasme” vous ne pourrez pas compter sur les chaînes de TV pour parler de votre cas , parce que jusqu’à preuve du contraire , l’affaire présente n’est passée sur aucune chaîne . A vous de choisir votre camp .

Mamouth

N’en déplaise à ‘Pasnaïf’, toute la planète se tourne vers .. toutes les sources d’énergie disponibles, dont le nucléaire mais aussi les énergies renouvelables.La Chine et les États-Unis investissent aussi dans ces technologies. Je ne suis pas sûr que ce soit par écologisme.Quand à la remise en question, peut-être justement faut-il la faire pour ce rendre compte que les énergies renouvelables ne sont pas que des rêves de “retardataires soixantehuitards”.

Dan

La question ne se pose même pas de savoir si nous aurons EnR ou nucléaire : nous aurons les deux. L’incertitude est combien, quand et où. L’affaire du nucléaire en France est une petite partie du problème au niveau mondial et le pays est déjà équipé en nucléaire (63 GW installés et 420 TWh produits)… et en EnR (l’hydraulique avec 24 GW installés et 63 TWh produits en 2007). Cela m’étonnerait beaucoup que par les temps actuels, une minorité parviennent à déséquiper le pays. Dans 20 ans nous verrons bien, beaucoup de choses auront changé. Chaque système trouvera sa place à la hauteur du service qu’il peut effectivement rendre. Pour les différents gouvernements, il sera bien évidemment question de sécurité… mais surtout de sécurité d’approvisionnement. Comment imaginer une seconde que les américains, les chinois, les indiens, les russes et d’autres renoncent au nucléaire. Cela ne veut évidemment pas dire que parallèlement ils vont s’interdire de développer des modes de production alternatifs. Ceci dit, il y aura beaucoup de charbon et un peu d’EnR. Mais il est bien évident que si un génie découvre une manière complètement écologique de produire de l’électricité par milliers de TWh (le nucléaire en France a déjà produit plus de 5000 TWh), tous les pays lui feront les yeux doux ! N’oublions pas que pour faire tourner le monde en 2005, il fallait 16 000 TWh électrique (source AIE), ça ne se trouve pas sous le sabot d’un cheval ! Pour varier les sources, prenons le rapport 2007 de Greenpeace intitulé “révolution énergétique”. Page 12 (graphique 20), nous voyons qu’en faisant une révolution, la production électrique double en 2050 (plus de 32 000 TWh/an). Bonne nouvelle, Greenpeace a réussi à éradiqué le nucléaire. Le cocorico mérite tout de même quelques calculs. Les énergies déjà employées massivement à l’heure actuelle(charbon, gaz, pétrole, cogénération fossile, biomasse et hydroélectrique)représentent un peu plus de 50 % de ce total. Cela signifie qu’en 2050, ces énergies, en valeur absolue, représenteraient plus qu’aujourd’hui dans la production d’électricité ! je ne sais pas si ce scénario est révolutionnaire ou visionnaire. Un petit rappel : si 2,4 milliards de chinois et d’indiens achètent un réfrigérateur A+, la consommation d’électricité de la planète augmente de 480 TWh, c’est à dire la consommation annuelle de la France. Quelles sont les actions écologistes prévues en Chine et en Inde. C’est urgent.

G.lecoq

Bonjour,Bien sur que le Monde entier se tourne vers le Nucléaire, mon cher Pasnaif, sinon que “Réveillez-vous que diable et sortez de votre cocon enfumé au LSD” ,je me sens tout de même relativement réveillé et que le LSD ne se fume pas très  cher, mais bien sur pour nous autres soixantehuitards attardés, nous nous enfumons encore de denrées transmises par les Majors du Pétrole, que je m’intéresse également aux pesticides et aux OGM dont vous êtes , forcément un farouche partisan, atrophié du bulbe comme vous l’êtes, très cher, répondant ainsi à vos qualificatifs nous qualifiant, anti-nucléaires et écolos du même acabit.J’espère qu’un jour, en effet, les français se réveillent et vos ouvrent grands vos mirettes de retardés mentales.Essayons donc le LSD,il vous ouvrira l’esprit, petit homme.G.Lecoq.

Momo

Quel Pays s’est equipe de la 1ere usine maremotrice ?( a ma connaissance , encore aujourd’hui la SEULE au monde , en tt. cas de cette puissance )La France ( et il est loin d’etre evident qu’elle pourrait etre mise en place de nos jours avec ts. ceux qui s’y opposeraient ! )… Et elle a produit un nombre de MWH que les autres EnR venant de la mer mettront des decennies a produire ! Quel Pays , bien avant la 2eme Guerre mondiale cherchait a recuperer l’energie thermique des mers … La France , av. M.Georges Claude … des decades avant TOUS les autres Qui a calcule les degats qui seraient crees par la chute ( volontaire ou non ) d’un gros avion civil sur un complexe petro ou carbo -chimique de grande taille ? Qui va demander que cette pollution potentielle soit totalement confinee comme normalement devrait l’etre celle que creerait un choc identique sur un REP ou un EPR ? Et le sabotage terroriste d’un stockage souterrain de millions de M de methane ? Quid en cas d’explosion volontaire d’une usine de regazeification de GNL , surtout av.en + a quai un bon gros methanier plein a ras bord …Et si on faisait sauter un beau gros barrage hydroelectrique sur le Rhone , ou Bort-les-Orgues , ou mieux le Hoover Dam au Colorado , ou en Chine sur leurs fleuves gigantesques … Combien de mega-morts en aval ? C’est sur que si l’humanite veut se suicider , il y a de (tres) bons moyens , et le vrai terrorisme , ( d’ETAT ) peut faire des degats impensables ! En attendant , essayons d’etre raisonnables , et jouissons d’un confort et d’un luxe que ns. envient bien des Pays ( je vis en Inde , croyez-moi , ils en revent tous de notre standard ACTUEL de vie a ns. , et de notre longevite statistique ! )

Dan

Pour G. Lecoq : Il est temps que je vous réponde… mais à propos du LSD ! Si je vous ai demandé dans le deuxième message : “Au fait pour la contamination radioactive des centrales, connaissez vous la valeur actuelle et les moyennes de radioactivité pour la station de mesure la plus proche de chez vous (c’est publié gratuitement sur internet). A comparer avec les chiffres des stations de la CRIIRAD également publiés.”, c’est que je m’inquiétais pour votre santé. le réseau de surveillance nationale de la radiocativité appelé “TELERAY” est constitué de 180 balises en métropole. Or il se trouve que l’une des valeurs mesurée les plus importantes se trouve à Roanne. Il n’y a pas de justice dans ce monde car en habitant pas très loin d’une centrale, j’en reçois beaucoup moins ! Allez voir c’est instructif et gratuit et pas du tout censuré. De même, allez voir les balises de la CRIIRAD (pro ou anti ?) dans la vallée du Rhône, tout est vert.

Dan

Pour Momo… et les autres : Tout à fait d’accord sur le décalage de nos débats “bizantins” pour quelqu’un qui habite en Inde (ou n’importe où en dehors du dizième de l’humanité qui peut se permettre des considérations nées de l’abondance). Cete abondance fut possibe précisément grâce à des gens comme Georges Claude, ingénieur bouillonnant. J’ai son livre “ma vie et mes inventions” sous la main. Sans trahir sa mémoire, je pense que, dans notre situation, il aurait étudié et calculé toutes les solutions possibles sans a priori dogmatique. Oui la France a produit de très belles réussites dans tous les domaines et elle a encore la capacité d’inventer dans de nombreux domaines de pointe, y compris les EnR. En ce qui concerne les risques, avez vous visité Malpasset… c’est impressionnant. Alors les Trois Gorges en Chine ! Ceci dit ne dramatisons pas ce n’est pas si facile à faire sauter. L’énergie c’est dangereux. Il faudrait demander une étude bénéfices/risques aux indiens. Ils abandonneraient peut être leurs projets de centrales nucléaires.

Momo

Eh non ! A ma connaissance ( et ici , contrairement a la Chine , les journaux sont libres et d’opinions tres variees )les ” ecolos ” ici sont tres radicalement contre … les barrages hydroelectriques , et ils creent beaucoup d’obstacles aux Gvts. ( c’est une Federation d’Etats )qui voudraient les implanter ( imposer ? ) Le charbon du Bihar est une catastrophe ( surtout pour les pauvres mineurs et leurs familles qui y meurent comme des mouches , comme en Chine … cela fait tt. de meme des DIZAINES DE MILLIERS de morts annuellement , sans parler des malades , estropies et autres malchanceux ds. cet enfer ! )Merci au fuel liquide , au gaz et au nucleaire de ns. epargner cela , et depuis des decennies maintenant ! Et ils revent de dizaines de reacteurs + surs que les leurs actuels , vetustes et qui , pourtant tournent au max. de leurs capacites !Qui va leur dire qu’ils DOIVENT les supprimer et se passer des autres ? Qui va leur dire qu’ils DOIVENT avoir peur des REM ( cf. une autre polemique ” bizantine ” ) ? Et ils vont etre 1,5 MILLIARS a vouloir bouffer et se deplacer ( le + grd. reseau ferre au monde , encore majoritairement diesel , mais qui s’electrifie a vitesse grd. V ! )et avoir un minimum de confort menager … et des hopitaux dignes de ce nom ( qui va le leur INTERDIRE ? nos bonnes ames ? )etc, etc …. Ah les grands YAKA / YAKAPA , sortez de votre ( notre ) merveilleux hexagone et de notre cocon Europeen ( ou les Allemands et les Italiens et les Espagnols nous demandent qd. meme tjrs. + de courant electrique nucleaire ” en base “, meme s’ils ns. aident qq. jours d’hiver ” en pointe ” , sinon adieu leurs quotas CO2 ecolo-electoralistes ! ), et ecoutez juste un peu ce que vs. disent les ” pauvres ” qui n’ont pas su decoller il y a 60 ans , et qui veulent le faire maintenant , QUELS QUE SOIENT VOS DISCOURS DE NANTIS / GAVES ( ils n’en ont RIEN a cirer , croyez-le) On va bien ” rire ” ( ou peut-etre , helas , beaucoup pleurer ! )ds. les 2 decennies a venir sur ce sujet , sauf mega-conflit , qui serait dramatique pr. ts. Et il va falloir inventer, rationnellement et non dogmatiquement ,un monde nouveau , av. moult sources d’energie(s) et de modes de distribution / partage On ne risque pas le chomage ds. ce domaine sur cette Planete , c’est deja bon , non ?

Dan

Merci Momo pour ces nouvelles du front… de l’énergie. je ne connais pas l’Inde de visu, mais en ayant vu d’autres pays à bas niveau de vie, j’imagine sans mal les préoccupations des habitants (pour la hiérarchie théorique revoir la pyramide de Maslow, pour la pratique, regardez dans la rue!). Curieusement, Maslow met la sécurité en deuxième position derrière les besoins physiologiques. Seulement le définition est la suivante : – sécurité d’un abri (logement, maison) – sécurité des revenus et des ressources – sécurité physique contre la violence, délinquance, agressions … – sécurité morale et psychologique – sécurité et stabilité familiale ou, du moins, affective – sécurité médicale/sociale et de santé Dans beaucoup de pays, on a du mal à parvenir ou rester à ce deuxième palier. Ce matin, je posais une question mais je n’ai pas eu de réponse. Quand est prévu la prochaine manifestation antinucléaire en Inde ?? Encore merci pour ce témoignage, il en vaut bien d’autre. le pragmatisme est-il inversement proportionnel au PIB par habitant ? joli sujet de philosophie !

Jake

Désolé d’arrivé dans le débat comme un chien dans un jeu de quille, mais une remarque m’a fait tressaillir “Quand est prévu la prochaine manifestation antinucléaire en Inde ??” je n’ai pas de réponse à cette question, je n’ai qu’une autre question : ” y a t’il eu des manifestations contre le site de Bhopal de Union Carbide ?” Les manifestations populaires sont un luxe de nos démocraties, mais c’est un luxe nécessaire à la survie de ces démocraties. Si un domaine de la société civile demande des mesures autoritaires normalement réservées aux activités militaires, peut être faut il se poser des questions ? 

Dan

Pour Bhopal, pourquoi pas, je n’ai pas d’action dans la chimie, pas plus que dans le nucléaire d’ailleurs ! Quant aux manifestations antinucléaires “populaires”, j’ai un petit doute. Je me pose effectivement des questions.

G.lecoq

Bonjour,Grand merci à Dan pour cette info concernant les balises, mais au fait, de qui dépend l’IRSN, chargé des mesure sur la radioactivité et la sureté nucléaire? La CRIIRAD, je sais, par contre, qu’elle a été crée après “l’affaire du nuage de Tchernobyl” si gentiment arrêté à nos frontières. D’ailleurs, à l’époque, n’était-ce pas Mr Nicolas Sarkozy qui était l’un des responsables de “gros mensonge”??Bien sur que les manifs antinucléaires sont pilotées par de sombres officines étrangères qui nous gavent de millions de dollars pour retarder la mise en oeuvre du futur réacteur EPR, c’est un secret de Polichinelle, tout comme le lobby pro-nucléaire français est un fantasme qui ne vit que dans les rêves des manifestants eux-mêmes!!Que de sentences allégoriques sur la puissance du “Cerveau Made in France”, créateur à vous entendre du Nucléaire tout entier, mais nos centrales ne fonctionnent-elles pas sous licence Westinghouse, enfin pour 54 réacteurs “seulement”.Mais bon, sûrement encore des effets néfastes du LSD, dont le rapport avec les balises me laissent perplexe.En tout cas, l’Espagne a fait fort ces derniers temps en assurant pendant un instant 40% de la production électrique grâce aux éoliennes!!C’est pas demain la veille que la France pourra s’enorgueillir d’un tel record, hélas.G.Lecoq.

Antinuke

Il faut être sacrément obtu, cher “Pasnaïf”, pour trouve que les médias font le jeu des antinucléaires. Quant on voir le nombre de publicités d’EDF et Areva qui passent en continu sur tous les médias, qui s’ajoutent aux innombrables invitations de Lauvergeon, Gadonneix, sans oublier ce pauvre sarko et son ami kadhafi… Et il est pas content “Pasnaïf” ??? Par ailleurs, il faut être sacrément nul pour écrire que “le monde entier se tourne vers le nucléaire”. Le nucléaire, c’est 2,48% de la consommation mondiale d’énergie, une part infime et EN DECLIN : la production nucléaire a perdu 3,6% en un an, et ce n’est qu’un début : il y a hélas de nouveaux réacteurs en construction, mais ils sont beaucoup moins nombreux que les centaines de réacteurs qui vont fermer dans les 20 ans. Alors, mon pauvre “Pasnaïf”, va falloir réviser…

Dan

Premier point très simple : mon commentaire n’avait aucun rapport avec le LSD pour lequel je ne souhaite faire aucun… commentaire, ceci dit il manquait un mot : lire “mais pas à propos du LSD” mea culpa. Deuxième point : pour ce qui est des balises, je ne conteste pas qu’elles soient sous le contrôle de l’Etat et de l’IRSN, mais quelqu’un peut-il contester les mesures (CRIIRAD ?). Tout cela est public et gratuit. j’encourage les citoyens qui nous lisent à consulter les sites : et : Chacun se fera son opinion, il n’est pas obligatoire d’imposer aux gens ce qu’ils doivent penser. Ma question est : quelqu’un peut-il affirmer que la radioactivité ambiante est plus importante à proximité des centrales nucléaires ? Troisième point : je n’ai pas d’informations sur le financement des organisations écologistes par des “officines étrangères”. Si vous avez des informations chiffrées sur les trentes dernières années concernant le financement de ce type d’organisation, je suis preneur. Est-ce que les comptes sont publiés come ceux de l’Etat ? Que vient faire Westinghouse au milieu de tout cela ? Enfin j’espère que l’Espagne va produire 40 % de son électricité à partir des éoliennes. je ne manquerai pas de regarder le bilan annuel 2008 sur Observ’ER. Nous verrons alors pour le record atteint par la France. rappel : en 2006, l’éolien espagnol a produit 24 TWh avec 11,6 GW installés, ce qui a représenté 7,9 % de la production totale (304 TWh). de 8 à 40% le challenge est énorme, d’autant que pendant ce temps là, la consommation augmente. D’où l’idée de Zapatero, d’importer de l’électricité française (peut être nucléaire ?) et de l’idée de la fameuse ligne haute tension entre la France et l’Espagne. Dernier point : le miracle, c’est que, bien que vous soyez en permanence en mode “déclamatoire”, nous puissions nous parler !

G.lecoq

Bonjour,Mon cher Dan, tu peux toujours demandé le bilan des Organisations écologistes si cela te tente, je ne vois pas pour quelle raison elles te les refuserait, les comptes de l’Etat étant public, manquerait plus que ça!!Ce sont quand même avec nos impôts et sans nous demander notre avis que la France s’est lancé dans ce délirant “Parc Nucléaire”, avec 58 réacteurs, quasiment 1 pour 1 million d’habitants, et si nous devons en exporter, ce n’est pas tant qu’une question de demande qu’une question de surproduction, et je ne vois pas pourquoi ce pays deviendrait la poubelle nucléaire des autres, fussent-ils européens, tout ça pour pouvoir faire “cocorico” à la face du monde?Si même nos logements sociaux sont construits également avec tant de chauffage électrique, aberration absolue partout ailleurs en Europe, il faut là aussi y voir une excellente raison de maintenir le cap du tout nucléaire,et non une quelqonque question de coût.D’ailleurs , ce miracle tant attendu de l’EPR va nous coûter quelques 3.3 milliards d’euros pièce, a-ton vraiment les moyens et l’intelligence d’investir encore ces sommes colossales qui se feront évidemment au détriment des EnR.G.Lecoq.

Dan

Que le nucléaire n’est pas été mis en place après un large débat démocratique est une chose. Mais qu’est-ce qui vous permet d’affirmer que les comptes de l’Etat ne sont pas publiés ? mis à part les fonds secrets de Matignon (qui n’auraient pas suffit), je ne vois pas ce qui était soustrait au regard de celui qui veut savoir. l’examen d’une loi de finance dit déjà beaucoup de chose (voir MINEFI). Pour ce qui est du chauffage électrique (25 % de l’électricté résidentielle et 7 % du total de la consommation de la France) voir d’autres réponses que j’ai fait. En parlant de milliards, les EnR c’est pas mal non plus : si vous équipez maintenant les 15 millions de maisons françaises avec 2000 Wc de photovoltaïque, vous avez un joli marché de 270 milliards d’Euros financé à 50 % par le contribuable ! votre entreprise pourrait y prendre une part intéressante peut être.

Momo

D’abord , tout le monde est , ou devrait etre ” antinuke ” puisque ” nuke ” , au depart , ne veut absolument pas dire ” nucleaire ” mais ” bombe atomique ” , ie nucleaire militaire , fait POUR TUER . Oui le nombre de reacteurs nucleaires va certainement diminuer ds. les decennies qui viennent , mais sauf accident , ils seront remplaces ( pas forcement Pays par Pays , c’est vrai )par de + gros et + surs , et leur production globale d’electricite devrait augmenter , meme si leur % de la production globale devrait rester stable ou en tout cas peu progresser … mais vraisemblablement depasser encore pendant longtemps la production totale de ttes. les EnR reunies ! Qu’on soit ravis ou non de cet etat de fait , on doit le constater , et ne pas ” twister ” les chiffres en fonction d’un dogme ou d’un autre ! Tout en sachant qu’on va DEVOIR produire encore + d’energie(s), de ttes. provenance(s) ds. ces 20 a 30 ans qui viennent , si on veut simplement survivre et ne pas ( trop ) s’entretuer pour y acceder enfin pour certains et se maintenir a un certain niveau de vie pour ns. qui en JOUISSONS depuis des decennies ! Alors , ON FAIT COMMENT ? Moi j’aimerais bien savoir ……

Daniel 53

comme des milliers de personnes qui ont eu connaissance de ce document.Le principal, c’est que Ben Laden ou un de ses admirateurs ne soit pas au courant que c’est vulnérable, ces machins là…Au fait, est-ce que le cout des avions militaires affectés à la surveillance de ces sites est intégré dans celui du KWh?C’est le prix de la sécurité. Il faut juste faire confiance…

Dan

On fait grand cas d’un document “confidentiel défense” qui est diffusé depuis au moins deux ans et qui ne semble pas contenir d’infos “top secret”. En revanche, sur internet vous pouvez déjà vous faire une idée de ce qu’est une enceinte de confinement d’un réacteur de type EPR. Voilà le site : C’est un sujet de TIPE pour écoles d’ingénieurs ! Dans le genre, on nous cache tout, on nous dit rien, on a fait mieux ! Et pour savoir ce qui se passe à l’intérieur de l’enceinte voir le document suivant : rapport IRSN-CEA intitulé “R&D relative aux accidents graves dans les réacteurs à eau pressurisée”. Bonne lecture.

Benoit

Un thème trouvé dans différents posts et que les sacro-saints décideurs tels M. GADONNEIX le PDG d’EDF ou autres politiques de tous poils (voir le rapport de M. ATTALI sur la libération de la croissance) tentent jusqu’ici avec une certaine réussite de nous inculquer, est qu’il va falloir dans les décennies à venir de plus en plus d’énergie, la conclusion étant chez certains qu’il va falloir faire appel a toutes les energies : ENR, fossiles (dont nucléaire), etc … Juste une question : cet acroissement des énergies de toutes sortes, il servira à QUOI : à augmenter la quantités de biens de consommation, donc les déchets, sous lesquels nous croulons déjà et qui polluent irrémédiablement l’eau et les sols ? Et avec quelles matières premières ? Celles dont nous voyons poindre la pénurie à l’horizon, quand nous n’en manquons pas déjà à l’heure actuelle (fer, cuivre, plomb, pétrole …).Les optimistes béats de la croissance éternelle (sur une planète aux dimensions finies), décidément bien implantés chez ces décideurs de toutes sortes, à la vue toujours plus courte (notamment chez les politiques), continuent à sévir. La seule solution à long terme est celle de la sobriété énergétique associée aux renouvelables, donc le plus tôt sera le mieux. N’en déplaise aux nucléophiles, le nucléaire est une énergie fossile; Rappelons nous que pour atteindre les objectifs du GIEC, il faut atteindre le facteur 4 d’ici 2050, c’est à dire réduire de 75% nos émissions de GES au niveau mondial. Augmenter le nucléaire en proportion, au niveau mondial, reviendrait à appliquer cette technologie à des pays qui n’ont ni la culture de la sureté, ni les capacités d’investissement nécessaires. Merci au résau RSN et à M. LHOMME de rappeler à tous qu’en plus d’etre inapplicable à l’échelle mondiale, la technologie nucléaire est dangereuse et vulnérable par essence.

Benoit

Dan écrit : ” Si un domaine de la société civile demande des mesures autoritaires normalement réservées aux activités militaires, peut être faut il se poser des questions ? “. J’ai un premier élément de réponse qui est que les centrales nucléaires civiles produisent du plutonium qui sert à fabriquer du plutonium, l’obtention de celui-ci étant l’étape la plus difficile dans la constitution des bombes atomiques (les détonateurs ne sont pas compliqués à réaliser). Donc inutile de dire que M. BEN LADEN et ses successeurs suivront avec un intéret tout particulier la prolifération de cette technologie dans le monde, si jamais par malheur elle devait se produire.

Dan

Pour Benoit : Je vous saurais grès de bien vouloir m’attribuer uniquement ce que j’écris et pas les assertions des autres, notamment celle de Jake. Je n’ai donc pas écrit qu’il faut se poser des questions sur des mesures autoritaires qu’il faudrait appliquer au nucléaire civil ! Répondez à Jake SVP. En ce qui concerne, l’augmentation de la consommation d’énergie, le débat ne se situe évidemment pas en France et là vous aurez plus de mal à maîtriser quoi que ce soit. Je rappelle encore une fois que si 2,4 milliards de Chinois et d’indien avaient l’idée et les moyens d’acheter un réfrigérateur de classe A, il faudrait augmenter la production mondiale d’électricité de 480 TWh/an soit la consommation annuelle de la France. Je vous propose d’aller expliquer cela au gens concernés ! Le PDG d’EDF, n’a rien à voir la dedans, à l’échelle de la planète nous sommes des nains… en ce qui concerne les augmentations futures de consommation (actuellement la France pèse un peu moins de 1/30ième de la consommation mondiale et ça va diminer en proportion). Dénoncer un phénomène est une chose, proposer des solutions viables est une autre. Vous aurez peut être raison à terme et pourrez alors brandir le rapport Meadow et vous réclamer du club de Rome. Le problème aujourd’hui n’est pas de se demander à quoi sert de dépenser plus d’énergie, nous le savons ! c’est une question de riches, demandez à un africain ou à un indien à quoi ça sert d’augmenter le niveau de vie ! encore une fois ce qui est valable en France, n’est pas valable ailleurs. Même dans l’hypothèse de l’adoption du scénario “révolution énergétique” de Greenpeace, il va bien falloir les produire, les 32 000 TWh par an (le double d’aujourd’hui) en 2050. Pour vous donner une idée de ce que cela représente sans nucléaire et avec du charbon, SVP visitez le site : puis regardez attentivement Google Earth à l’endroit des centrales à charbon allemandes, vous avez de magnifiques vues sur les mines de lignite à ciel ouvert et des couchers de soleil fantastiques sur les tours aéroréfrigérantes des centrales… à charbon (merci Panoramio). Après on discutera, des avantages et des inconvénients pour la santé publique du nucléaire et de ses alternatives. Ben Laden a peut être mieux à faire que de réaliser une vraie bombe atomique. Il ne vise pas l’efficacité militaire, mais la terreur. Il a gagné une première manche, en utilisant des “missiles” qu’il n’a pas payés !

G.lecoq

Bonjour,Mon cher Dan, vous soulignez à juste titre que :” encore une fois ce qui est valable en France, n’est pas valable ailleurs”, parlez-vous également des centrales nucléaires??Si tel est bien le cas, pourquoi alors le premier “représentant-placier national” Mr Nicolas S., ne se déplace-t-il plus à l’étranger sans ses pubs pour Areva, estimant à juste titre(?) que tous les pays ont droit au Nucléaire, civil, comme il se doit.Même Mr Kadhafi, chantre de la Démocratie participative, a lui aussi eu droit au fameux couple vantant les bienfaits d’une civilisation pro-nucléaire.Que ce type d’énergumène, et sûrement d’autres à venir,  possède cette technologie qui, tôt ou tard se muera étrangement en nucléaire militaire, car telle est sa destination finale, pour ce type de dirigeant, me semble tout autant dangereuse que ce Ben Laden et de ses cohortes de terroristes en puissance.Mais bien sur, vous aller me rétorquer que cela ne risque rien, toutes les garanties sont pris dans le contrat!!J’ai également trouvé cet article:L’association pour le Contrôle de la Radioactivité de l’Ouest (ACRO), laboratoire français indépendant, s’inquiète du peu d’attention accordée au traitement de l’un des deux principaux nucléides (1) rejetés par la filière du nucléaire : le tritium (l’autre étant le Carbone 14). Alors que la France a été choisie pour accueillir le projet de réacteur expérimental ITER, dont le mode de fonctionnement devrait générer, d’importantes quantités de cette substance, l’association invite les experts à en réévaluer le degré de toxicité. Le tritium est « l’isotope radioactif de l’hydrogène auquel il se substitue au cours d’un processus métabolique ». Son stockage entraînant des coûts élevés, les exploitants nucléaires ont bénéficié de normes les autorisant à disperser l’élément radioactif dans l’environnement, arguant de « sa très faible toxicité ». Ce laisser-aller n’est pas sans conséquence, comme l’illustre la pollution au tritium de la nappe phréatique située sous le Centre de Stockage de la Manche (CSM), qui perdure depuis plus de 30 ans d’après les déclarations de l’ACRO. Le transfert de la substance radioactive en milieu aquatique pourrait en effet avoir de lourdes retombées sur l’ensemble de l’écosystème, estiment les scientifiques. S’intéressant au phénomène de la « bio accumulation », ils ont démontré que l’incorporation du tritium à la matière organique lui permettait de s’introduire à chacune des étapes de la chaîne alimentaire. Il pénètre ainsi dans l’organisme des cétacés, des mollusques et des poissons. Plus préoccupant, ce processus de transmission s’intensifie lors de l’assimilation du tritium par les molécules organiques. Une enquête menée par l’ACRO dans la baie de Cardiff, située au Sud du Pays de Galles, a révélé que les teneurs en tritium prélevées sur les poissons plats étaient 1 000 à 10 000 fois supérieures à celles contenues dans l’eau de mer du même site. Bien que le tritium ne soit pas l’élément radioactif le plus toxique issu de l’industrie nucléaire, son déversement dans la nature reste préoccupant en raison du volume des quantités générées. L’échéance fixée par la loi du 28 juin 2006 apporte certes une note d’espoir, imposant aux industriels « la mise au point pour 2008 de solutions d’entreposage des déchets contenant du tritium permettant la réduction de leur radioactivité avant leur stockage en surface ou à faible profondeur ». Mais des démarches doivent être menées en parallèle afin de mieux cerner les risques qu’implique l’exposition prolongée à ce type de radioactivité, si l’on veut être en mesure de les éviter. Cécile Cassier1- Un nucléide est un type de noyau atomique, identifiable par le nombre de protons et de neutrons qui le composent.Mais bon, encore du délire d’anti-nucléaire soumis à la pression de leurs “donneurs d’ordre occultes”!!Quand à l’implication de ma Micro-Entreprise dans le développement des EnR, elle se situe à son niveau, qui reste des plus humbles, et je n’ai et n’aurais certainement jamais le Budget Pub d’EDF et de sa “Jolie Petite fleur”, logo apparue il y a peu, mais on ne nous dit pas si celle-ci est radioactive ou pas!!D’ailleurs, à ce propos, j’ai bien l’intention de développer ce que l’on appelle l’Auto-Construction,( les français ne sont-ils pas les premiers Rois du Système D), essayant ainsi de fournir les principaux éléments, notamment des éoliennes et laissant une grande partie accessible à nombre d’entre nous, du reste de leurs fabrications.J’espère ainsi avoir répondu à l’aspect mercantile de la chose, mais je suis désolé si mon désir de travailler à l’essor français de ces EnR doit aussi me permettre d’en vivre, je n’ai pour ma part, pas encore fait de critiques sur les bénéfices de telle ou telle Entreprise, que ce soit EDF ou Areva!!G.Lecoq.

Dan

Première remarque : ce n’est pas la taille des caractères qui fait la force des arguments. J’en resterai pour ma part à la police offerte par Enerzine ! la propagande et le mode déclamatoire me semble inutile. En ce qui concerne le commerce du nucléaire, si vous aviez lu tous mes commentaires, vous auriez vu que j’émettez des réserves quand à la commercialisation de ce type de technologie dans les pays instables ou insuffisamment développés. En revanche, bien d’autres pays n’auront pas nos préventions, il serait intéressant de demander à Vladimir Poutine sa position sur ce point. Pour les chinois et les indiens c’est perdu, ils savent en construire eux mêmes pour eux et peut être qu’un jour ils exporterons… en Afrique. Réponse à cette assertion (toujours en mode déclamatoire) “Mais bien sur, vous aller me rétorquer que cela ne risque rien, toutes les garanties sont pris dans le contrat!!” … SVP laissez moi faire mes propres réponses, je n’ai pas besoin de scribe. Vous faites bien de vous soucier du Tritium et ça tombe bien car vous n’êtes pas le seul : il est inutile de s’étendre en “très grande police” (un comble pour un antinucléaire) sur ce sujet. Je renvoie les lecteurs aux documents suivants (issue de la revue contrôle) et disponibles en téléchargement sur le site de l’IRSN : 1) les rejets des installations nucléaires (revue N° 137 de novembre 2000) 2) Les rejets radioactifs en France dossier (novembre 2007, voir page 76) Tous le monde s’exprime et même l’ACRO. Pour ce qui est de connaître l’importance des rejets pour la santé publique, êtes vous allez voir la base de donnée CARMA et Google Earth pour l’Allemagne ? Je redonne le lien : puis regardez attentivement Google Earth à l’endroit des centrales à charbon allemandes, vous avez de magnifiques vues sur les mines de lignite à ciel ouvert et des couchers de soleil fantastiques sur les tours aéroréfrigérantes des centrales… à charbon (merci Panoramio). Je lance un concours : pouvez vous me dire combien il existe de tours aéroréfrigérantes dans les centrales à charbon allemandes (je n’ai pas la réponse car il y en a beaucoup… beaucoup). Pour la Chine, j’avoue que c’est beaucoup plus dur à voir ! Est-ce que ces tours ne rejettent que de la vapeur d’eau ? Si, comme le propose “courageusement” le comité Stop Nogent, il faut arrêter le nucléaire même en ayant massivement recours au charbon, il faut se préparer à répondre à ces questions que les citoyens ne manqueront pas de vous poser. Dans le scénario “révolution énergétique de Greenpeace”, en 2050, il reste 11 000 TWh d’électricité produite par les énergies fossiles (charbon, gaz et pétrole). Cela représente 70 % de la production mondiale actuelle ! (révolution de velours ??). L’autoconstruction n’est une idée neuve, voir les “Castors” fondés en 1950. D’ailleurs on y parle d’éolienne sur leur site. Mais attention, le marché est limité. Comme je l’ai déjà indiqué, vous ne convaincrez pas 15 millions de propriétaires de maison d’installer une éolienne Ropatec de 6 kW qui nécessite 17 tonnes de béton pour les fondations. Bonne chance quand même.

32
0
Laissez un commentairex