Le siège d’EDF perquisitionné

Le siège d’EDF a fait l’objet d’un perquisition menée par la Commission européenne, qui soupçonne le groupe d’ "abus de position dominante."

Mercredi, les fonctionnaires de la Commission, assistés de l’Autorité de la concurrence, ont mené une inspection surprise dans les locaux d’EDF.

"La Commission soupçonne EDF d’être l’instigateur potentiel d’une hausse des prix sur le marché de gros de l’électricité en France", apprenait-t-on par un communiqué de Bruxelles.

La Commission soupçonne une "possible manipulation des prix de gros" qui serait à l’origine d’ "effets potentiellement néfastes sur les prix payés par les industriesls et par les consommateurs privés". 97% du marché de l’électricité français serait sous contrôle d’EDF, assure la Commission.

Cette perquisition représente l"étape préliminaire dans les enquêtes sur les suspicions d’abus de position dominante", précise le communiqué. 

"EDF apporte tout son concours" à l’enquête de la Commission a déclaré le service presse d’EDF.

 

 

   

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
11 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
christian

…d’arriver à gagner de l’argent en faisant les prix les plus bas. C’est un cauchemar, je vais me réveiller.

Dan1

Là c’est sûr que c’est abusif d’avoir alimenter pendant des dizaines d’années (depuis 1946), des millions de français captifs d’un système qui les a obligé à payer un prix pas trop éloigné du coût et très stable (vision de long terme). C’est scandaleux, il va falloir que ça change en commençant par casser ce monopole qui a si longtemps profité de ses abonnés obligés. Même avec le TARTAM on est encore gagnant par rapport au marché libre. La commission européenne nous prend pour des idiots en nous faisant croire que quand les 97 % contrôlés par EDF ne le seront plus, nous aurons des prix plus bas. Si ce n’est pas EDF (entreprise publique à plus de 80 % contrôlée par l’Etat) qui contrôlera donc ces 97 % d’abonnés et à quel prix ?

Guydegif(91)

Dan1 a raison en disant: ”La commission européenne nous prend pour des idiots en nous faisant croire que quand les 97 % contrôlés par EDF ne le seront plus, nous aurons des prix plus bas. Si ce n’est pas EDF (entreprise publique à plus de 80 % contrôlée par l’Etat) qui contrôlera donc ces 97 % d’abonnés et à quel prix.” Je crois aussi que dans ce cas la concurrence ne ferait pas mieux que les prix des kWh pour nous autres, garantis par l’Etat, actionnaire majoritaire du producteur majoritaire… Les prix d’annonce de Poweo et autres moins-disants sont des leurres…et ne peuvent être que des prix d’appel, le temps de berner qqs crédules…avant de s’envoler…pour permettre leur survie. Comment pourrait-il en être autrement qd on analyse: Poweo nous propose moins cher le kWh produit par EDF, que le même kWh qu’EDF / RTDE nous propose en direct, à un prix controlé par l’Etat ….          Il y a un piège…. A+ Salutations Guydegif(91)

stef

Il y a un truc que je ne comprends pas dans cet article. “La Commission soupçonne EDF d’être l’instigateur potentiel d’une hausse des prix sur le marché de gros de l’électricité en France” En quoi cela influe-t-il sur le prix payé par les consommateurs qui bénéficient du tarif régulé ? Dan1, Guidegif, je suis entièrement d’accord avec vous sur le fait que le prix de l’électricité augmentera si les tarifs régulés sautent, si le marché est dérégulé. Mais la commission ne soulève-t-elle pas là un autre problème, concernant le marché de gros, et donc qui n’a rien à voir avec les 97 % du marché controlé par EDF, mais plutôt avec les 3% restants ?

fruitox

En quoi cela peut-il être dérangeant que la Commission Européenne fasse une enquête sur EDF ? Si tout va bien EDF n’a pas de soucis à se faire, par contre si effectivement ils n’ont pas fait tout ce qui est possible pour faire descendre les prix là on sera bien content qu’il y ai eu cette enquete ! C’est très bien, on est tous d’accord pour dire qu’en france et ailleurs il y a un tas de bonnes lois mais pas assez de personnes pour les faires appliquer et les controler. Les controles sont normaux mais pas assez nombreux malheureusement.   Ils pourraient en faire d’autres des enquetes. Comme savoir si EDF a fait ce qu’il falait pour proposer des sources d’électricité d’origine moins contreversées que le nucléaire, savoir si EDF à fait les études nécessaires pour miser sur une variété des sources d’approvisionnement (qui ne manquent pas), savoir si certains lobbing n’ont pas trop fait pression sur EDF ! En voilà des enquêtes qui en intéresseraient plus d’un !

Dan1

Pour y voir clair, il faut aller sur le site d’EDF qui traite des enchères : Et notamment télécharger le document le document suivant : On voit un peu plus en détail comment on a obligé EDF à créer ses propres concurrents (pour la vente) et comment il est obligé de les entretenir sou perfusion et comment on doit aussi gérer les plaintes de ceux-ci à propos du ciseau tarifaire. Avant, on se contentait de produire et de distribuer de l’électricité avec des techniciens, des ingénieurs et quelques commerciaux. Maintenant , il faut beaucoup plus de commerciaux et pas mal d’avocats ! En effet, il pourrait s’agir des 3 %.

stef

Et bien, s’il s’agit donc de ces 3%, pourquoi ces réactions ? En quoi la commission fait elle un mauvais boulot si elle vérifie que EDF n’a pas abusé de sa position ominante pour augmenter le prix sur le marché de gros ??? Je ne comprends pas vos réactions. A moins qu’elles n’aient aucun lien avec l’article et que vous vouliez uniquement souligner le fait que la commission nous prend pour des imbéciles en nous disant que les prix allaient baisser avec un marché dérégulé.

Dan1

Que la commission enquête ou pas, cela ne change pas grand chose, car la situation est assez pittoresque : d’un côté, un dominant -EDF- qui est en apparence dominé par la commission européenne qui le force a créer et nourrir sa propre concurrence puis de l’autre côté une grande manoeuvre de restructuration au niveau européen où il ne pourrait bien rester que quelques très grands groupes (5 semble-t-il). On ajoute par là dessus un zeste de dérégulation qui finalement force EDF à se mettre au prix du marché et donc à accroître ses prix quand le marché monte ! Et on vient ensuite porter une accusation selon laquelle EDF serait l’instigatrice d’une hausse des prix de gros en France. Le plus cocasse, c’est que l’ouverture des marchés était sensée permettre la concurrence sur le segment de la production (le transport-distribution étant un monopole de fait). Or on constate que l’accusation qui est portée, c’est que EDF vend trop cher son électricité à ses concurrents “fabriqués” qui ont pour rôle de la revendre aux abonnés ! Ce sont donc des courtiers dans ce cas. Le producteur reste donc EDF qui continue comme par le passé d’assumer tous les investissements et les risques techniques. C’est ça la théorie de la concurrence libre et non faussée ? Et si tout cela n’avait qu’un temps, les alternatifs ne risquent-ils pas de s’écrouler ?

guignol07

A tous les abrutis qui croient encore que la politique de la commission européenne qui vise à casser les monopoles ou pseudo-monopoles est efficace pour faire baisser les prix, ouvrez les yeux. Non seulement les prix ne baissent pas (il n’ y a qu’à voir le téléphone), mais en plus, la qualité de service n’est pas au rendez-vous non plus. La baisse des prix ne peut-être une fin en soi, cela se faisant obligatoirement par une baisse de la qualité. Et s’il y a bien une entreprise en France où le service est plutôt correct, c’est EDF. Regardons la dernière tempête dans le sud-ouest, il a fallu un certain temps pour tout remettre en ordre mais force est de constater que les agents d’EDF n’ont pas lésiné sur les heures supplémentaires pour rétablir le service. Imaginez un instant que vous ayez été client chez Poweo, vous attendriez encore…

guignol07

J’ai aussi oublié de dire que si l’on suit un peu les travaux de la commission européenne, on se rend compte qu’elle ne fait que détruire des secteurs qui fonctionnent et pondre des réglementations à l’emporte-pièce. On se demande vraiment pour qui ils roulent !!!!

pierrotb

Pourquoi forcer la concurence alors qu’EDF rend un service de qualité à un prix acceptable? Mais il faut le maintien à terme d’un trarif régulé n’en déplaise à la tres libérale commission. Pour quoi la commission y met son nez? car truffée de lobbyistes pret à faire leur beurre des dérégulations ce n’est pas nouveau.

11
0
Laissez un commentairex