JO 2024 : le Village des athlètes alimenté en énergies locales et renouvelables

Le réseau de chaleur et de froid du SMIREC géré par Plaine Commune Energie, filiale à 100 % d’ENGIE Solutions, va s’étendre au futur Village des athlètes. Il fournira donc en chaleur et en froid le Village des athlètes, la future ZAC Pleyel dont le projet des Lumières Pleyel, ainsi que la Tour Pleyel réhabilitée en hôtel. Cet ensemble représente plus de 650 000 m² de bâtiments qui seront alimentés par ce réseau de chaleur et notamment par la géothermie.

Ainsi, le Village des athlètes bénéficiera d’une énergie locale et renouvelable, issue à 68 % de la géothermie. Une convention tripartite a été signée en juin 2020 par la SOLIDEO, le SMIREC et ENGIE Solutions.

Le réseau du SMIREC géré par Plaine Commune Energie, 1er réseau de chaleur de Seine-Saint-Denis et 2ème d’Ile-de-France, va produire en simultané du chaud et du froid grâce à l’installation de thermo-frigo-pompes associés à la géothermie superficielle.

Un réseau de froid et de chaleur en phase avec la transition environnementale et la lutte contre le réchauffement climatique

Le développement d’un réseau de froid est une nécessité pour le confort des athlètes puisque les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 se tiendront en août, période de fortes chaleurs en zone urbaine.

C'est maintenant !
Fournisseur Total direct énergie

10% de remise sur le prix de votre consommation d'électricité et de gaz !

Mais le froid est surtout nécessaire en période d’héritage post-Jeux, pour le rafraîchissement des bureaux, locaux d’activité et équipements, afin d’éviter la multiplication de systèmes de climatisation individuels dans les bâtiments.

Face à la multiplication des pics de canicule, il sera même possible de rafraîchir, à moyen terme, les logements de ce quartier.

« Cette extension de notre réseau repose sur une technologie innovante permettant un approvisionnement simultané en chaleur et en froid. Nous anticipons dès aujourd’hui l’après JOP avec des installations durables et de qualité pour l’ensemble du futur quartier Pleyel » explique Yann Madigou, Directeur général Plaine Commune Energie.

« La neutralité carbone nous pousse à utiliser des énergies renouvelables pour alimenter nos réseaux de chaud et de froid. La géothermie va ainsi se retrouver à l’honneur en devenant une énergie olympique pour les athlètes et pour la reconversion des installations. La transition énergétique s’accélère » poursuit Wilfrid Petrie, Directeur Général Adjoint d’ENGIE en charge d’ENGIE Solutions.

La géothermie pour alimenter le réseau

Le réseau de chaleur et de froid sera alimenté par des énergies locales et renouvelables essentiellement issues de la géothermie superficielle (à une profondeur d’une centaine de mètres).

Ce sont 11 puits qui vont être forés au sein du quartier pour utiliser l’énergie de la terre et la convertir en chaleur ou en froid. Les travaux de forage vont démarrer dès la fin de l’année 2020. ENGIE Solutions a conçu cette architecture énergétique sous l’impulsion du SMIREC (Syndicat Mixte des Réseaux d’Energie Calorifique) et de SOLIDEO, la Société de Livraison Des ouvrages Olympiques.

L’énergie complémentaire à la géothermie provenant du réseau de chaleur de Plaine Commune Energie est notamment issue de la chaleur du réseau de la Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain (CPCU), situé à proximité et lui-même majoritairement alimenté par des énergies locales et renouvelables.

Le projet répond à l’excellence environnementale de la SOLIDEO et de Paris 2024 qui visent de faibles émissions de CO2.

« La réalisation du Village des athlètes permet le développement du réseau de chaleur exploité par Plaine Commune Energie, l’amélioration de ses performances environnementales et la création d’un nouveau réseau de froid bas carbone. Cela répond à l’ambition d’excellence environnementale et d’héritage pour les terrtioires des ouvrages Olympiques portée par SOLIDEO », Nicolas Ferrand, Directeur général exécutif de la SOLIDEO.

Paris 2024… et l’après Jeux

La particularité de l’extension du réseau du SMIREC géré par Plaine Commune Energie est d’offrir une solution pérenne en chaud et en froid mutualisée à l’échelle du territoire. Le raccordement du Village des athlètes est rendu possible par le maillage avec le réseau existant.

Depuis trois ans, le SMIREC et les collectivités ont œuvré en faveur d’une mutualiastion des moyens de distribution et de production à une échelle plus large que le Village, afin de répondre aux besoins de chaleur et de rafraîchissement de l’ensemble du quartier Pleyel. « On ne peut que souligner la cohérence du projet en soutenant la collaboration avec ENGIE Solutions qui a développé et qui exploite déjà le réseau existant qui est le plus important du département et le deuxième d’Ile de France » estime Didier Paillard, Président du SMIREC.

L’installation est conçue pour répondre aux besoins premiers et denses, de la période Paris 2024. Elle sera également dimensionnée pour la phase héritage, c’est-à-dire la période post-JOP avec une projection jusqu’en 2050.

La durabilité est au cœur du projet avec le recyclage des équipements. C’est donc une véritable co-construction territoriale pilotée par ENGIE Solutions en étroite collaboration avec l’ensemble des acteurs.

La convention tripartite permettant l’extension du réseau de chaleur et de froid, sur le territoire de Saint Denis et de Saint-Ouen-sur-Seine, est signée par la SOLIDEO, qui est en charge des opérations d’aménagements relatives aux JOP et de leur reconversion. ENGIE Solutions via sa filiale Plaine Commune Energie (PCE) assure la réalisation des travaux à Saint-Denis et l’exploitation du réseau, en tant que délégataire de service public du Syndicat Mixte des Réseaux d’Energie Calorifique (SMIREC).

Partagez l'article

 

[ Communiqué ]
Lien principal : www.ouvrages-olympiques.fr

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Guydegif(91)

OK, Projet intéressant !
Pour le chaud:
1) pourquoi la géothermie qu’au-dessus de 100 m et pas plus profond pour avoir plus de calories car terrain/réservoir plus chaud?
2) Très Bien de compléter les ressources géothermie par les calories CPCU.

Pour le froid:
Pourquoi pas AUSSi puiser qqs frigories ds l’eau de Seine, pour faire du froid de cimatisation?
Salutations
Guydegif(91)