Les scénarios de la sobriété sont les plus rentables selon FNH

Les travaux réalisés dans le groupe « financement, coûts et bénéfices » du débat national pour la transition énergétique montrent clairement que seuls les scénarios basés sur la sobriété et sur une division par deux des consommations d’ici 2050 sont tenables économiquement a rappelé la Fondation Nicolas Hulot.

Alors que les tarifs réglementés de l’électricité vont augmenter de 5 % par an, et que le coût du grand carénage des centrales nucléaires pourrait être révisé à la hausse, c’est bien sur la sobriété, la réduction des consommations et le développement des énergies renouvelables que la France doit investir massivement.

En comparaison aux scénarios moins ambitieux sur la réduction des consommations d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre, les investissements supplémentaires nécessaires dans les scénarios ambitieux (efficacité et sobriété) sont finalement assez limités. Par exemple, pour les scénarios comme celui proposé par l’ADEME, ces investissements sont de + 8 Mds €/an à l’horizon 2020 et + 1 Mds €/an en 2030. Ils permettent de gagner, toujours par rapport à des scénarios peu ambitieux, 5 Mds €/an sur la facture énergétique en 2020 et 10 Mds €/an en 2030.

Les scénarios ambitieux se rentabilisent en moins de 15 ans et permettent même d’économiser jusqu’à 145 Mds €/an sur la facture énergétique en 2050. Avec des coûts de révision du parc nucléaire à la hausse, la rentabilité des scénarios basés sur la sobriété et le développement des énergies renouvelables seraient encore plus élevée.

Les travaux sur les centrales nucléaires ont pour l’instant été évalués à 3,7 Mds €/an à partir de 2016. Si ces montants étaient augmentés vois doublés, les scénarios basés sur la sobriété pourraient être rentables dès 2020.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
15 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bachoubouzouc

Quels scénarios sont rentables par rapport à quels autres ? Quels scénarii de l’ADEME ? Des détails sur les mix proposés ? Ca serait possible que pour au moins une fois dans leur vie, les écolos genre FNH tiennent au moins un seul discours construit, précis, argumenté, sourcé, plutôt que l’espèce de bouillie limite mensongère et populiste qu’ils nous servent quotidiennement ?

Sicetaitsimple

Vous pouvez trouver ici le rapport du GT sur les scénarios. Comme vous pourrez le constater, il n’y a pas vraiment d’accord……

climax1891

Pour les années 2007 et 2008, la consommation finale d’énergie a été d’environ 175 millions de TEP en comptant les usages non énergétiques. Dont: – 83,8 millions de TEP pour le chauffage (résidentiel, tertiaire et industriel) – 7,4 millions de TEP pour l”éclairage et la réfrigération – 15,5 millions de TEP pour le transport des marchandises – 15 millions de TEP pour les usages non énergétiques Soit un total de 121 millions de TEP sur lesquelles il est possible de faire d’énormes économies avec les technologies disponibles. Le reste de l’énergie étant utilisé par les voitures (22,5 millions de TEP), l’avion (7 millions de TEP) et l’électricité utilisée pour autre chose que le chauffage, l’éclairage et la réfrigération (environ 19 millions de TEP utilisés principalement par les moteurs électriques). Ces chiffres sont une synthèse de chiffres de 2007 et 2008, 2 années où la consommation finale était quasi indentique. Sources Rapport PPI chaleur 2009 ADEME Energie et climat Chiffres clés 2009

Enpassant

Ce qu’il y a de décourageant dans la recherche de solutions alternatives (renouvelables ou mieux d’économies d’énergies), c’est que les tenants de l’énergie orthodoxe (et nucléaire !) ne manquent pas une occasion d’énoncer des contre vérités voire de purs mensonges. Et celui qui consiste à prétendre que la FNH n’a pas de dossier solide n’est pas le moindre. Depuis plusieurs années cet organisme n’a de cesse d’expliquer, d’argumenter, d’étayer, de montrer, de démontrer, de corriger, etc, etc, etc… Mais nous savons tous que le chemin est long, pas large, pentu et que l’on y croise (pardon, que l’on y double) pas mal d’ânes retraités d’Areva…

Homer

Peut savoir exactement où et dans quel proportion peut on faire ces économies d’énergie, et surtout une foi les domaines définis comment faire ces économies ?

Temb

Quelques éléments intéressants ici : Tout ou presque a été écrit à ce sujet 🙂

Homer

Je vous remerci pour le lien

Bachoubouzouc

“Et celui qui consiste à prétendre que la FNH n’a pas de dossier solide n’est pas le moindre. Depuis plusieurs années cet organisme n’a de cesse d’expliquer, d’argumenter, d’étayer, de montrer, de démontrer, de corriger, etc, etc, etc…” Ah parce que c’est mensonger de souligner que FNH nous balance à la figure des chiffres sans nous préciser les calculs, sans même préciser à quels scénarii exactement ils font référence ? En l’occurence, je constate grâce au lien de Sicétaitsimple que les “scénarios basés sur la sobriété et sur une division par deux des consommations” reviennent à en gros du Negawatt. Negawatt est un scénario qu’on connait bien sur Enerzine, et nous avons débattu très très longuement sur sa faisabilité technique. Pour la partie économique, le collectif Negawatt s’est bien gardé de rentrer dans le détail, la FNH aurait alors mieux fait de rester prudemment vague plutôt que d’affirmer “les scénarios basés sur la sobriété pourraient être rentables dès 2020.” Je maintiens donc que la FNH nous enfume par ce communiqué, où elle parle de beaucoup de choses et nous donne beaucoup de chiffres sans jamais préciser à quoi correspond quoi exactement.

climax1891

– Le seul chauffage résidentiel-tertiaire (donc l’eau chaude sanitaire) utilise 52,2 millions de TEP (7 millions de TEP pour l’eau chaude sanitaire). Isolation, pompes à chaleur sur eaux usées, chauffages solaires dans le sud et voilà environ 50 millions de TEP d’économiser. – Le reste du chauffage : 31,6 millions de TEP. Avec le chauffage solaire dans le sud (certaines technologies permettent d’atteindre 250 C°), les chaudières biomasses et le syngas (gaz obtenu par gazéification de la biomasse), il y a des économies à faire. – Eclairage 4 millions de TEP. Une étude de 2005 évaluait le potentiel d’économie à 65% en utilisant des LED et des fluocompactes. Soit 2,5 millions de TEP. – Réfrigération 3,5 millions de TEP. Avec l’isolation et la réfrigération par stockage de froid la nuit, il y a au moins 2 millions de TEP à économiser. Une étude d’étudiants de Berkeley a montré que le stockage de froid la nuit permet de réduire de 40% la consommation d’un réfrigérateur. Berkeley Berkeley Berkeley – 15,5 millions de TEP pour le transport routier des marchandises. Une étude de l’ADEME montre que le transport fluvial consomme de 3 à 10 moins de pétrole pour transporter une tonne de marchandise sur 1 kilomètres. La France a 8 500 kilomètres de voies navigables. Le transport par train est aussi 2,5 fois plus économmes. – 15 millions de TEP pour les usages non énergétiques. Avec le recyclage et les

Bachoubouzouc

La FNH aurait très bien pu présenter ses résultats sous la forme d’un tableau, avec les coûts en face de chaque scénario et avec des références précises. Mais bon, construire un tableau de trois lignes et 5-6 colonnes doit sans doute être au dessus des forces de l’écolo moyen.

Tech

tableau argumenté de pronuke moyen : flamanville mise en service prévue initalement 2012 mise en service prévue aujourd’hui 2016 ! 4 ans d’écart cout de flamanville budget 3,3milliards d’euros en juillet 2011 6 milliard d’euros, soit près du double! décembre 2012 8,5 milliards d’euros + de 30% d’augmentation en moins d’un an et demi!! c’est vrai que question calculs de coûts les pronuke sont compétents ;o))

Temb

Le scénario de Negawatt a aussi été travaillé d’un point de vue économique : Après on peut et on doit critiquer, mais les écolos sont de moins en moins mauvais, et à force de se faire mépriser par l’opinion générale avec des discours classiques du café du commerce “les écolos on devrait les nourrir avec leurs bougies”, ils deviennent de plus en plus intéressants. Tout n’est pas à jetter chez eux Bachoubouzouk, vous devriez creuser un peu plus.

Pas naif

les centrales atomiques ont bon dos, elles SEULES seront la cause de la hausse vertigineuse de l’électricité qu’EdF, la Commission européenne et les fanas des renouvelables chères s’entendent à nous en cirer les oreilles…. … alors que partout dans le monde industriel, pays émergents et mêmes pays pauvres reconnaissent la compétitivité et la stabilité des coûts du nucléaire, son abscence de CO², etc.. et ils s’y engagent. Décidément une partie des européens sont hypnotisés par Merkel parce que son économie va bien; En effet c’est dû aux mesures courageuses de son prédécesseur il y a 10ans, un socialiste je crois, Mr Schröder. (Pourquoi les notres sont-ils aussi timorés et confus?). Mais suivez-la bien, après ses élections du 22 septembre, elle retournera encore une fois sa veste… laissant les français cocus!

Bachoubouzouc

Vous avez raison : Je m’emporte, et on ne devrait jamais mettre tout le monde dans le même panier. Négawatt a au moins le mérite de donner des chiffres sur lesquels on peut argumenter. Néanmoins, avec le DTE, le nombre de conneries chariées par les médias induit une certaine saturation. Alors quand on pense au débat qu’on va probablement avoir demain sur l’action de Greenpeace à Tricastin…

Devoirdereserve

Certes, il y a des documents plus détaillés publiés “ailleurs”. Mais formulé ainsi, ce communiqué de presse est très ambigu, et trompeur. Qu’est-ce que FNH appelle “facture énergétique” ? Usuellement, quand on parle au niveau national (français) de “facture énergétique”, tout le monde comprend “coût des importations en matières premières énergétiques”. En gros, 50 à 70 G€/an suivant les cours du pétrole. C’est une des lignes de la balance commerciale. On ne peut pas prétendre la réduire de 145 G€/an ! C’est la première fois que je vois FNH tordre les mots pour induire des idées fausses. Mais, évidemment, certains vont me rétorquer que ce que FNH veut désigner, c’est la facture pour les ménages. Ou la facture pour les entreprises. Ou la somme des deux. Eh bien, dans ce cas, que FNH utilise des termes précis. Et alors, on saura avec quoi comparer.

15
0
Laissez un commentairex