Nucléaire : nouvel accord franco-algérien en prévision

Le Premier ministre signera prochainement un accord de coopération avec l’Algérie dans le nucléaire civil.

L’accord cadre doit être signé à l’occasion de la visite prochaine (les 20 et 21 juin prochains) de François Fillon à Alger, a annoncé le ministre algérien de l’énergie, Chakib Khelil. Selon le ministre, le texte prévoira de nouveaux "transferts de technologie entre les deux parties, en plus d’un apport technique et financier de la partie française."

Il couvrirait les domaines de la recherche, la production électrique, la formation, la prospection et l’exploitation de l’uranium, et s’inscrit dans le prolongement de l’accord signé le 4 décembre dernier.

Ce précédent texte prévoyait une coopération dans la recherche fondamentale appliquée, la formation, la production d’électricité, les applications de l’énergie nucléaire dans l’agriculture, la biologie et les ressources en eau. Le texte est consultable dans la base documentaire du ministère des Affaires etrangères (en PDF). 

            

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Lord predator

Quelque part sa me déçoit de vendre des réacteurs nucléaires a un pays aussi avantagés et avec un aussi grand potentiels en énergie solaire, mais quelque part, la croissance économique fulgurante qui s’y déroule nécessite une grande puissance électrique mobilisable pressamment …

Ecologiste

les dechets nucléaires qu’elle produit sont un grand problème, car on sait pas ou les mettre.De plus la population environnante est sujette à  plus de cancer. pkoi pas faire comme l’allemagne qui a décidé de sortir du nucléaire, au lieu d’aller acheter une centrale clef en main qui coute cher, sans compter les cout d’entretien. et aussi ne pas laisser des déchet au génération futur, car la durée de vie de ces matiere dangereuse est de l’ordre des siècles.

Si-miliani chri

–” Franco-algérien . La mixité face au diktat des  juristes.1939-  2009 “– –un livre de SI-MILIANI Christian–  –  A voir (ou commander chez Lulu.com), catégorie: Droit –     Présentation :   Depuis les Accords d’Evian en 1962, la question des enfants mixtes est toujours  enfermée dans des tabous obscurs et répressifs. Pourtant cette population mixte joue un rôle de conciliation essentiel dans le divorce tumultueux de ses pays parentaux :la France et l’Algérie. L’espoir serait donc d’ouvrir pour elle un espace social consensuel entre pays parentaux. Malheureusement, le mur des tabous se dresse aussitôt, empêchant aussi de se lever  l’espoir d’une coopération nouvelle entre les pays de l’ex-Empire décolonisé et l’Union Européenne.                   Pour illustrer la thématique de la population mixte franco-algérienne, l’auteur a fait le récit  de son cheminement identitaire. Il fait valoir que,si la mixité a suscité  un sentiment de solidarité pour l’Algérie en guerre,  cette fraternité a ensuite été rendue suspecte et dénoncée par des nationaux proclamant hautement leur  identité nouvelle. Arbitrairement, la mixité a été placée sous le diktat d’un  juridisme jacobin discriminatoire. L’auteur préconise, ainsi, de  créer des  espaces de subsidiarité harmonisant la tutelle parentale exercée sur les mixtes et libérant un potentiel d’échanges et de coopération précieux.     —————————     L’auteur :     L’auteur est né en 1939 d’un père algérien, officier supérieur, engagé volontaire en 1914-18, et d’une mère française née en Lorraine germanisée, blessés tous deux par les guerres de l’ex-Empire et les drames de leur ville natale :  Metz annexée à l’Allemagne en 1870 et en 1941, Laghouat, oasis martyre, jumelle d’Oradour, rattachée à  l’Algérie française après 1852 . Cette filiation légendaire l’a porté, enfant mixte élevé en bon petit français, à se révolter contre ce qui faisait obstacle et injure à l’identité personnelle. Il en a payé un lourd  tribut, à son adolescence en France et à l’âge adulte en Algérie. Exilé en Belgique, les dérives de la décolonisation et de la  mondialisation l’ont conduit à militer pour une plus grande solidarité de ses pays  parentaux : créer un cercle de développement associant profitablement l’ex-Empire à l’Union Européenne.   L’auteur est licencié en Sociologie, diplômé de l’ENA d’Alger (promo 1964-68)      ISBN : 978 -2- 9600857-1- 6

3
0
Laissez un commentairex