Pas de forages pétroliers en Méditerranée pour Nicolas Sarkozy

Le candidat-président de la République, Nicolas Sarkozy, a déclaré le 6 avril que le gouvernement refusera de renouveler le permis exclusif de recherche d’hydrocarbures en Méditerranée, devant les Calanques marseillaises.

Le collectif « Gaz et huile de schiste : non merci ! » a indiqué avoir pris acte de cette déclaration mais a cependant exprimé "ses plus vives réserves quant à l’effet d’annonce en cette période électorale."

"Je n’accepterai pas de forages pétroliers en Méditerranée devant les Calanques" près de Marseille, a pourtant affirmé Nicolas Sarkozy. "Je n’ai pas voulu d’éoliennes dans la baie du Mont-Saint-Michel, ni de gaz de schiste dans les Cévennes. Je veux protéger nos paysages, ils font partie de notre identité", a t-il ajouté.

Le collectif dénonce par ailleurs la rédaction des 14 arrêtés accordant des permis exclusifs de recherche (PERH) et demande à cet effet une réforme du code minier en conformité avec la charte de l’environnement. Il considère aussi "illégitime", la Commission nationale d’orientation, de suivi et d’évaluation des techniques d’exploration et d’exploitation des hydrocarbures liquides et gazeux, créée par la loi du 13 juillet 2011, "car donnant la part belle aux entreprises pétrolières et gazières."

La loi du 13 juillet 2011 permet en effet le maintien de PERH alors que leurs propriétaires ne sont pas tenus de préciser la technique de substitution à la fracturation hydraulique.

C'est maintenant !
Fournisseur Total direct énergie

10% de remise sur le prix de votre consommation d'électricité et de gaz !

A la place, le collectif propose la mise en place d’un système de "vigilance d’information et d’alerte national" (VIAN) dans l’objectif "d’empêcher toute atteinte à notre territoire."

Partagez l'article

 

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Herve9275

Monsieur SARKOZY devrait s ‘engager à en faire autant hors de la zone ou son épouse à une propriété. A minima il devrait interdire partout en France tout type d extraction polluante ou non sure.