Premières éoliennes intégrées à un édifice commercial

Lundi 7 avril, le World Trade Center de Bahreïn (BWTC) a inauguré la mise en service collective de ses éoliennes.

Les trois hélices de 29 mètres de diamètre situées sur cet édifice architecturale sont les premières au monde à être intégrées à un complexe commercial. Une fois entièrement opérationnelles, elles devraient fournir l’équivalent de 11 à 15 % des besoins en électricité aux deux tours.

Les tours, de par leur forme elliptique agissent comme une voilure guidant et accélérant la vitesse du vent lors de son passage entre les deux tours.

L’intégration de turbines géantes à un bâtiment constitue une première mondiale. Au cours des mois à venir, les éoliennes seront analysées en détail et leur fonctionnment sera optimisé par Norwin, afin de déterminer leur potentiel réel de production d’électricité. Elles devraient tourner environ 50 % du temps.

La mise en place des éoliennes est le résultat de la collaboration entre Atkins Architects and Engineers et les spécialistes en éoliennes de Norwin, qui étaient réunis à Bahreïn pour leur mise en service inaugurale et leur présentation à la presse.

Premières éoliennes intégrées à un édifice commercial

Le projet a connu un certain retentissement sur le plan international pour son aspect novateur d’une part et pour ses principes liés au développement durable d’autre part. Le WTCB s’est vue attribuer  le prix LEAF Awards 2006 pour la « meilleure utilisation technologique au sein d’une large structure et plus récemment, le prix « Sustainable Design Award » de la revue Arab Construction World.

"C’est une grande première pour Norwin et pour le monde de l’immobilier ; nous avons vraiment poussé les limites de l’architecture environnementale avec ce projet. " a indiqué M. Ole Sangill, le directeur associé de la société Norwin.

Quant au cabinet d’architecture Atkins, le directeur du projet a précisé que les technologies  mises en oeuvres, (dont les turbines de série modifiées), ont permis de réduire le coût du complexe d’environ 3,5 % de la valeur totale du projet, rendant cette entreprise non seulement écologiquement rationnelle mais économiquement viable.

            

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
9 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Nicole r

Voilà de jolies petites éoliennes qui embellissent…Et pas de déperdition d’énergie pour le transport d’électricité puisqu’elle reste sur place, contrairement aux centrales éoliennes, avec des mats gigantesques de 120 m de haut, qui dénaturent les paysages , plus le transformateur, plus les kilomètres de tranchées pour enterrer les câbles,plus les centaines de tonnes de béton par socle d’éolienne….Oui à l’éolien à échelle humaine et sans détérioration…

Mb

Est-ce que cela fait du bruit dans le bâtiment ?

Hayabs

Et est-ce que les régimes de vent sont bien constamment orientés dans l'(entre-)axe de ces 2 tours? Il y a fort à parier que non et dans ce cas, les 2 bâtiments autour des éoliennes ne vont pas fonctionner en accélérateur (comme les tenants des éoliennes carenées le prétendent) mais comme perturbateurs majeurs de l’écoulement…et une éolienne par vent de travers, en augmentant un chargement dissymétrique, ce n’est vraiment pas terrible pour la tenue dans le temps! Sur quel critêre sera t’elle arrêtée dans ce cas?? N’en déplaise à Nicole r, on n’a pas encore fait mieux qu’un mât pour pouvoir s’orienter à 360°… Quant à l’impact visuel…et médiatique, il est effectivement assez réussi dans le cas du BWTC, mais cela n’a jamais suffit à faire fonctionner correctement une éolienne. C’est un peu à rapprocher du projet de tour à La Défense avec de belles Darrieus sur le toit qui fonctionneraient…derrière un grillage!

Aristeia

Jepropose à Nicole d’instaler des World Trade Center dans nos campagnes pour permettre l’intégration des éoliennes…

Serge23

Gadget, marketing ou véritable solution industriel d’avenir permettant de résoudre en partie nos problèmes économiques et écologique. A première vue je pencherai plutôt sur le gadget et le marketing…..

Guydegif(91)

Comme dit par ailleurs, ne soyons pas scotchés à LA solution unique, universelle, parfaite et exclusive…qui n’existe pas ! et acceptons que dans l’exploration de ce ”Bouquet de solutions” la solution mise en oeuvre et décrite ici en est une, même si qq peu sophistiquée et non-conventionnelle. Acceptons et donnons qq crédit au fait que, sans doute, vraisemblablement, les architectes et ingénieurs ayant conçu et élaboré ces batiments se sont basés sur un concept de Venturi ou profils d’ailes d’avion ou aileron/spoiler pour voiture de course, constitués par/entre les batiments (pas de vue pour mise en évidence, mais je suppose…!), écoulements analysés en soufflerie, orientant ceux-ci pour que l’axe du Venturi soit // aux vents dominants, afin d’optimiser le fonctionnement et la productivité des éoliennes…15% des besoins en énergie couverts rien que par les éoliennes, c’est pas mal. S’ils ont prévus de rajouter qq panneaux solaires thermiques pour besoins eau chaude (douche, WC, cuisines, etc, et clim via ECS !…) et qq panneaux de photovoltaïques, + au préalable une isolation ad hoc pour réguler la température requise….ce serait le ”Bouquet….ou le début de celui des solutions” ! A+ Salutations Guydegif(91)

Fredhu

Ecologie. Energie. Planète Terre en Danger …Voilà des mots que l’on retrouve dans la bouche de plus en plus de personne, ces derniers temps, comme “Bio”, “OVNI”, ou “abri anti-nucléaire” fleurissaient dans les conversations il y a quelques années …Mais je lis les commentaires, ici où là, et même les sondages, dont celui annoncé sur ce site, confirment la tendance sous-jacente: le Français est un écolo dans l’âme, du moment qu’il en tire les bénéfices (économies financières, air pur, satisfaction spirituelle …) mais que les “outils” de cette écologie soient installés ailleurs, loin de ses yeux …Zut.Je vis en Allemagne du nord, les campagnes sont semées d’éoliennes, et je n’ai pas, vraiment pas, l’impression d’être “agressé” par la vision de ces objets mouvants.Je voyage à travers l’Europe, et le paysage est semé tout autant d’autoroute, de lignes de train (avec ses caténaires, si discrets), d’usines, de lignes à hautes tension, de canaux, et même de champs cultivés, uniformes sur des hectares …Je survole parfois le Monde, et note à 10 000 m d’altitude l’empreinte grises des villes et des villages, les mines à ciel ouvert, les panaches de fumées, les brûlis dans les forêts, l’embouchures des fleuves vertes d’algues …Et alors qu’un effort (rien de plus qu’un effort) est demandé à chacun d’entre nous, les chances de changement sont mis en danger par ce réflexe si humain d’affirmer que “je fais l’effort lorsque les autres l’auront fait avant moi” …Eoliennes: pas dans MON paysage (on va sans doute les installer sur la Lune …)Isoler sa maison: oulà, ça coute des sous (mais en fera économiser combien ?)Voiture moins gourmande: seulement si mon voisin en a une plus petite que la mienne (sans commentaire)Fruits de l’autre bout du monde: ça ne coûte rien au supermarché (mais combien sur le bilan carbone ?)Effets des produits chimiques sur la santé: je ne sais pas, et ne veux pas savoir (sauf quand dans 30 ans, le Crabe frappera, et là, qui pleurera ?)Elevage industriel: du boeuf tous les jours dans l’assiette pour pratiquement rien (tiens, je croyais que la viande, ça ne devrait pas être plus d’une fois par semaine ?…)Gaspillage de l’eau douce: il y a un problème ? (et bien oui: refléchissez à ce qu’il faut AVANT le robinet et APRES l’évacuation pour vous amener de l’eau potable à volonté qui chassera votre étron de cette blanche cuvette)Etc, etc …Et bien sûr, chaque fois que ce site montre que l’EFFORT de quelques uns abouti à une nouvelle solution, un espoir , certe souvent mince, mais un espoir d’aider à résoudre le problème, une tentative de faire mieux, voyez les commentaires de ceux qui, assis dans leur confort, ne savent que juger sans connaitre …Guydegif dis avec justesse: La solution unique n’existe pas. Mais les empècheurs d’avancer dans une meilleur direction que celles où nous tombons sans contrôle comprennent-ils que c’est sans doute MIEUX que de s’accrocher à ses habitudes que l’on sait néfastes ?Si quelqu’un ne souhaite pas faire cet effort, si cette personne n’a pas encore compris que cette écologie (pas celle absorbée bêtement devant son poste de télé) passe nécessairement par une (petite et graduelle) remise en cause de son mode de vie et de son paysage, qu’elle s’abstienne au moins de ces commentaires affligeants à la “ch’ui pour, mais …si c’est loin”.Merci.

Momo

Non , cher Monsieur , je ne suis pas d’accord av. cette conclusion ( s’abstenir des commentaires negatifs ) , il faut au contraire que TOUT LE MONDE puisse s’exprimer 1) on ne l’a peut-etre pas fait assez ds. le passe 2) Nos Peres se sont battus ( parfois , helas , entr-eux , c’est vrai )pour que ns. puissions jouir ds. ce petit coin du monde de cette liberte de pensee(s) d’expression (s) , et d’entreprise (s) en ts. genres 3)Internet sert aussi ( surtout ? ) a cela , sinon on en reste comme pour bien des humains au regne de la ligne du Parti ( sans commentaire ) dominant et sa voix unique ….. ce serait dommage , non ? Merci de votre commentaire ” poetisant ” nos realisations industrielles ( et sachez qu’il y a des gens qui (de) montrent qu’on peut gagner qq.chose en ” traitant ” les etrons des autres , sans honte ni ecoeurement , mais av. un certain plaisir ( le profit ! ) Bon vent , avec ou sans moulins au milieu , et beau soleil a TOUS

Dan

L’analyse est peut être en partie juste. Vous évoquez le syndrome NIMBY et autres. Tout cela peut s’avérer juste, mais il ne faut pas croire que ceux qui critiquent certaines solutions qualifiées d’écologiques, ne font pas d’efforts et défendent bec et ongles leur confort assis sur leur égoïsme. Il y a les apparences et la réalité. Lorsque je critique une certaine manière de faire de l’éolien en France et que je m’appuie (en citant mes références) sur l’exemple allemand ou danois, ce n’est pas pour le plaisir de “casser de l’écolo” et leurs initiatives mais pour démontrer que certaines voies empruntées ces dernières années, ne sont pas suffisamment efficaces par rapport aux enjeux du réchauffement climatique. Si les moyens employés ou soutenus par les écologistes avaient donnés des résultats encourageants en matière de maîtrise des émissions de GES, j’aurai applaudi. La réalité est beaucoup plus complexe et on voit bien que l’Allemagne est face à un très cruel dilemne : On gèle, ou pas la construction des centrales à charbon ? En qualité de citoyen, j’ai de plus en plus envie de m’exprimer (toujours en citant mes sources, ce que bien peu de commentateurs font !) afin que les lecteurs trouvent une autre nourriture que le “prêt à penser” habituel. Après, ils jugent eux-mêmes. J’ajoute qu’en un peu plus de 250 commentaires, aucun des chiffres avancés, n’a été contestés. La contestation est restée le plus souvent au niveau de la “générosité” des idées. C’est bien mais pas suffisant pour contrer le réchauffement climatique.

9
0
Laissez un commentairex