PV sur bâtiments et ombrières de parking : 349 projets lauréats

Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, en charge des Relations internationales sur le climat a désigné mercredi dernier les 349 lauréats de la première tranche de l’appel d’offres, lancé en 2015, pour développer les installations photovoltaïques de moyenne puissance (100 à 250 kilowatts crête) sur bâtiments et sur ombrières de parking.

La ministre a doublé la puissance de chacune des trois tranches de l’appel d’offres, portée de 40 MW à 80 MW.

349 projets photovoltaïques, représentant un volume total de 80 MW, ont été désignés lauréats de la première tranche et pourront bénéficier de tarifs d’achat garantis à un prix pondéré de l’électricité de 139 €/MWh.

Les niveaux des tarifs d’achat proposés par les candidats poursuivent ainsi leur baisse, au bénéfice du consommateur final (9 % de baisse par rapport à la dernière tranche de l’appel d’offres de 2013, portant sur le même type d’installations).
 
Les projets retenus, qui seront réalisés en 2016-2017, représentent 130 M€ d’investissements et permettront de produire 100 GWh d’électricité verte chaque année. Deux nouvelles tranches de l’appel d’offres sont prévues, la prochaine se clôturant le 21 mars 2016.

PV sur bâtiments et ombrières de parking : 349 projets lauréats

La liste des candidats retenus est publiée sur le site Internet du Ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer, à l’adresse : ici

( src – CP – MEEM-Ric )

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
63 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
trimtab

7 ans déjà, est FATOS fait encore des petits: Il y en a qui avec un peu de vision…….. CQFD – pour les sceptiques de l’époque…….et Râ a même dieu avec lui……. photovoltaique&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=0ahUKEwjN06u-28rLAhXIuhoKHcBpBvcQsAQIQw&biw=1333&bih=613&dpr=1.2 Oh my God…! trimtab

6ctsimple

Contribution au Service Public de l’Ecclésiastique? C’est une idée, mais il risque d’y avoir des recours en inconstitutionnalité! La séparation de l’Eglise et de l’Etat, c’est en 1905….

6ctsimple

Les appels d’offres PV, je n’ai jamais vraiment été fana du principe…Là on est à 139€/MWh en prix pondéré, ça reste quand même cher. En plus comme Ségolène double à chaque fois au dernier moment voire après la cloture le volume attribué, ça ne favorise pas vraiment une compétition acharnée. Mais si on conserve la formule, il serait a minima important de fixer un prix maximum des offres de l’AO n+1 au prix moyen de l’AO n, et de faire des AO peut-être plus fréquents mais plus réduits en volume à chaque fois. Le tout permettant d’assurer une baisse régulière des tarifs d’achat des installations concernées. Ca vaut de la même façon pour les grandes installations au sol.

seb

Pour la première fois, les résultats de l’appel d’offre sont inférieurs au tarif d’obligation d’achat : Le tarif au troisième trimestre 2015 (les offre étaient à déposer avant le 21 septembre 2015) était de 139.6 € / MWh, Les offres déposées ont un tarif moyen de 139 € / MWh, malgès des contraintes plus fortes (bilan carbone panneaux, batiment clos 3 faces…), et des projets assujétis à l’IFER (qui entraine un surcoût autour de 6€/MWh). On remarque d’ailleurs que conrairement aux appels d’offres précédents il n’y a presque aucun projet à 100 kWc, qui utilisaient l’appel d’offre pour bénéficier de meilleurs tarifs. Sur l’intérêt des appels d’offre, je rapellerais que si il nous reste quelques producteurs de panneaux et cellules en France, c’est bien grâce à ce mécanisme qui fait entrer des critères “hors coût” comme le bilan carbone pour lequel les panneaux Européens ont un vrai avantage. Je pense que sans ça, Fonroche et Photowatt auraient mis la clef sous la porte. Si en plus on arrive à le faire sans surcoût par rapport à l’obligation d’achat, je ne vois pas ce que l’on reproche au dispositif. Sur le doublement des volumes, il a été décidé suite à l’analyse des offres, devant le nombre d’offres très compétitives pour les centrales au sol, et est plutôt un soutien aux exploitations agricoles dans celui ci (il a été annoncé dans ce cadre en tout cas). J’ai par contre du mal à comprendre l’objectif fixé cet été pour le PV à l’horizon 2020 à 8 GW. Nous étions à 6 GW installés en juin, alors même que tous les projets de l’appel d’offres précédent n’étaient pas connectés. On a attribué 1.2 GW sur l’appel d’offre grandes centrales, 80 MW ici à renouveler encore deux fois, les projets en obligation d’achat repartent en flèche (je pense d’ailleurs que sur les presque 600 MW présentés à cet appel d’offre et non retenus, la plupart seront quand même réalisés en obligation d’achat). Autant dire que l’objecif fixé sera atteint avant la fin 2017.

6ctsimple

Non, les tarifs ne sont pas inférieurs au tarif d’obligation d’achat que vous évoquez ( 139,6€/MWh), car celui-ci s’adresse à des installations de moins de 100kW en ISB. Et si ça sort à 139€/MWh en moyenne pondérée, ça veut dire que les projets les moins bien classés sortent au-dessus de ce chiffre. D’où ma réserve vis-à-vis des AO, surtout quand la Ministre fixe “royalement” la niveau de puissance retenue 2 jours avant voire après la remise des offres. Sur les 8GW en 2020 c’était juste un moyen transitoire d’éviter juridiquement un recours possible vis-à-vis justement de ces AO. C’est la future PPE qui fixera les nouveaux objectifs, mais visiblement l’accouchement est compliqué…..

6ctsimple

et quand vous dites “je pense d’ailleurs que sur les presque 600 MW présentés à cet appel d’offre et non retenus, la plupart seront quand même réalisés en obligation d’achat”, c’est faux car il n’y a justement plus de tarif adapté.

enerc77

La nouvelle du jour c’est qu’au terme de ces obligations d’achat solaire, le bénéficaire ne pourra plus injecter sur le réseau même gratuitement. Voir la question au sénat du député UDI-UC du Haut-Rhin: A ceux qui ont été choisis par un appel d’offre ou bénéficient d’un tarif d’achat règlementé, attention!. ça a un air de mesurette désespérée pour éviter le naufrage définitif.

6ctsimple

Ou avez lu qu’il ne serait plus possible d’injecter sur le réseau? C’est juste un autre contrat, la vente des surplus (et non l’autoconsommation totale). Et au terme de l’obligation d’achat, ce sera la vente sur le marché (enfin normalement, ça risque d’être sportif quand ça va commencer à arriver, le choeur des pleureuses risque de donner de la voix).

enerc77

Comment ne pas injecter quand les onduleurs sont synchronisés sur la réquence réseau???? Avec les grilles pains proposé par cebh2o? Pour vendre le surplus avec Obligation d’Achat Solaire il faut une installation NEUVE. Pour vendre sur le marché, il faut une convention d’exploitation avec ERDF. J’avais déja posé la question à Enercoop et la réponse c’est CONSUEL + TURPE + frais de raccordement ERDF + convention avec ERDF. C’est techniquement possible, mais non rentable pour les 300 000 petits producteurs. Rien qu’avec la TURPE producteur, ils vont être en négatif. Ce que demandent les petites gens, c’est juste de pouvoir autoconsommer et donner l’électricité en surplus gratuitement. Avec cette nouvelle convention, c’est juste l’arrêt forcé de ces 300 000 installations d’ici 15 à 20 ans.

6ctsimple

Arrétez, vous allez bientôt me faire pleurer! Parler de “petites gens” en parlant des investisseurs en PV individuel me parait un peu gonflé, par contre nous connaissons tous pleins de “petites gens” qui pendant 20 ans vont payer la CSPE correspondante sans qu’on ne leur ai vraiment demandé leur avis. Un peu de pudeur SVP.

enerc77

Il y a beaucoup de retraités qui ont investis pour leur retraire et pour l’environnement. Il n’y a pas que des fortunés qui mettent du PV sur leur toit. Qu’EDF fasse tout pour tuer l’autoconsommation, ça se concoit. Mais ERDF?. Ils ne sont pas sensé etre service public?

6ctsimple

Là je pleure pour de vrai… Vous pouvez me décrire le profil moyen du retraité qui a investi dans le PV ces 5 dernières années (revenu,…).

6ctsimple

quand j’écrivais il y a environ une heure “Et au terme de l’obligation d’achat, ce sera la vente sur le marché ,enfin normalement, ça risque d’être sportif quand ça va commencer à arriver, le chœur des pleureuses risque de donner de la voix.” C’est pour dans 15 ans environ (pour des volumes commencant à être significatifs), mais certains commencent déjà à se chauffer la voix…..

enerc77

Le profil moyen c’est le jeune retraité qui a une maison dans le sud. Beaucoup se sont fait arnaqués malheureusement. 10 à 15 k€ d’investissement en moyenne. Le propriétaire d’une Porsche Cayenne, c’est n’est pas le profil type 🙂 On parle de petites sommes: une installation de 3kWc produit maximum 3500 kWh/an. Donc 300 – 500€ max, dont environ 50% d’autoconsommation à déduire, Ce qui est idiot de la part d’EDF qui est derrière cette initiative, c’est que ça va pousser ces propriétaires à investir dans des batteries et à ce déconnecter définitivement du réseau (avec d’autres escros). Si ERDF a encore le monopole dans 15 ans. Wait & see.

6ctsimple

Non, on ne va pas les envoyer aux bagne…. Mais vos retraités propriétaires dans le Sud qui vont perdre dan 15 à 20 ans 300 ou 500€ de revenus par an après s’être très largement engraissés pendant 20 ans au frais des vrais “petites gens”, je ne vais encore une fois pas sortir mon mouchoir. Et s’ils se sont fait arnaquer par des promesses non tenues, bah chacun ses problèmes. C’est juste le problème de gens qui ont de l’argent à investir, certains ont d’autres problèmes…. Ensuite, ils investiront ( ou non) dans des dispositifs de delestage, des batteries, un véhicule electrique, je ne sais quoi d’autre….Ce sera leur choix.

6ctsimple

A noter que j’ai repris mot pour mot vos 300-500€/an, ce n’est certainement pas le vrai chiffre. Ce qui est dommage, c’est que je pense que 1% au maximum de vos retraités favoris ont choisi aujourd’hui la vente des surplus, pour privilégier à 99% la vente en totalité. Je suis preneur de tout chiffre officiel à ce sujet. L’autoconsommation oui, mais pour les autres.

Aveyron libre

Excusez moi mais votre argument est bidon. Tout onduleur sur le marché se doit de respecter la DIN VDE machin bidule. Sans reseau a ses bornes il ne peux pas injecter, donc vous coupez le disjoncteur et tous les producteur PV raccordés sur la ligne sont immediatement a l’ arret. alors vous pouvez ranger votre usine a gaz de Linky caseneuve. Pour entretenir le reseau d’ ERDF par contre il me paraitrai juste que les gens qui font de l’ autoconsomation paye plus cher le KW consommé.

6ctsimple

Non, les autoconsommateurs ( au moins en France) ne payent pas le coût réel de la distribution , car “l’abonnement” n’est representatif que de coûts de “gestion”, les coûts de réseau ( en gros des coûts fixes) restent facturés proportionnelement à la consommation. Ca ne durera pas à l’évidence pas, les tarifs de distribution évolueront inéluctablement vers un tarif fixe ( type box internet) représentatifs de la mise à disposition d’une certaine puissance, quelqu’en soit l’utilisation.

I. lucas

>Ca ne durera pas à l’évidence pas, les tarifs de distribution évolueront inéluctablement vers un tarif fixe ( type box internet) représentatif de la mise à disposition d’une certaine puissance, quelle qu’en soit l’utilisation. Heu ….. et les smart grids??? Je vois plutôt un abonnement à un prix plus élevé, là je suis d’accord, complété par une part liée à l’énergie – qui vaut 0, quand la production ENR est abondante -élevée quand la production ENR est faible

I. lucas

>Un autoconsommateur paye comme tout le monde la distribution en proportion de ce qu’il consomme point barre. Il faut distinguer les coûts et les prix. Il se trouve que les réseaux sont essentiellement des coûts fixes dimentionnés en fonction de la puissance ; ils tiennet comptent du foisonnement cad le besoin en puissance d’un quartier n’est pas la somme des besoins en puissance des habitations. La tarification a une part fixe (l’abonnement) bien inférieure aux coûts fixes ; donc une partie importante des coûts fixes est recouvrée par une tarification de la consommation (le “TURPE”) qui n’est pas optimale, mais n’en est pas très loin tant que les usages sont ceux d’aujourd’hui. Dès lors que l’usage change, il faut réexaminer les données et proposer de nouvelles structures tarifaires.

Aveyron libre

La seule limitation technique qu’il devrait y avoir c’est de limiter la puissance max installé en autoconsommation à celle souscrite en consommation. Tout le reste pour moi s’ apparenterai à une volonté des opérateurs historiques d’ empecher le dévellopement de cette filiere. Apres admettons que tout le monde installe de l’autoconsommation PV chez soit (et c’ est réaliste telement c’ est simple techniquement et accessible financierement). Donc au final ils consomment moins d’ electricité donc moins de source de revenu pour EDF ERDF mais ils ont toujours besoin du réseau et des centrales classiques la nuit en plein hiver. Cette assurance proposé par le reseau , il faut bien la financer, c’ est pourquoi augmenter le prix de KW en peridode de pointe pour les autoconsommateur me semblerai honnete et vertueux (encouragement a limiter ca conso de pointe). Toute raison gardé n’ est ce pas une uberisation du secteur électrique? et la reaction d’ edf celle des taxis actuels. cf message d’ enertectec77: … 20515.html. La c’ est grave. En fin de contrat de rachat avec EDF OA les particuliers ayant 3KW sur le toit que vont ils faire?; mettre leur panneaux à la benne juste par qu’ ils seront pas capable de pouver qu’ ils n’ injecterons jamais sur le reseau… Vu les difficultées actuelles d’ edf pour investir, je pense qu’ ils ont pas besoins d’ une autre épine dans le pied. Bien sur aujoud’hui ce n’ est pas une épine mais plutot une démengaison quasi insensible…

Herve

Il n’y aura pas automatiquement de réduction de l’infrastructure à cause des autoconsommateurs, car ces derniers exploiteront par moment le réseau sans apport interne, rien ne change vis a vis de la situationd’avant. J’adhere parfaitement à l’analyse de “Aveyron libre”, les changements engendrés doivent conduire à une réévaluation de la methode de rémunération de l’electricité. Un abonnement cher et un surplus sur la conso proposé par certains, est une option, mais il serait dommage de ne pas en avoir une autre: Un abonnement raisonnable et un cout d’achat / vente dépendant de l’offre demande en temps réel. A chacun de s’arranger pour injecter quand c’est cher et consommer quand c’est bas. Ce type de contrat facilitrais à tout ceux qui on la possibilité de moduler de le faire, et limiterait le recours aux moyens de stockage.

Herve

Concernant la demande d’EDF de bloquer les injections: Il n’est pas techniquement trés difficile de bloquer l’injection des surplus dans les réseaux. Il suffit de placer un dispositif qui réduit l’onduleur en cas d’injection. Pour les installations déja en place, ou les onduleurs ne sont pas équipés de cette fonctionnalité, il suffit de commander un ballast qui brulera le surplus!

Dnk

>il suffit de commander un ballast qui brulera le surplus! Qu’est ce qu’un “ballast” ? Pourriez vous nous expliquer ce processus? Merci…

6ctsimple

Quand je parle un peu plus haut de tarifs de distribution qui évolueraient vers une valeur fixe, je ne parle bien que de la part “distribution”, ce qui rémunère le gestionnaire de réseau, qui en gros n’a que des coûts fixes ( en dehors des pertes). Bien entendu, la part “énergie” (les kWh effectivement consommés) continuerait à être payée en fonction de tarifs à définir mais dont on peut penser , grace notamment à Linky, qu’ils seront de plus en plus représentatifs “de l’offre/demande temps reel”, comme vous le suggérez.

Herve

@Dnk C’est une résistance de charge. C’est la methode qu’utilisent ceux qui sont en autotconso non raccordé au réseau. L’excedent est éliminé dans des résistances.

Herve

Oui, l’ennui de votre methode c’est qu’elle maximise le cout fixe et réduit le cout de l’énergie, ce qui n’incite pas à la sobriété. Actuellement le cout de l’electricité est de 0.15€/Kwh, la part énergie pèse moins de la moitié. Il vaut mieux qu’une partie des cout fixes soit inclus dans le cout du Kwh (comme maintenant), la seule nuance c’est que le prix soit déterminé par la réalité et non des plages horaires fixes comme c’est le cas actuellement.

6ctsimple

Ca n’incite pas forcément à la sobriété, on ne peut pas gagner sur tous les tableaux. Par contre: – ça incite ( si le tarif est bien calé)à calculer au plus juste sa puissance souscrite, en s’équipant éventuellement de délesteurs, ce qui en lissant la puissance d’appel est plutôt bon pour la réduction des pointes notamment les pointes extrèmes d’hiver. -ça permet d’envisager de l’hybridation (gaz ou fuel)/ électricité pour le chauffage quand les prix de l’electricité sont bas, ce qui est quasiment impossible si la composante distribution est rémunérée proportionnellement à la consommation. Dans le cas de la France et de son mix électrique quasiment sans fossiles, ça me parait un bonne chose. – ça permet de résoudre la disparité de traitement qui risquerait de s’installer entre utilisateurs si l’autoconsommation se développe, ce qui sera certainement le cas.Ce que vend le distributeur, c’est une tension, une fréquence, et une puissance de soutirage, et vous avez besoin des trois que vous soyez auto-consommateur ou pas. Les kWh c’est un autre sujet.

enerc77

Et sourtout que les particuliers ayant un 3kWc qui seront en fin de contrat d’Achat Solaire, paye la TURPE producteur- 64€ par an. Je rappele que pour pouvoir injecter sur le réseau en totalité ou en mode surplus, on doit s’acquiter de la TURPE producteur de 64€ qui s’ajoute aux tarifs normaux d’abonnement. Cette TURPE producteur est sensée couvrir les frais supplémentaire occasionné à ERDF (transformateurs BT et câblage local).

6ctsimple

“Cette TURPE producteur est sensée couvrir les frais supplémentaires occasionnés à ERDF (transformateurs BT et câblage local).” Complètement faux… Ce (et non cette) Turpe couvre des composantes de gestion et de comptage, je vous laisse vous référer aux textes officiels.

enerc77

Pour le comptage c’est télé-relevé (souvent un compteur Landis Gyr). OK, cela inclus la location du compteur mais une bonne partie est payée lors des frais de raccordement: typiquement 700 – 2000€. 700€ pour la pose d’un compteur dans le coffret existant, je veux bien que la main d’oeuvre coûte cher, mais quand même. Quand plusieurs sites injectent sur le réseau local, ERDF renforce le transformateur HTA-BT. Lors du devis de raccordement, on paye parfois le renforcement du transformateur de quartier, mais pas toujours en totalité. Comme quand une nouvelle maison se construit et que le réseau local doit être renforcé. Mon point c’est que sur 20 ans chaque producteur verse à minima 1300€. C’est pas mal pour un relevé à distance, pas de facture papier et juste 2 mails par ans d’un relevé informatique. Chaque producteur contribue financièrement au réseau, donc lui interdire d’injecter au terme du contrat de 20 ans me semble abusif.

6ctsimple

Le problème c’est que regarder trop longtemps le soleil ( en général 20 ans en France, durée des tarifs d’achat) peut conduire à une forme de cécité. On peut avoir souscrit à 600€/MWh ( vers 2008), à environ 150€ ou 250€/MWh aujourd’hui ( selon ISB ou IAB), il n’empèche que la vraie valeur du PV non autoconsommé injecté sur le réseau c’est aujourd’hui en France entre 30 et 50€/MWh environ selon les jours, parfois un peu plus, parfois beaucoup moins. Donc au bout de 20 ans sponsorés largement par les consommateurs, bah c’est retour à la réalité….

6ctsimple

vous avez bien trouvé les textes officiels? Pas la peine ne nous ressortir les coûts de “20 ans avant” liés à un raccordement, ceux-ci ont été acceptés en toute connaissance de cause par le producteur PV et largement couverts par les tarifs d’achat pendant 20 ans. PS: télé-relevé? Ah bon? Vous pouvez nous en dire plus?

enerc77

Contrairement au bourrage de crane, pas besoin de Linky. La documentation du compteur: C’est la société Atos Origin qui a remporté le contrat:

Herve

Reconnaissez quand même une chose: il y a une nuance entre interdire l’injection et acheter au prix marché, fusse t il bas. Personnellement en tant qu’autoconsommateur, je reconnais que ERDF me fournit un service de backup aujourdhui payé par mes voisins. Je ne suis pas contre la mise en place de régles réellement équitables. Mais la methode de “batons dans les roues” utilisée jusque ici n’est pas la meilleure. Il serait preferable d’avoir un cadre précis ou l’on sait ou l’on va.

Herve

Faut voir qu’un compteur ne coute pas bien cher (un linky doit couter moins de 50€ à ERDF, le cout le la pose est le principal poste de depenses) Ce qui coute cher, c’est les réseaux (construction, entretient) et les operations (déplacer un agent coute une fortune). Le but du Linky est d’economiser sur les agents. Le bout de fil qui va du pylone à la maison et les accessoires de comptage, ce n’est qu’une petite partie du système. Si on regarde que ça oui, c’est trés cher, mais c’est tout le reste qu’il faut regarder. Aprés est ce que ERDF ont un bon rapport qualité prix? , ce serait à étudier.

6ctsimple

à enerc77: désolé pour le “bourrage de crâne”, mais l’opération à laquelle vous faites référence ( Atos Origin/Landis et Gyr), c’est la phase de déploiement expérimentale de linky , sur les régions de Tours et de Lyon si mes souvenirs sont bons. à hervé: encore une fois, je n’ai pas vu qu’il soit question d’interdire l’injection, mais si quelqu’un a des éléments factuels ( pas des ragots) je suis preneur. Ce dont il est question et sur lequel Enerc77 nous avait informé il y a quelques jours, c’est la mise en place “en plus” d’une “formule” sans injection, mais je n’en ai pas trouvé les termes sur Internet, c’est pour l’instant un projet.

6ctsimple

“Mon point c’est que sur 20 ans chaque producteur verse à minima 1300€.” C’est horrible dites moi! 64€/an!!!! C’est carrément une spoliation! J’ai fait un rapide calcul, pour moi qui ne suis pas producteur PV. Ma situation est un peu particulière, je bouge pas mal entre une maison chauffée au gaz et une autre chauffée au bois+ complément electricité. Au bout du compte, je consomme en tout environ 6MWh/an d’électricité. La CSPE partie “solaire” n’est pas loin de 10€/MWh et elle sera bientôt au-dessus compte tenu des déficits de compensation à résorber. Donc 50€/an minimum, et en croissance. Rassurez-vous, je vais y arriver, je ne vais pas pleurer. Il y a peut-être d’autres foyers, non producteurs PV également, pour qui c’est un peu plus difficile…. Ah au fait, vous ne nous avez pas dit combien vous rapportait par an votre installation PV de 3kWc avec les tarifs d’achat, vendus en totalité j’imagine?

enerc77

Rassurez-vous, je paye aussi la CSPE pour mes consommations. A peu près comme vous. Pour la partie production: comptez 2,5MWh/an dans les ardennes à 3,9MWh à Toulon.

6ctsimple

Il est normal que vous payez autant de CSPE que moi si vous consommez autant que moi, vu qu’à 99 chances sur 100 votre installation est en vente “en totalité” et que donc vous achetez la totalité de votre électricité à EDF ou quelqu’un d’autre.. L’autoconsommation c’est super au bout de 20 ans….. Ca vous rapporte combien par an?

6ctsimple

si vous voulez payer moins de CSPE et vous habituer progressivement (avant les 20 ans) à maximiser votre part d’auto-consommation, vous pouvez toujours passer en “vente des surplus” plutôt qu’en “vente en totalité”. En plus ça fera diminuer (certes de façon non visible, vos propres 3kW ne sont pas identifiables , mais ce qui compte c’est l’intention) la part CSPE de ma facture et ça fera encore plus diminuer la vôtre! Vous attendez quoi?

6ctsimple

Ne pensez pas que je suis un “anti-PV”. Simplement, le PV doit être “raisonné” et “assumé”. Raisonné, ça veut dire être proportionné à la puissance consommée par l’utilisateur qui est dessous ou à coté, donc une auto-consommation maximisée, indépendante de tarifs d’achat qui ne doivent être qu’une solution de dernier recours au prix de marché du moment et pas plus. Assumé, ça veut dire reconnaitre que le complément ( le back-up in english) ça va forcément couter plus cher que la fourniture “normale” d’un consommateur qui n’est pas un auto-consommateur et qui donc consomme plus régulièrement. Et bien entendu et en tout premier lieu, vente des surplus uniquement. Tout celà n’est aujourd’hui pas inscrit dans les tarifs régulés, ça viendra je pense forcément.

I. lucas

Un scoop : l’annonce officielle de la route solaire aura lieu Vendredi prochain. En complément, Renault annoncera la première voiture électrique à recharge par induction en roulant! C’est par ererur que l’annonce de la route solaire a été faite vendredi dernier

Bachoubouzouc

“Je rappelle que les autoconsommateurs font économiser de l’argent au réseau, donc il devrait plutôt être rémunéré par le réseau” C’est complètement faux : Un réseau, c’est quasiment que des frais fixes, càd de l’investissement dans des infrastructures et dans du personnel, qui seront là qu’on les utilise ou non. Moins utiliser ce réseau une fois qu’il a été installé ne permet donc pas d’économiser quoi que ce soit (sauf peut-être les pertes en ligne). La seule manière pour les autoconsommateurs de vraiment faire économiser de l’argent au réseau serait de ne jamais s’être fait connecter. On n’en est pas encore là…

Herve

Ce que doit voiloir dire l’inconnu, c’est que les Kwh sont “offerts”. C’est pas totalement faux, mais bien voir que les Kwh offerts en période de surproduction ne valent pas forcemment grand chose (quand ils ne sont pas carrément un problème). En // l’auto conso engendre un manque à gagner au système qu’il faudra compenser d’une manière ou d’une autre. pas sur que les Kwh cadeau compensnt les Kwh absorbés en heure de pointe et payés au prix fort…

6ctsimple

Votre information n’est pas totalement exacte: la nouvelle Renault ne sera pas une electricité pure, mais une hybride. Le carburant serait très spécifique, mais pour l’instant ça n’a pas encore fuité.

6ctsimple

Effectivement, ceux qui nous parlent de kWh excédentaires gratuitement injectés sur le réseau évoquent un horizon en gros 2030 ( montée en volume du PV vers 2010+ 20 ans de tarifs). Je ne sais pas trop quel sera la puissance PV installée à cet horizon, mais c’est un cadeau qui aura certainement peu de valeur, et entrainera certainement un coût induit pour le gerer. Par qui? Par la collectivité bien sûr!

Bachoubouzouc

“et entraînera certainement un coût induit pour le gérer. Par qui? Par la collectivité bien sûr!” Par la collectivité, mais précisemment par EDF. Il faudra voir combien de temps encore EDF aura la charge (le fardeau…) de cette gestion. 16,8GW installés fin 2015, ça n’est plus négligeable.

6ctsimple

Oui et non… Que ça perturbe le modèle historique d’EDF, certainement, mais ça il faudra vous y faire. Mais les coût induits , ils seront au bout du compte supportés par la collectivité.

Bachoubouzouc

“Que ça perturbe le modèle historique d’EDF, certainement, mais ça il faudra vous y faire.” Pas de soucis, je m’y suis fait depuis longtemps… En revanche, le système actuel ne pourra pas survivre longtemps parce qu’il induit une inégalité entre EDF et ses concurrents, qui n’ont pas ce genre de contraintes à supporter directement. Un système plus durable serait de faire comme les allemands, et de faire gérer les ENR par le gestionnaire de réseau. Au moins on ne mélangerait pas les torchons et les serviettes, les activités soumises à la concurrence et le monopole d’intérêt public (RTE). “Mais les coût induits , ils seront au bout du compte supportés par la collectivité.” Vous vous répétez sans expliquer plus le fond de votre pensée.

63
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime