Toshiba anticipe le boom des batteries ion super charge

Sur enerzine, nous avons plusieurs fois évoqué la technologie développée par Toshiba concernant la batterie rechargeable à charge rapide nommée SCiB. La compagnie nippone semble avoir du mal à répondre à la demande et indique en conséquence, construire l’année prochaine, une deuxième unité de production.

Le marché des batteries lithium-ion est amené à connaître une croissance forte dans les années à venir et devrait représenter pour le Groupe industriel un chiffre d’affaires d’environ 200 milliards de yens à l’horizon 2015.

Toshiba prévoit une forte demande SCiB, principalement pour des systèmes de batteries alimentant les véhicules électriques (VE), en passant par les vélos assistés, les scooters électriques ou encore les chariots élévateurs.

La SCiB a la particularité d’être rechargé à 90 % de ses capacités en seulement 5 minutes avec une prise de courant adaptée (max 50A).

Tochiba anticipe le boom des batteries pour véhicules

La nouvelle usine d’un coût total de l’ordre de 25 milliards de yens bénéficiera d’une superficie de 33.000 m2 environ. La construction devrait commencer en avril 2010, pour un achèvement prévu 7 mois plus tard. Au printemps 2011, l’usine commencera à produire des batteries SCiB et des modules complets pour des véhicules électriques (VE). La capacité initiale de 500.000 batteries par mois devrait augmenter progressivement au fur et à mesure que le marché de l’automobile électrique prendra son envol (en 2011), permettant au final d’obtenir d’importantes réductions de coûts grâce à la production en série.

** La SCiB est une nouvelle batterie rechargeable. Ses caractéristiques comprennent un niveau de sécurité accru, une durée vie de 6.000 cycles, une charge rapide, une puissance de sortie élevée, et bon fonctionnement aux températures extrêmes.

         

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Denlaf

Quand on mentionne qu’il s’agit d’une batterie lithium-ion, on parle forcément de l’élément lithium, Li, qui devra être disponible en quantité industrielle. Ce n’est cependant pas le cas. C’est la raison pour laquelle les pays qui en possèdent ne laisseront pas exploiter le précieux et rare métal sans y trouver leur compte. Seulement quelques pays, au niveau mondial, possèdent ce métal en quantité suffisante pour qu’on l’exploite. Les principaux gisements se trouvent en Amérique du Sud. La Bolivie possède 47% des gisements au niveau mondial. On veut donc  profiter de l’exploitation de ces gisements de la même façon que d’autres pays ont profité du pétrole, par exemple. Les ressources sont donc limitées et seront coûteuses. Qu’à celà ne tienne, ce lithium est tout à fait recyclable. Donc même si les quantitées exploitables sont limitées on pourra fabriquer des batteries Li-ion très longtemps et en grande quantité…et ce sera excellent pour l’économie de la Bolivie.

1
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime