Une exploitation agricole s’équipe en bio-réacteur

Une exploitation spécialisée dans la naissance et l’engraissage des porcs (respectivement 9 000 et 3 000 têtes), dans l’Est du québec vient de s’équiper d’un système de traitement en anaérobie (sans oxygène) à basse température.

Autrement dit, le système s’occupe de récupèrer le gaz produit par la décomposition et la fermentation du lisier. Les trois bio-réacteurs (ou silos) dont elle s’est dotée ont une capacité de 100 m3 chacun et doivent être approvisionnés une fois tous les 15 jours.

Composé à 70% de méthane, 25% de gaz carbonique et approximativement 5% de sulfure d’hydrogène, ce bio gaz va être utilisé pour chauffer et pour produire de l’électricité.

Ainsi, avec 15% du bio gaz obtenu, il sera possible de chauffer la bouilloire des 3 silos. Et les 85 % de bio gaz restant pourra servir à alimenter la ferme en électricité (éclairage, incinération de carcasses, etc.).

Ce système permet également de diminuer la quantité de phosphore du lisier de 50 %, ce qui réduit considérablement les odeurs à l’épandage. Il est également possible de brûler le bio gaz. Un opération beaucoup moins nocive pour l’environnement que le méthane libéré dans une fosse à ciel ouvert. Et elle permettrait en plus à l’exploitation agricole d’obtenir des crédits de gaz à effet de serre.

Voir la fiche complète sur la technologie de Bio-Terre Systems

Partagez l'article

 

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Ricky

Cette technique s’appelle la méthanisation/biométhanisatio. Elle s’est très répandue en Allemagne, Danemark… L’activité démarre tout juste en France (5-6 projets réalisés/en réalisation).