Une semaine sans électricité pour 2,6 millions de téléspectateurs

Mardi 3 janvier, France 2 a diffusé une émission intitulée "Une semaine sans électricité", où 7 familles situées à Cabris, un petit village des Alpes-Maritimes sur les hauteurs de Grasse ont affronté cette expérience "traumatisante" du citoyen habitué à la vie moderne.

Le principe est simple : plus de machines à laver, four, sèche-cheveux, rasoir électrique, micro-ondes, frigo, grille-pain… Ni aucun appareil électronique, ordinateur, télévision, téléphone portable, console de jeux…

Sans électricité, comment ces familles vont-elles s’entraider ? Quels services vont-elles se rendre ? Quelles astuces vont-elles trouver pour se chauffer, pour cuisiner, pour s’éclairer ?
Comment les parents vont-ils occuper leurs enfants en l’absence d’électricité ?

En l’absence d’électricité, les habitants ont dû apprendre à faire sans les appareils électroniques, qui occupent une place majeure dans leur quotidien. Les familles redécouvraient également une autre manière de vivre ensemble.

Cette expérience commune avait aussi pour but de renforcer les liens au sein des familles ainsi que la solidarité entre les voisins.

Avec 2.62 millions de téléspectateurs, l’émission a récolté une part d’audience de 9,9% entre 20h45 et 22h40.

Vous pouvez encore redécouvrir en intégralité l’émission jusqu’au 11 janvier en cliquant sur le lien suivant : Une semaine sans électricité

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
js

mais ne faudrait il pas plutot faire une semaine sans énergies fossiles ?

Dan1

Oui je crois que vous avez raison contre la COM dont on nous abreuve et qui veut nous faire croire que c’est en fermant les lumières et en ne regardant plus la télévision que l’on va résoudre les grands problèmes de l’énergie. On retrouve une hyperfocalisation sur l’électricité et très peu de chose sur le reste… pathétique. Alors que nous savons que nos grands pays industrialisés fonctionnent entre 80% et 95% sur le mode FOSSILE et que l’électricité (vecteur d’énergie), n’est jamais majoritaire (en France c’est 25% de la consommation finale d’énergie). Du coup je trouve que cette est un peu ringarde (voire fossile) face aux enjeux. Et puis vous aurez noté un magnifique paradoxe : “Avec 2.62 millions de téléspectateurs, l’émission a récolté une part d’audience de 9,9% entre 20h45 et 22h40.” Comment susciter un maximum de téléspectateurs en faisant une émission sur des gens qui se privent de télé ! Si jamais les téléspectateurs adhéraient brutalement à cette idée, il n’y aurait plus de téléspectateur pour les regarder se priver. L’émission ferait pschitt. Cornélienne cette affaire !

oceane01

cette émission est à revoir si son objectif est de sensibiliser aux économies d’énergies :

aurel

Pour toutes les familles de cette émission, c’était plutôt une semaine sans TV, car visiblement, le membre principal de chacune de ces familles était la TV. Avec pour certains une TV par pièce, y compris dans les chambres d’enfants de 8 ans. Ca laisse rêveur… Et quand je vois que certains avaient 3000 euros de facture d’électricité annuelle (probablement chez EDF, au tarif le plus bas), ça donne une idée de la conscience écologique de ces gens. Et ça me rassure quant à l’avenir d’EDF et de l’industrie électronucléaire française grâce à ces gens. Evidemment des logement pas isolés, certains avec des fenêtres en simple vitage, et du chauffage électrique sur des murs en pierres pas isolés… des restes des années de propagande EDF/COGEMA.

Dan1

Concrètement, la soit-disant propagande EDF/COGEMA a donné ceci : Je reprend les chiffres intéressants : Il existe une différence très très nette de consommation entre gaz et électricité à génération égale. Par exemple, pour les maisons : Avant 1975 on a : – 196,6 kWh/m2 pour le gaz, – 146 kWh/m2 pour l’électricité Après 1975 on a : – 161 kWh/m2 pour le gaz, – 105,5 kWh/m2 pour l’électricité Pour les appartements : Avant 1975 on a : – 174,7 kWh/m2 pour le gaz, – 97,9 kWh/m2 pour l’électricité Après 1975 on a : – 143,5 kWh/m2 pour le gaz, – 62,4 kWh/m2 pour l’électricité Ces chiffres proviennent du document suivant : Je vous recommande donc vivement de lire les écrits de MAURICE GIRAULT disponibles sur la base de données TEMIS. On constate donc que les m2 chauffés à l’électricité sont nettement moins énergivore que les m2 chauffés au gaz. La propagande d’EDF a du bon finalement !

5
0
Laissez un commentairex