Une station ‘solaire’ pour voitures électriques

Le Groupe Alpha vient d’annoncer l’introduction de l’EV-500, une station de recharge (électrique) solaire conçue pour les véhicules électriques.

"Les gens achètent un véhicule électrique pour économiser de l’argent sur le gaz et réduire leur empreinte écologique, mais ils ont encore besoin de brancher leurs véhicules sur le réseau électrique alimenté en grande partie en combustible fossile." (NDLR : surtout aux Etats-Unis) tient à préciser Ezra Auerbach, le directeur du pôle Ingénierie pour les applications Alpha Energie.

Alpha énergie indique avoir trouvé une solution à ce problème.

Le groupe a annoncé l’introduction d’une nouvelle station de recharge solaire destinée à tous les véhicules électriques. Selon le directeur, la station solaire nommée EV-500, permettrait aux propriétaires de voiture électrique d’exploiter l’énergie solaire plus facilement et de l’utiliser pour recharger leurs véhicules.

L’EV-500 possède une capacité de charge variable utilisant un, deux ou trois modules photovoltaïques de 170 Watt chacun
; ce qui lui permet de couvrir le maximum de zones géographiques et de gérer au mieux la répartition de l’intensité du soleil. Basée sur une conception brevetée, la station peut recharger une batterie de 48V CC, à l’aide d’un seul module photovoltaïque.

Par contre, aucune indication n’a été donnée quant au prix du modèle proposé.

            

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
hydrope

Un usage logique du véhicule électrique consiste à le recharger la nuit, ça va être difficile avec du photovoltaique.

toutvabien

C’est la station qui se recharge le jour, qui recharge sa batterie le jour. La nuit la batterie de la station recharge la batterie de la voiture . La voiture se recharge la nuit : si si c’est possible 😉 Pour quel lobby ou groupe de pression travaillez vous ?

Dan

Cette fois, heureusement PV veut dire PhotoVoltaïque ! Si la station peut effectivement se charger le jour et délivrer son courant la nuit, cela veut dire qu’elle est plus complexe (des capteurs chargent des batteries qui à leur tour vont charger les batteries du véhicule). Fatalement le coût sera élevé et le rendement global chutera. D’autre part, que représentent les capteurs PV nécessaires pour recharger une voiture normale pendant une année. Soyons optimiste, prenons une petite voiture diesel consommant 4 litres au 100 km (le minimum minimorum des dernières nouveautés) et roulant 15 000 km/an. La consommation est de 600 litres de gasoil soit environ 6000 kWh d’énergie (rendement global = 25 %). Avec un véhicule électrique, on pourrait espérer doubler le rendement et n’avoir plus besoin que de 3000 kWh par an (un peu moins que la consommation d’électricité d’un ménage). Cependant, pour produire cette quantité d’énergie finale avec du PV et un rendement global de conversion de 50 %, il faudrait que les capteurs apportent 6000 kWh annuels. En France, il faut installer environ 5500 Wcrêtes de capteurs sur son toit orienté au sud et si possible inclinés entre 25° et 45°(environ 55 m2). Cela coûte aujourd’hui environ 46 000 € subventionnés à environ 50 %. Il reste donc 23 000 € à amortir (2300 € sur 10 ans ?). Dans le même temps, la voiture au gasoil aura coûté environ 700 € par an ou 8025 € sur 10 ans (avec augmentation du gasoil de 3 % par an). Cette analyse simpliste montre que le PV à plus de 5 € le Wc et 15 % de rendement n’est pas compétitif pour cet usage, même lourdement subventionné. Dans le cas, où les capteurs servent exclusivement à recharger la voiture, l’électricité produite ne peut être revendue et le particulier ne peut donc bénéficier de la subvention d’achat du kWh par EDF à 57 centimes d’Euros (ce qui rend “rentable” le PV connecté au réseau sans batteries et avec obligation de revente à EDF). Sinon, cela revient à brancher la voiture sur la prise secteur, avec le risque d’avoir des électrons provenant d’une centrale nucléaire !

Energies-sol

STATION DE RECHARGE VEHICULES ELECTRIQUES  Solution clé en main, sans travaux à effectuer ni permis à demander  – Rapide et facile à installer, sans besoin d’œuvres de maçonnerie, – Structure portante en aluminium certifié, sans besoin de maintenance, – Grande surface publicitaire intégrée, à haute visibilité, idéale pour faire de sponsoring, – Connectée aussi au réseau électrique pour fournir électricité 24/24h, – Composants électroniques et électriques certifiées, de haute qualité et efficacité, – Disponible dans plusieurs nuances de couleurs.  ·        La station de recharge a été conçue pour être rapidement et aisément déplacée dans différents endroits et contextes grâce aux particularités techniques de la structure. ·        Cette particularité unique dans son genre, permet un usage de la station de recharge de véhicules, partout ou la nécessité de débiter de l’énergie et compris d’une façon temporaire. ·        La station de recharge, simplement appuyé au sol, n’implique aucun changement ou modification au plancher sur lequel elle est installée. ·        Le design moderne et novateur, s’intègre avec élégance et discrétion dans n’importe quel contexte architectonique, historique ou moderne.  Installation Photovoltaïque de haute Qualité. Panneaux photovoltaïques monocristallin (CE) de haute qualité et rendement, tolérance +5W, caractéristiques conformes à TÜV et CE. Convertisseur sinusoïdale (2400W courant alternatif), affichage et interface pour gestion des données, commutateur automatique de connexion au réseau électrique (en cas de nécessité) avec recharge des batteries solaires. Bloque des batteries d’accumulation d’énergie au plomb gel, apte pour les installations photovoltaïques avec fonctionnement à ile, 600Ah 24 Volt. 2 Bornes de recharge avec fixation à la paroi, logiciel inclus ; Puissance 230V/16A. Les bornes peuvent aussi se fixer au sol. TOTALEMENT AUTONOME du resau Electrique. Plus d’informations : http://www.energies-sol.com Mario PEREZ 06.03.31.16.48

airsol

un generateur PV ne coute plus 5 euros après subvention mais avant subvention le PV est en achat à moins de 3 eur HT pour l’immense majorité des systèmes complets ma vielle 106 electrique (1998) consomme 25 kwh aux 100 km soit environ 10 euros aux 100 avec un courant qui coute 40 ct le kWh pas si enorme que ça (en fait ,bien sur, je revend mon jus et j’en rachète puisque c’est le mode de subventionnement retenu)

Dan1

Je veux bien que le PV chute, mais je ne vois pas, au niveau du prix clé en main, un effet pour le citoyen lambda qui reçoit les propositions des commerciaux du domaine. Donc je pose une question aux nombreux professionnels qui lisent Enerzine : Combien coûtent aujourd’hui une installation complète clés en main de 5 500 Wc (cinq mille cinq cents Watts crête). posée sur un toit de maison ou de garage incliné à 30° ? Est-ce plus de 16 000 Euros ? Le prix est TTC avant subventions. Faites vos offres.

jl06

Pas de doute, le véhicule thermique reste bien plus intéressant que l’électrique quand on calcule en euros aux tarifs actuels, tout comme le nucléaire est tellement plus avantageux que le photovoltaïque dans l’absolu économique début 2011. Mais voyons quand même ce que l’on peut faire. Les constructeurs de batteries et de voitures électriques annoncent des consommation descendant jusqu’à ~10 kWh/100 km (voir la Mia par exemple), soit 2.5 fois mojns que la vénérable 106 d’Airsol. Gardons les hypothèses de Dan sur les déplacements (15000 km/an) et le rendement (50% pour passer du PV aux kWh utiles en batterie), c’est à dire jusqu’à ~3000 kWh/an. C’est moins que la production d’un champ PV de 3 kWc bien orienté (et bien installé!) dans le sud de la France, qui produira ~4000 kWh/an DC. On a donc encore de la marge pour faire plus de km ou pour charger juste assez les mauvais jours ou pour réduire la puissance PV. 3 kWc en PV, c’est l’optimum économique actuel du particulier tant par les mesures d’incitation (TVA, fiscalité des revenus en cas de vente de la production…), et c’est donc aussi là que certains installateurs offrent les prix au Wc les plus bas pour les petites installations. En AC, on arrive à € 13,000-14,000 – et bien moins pour les bricoleurs comme Chelya nous le précise. Et 3 kWc aujourd’hui, c’est ~20 m2, voire moins (ça fait un bel abri à pan incliné pour la petite voiture électrique et plein d’autres choses). Donc on n’a pas vraiment besoin de tant, d’autant plus que les petites électriques pour les déplacements urbains et péri-urbains pourraient avoir des trajets moyens de moins de 200 km/semaine (~10000 km/an). Qui veut se lancer dans l’optimisation d’installations DC de 1.5 kWc? Cerise (c’est bientôt la saison) sur le gâteau: n’oubliez pas de passer un contrat de vente d’électricité quand même, d’un autre type toutefois, pour que ce nouvel accumulateur mobile qu’est la voiture électrique contribue à alimenter le réseau pendant qu’il fait beau (on aura pris soin de limiter la vente pour conserver de quoi faire le trajet jusqu’au prochain poste de charge!). Même si tout est à la louche, il doit bien avoir moyen de concevoir quelque chose qui puisse être raisonnablement subventionné pour commencer non?

Energies-sol

Avec 3 panneaux de 170Wc soit 510 Wc ?? Pour la recharge LENTE (6-8 hr) il faut stocker dans les batteries minimum 2400Wc ( 6*600Ah 24 Volt). Voir : Cordialement

8
0
Laissez un commentairex