Blue Car : Bolloré convoite le lithium bolivien

Le groupe Bolloré envisage d’investir 1,2 milliard de dollars pour exploiter les réserves de lithium de Bolivie.

Mardi, le Président Evo Morales a déclaré que des discussions dans ce sens étaient en cours. "Nous n’avons pas encore conclu d’accord" a toutefois prévenu le Président. Celui-ci dit vouloir que le projet implique au mieux l’industrie locale.

On estime à 5 milliards millions de tonnes les réserves de minerai boliviennes, soit la moitié du lithium dans le monde. Le site dont il est question se situe dans le désert de sel d’Uyuni, dans le sud-ouest du pays.

Le lithium est notamment utilisé pour les batteries des véhicules électriques.

Le groupe Bolloré a mis au point une batterie lithium métal polymère à haute performance, permettant à un véhicule électrique de rouler à 125 km/h pendant 250 km. Cette batterie équipe les véhicules Bluecar, qui seront prochainement proposées à la location.

Le lithium bolivien intéresse également les groupes LG (Corée du Sud), Mitsubishi et Sumitomo (Japon).

Bolloré convoite le lithium bolivien

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Blue Car : Bolloré convoite le lithium bolivien"

avatar
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Furfur
Invité

Uyuni est très connu en Bolivie, c’est au sud à la frontière avec le chili et l’argentine, c’est vraiment un endroit magique, ils organisent des excursions de trois jours sur le lac de sel, des paysages à se damner, des flamands… Espérons que Bolloré et ses gros sabots ne vont pas tout détruire…

bmd
Invité

Ne s’agit-il pas de millions de tonnes plutôt que de milliards de tonnes?

enerZ
Invité

Effectivement erreur sur l’unité. Concernant les réserves mondiales (11 M), la bolivie (5,4 M) suivi du chilie (3 M), puis de la Chine (1,1 M) Merci de votre vigilance…

Denlaf
Invité

J’espère qu’une entente sera conclue avec le Brésil. Nous de la région de Montréal en serions particulièrement heureux puisque la compagnie se propose de construire une usine pour fabriquer ces batteries dans notre région. Soit dit en passant, BlueCar aurait intérêt à également construire une partie de ses véhicules au Québec. Ici, on produit de l’électricité à partir d’énergie renouvelables, l’hydroélectricité. Si je dis celà, c’est qu’il faut absolument que ces véhicules soient alimentés en électricité provenant des énergies renouvelables.Voir : http://www.denis-laforme.over-blog.com

Nodendaf
Invité

Ces véhicules se doivent d’être construits en France et alimentés en France par l’énergie nucléaire très disponible fort heureusement pour un gros parc d’automobiles électriques .

Victor123
Invité

Cet article n’est vraiment pas neutre : « convoite », « milliard barré ». Il est plein de sous-entendus, sous-entendus d’ailleurs parfaitement infondés.  

bucheron
Invité

D’où sortent les données qui permettent d’écrire : « 125 km/h pendant 250 km » ??? Je ne crois pas avoir jamais lu de communiqué de BOLLORE qui disait cela…