Electrabel va investir dans 5 centrales gaz / charbon

Le Conseil d’administration d’Electrabel a décidé d’investir € 3,5 milliards dans de nouvelles centrales au gaz et au charbon au Benelux et en Allemagne.

Le site de Flevo (Pays-Bas) a été retenu pour la construction de 2 unités Turbine Gaz-Vapeur (TGV) et celui de Maasvlakte à Rotterdam pour une centrale au charbon et biomasse. Par ailleurs, les sites de Stade, Brünsbuttel et Wilhelmshaven en Allemagne pourront accueillir deux autres unités au charbon. Electrabel a conclu un contrat avec la société Hitachi Power Europe pour la fourniture de 3 centrales au charbon et avec Alstom pour celles au gaz.

Les unités au gaz développeront une puissance de 400 MW et celles au charbon de 800 MW, soit une capacité totale de 3 200 MW. Elles devraient entrer en service respectivement en 2009 et 2012.

La décision d’investir dans ces 5 nouvelles unités confirme les ambitions du groupe sur le marché nord-ouest européen. L’augmentation des capacités d’interconnexion entre la Belgique, les Pays-Bas, la France et l’Allemagne ainsi que le couplage de bourses belge, française et néerlandaise favorisent grandement les échanges entre ces marchés de plus en plus intégrés. Electrabel a anticipé cette intégration en développant des positions dans chacun de ces pays, ce qui lui confère une plus grande liberté au niveau du choix d’implantation de nouvelles unités de production.

Ces décisions permettent de maintenir à terme le haut niveau de diversification du parc de production du groupe en Europe qui combine de façon équilibrée les technologies nucléaire, renouvelable et classique et les combustibles. Construites sur base des technologies les plus récentes, les unités au charbon permettent de remplacer progressivement des centrales plus anciennes de façon à améliorer encore les performances énergétique et environnementale d’Electrabel.

Cette décision s’inscrit à l’intérieur des objectifs du Groupe Suez visant notamment à porter à 75 000 MW sa capacité de production électrique dans le monde d’ici à 2012 (contre environ 52 000 MW aujourd’hui) et confirme la volonté du Groupe de rester un acteur majeur au Benelux et en Allemagne.

(src : CP – Electrabel)
Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz