EPR Flamanville: l’ASN contrôle les soudures de la cuve

L’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) révèle qu’au cours de contrôles prévus par la réglementation lors de la fabrication du couvercle de la cuve de l’EPR de Flamanville 3, Areva NP a mis en évidence en novembre 2010 des défauts dans plusieurs soudures, au niveau de la traversée des adaptateurs*

Ces adaptateurs ayant un rôle important dans la tenue à la pression de la cuve, L’ASN a demandé à Areva NP de proposer une démarche corrective.

La solution proposée par Areva NP pour retrouver le niveau de qualité visé est de réparer l’ensemble des soudures des adaptateurs du couvercle de la cuve. Cette solution a été testée avec succès sur deux soudures en janvier 2011. Elle consistait à éliminer l’ensemble des soudures par meulage et à réaliser de nouvelles soudures, selon des modalités garantissant leur qualité.

L’ASN a procédé en janvier 2011 à une inspection d’Areva NP et à une inspection d’APAVE GROUPE, organisme agréé et mandaté par l’ASN pour vérifier le respect des exigences techniques prévues par la réglementation[1]. L’objectif de ces inspections était d’examiner les actions mises en place par Areva NP pour traiter cet écart et les modalités de surveillance de ces opérations par APAVE GROUPE.

Sur la base des éléments présentés par Areva NP en février et mars 2011, l’ASN a autorisé Areva NP à effectuer les premières opérations de réparation des soudures. L’ASN s’assurera de la suffisance des mesures prises par Areva NP avant d’autoriser les prochaines étapes de la réparation.

Enfin, l’ASN se prononcera à la fin du processus de fabrication sur la conformité de la cuve du réacteur EPR Flamanville 3.

Rôle et localisation des adaptateurs du couvercle de cuve de l’EPR

Les couvercles des cuves des réacteurs nucléaires de production d’électricité sont traversés par des adaptateurs. Ces adaptateurs permettent notamment le passage des tiges des mécanismes de commandes de grappes, qui assurent la maîtrise de la réaction nucléaire dans le cœur du réacteur ainsi que le passage de l’instrumentation de surveillance du cœur. Au total, plus d’une centaine de traversées sont présentes sur le couvercle de l’EPR.

EPR Flamanville: l'ASN contrôle les soudures de la cuve

La pression dans la cuve d’un réacteur nucléaire est très élevée en fonctionnement normal (155 bars). Chaque composant qui traverse le couvercle est maintenu par une soudure sur la face interne du couvercle. L’opération de soudage consiste en un apport successif de métal et la soudure est contrôlée régulièrement au cours et à la fin de cette opération, par des techniques différentes.

[1] Les équipements sous pression nucléaires font l’objet d’une évaluation de leur conformité aux exigences techniques fixées par la réglementation. Cette évaluation de conformité est réalisée par l’ASN qui s’appuie également sur des organismes indépendants qui sont agréés et surveillés régulièrement par l’ASN. Un équipement ne peut pas être mis en service s’il n’est pas déclaré conforme aux exigences réglementaires, ce qui implique notamment la démonstration de l‘absence de défauts jugés inacceptables.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz