La Grèce joue son va-tout avec le méga-projet solaire Helios

Günther Oettinger, le Commissaire européen à l’Energie a demandé mardi à la Grèce de mettre tout en oeuvre pour assurer l’avancement du mégaprojet de production d’énergie photovoltaïque, Hélios.

Le projet Helios prévoit l’installation de vastes étendues de panneaux photovoltaïques – jusqu’à 20.000 ha, pour un financement global estimé à 20 milliards d’euros.

Selon le Commissaire européen, "Helios reste une occasion unique de démontrer que les technologies du renouvelable comme celle du photovoltaïque deviennent de plus en concurrentielles, grâce à la coopération européenne." Il a ajouté : "Le projet phare Helios pourrait ainsi montrer la voie à un marché européen de l’électricité véritablement intégré, de sources renouvelables, tout en aidant l’économie grecque à se redresser."

Mais comme le rappelle Mr. Oettinger, "actuellement, l’infrastructure de la Grèce ne permet pas de gérer l’afflux de puissance générée par des grands projets d’énergie renouvelable tels que Helios". C’est pourquoi, il estime que l’intégration régionale des grands projets concernant le renouvelable doit être "combinée avec la croissance maîtrisée du réseau d’électricité."

Il propose en conséquence de développer un réseau transeuropéen qui devrait aider à atteindre 2 objectifs clés de la politique européenne de l’énergie. En premier lieu, l’achèvement du marché intérieur de l’énergie d’ici 2014 et la fin des îlots énergétiques d’ici à 2015. Car seul 3 % de l’électricité de l’Union Européenne est échangée au niveau transfrontalier et plusieurs régions sont toujours déconnectées du reste de l’Europe, dont la Grèce encore fortement dépendante du charbon.

"En raison de sa situation géographique, je crois que la Grèce a un rôle clé à jouer dans l’intégration des marchés énergétiques régionaux de l’Union européenne, tant pour l’électricité que pour le gaz" a précisé le Commissaire européen à l’Energie.

Par ailleurs, le secrétaire d’Etat allemand à l’Environnement Jürgen Becker a réitéré le souhait pour son pays de "prendre part" au projet Hélios. Le gouvernement grec semblait avoir déjà jeté son dévolu sur l’Allemagne, un pays hautement qualifié dans le domaine : "Il existe un grand intérêt allemand pour ce genre d’investissements", avait déclaré en août 2011, le ministre de l’Environnement George Papaconstantinou.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "La Grèce joue son va-tout avec le méga-projet solaire Helios"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
renewable
Invité
Voila un pays qui peut réduire de manière très importante sa conso fossile. La Grèce produit 21% de son électricité avec des ENR (biomasse+eolien+solaire=6% et 15% d’hydro), 57% avec du charbon et 22% avec du gaz. Le pays consomme à peu près 48TWh d’électricité. 20milliards ça permet de construire d’ici à 2015 près de 14GW de solaire pour produire environ 19TWh soit 40% de leur mix électrique. Ils ne pourront sans doute pas aller aussi loin sans développer leur réseau et sans intégrer de manière intelligente une production surtout concentrée entre 9H et 17H, mais en investissant un peu moins… Lire plus »
Pastilleverte
Invité

ben dis donc, déjà qu’il étaient pas trop en bonne santé… C’est tout le mal qu’on leur souhaite… (Une petite centrale nucléaire en plus pour assurer un feed back permanent , qu’en pense Renewable ?)

Dan1
Invité

Pour trouver les chiffres actuels de production et de consommation de la Grèce, il y a notamment l’ENTSO-E : Pour l’année 2011, on a : Production totale = 50 064 GWh Consommation totale = 52 915 GWh Au sein de la production : 84,75 % est fossile (42 431 GWh) dont 27 572 GWh de Lignite et 14 850 de gaz. 15,25% est EnR (7 633 GWh) dont 4 254 GWh hydraulique et 2 594 GWh d’éolien.

jmdesp
Invité
Tu peux nous écrire noir sur blanc que tu es donc pour la création de nombreuses lignes très haute tension pour amener le courant Grec vers … c’était quoi ton idée ? L’Albanie, le Kosovo ou bien la Bulgarie ? Peut-être la Roumanie ? Ou bien c’était près de 1000 km avec les pertes associées pour aller jusqu’en Autriche ? Et faire traverser à ces lignes THT des pays entiers juste pour le voisin. Comme si d’ailleurs le solaire générait la THT 400kv seule envisageable pour cela L’Italie est plus proche, sauf que il faudrait financer une ligne sous-marine en… Lire plus »
De passage
Invité
D’apres les 53GWh annuels, on pourraît dire que leur parc de production existant devrait être vers 10-11GW. Alors avec un renouvelable de 14GW plus ou moins périodique tous les jours, bravo pour le pilotage et stabilité du réseau. Qui va croire que les autres centrales vont gentiment s’arrêter quelques heures par jour pour laisser passer le courant solaire? Qui va payer leur sur-consommation et CO² pendant les 8 heures de veille quotidienne, l’extra-usure des turbines et chaudières? Et l’export vers les voisins? Ne vous rapelle rien? Danemark, qui n’arrive à consommer que 7% de sa production éolienne, le reste exporté… Lire plus »
wpDiscuz