Nouveau record pour la technologie solaire organique : 12%

La compagnie Heliatek, un spécialiste allemand du solaire, a annoncé la semaine dernière avoir établi un nouveau record de conversion pour des cellules solaires organiques de l’ordre de 12%.

Ce record mondial, réalisé en coopération avec les Universités allemandes d’Ulm et TU de Dresde, a été mesurée par l’organisme d’accréditation des installations d’essais (SGS). La campagne de mesures a également validé les performances élevées des cellules photovoltaïques organiques (OPV) par rapport aux technologies traditionnelles avec une lumière faible et à des températures élevées.

Le taux de conversion de 12% obtenu sur une taille standard de 1,1 cm2, combine en réalité deux matériaux absorbants – brevetés – qui convertissent la lumière sur différentes longueurs d’onde. En effet, l’utilisation de deux matériaux absorbants différents génère une plus forte récupération de photons et améliore considérablement la récupération énergétique à travers un plus haut signal de phototension.

Grâce à un comportement unique des OPV à des températures élevées et dans des conditions à faible luminosité, cette efficacité de 12% reste comparable à celle des 14% ou 15% obtenue dans les technologies d’énergie solaire traditionnelle telles que le silicium cristallin et le photovoltaïque en couches minces. Considérant que ces technologies perdent de leur efficacité de manière significative avec une hausse des températures et une diminution de l’irradiation solaire, les cellules organiques augmentent leur efficacité dans ces conditions menant à une récupération d’énergie beaucoup plus élevée dans des environnements réels.

"Nous sommes fiers de mener l’industrie OPV vers cette réalisation historique. Nos progrès constant nous conforte dans notre volonté d’atteindre une efficacité de 15%, d’ici 2015 et de transférer progressivement ce taux sur nos lignes de production (Heliatek), roll-to-roll (impression par des rotatives). Nous fabriquons des films solaires et non des panneaux solaires. Nos clients se trouvent dans l’industrie des matériaux de construction, de l’automobile et des structures légères. Les ombrières et le mobilier urbain par exemples intègrent ces films solaires en tant que composants récupérateurs d’énergie dans le but d’augmenter leurs fonctionnalités", a commenté Thibaud Le Séguillon, un français, Directeur général d’Heliatek.

Nouveau record pour la technologie solaire organique : 12%

"Atteindre un taux d’efficacité OPV, sans précédent, de 12% est une validation claire des choix d’Heliatek de ne pas se concentrer sur des polymères imprimés mais d’aller vers des oligomères déposés sous vide. Cette technologie a été utilisée avec succès pour les écrans OLED au cours de la dernière décennie. Le dépôt sous vide permet de concevoir des couches homogènes extrêmement minces, jusqu’à 5 nanomètres (nm) – seulement 1/10000 d’un cheveu humain ou deux fois la taille d’un brin d’ADN humain. Avec ce procédé de film ultra-mince, nous sommes en mesure de déposer un grand nombre de couches sur le dessus de chaque cellule en tandem, voire en triple jonctions, afin d’absorber un plus large spectre de la lumière" a ajouté le professeur Martin Pfeiffer, co-fondateur d’Heliatek.

Ce nouveau record mondial d’efficacité pour des matériaux semiconducteurs organiques améliore le précédent réalisé également par Heliatek, il y a seulement 9 mois, avec un taux de 10,7%.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Nouveau record pour la technologie solaire organique : 12%"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
okanenergy
Invité

C’est vraiment une excellente nouvelle. Encore une fois, le génie germanique fait progresser et on peut déjà imaginer mettre ces films sur toutes les toitures du monde, à part en France, où on ne pourra pas avoir l’intégration bâti validée par le CSTB!! Bon, évidemment, je plaisante, quand le procédé sort en commercialisation, on aura oublier le tarif de rachat !! L’autoconsommation a déjà un sens aujourd’hui,alors EDF et ERDF vont devoir apprendre à faire avec!

gaga42
Invité

oka, moi l’hiver je fais déjà de l’autoconsommation solaire: j’ouvre les rideaux de ma baie vitrée plein sud, la régulation coupe le chauffage électrique (beurk..) et c’est autrement plus efficace que les 2 ou 3 m2 de PV que je pourrais avoir. Et ça doit vachement embeter EDF et ERDF. Sérieusement, ce progrès sur le PV organique est à saluer, même si le dépot sous vide reste une contrainte industrielle par rapport au jet d’encre.

crolles
Invité
Bonjour Déposer des polymère sous vide est-ce vraiment plus intéressant que de déposer du Si amorphe hydrogéné sous vide ? Cette dernère technique a déjà été industrialisée et vendue un peu partout dans le monde. puis le premier mondial (UniSolar Ovonic) A fait faillite, a fermé ses usines, a vidé son personnel et vendu les machines. La technologie était trop chère vis à vis des cellules silicium. Ne pensez vous pas que cette technique est également tres chère. De plus, il n’y a aucune donnée sur le vieillissement des dispositifs. C’est difficile de battre le silicium qui se maintient à… Lire plus »
wpDiscuz