A Bali, Washington doublé par ses sénateurs

Alors qu’une Commission du Sénat américain a voté mercredi une loi instaurant un système d’échange de gaz à effet de serre, le gouvernement américain maintien son refus de toute décision contraignante.

Mercredi, les sénateurs américains ont adopté l’ébauche d’un système baptisé "Cap&Trade", prévoyant l’échange de quotas d’émissions de GES pour l’industrie, la production d’électricité et les transports.

Une décision saluée à Bali par Yvo de Boer, secrétaire de l’ONU sur les changements climatiques. Le secrétaire relève néanmoins un manque de cohérence dans la position américaine : "Il y a évidemment des différences significatives entre les positions d’un certain nombre de sénateurs et de membres du Congrès et celles que tient la Maison Blanche", a-t-il relevé devant la presse.

En effet, malgré la pression des parlementaires, le gouvernement américain maintient son refus de se plier à des mesures contraignantes de réduction des émissions de CO2.

"Notre position reste inchangée"

C'est maintenant !
Fournisseur Total direct énergie

10% de remise sur le prix de votre consommation d'électricité et de gaz !

Washington n’entend pas changer sa position tant que ne seront pas prises en compte les émissions de GES de l’ensemble des 17 pays responsables de 80% des émissions mondiales, comprenant certains pays en développement dont l’Inde et la Chine.

Harlan Watson, délégue principal de Washington à Bali, a d’ailleurs convié les pays les plus émetteurs à se retrouver à Honolulu, en Floride, à la fin du mois de janvier prochain.

Avec l’adhésion cette semaine de l’Australie au protocole de Kyoto, les Etats-Unis se retrouvent de plus en plus isolés parmi les pays industrialisés.

L’Australie jusqu’ici refractaire à toute contrainte, a d’ailleurs annoncé son soutien aux préconisations du GIEC, qui invite les pays développés à réduire de 25 à 40% leurs émissions de GES d’ici 2020.

L’UE s’est quant à elle engagée à réduire ses émissions de 20 % d’ici 2020, voire 30 % si les autres pays industrialisés la suivent.

Partagez l'article

 

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires