Apple va faire construire une méga-ferme solaire en Californie

Timothy Cook, le PDG d’Apple, a déclaré lors d’une conférence d’investisseurs, mardi dernier, qu’il prévoyait de construire une ferme solaire d’un montant vertigineux de 850 millions de dollars, de quoi alimenter entre autres le futur siège de la firme à la pomme.

La société First Solar sera chargée de construire la ferme solaire de 130 mégawatts dans le comté de Monterey en Californie. Celle-ci sera répartie sur 1.100 hectares et devrait être achevée d’ici la fin de 2016.

First Solar affirme que le contrat à long terme (25 ans) constitue le "plus important accord de l’industrie solaire dans le but de fournir une énergie propre à une entreprise commerciale."

La société précise aussi qu’Apple devra verser des dividendes à l’Etat de Californie pendant toute la durée du contrat.

"Apple ouvre la voie dans la lutte contre le changement climatique en montrant comment les grandes entreprises peuvent alimenter leurs opérations avec de l’énergie propre de 100% renouvelable," a déclaré Joe Kishkill, directeur commercial chez First Solar. "L’engagement d’Apple va contribuer à rendre ce projet réalisable et permettra d’accroître considérablement la fourniture de l’énergie solaire en Californie."

Au final, la ferme photovoltaïque couvrira les besoins en énergie d’un ensemble de complexes exclusivement situés en Californie : le Quartier Général, le nouveau Campus 2, les autres bureaux d’Apple, le centre de données de Newark, et les 52 magasins Apple.

La semaine dernière, la firme a aussi annoncé vouloir investir 2 milliards de dollars afin de transformer une usine de verre en Arizona en un centre de données qui serait alimenté principalement par de l’énergie solaire. Lors d’une conférence organisée par Goldman Sachs, il a précisé que la société technologique cherchait à aborder la question du changement climatique.

"Nous savons chez Apple que le changement climatique est réel", avait alors déclaré Tim Cook. "Le temps des discussions est passé. Le temps est venu d’agir."

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
9 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
seb

6.5 $/W … A ce tarif il faut qu’ils changent de logo ! une poire irait mieux !

b api

Bien que le geste soit appéciable, Apple doit bien réinvestir ses bénéfices colossaux échappant à toute fiscalisation. Ca m’étonne qu’ils n’aient pas plus tôt invest dans des éoliennes off-shore.

Aime

J’aimerais connaitre les moyens mis en oeuvre pour compléter l’intermittence de la production solaire : – stockage d’une partie de l’énergie produite pendant la période diurne et ensoleillée, quels sont les moyens utilisés et leurs couts, – appel au réseau externe pendant les périodes de non production solaire, nature des moyens de production de ces réseaux capables de supporter une demande importante et intermittente. Pourquioi les journalistes ne donnent-ils que des informations tronquées ?

Stephsea

Là au moins on sait ou va notre argent, l’argent du bon peuple qui paient ses impôts. Nous payons donc nos impôts et taxes et charges ahurissantes sur le travail pour que “les firmes” elles n’en paient pas ou peu. Ainsi, elle peuvent s’enrivhir comme jamais aucune entreprise ou institutions’est enrif=chie dans toute l’histoire de l’humanité, et s’offrir de nouveaux outils spéculatifs A NOS FRAIS. C’est ce qu’on appelle du gagnant-gagnant, mais ou le gagnant n’est qu’une seule et même entité. L’avantage de ce tour de passe passe est que le perdant n’existe pas : il est nié, réduit à la position de spectateur, un peu comme celui qui paie sa place 100€ pour aller voir une comédie musicale moderne parceque le jounal de 13h en a parlé. Le dindon (nous tous!) est dans ce schéma (absolument génial et inédit à ce niveau d’efficacité) à la fois le payeur, le financeur, la viande de boucherie, l’applaudisseur, le distributeur de bons points, et même l’adepte, le fan, l’enfant béa, la victime consentante, le crétin fier et orgueilleux, le manipulé de la basse cours. La folie moderne et l’impunité totale de ces firmes (que l’histoire ne manquera pas de relever et de souligner à la même hauteur que d’autres obscurantismes aussi improbables et inexplicables de notre passé) va jusqu’à nous imposer de la “communication positive” et massive sur ce que les bandits modernes font des capitaux qu’ils ont soustrait à la collectivité. On nous demande d’applaudir le système qui nous tue (ou nous rend pauvres, insécures et esclaves plutôt), on nous somme d’y adhérer, par petits renoncements successifs, par gout de la technologie, par adhésion à la bonne conscience collective, par facilité. Tout est bon! Ma question est simple : comment un tel article est il possible, tolérable dans le contexte actuel? Dans un dernier soubresaut de liberté, une partie de la corruption des états et des institutions à la solde de ces grandes firmes nous apparait. Junker, un des grands organisateurs de ces désordres est toujours un des dirigeants politique du monde. Apple et ses copains du pétrole et des banques sont dénoncés tous les jours pas les lanceurs d’alertes et quelques rares journalistes courageux (et au pris de leur sécurité quotidienne). Et nous acceptons qu’on nous servent cette soupe sur les soit disant investissement pro-environnement de ces firmes. Ces ont nso nouveaux pharaons et nous travaillons pour eux! Nous donnons nos vies à cette oeuvre à la gloire de quelques marques. Rien que les chiffres dénoncent déjà le délire de cette com’ aberrante. Sommes nous des moutons au point de supporter (d’applaudir pour certains!) encore longtemps que notre travail, notre sueur, nos enfants soient sacrifiés pour que Apple se paie les panneaux solaires les plus chers du monde, ce qui accessoirement augmente encore son emprise et son pouvoir sur nos vies quotidienne? Très bientôt, une de ces firmes prendra le pouvoir sur un grand réseau, sur un fabricant d’énergie modial, si ce n’est déjà fait, avec l’argent qu’ils nous ont volé, et avec le pouvoir que nous leur auront cédé petit à petit… Résistons.

fredo

le mix californien 2013 est ici: les ENR 18,7% dont solaire 1,8% dont pilotables biomass, géothermie, hydro, le fossile pilotable: le gaz naturel 45%, le charbon 7,8%, le nuke (pilotable donc): 8,8% objectif 2020 ENR Californie: 33% d’ici 2020, réduction CO2 idem.

Bruno lalouette

… Je n’aime pas Appel, je n’ai pas d’Iphone à 1000 $, d’ailleurs je vous conseille les produits Sony, mais c’est pas le sujet … Qui oblige les gens à acheter Apple, c’est parce que les jeunes vendeurs ont un orgasme quand ils regardent les objets à la pomme ? Ceux qui critiquent tout tout le temps, le système, les vilains capitalistes, etc, pourquoi ils sont pas à poils dans la forêt à défendre les indiens ? Et qu’ont-ils tous en commun ? Un PC fait de terres rares, et une connexion internet reliée à des data center qui bouffent la peau du cul en électricité ! Franchement les pseudos guerriers révolutionnaires écolos petits bourgeois, accrocs au smartphones, tablettes, la malborro au bec, sont navrants de conformismes et d’incohérences, car entre leurs discours et leur réalité, il y a juste un univers qui les séparent ! Mais pourquoi ça me fait penser à Placé qui payait pas ses amendes ?

lr83

Faut voir le bon coté des choses. Au moins, c’est de l’électricité verte qui sera produite. Cela démontrera une fois de plus que les EnR sont en passe de devenir les énergies de maintenant et de demain. Et cela fera encore baisser le coût du PV (au grand dam des pro-nuke :)) ).

plouc73

Si j’ai bien compris les dithyrambes de MM Chelya et Ir83, Apple ne travaille que lorsque le soleil californien est à son zénith. Et moi qui croyais, comme beaucoup d’autres venant du monde industriel que les Data Centers avaient besoin de beaucoup d’énergie 24H/24. Autre sujet d’étonnement: actuellement on fait des panneaux solaires à environ 100 Wc/m2, soit 1 MW/ hectare. Donc pour une centrale de 130 MWc, il aurait fallu 130 hectares et on nous annonce 1 100 hectares, soit 8 fois plus que ce qui semble strictement nécessaire. Pourquoi ? Mais si j’imite les thuriféraires de Apple et des énergies “vertueuses”, cela veut dire que pour atteindre la puissance d’un EPR donnée pour 1 600 MW, il faudrait 1 100*1600/130, soit environ 13 500 hectares. Bravo pour la discretion et l’efficacité dans la gestion des espaces disponibles. Au fait cette centrale se situer-t-elle à dans les quartiers huppés de Los Angeles ?

Sicetaitsimple

en cherchant un peu sur des sites anglophones, on trouve que l’unité de surface serait plutôt des acres, et non des hectares. On serait donc plus près d’environ 500ha (1100 acres) Et par ailleurs les 130MW seraient ceux souscrits par Apple, mais il y aurait 150MW en plus achetés par Pacific Gas and Electricity. On revient donc a des ratios plus habituels ( pour du CdTe)de l’ordre de 2ha/MW.

9
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime