Economie d’eau et d’énergie au centre aquatique de Bourg-en-Bresse

Après de longs mois de fermeture et de semi-activité en raison de la crise sanitaire et alors que la saison estivale bat son plein, les piscines publiques ont rouvert leurs portes.
Selon les chiffres de la FNCCR (Fédération nationale des collectivités concédantes et régies), la France compte plus de 3 400 établissements aquatiques publics et ceux-ci occupent souvent l’un des premiers postes de dépenses énergétiques des équipements publics. Cependant, il existe des solutions efficaces pour économiser l’énergie et l’eau dans les piscines. Des solutions qui peuvent être également financées jusqu’à 100 % par le dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE¹).
Le centre aquatique de Bourg-en-Bresse (01) en est le parfait exemple.

Carré d’Eau a choisi de mettre en place un système de récupération de chaleur lui permettant de réaliser d’importantes économies sur ses consommations d’eau et de gaz.

Hellio – GEO PLC, acteur majeur de la maîtrise de l’énergie, et l’installateur Onsen ont accompagné le Grand Bourg Agglomération de bout en bout : de la réalisation de l’audit préalable à la mise en place de la solution de récupération de chaleur, en passant par la rédaction du Contrat de Performance Énergétique et l’obtention des aides CEE.

Le dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie, appelés CEE, a été mis en place par l’État en 2006 pour financer la transition énergétique. Ce dispositif oblige les fournisseurs d’énergie à inciter les consommateurs d’énergie, particuliers et professionnels, à réaliser des économies d’énergie avec des objectifs à respecter pour des périodes données. Afin d’obtenir des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), les fournisseurs d’énergie peuvent distribuer des aides financières pour financer partiellement ou totalement les travaux d’économies d’énergie.

Les équipements aquatiques : un autre défi de la transition énergétique

À l’image des équipements aquatiques en général, Carré d’eau est un espace structurant du territoire du Bassin de Bourg-en-Bresse où différents usagers (grand public, scolaires) se rencontrent. Divers usages (loisir, sport) sont regroupés au sein de cet équipement public :

Une halle avec 8 couloirs de nage et des plongeoirs qui servent pour des compétitions de niveau national voir international,
Des zones ludiques avec un bassin de 300 m2 équipé de nage à courants et contre-courants, de jets d'eau, d'une pataugeoire, et d'un grand toboggan,
Un bassin dédié à des activités telles que bébés nageurs, futures mamans, aquabike, aquagym, seniors, etc.,
Un espace extérieur doté d'un bassin de 50 m, avec un grand pentaglisse, des espaces boisés engazonnés,
Et enfin, un espace premium de balnéothérapie avec spa, saunas, banquettes chauffantes, terrasses privatives.

Créé en 2007, le centre nautique est ouvert tous les jours de l’année et enregistre, en exploitation normale, environ 300 000 entrées par an, tous publics : écoles, clubs, familles…

Les charges de fonctionnement de ces équipements pèsent lourd dans le budget de la collectivité et les entrées ne peuvent à elles-seules couvrir l’intégralité des dépenses. A cet égard, maîtriser à la fois les dépenses et les consommations énergétiques, tout en maintenant une qualité de service pérenne, fait partie intégrante des préoccupations de la collectivité qui veille ainsi à mettre en place régulièrement des actions d’optimisation à la fois budgétaires et environnementales.

« L’agglomération, consciente du développement durable et de la transition écologique, est toujours à la recherche de performance. La preuve, c’est que nous avons investi au niveau de Carré d’Eau, une structure qui est largement consommatrice d’énergie, et nous avons opté pour un système en 2020 qui est très valorisant en matière d’économie d’énergie, que ce soit en électricité ou en eau », indique Éric Thomas, vice-président au sport de Grand Bourg Agglomération.

« Depuis longtemps, nous cherchions à améliorer la récupération des calories. Notre fournisseur Onsen nous a alors proposé la mise en place de système nous permettant d’économiser 10 000 m3 par an en volume d’eau sur les 40 000 m³ habituels », complète Damien Ribeyron, responsable de la direction du développement sportif du Grand Bourg Agglomération.

Un système de récupération de chaleur sur eaux grises pour réduire les consommations d’eau et d’énergie Située à Villeurbanne (69), la société Onsen propose la mise en place de solutions durables pour la maîtrise des coûts énergétiques des centres aquatiques, thermaux et sportifs, publics et privés. Elle équipe à ce jour plus de 75 établissements en France et commence à se déployer en Europe.

« Une piscine se doit de renouveler l’eau de ses bassins polluée par les baigneurs. Des centaines de milliers de m³ d’eau chaude sont ainsi jetées directement aux égouts. Grâce à notre solution, nous simplifions la gestion de cette eau de renouvellement en la pilotant en fonction de la fréquentation réelle, de la réglementation, de la qualité de l’eau et aussi selon l’historique de ses consommations », explique Thibaud Perret, responsable projets chez Onsen.

Ce système permet également de récupérer la chaleur des eaux jetées aux égouts pour préchauffer l’eau froide alimentant les bassins.

Les exploitants et baigneurs peuvent ainsi bénéficier de bassins plus stables thermiquement et chimiquement, pour un plus grand confort.

Cette solution performante a une efficacité supérieure à 91%. Les gains sont de l’ordre de 35 000 € pour une piscine moyenne en France.

Dans le cas du centre nautique Carré d’Eau, la consommation d’eau a été réduite de 15,3 % par rapport à l’année précédant l’installation de la solution de récupération de chaleur, en passant de 144 litres par baigneur à 80 litres par baigneur².

Le centre aquatique prévoit également d’économiser 350 MWh par an grâce à cette solution. Réalisés en octobre 2020, les travaux ont duré un mois, sans aucune gêne pour l’activité.

Calcul effectué sur une fréquentation de 280 000 baigneurs sur l’année de référence.
Une installation financée à 100 % grâce au dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE)

Depuis janvier 2019, l’installation d’une solution de récupération de chaleur pour les piscines de plus de 2 ans, donne lieu à une prime financière.

Hellio – GEO PLC intervient depuis l’identification des gisements d’économies d’énergie jusqu’à la réalisation des travaux, en passant par la gestion administrative des dossiers de financement et l’obtention des aides mobilisables. Son réseau de professionnels agréés, certifiés, présents dans toute la France réalise des opérations liées au chauffage, à la ventilation, à la climatisation et à la récupération de chaleur sur les eaux grises.

Pour Carré d’Eau, Onsen a réalisé un audit sur les relevés de fréquentations et de consommation d’eau. Avec l’aide de Hellio – GEO PLC, l’entreprise a ensuite préconisé la mise en place du système de récupération de chaleur avec un devis à la clé de 70 000 €.

Le partenariat entre Hellio – GEO PLC et Onsen a permis au Grand Bourg Agglomération de bénéficier d’un accompagnement clés en main et d’obtenir les aides CEE nécessaires au financement de l’installation : « Hellio – GEO PLC nous a apporté son concours en gérant de bout en bout toutes les démarches administratives pour que nous puissions bénéficier des aides CEE. Et le résultat a été à la hauteur puisqu’il nous a permis de financer le chantier à 100 %, sans aucune avance de frais avec donc un reste à charge à zéro. », témoigne Damien Ribeyron.

Un contrat de performance énergétique mis en place pour garantir les économies d’énergie : 20 % d’économies garanties

Pour l’opération réalisée sur le centre nautique Carré d’Eau de Bourg-enBresse, Hellio – GEO PLC, avec l’appui de son bureau d’études intégré, a accompagné la société Onsen dans la rédaction du contrat de performance énergétique (CPE).

Carré d’eau ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et envisage déjà de poursuivre sa transition énergétique avec d’autres travaux : « Nous sommes très satisfaits de cette collaboration tripartite entre Carré d’Eau, Onsen et Hellio – GEO PLC et sommes déjà sur les prochaines étapes, à savoir l’optimisation de la gestion centralisée des équipements, l’amélioration du traitement de l’air etc. », explique le responsable de la direction du développement sportif du Grand Bourg Agglomération.

Conclu entre Grand Bourg Agglomération et la société Onsen ayant réalisé les travaux, ce contrat de performance énergétique, d’une durée de 5 ans, fixe les objectifs d’économies d’énergie à atteindre, et permet de bonifier les primes CEE, qui couvrent au final la totalité de l’investissement. Les économies d’énergie ici visées pour Carré d’eau sont une baisse de 20 % des consommations primaires, soit environ 350 MWh par an.

Partagez l'article

 

[ Communiqué ]
Lien principal : www.geoplc.com/

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires