EDF EN signe un accord de partenariat avec Nanosolar

EDF Energies Nouvelles annonce la signature d’un accord-cadre d’approvisionnement en panneaux photovoltaïques avec la société américaine Nanosolar et une prise de participation de 50 millions de dollars via EDF Energies Nouvelles Réparties.

Société américaine de la Silicon Valley, Nanosolar exploite une technologie innovante de fabrication de cellules photovoltaïques films minces par impression au Cuivre Indium Gallium Sélénium (CIGS). L’accord prévoit qu’EDF Energies Nouvelles aura accès, à partir de 2009, à une partie de la production des panneaux de Nanosolar.

Dans un marché du solaire photovoltaïque où la réduction des coûts de production est un enjeu majeur, EDF Energies Nouvelles s’assure ainsi un approvisionnement de panneaux à des prix compétitifs. Ces panneaux permettront notamment à EDF Energies Nouvelles de développer son activité solaire en Amérique du Nord.

Parallèlement à la signature de cet accord, le Groupe, à travers sa filiale EDF Energies Nouvelles Réparties, participe à la levée de fonds réalisée par Nanosolar sous forme d’un placement privé afin de financer l’accélération de son développement. Cet investissement s’élève à 50 millions de dollars (31 millions d’euros).

A propos de Nanosolar

Nanosolar est un acteur majeur de l’innovation dans l’énergie solaire. Les panneaux solaires fabriqués par Nanosolar ont des coûts de production inégalés permettant aux utilisateurs de produire de l’électricité verte sans payer plus. Plus d’information sur la société est disponible sur le site internet www.nanosolar.com.

Voir aussi :

Nanosolar vend ses premiers panneaux solaires flexibles

Nanosolar ou le futur roi de la cellule solaire

Google et la plus grande fabrique de cellules solaires

 

Un projet solaire ? Obtenez des devis gratuits sur l’installation de panneaux solaires photovoltaïques : cliquez ici
Un projet de chauffage ? Obtenez des devis gratuits sur le chauffage solaire : cliquez ici

 

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Dan

Il est utile de se reporter à l’article d’Enerzine du 20 décembre. Nanosolar fait beaucoup d’annonces et progresse aussi. D’ailleurs, sur leur site, ils expliquent que la première génération (vague) en silicum épais est révolue (c’est pourtant celle qu’on installe encore majoritairement). Ils annoncent le Wc à 0,99 $ (aujourd’hui 0,63 Euros). Ce serait plus de dix fois moins cher que le prix de vente actuel au particulier (et subventionné). dans son logiciel CALSOL, l’INES propose prudemment 8 € le Wc. Le prix commence à devenir intéressant. Faites la simulation proposée par l’INES en ne changeant que le prix du W, au lieu de 8.0 taper 0.6. Pour 1 kW installé vous passez de 0,445 € le kWh à 0,033 € (ce qui correspond au coût de production en centralisé). Ceci dit, ce chiffre est à manipuler avec beaucoup de précaution (déjà évoqué pour un autre article à propos de l’INES). En effet, en réduisant le prix du Wc, on réduit l’investissement (on passe par exemple de 20000 € à 5200 € pour une installation de 2000 Wc). Cependant, les subventions d’achat du kWh reste à 0,57 € (en 2008) et sur 20 ans représentent toujours 24000 €. Dans ces conditions, en coût global, le kWh produit passerait de 1 € à 0,66 € (encore 20 fois plus cher). Pour faire beaucoup moins cher, il faut supprimer les subventions au kWh produit… vous voyez où je veux en venir ! Pour reprendre le premier commentaire de Daniel 53 le 22 décembre : “L’inutilité de la production nucléaire avait déjà été démontrée par beaucoup de spécialistes, mais avec ça, c’est la clé sous la porte pour AREVA et beaucoup d’autres empoisonneurs publics. Il serait tout de même raisonable de vérifier cette information…” Je dirai juste que l’information est en partie vérifiée et qu’AREVA peut dormir tranquille. Ils ont d’ailleurs des projets aux Etats Unis. Les californiens ont du soleil et de l’argent (la deuxième condition est la plus importante pour développer le photovoltaïque), mais il ne rechigne pas sur l’électricité au charbon venant des Etats voisins (voir Carma).

Daniel 53

Cette perspective peut à priori mettre des bâtons dans les roues du développement de cette technologie, mais ces subventions viennent tout de même globalement du contribuable moyen.C’est aussi un signe que cette énergie solaire prend de la maturité contrairement à ce que prétendaient des détracteurs il y a seulement quelques années.Il ne me semble pas que le nucléaire fasse autant de progrès.Si on coupe également le robinet des subventions du nucléaire via la recherche, on arrive sans doute au moins à un équilibre.

Dan

Comme je l’ai écris de nombreuses fois, je ne suis anti rien du tout. En l’occurrence je ne suis pas contre le photovoltaïque ni contre les subventions. mes écrits peuvent laisser penser que je “tape” pas mal sur le PV et que je défend le nucléaire. C’est vrai, mais les raisons sont les suivantes : Photovoltaïque : Je pense que la technologie actuelle à 12-15 % de rendement et 3-7 € le W n’est pas la solution de masse. Il faut une rupture technologique sinon le PV restera confidentiel, une solution de riche pour les riches (qui en donneront un peu au pauvre). le rapport du sénat du 15 mars 2006 intitulé “LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L’ÉNERGIE ET LA SÉQUESTRATION DU DIOXYDE DE CARBONE : ASPECTS SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES” souligne (page 25/398) “En réalité, le développement du solaire photovoltaïque est recherché par les pays industrialisés, pour stimuler leur industrie nationale, dans la perspective du développement des marchés de l’électrification décentralisée dans les pays en développement.” fin de citation. Je suis d’accord sur ce constat et j’ai déjà largement écrit qu’il y avait des choses à faire en Afrique par exemple, mais si on veut vendre notre PV aux africains, ce n’est pas à 8 € le Wc et 20 000 € l’installation de 2000 Wc qu’il faut le vendre. A ce prix là, les africains achètent des groupes électrogènes chinois et de l’essence. Et qui va subventionner le kWh PV africain à 50 centimes d’Euro ? Si on part du principe que l’on veut se placer dans la course au PV mondial, il faut subventionner massivement la recherche pour obtenir une vrai rupture technologique et plus vite que les américains, les japonais et autres. Est-il utile de subventionner à ce point des installations de particuliers (fort peu nombreuses, 3401 en 2007 selon ERDF) avec une technologie très limitée et inadaptée aux pays fonctionnant déjà en centralisé avec un réseau très solide et déjà largement rentabilisé. Le rapport du Sénat fait une synthèse intéressante sur le PV (page 351-361) en n’occultant pas les problèmes industriels, je cite la dernière phrase : “Ainsi l’industrie française devrait-elle avoir les perspectives de marché qu’elle demande pour se développer.” Oui effectivement l’industrie a des besoins… mais ce n’est pas de produire des TWh d’électricté pour faire tourner le pays, ne nous trompons pas. Si on peut bénéficier des retombées, tant mieux. Nucléaire : comme je l’ai déjà écrit, le nucléaire a des marges de progrès à cause… de son médiocre rendement. On utilise aujourd’hui qu’une fraction de l’énergie disponible en fission (1 % ?). Les surgénérateurs pourrait multiplier cela par 50 et ce n’est pas de la science fiction. Maintenant, il n’est pas raisonnable d’opposer le nucléaire, mode de production de masse et en base à l’instar du charbon et du gaz. Pour un pays, on parle en TWh, alors le PV combien de TWh ? Si on ferme le CEA, il faudra bien penser qu’ils ne font pas que du nucléaire et il faudra peut être continuer de payer ceux qui sont dans la recherche sur le photovoltaïque ! Ce qui m’attriste, c’est une certaine vision de l’écologie qui profère : on commence par arrêter le nucléaire et on discute du bien être de la planète après. J’espère que vous avez bien regardé la base de données CARMA et les images de Google sur les centrales à charbon allemandes et les mines à côté. J’espère que l’Allemagne ne sera pas obligée de revenir sur sa décision d’arrêter ses réacteurs (au moment où ils sont le plus rentables !). Je n’en suis plus du tout sûr. l’avenir n’est pas écrit et l’histoire nous réserve des surprises. Peut-on mesurer les conséquences de l’effet de serre sur les antinucléaires ?

Frduclou

la bourse va mal, mais je croit fort en cette société…comment peut on y investir?

Geo

Il serait temps qu’ EDF EN se lance enfin dans la construction des équipements ENR… En espérant que cela ne soit qu’un début…mais on reste sceptique… en attendant on va se la pratiquer à la ST THOMAS : ne croire que ce que l’on voit !!! Bravo tout de même pour cette mise d’un pied dans l’ENR.

patrickb62

J’ai contribuéà leur faire de la pub, au sein de mon entreprise EDF , et je vois que le boucheà oreille à encore bien fonctionné . Pour ce qui est des subventins , beaucoup d’autres disciplines le sont ,alors pourquoi pas celle-ci . Reporter vous à l’histoire de l’ampoule électrique , avec l’opposition farouche des entreprises de gaz d’éclairage , sans l’acharnenement de Thomas Edison et de Nicolas Tesla Edf  ni les sociétés d’électrcité n’auraient vus le jour et  n’existerait pas à l’heure actuelle .Il y a 15 ans je travaillais déjà sur la proplusion magnétique ,et la cellule photovoltaïque souple grâce au palstique conducteur , mais  je suis  heureux  que Nanosolar l’ai fait . En France lesmoyens logistiques et finaciers manquent cruellement . c’est pourquoi moi aussi je suis prêt à prendre des actions , simplement pour que l’dée se réalise , c’est ma façon de vouloir changer le monde et de le rendre plus optimiste ! “Qui créer le desespoir a le pouvoir “

Solarman

edf en n’a pas encore pris de part dans nanosolar et si l’accord se fait ce sera pour se developper en AMERIQUE DU NORD et pas chez nous la performance des panneaux est insuffisante et il sont deja a la ramasse avec leur prix de vente aux particuiers. bien fait cela leur apprendra d’utiliser leur monopole et le numero de l’agence edf mentionné sur vos factures edf comme base de fichier client pour edf nr. bientot une condamnation au tribunal pour concurrence déloyale et abus de monopole. http://www.inovasol.fr  

7
0
Laissez un commentairex