Faites entretenir votre chaudière à gaz par des professionnels de confiance

La puissance de votre chaudière à gaz domestique est très probablement comprise entre 4 et 400 kW. On peut supposer qu’elle est de quelques dizaines de kW, ordre de puissance le plus représenté sur le marché des chaudières pour particuliers.

Bien sûr, nous vous encourageons à le vérifier par vous-même mais partant de cette hypothèse, vous êtes soumis à l’obligation de souscrire à un contrat d’entretien. Nous allons tout vous expliquer.

Obligation et raisons de souscrire à un contrat d’entretien

Cette obligation résulte des articles L. 224-1 et R. 224-41-4 à R. 224-41-9 du code de l’environnement, appuyés par le décret du 9 juin 2009 et l’arrêté du 15 septembre de la même année. Vous êtes concerné que vous soyez propriétaire ou locataire.

Pourquoi un contrat d’entretien ?

L’entretien de sa chaudière a principalement pour but de vérifier que l’équipement respecte toujours les normes environnementales sans s’être déréglé au fil du temps. Mais il permet aussi de minimiser les risques d’intoxication au monoxyde de carbone. C’est pourquoi, outre l’aspect légal, il est impératif de respecter la régularité de ces visites.

Faire le bon choix

Comment choisir un contrat d’entretien pour sa chaudière à gaz ? Assurez-vous tout d’abord que votre interlocuteur est officiellement qualifié “professionnel gaz” puis étudiez bien sa proposition. Outre ce titre, renseignez-vous également sur la notoriété de l’entreprise. Dans le monde de l’énergie, du fait d’une sensibilisation de plus en plus grande aux enjeux sanitaires et environnementaux, les normes et les pratiques évoluent : il faut donc que les professionnels à qui vous avez affaire soient régulièrement formés. Et, au-delà de l’aspect entretien basique, il est judicieux de se faire fournir par une société qui est aussi apte à vous dépanner rapidement. Ne la choisissez donc pas à la légère, le gaz est l’un des éléments les plus importants de votre habitation !

Précision importante : cela devrait normalement aller de soi, mais assurez-vous tout de même que le contrat auquel vous souscrivez auprès d’un professionnel qualifié prévoit et applique une fréquence d’un entretien par an, en conformité avec la loi, et que chacun d’eux se solde par la remise d’une attestation au format officiel (à conserver 2 ans). Ce bon réflexe peut permettre de passer outre de potentielles escroqueries !

Partagez l'article

[ Billet sponsorisé / publi-rédactionnel ]

Souscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires