Ferme verticale, irrigation des cultures par eau de mer

Dubaï reste un pays riche en or noir (hydrocarbures) mais relativement pauvre en or bleu (eau douce). Des architectes italiens de la société "studiomobile" ont travaillé pendant 2 ans dans les Émirats arabes unis sur le développement de projets d’urbanismes et plus récemment sur un concept de ferme verticale irriguée à l’eau de mer.

L’exploitation agricole d’un nouveau genre va ainsi se servir de l’eau de mer pour refroidir et humidifier les serres d’une part et aussi convertir cette humidité en eau douce pour irriguer les cultures.

En effet, l’air qui circule dans la serre est d’abord refroidi par l’eau de mer. Cet air devenu humide va se réchauffer et offrir des conditions propices à la pousse des plantes. L’air humidifié se condense naturellement (différentiel de température entre l’extérieur :45°C et intérieur : 30°c) sur des membranes, jusqu’à ce que des gouttelettes d’eau douce apparaîssent. Ces gouttes sont enfin recueillies dans des citernes.

Ferme verticale, irrigation des cultures par eau de mer

Ferme verticale, irrigation des cultures par eau de mer

C'est maintenant !
Fournisseur Total direct énergie

10% de remise sur le prix de votre consommation d'électricité et de gaz !

 Ferme verticale, irrigation des cultures par eau de mer

Partagez l'article

 

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
marcob12

Joli concept… Il m’en rappelle un autre, plus terre à terre et moins coûteux. Pour en arriver à cette formule, il faut être un pays minuscule, comptant ses km2. On ne mentionne pas le coût des légumes produits par ces structures et à moins de viser l’autarcie, on peut se poser des questions sur l’intérêt. Je savais les déserts constamment ensoleillés parfaits pour extraire l’énergie solaire et faire de l’eau douce à partir d’eau de mer (près de la mer), mais de l’agriculture en tour, il faut oser…