GDF Suez va développer un parc éolien géant au Maroc (300 MW)

Développé dans le cadre d’un partenariat avec la société énergétique marocaine Nareva Holding, GDF Suez a annoncé hier, la construction du plus vaste projet de parc éolien sur le continent africain.

Situé à Tarfaya au Maroc, le parc éolien sera doté d’une puissance de 300 MW. Ce dernier a déjà fait l’objet d’un contrat d’achat d’électricité de 20 ans avec l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE) du Maroc. Sa mise en service complète est prévue fin 2014.

Le projet sera financé en associant fonds propres et endettement local. Les fonds propres seront partagés à 50 / 50 entre GDF Suez et Nareva. Le financement par la dette à hauteur de 4 milliards de dirham (360 millions d’euros**) sera apporté par un consortium de 3 banques marocaines : Attijariwafa Bank, Banque Centrale Populaire et Banque Marocaine du Commerce Extérieur.

"Le projet de Tarfaya est tout a fait en ligne avec la stratégie de développement du Groupe dans les marchés à forte croissance. Nous sommes ravis d’accompagner le Maroc dans son ambition d’augmenter la part des énergies renouvelables. Le projet de Tarfaya va en effet quasiment doubler la capacité éolienne du pays. Plus grand parc éolien jamais construit par GDF suez, il atteste de notre engagement à investir dans les énergies renouvelables et à fournir des infrastructures énergétiques indispensables à l’Afrique" a indiqué Gérard Mestrallet, PDG de GDF Suez.

Tarfaya, qui se situe dans le désert côtier au Sud du Maroc, bénéficie de conditions de vent optimales. Lorsqu’il sera entièrement opérationnel, ce projet de 300 MW devrait atteindre un taux d’utilisation élevé de 45%, ce qui en fera une source d’énergie renouvelable compétitive qui permettra d’éviter l’émission de 900.000 tonnes de CO2 par an. Ce parc représentera environ 40% de la capacité éolienne totale du pays lors de sa mise en service commerciale.

Au Maroc, la demande en électricité augmente en moyenne de 6% par an depuis 1998. Et elle devrait continuer à progresser au cours des 20 prochaines années. Dans ce contexte, Tarfaya marque un tournant décisif dans la stratégie énergétique du Maroc, qui vise un objectif de 42 % de capacités électriques installées fonctionnant à partir de sources renouvelables d’ici à 2020.

GDF Suez est également entré en 2012 en négociations exclusives pour le projet éolien de West Coast 1, un parc de 94 MW en Afrique du Sud. Le Groupe français dispose actuellement de 3.907 MW de capacités (au 30 juin 2012) installées d’origine éolienne à travers le monde.

** Taux de change de 1 EUR: 11,2248 MAD

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
13 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Guydegif(91)

Bel exemple à plus d’un titre: pilote = GDF-Suez=sociétéFrançaise ! Cocorico!…puisque chez nous le carcan admin. et autres recours et pisse-vinaigres empêche de faire dans des temps raisonnables….! Coef. de charge: 45% !!! impressionnant ! Formule intéressante de financement ! Opérationnel fin 2014 !!!! je ne sais pas depuis qd le dossier vit, mais ce type d’horizon pour objectif MeS est tout à fait positif ! Bon vent !!!! et tout ça dans un contexte où SER /JLB veulent AVANCER efficacement: A+ Salutations Guydegif(91)

fredo

ce serait encore mieux avec des éoliennes made in France Alstom (100 éoliennes de 3MW, ça fait tourner une usine pendant un bout de temps), on peut toujours rêver. Bravo à GDF en tous cas! PS: nul doute qu’au passage GDF doit récupérer des URCE / crédits carbonne dans le cadre d’un MDP, c’est un exemple type.

pclost

“… Objectif de 42 % de capacités électriques installées fonctionnant à partir de sources renouvelables (en 2020) !!? “Attention, ca ne marchera jamais ! Ca va tout foutre en l’air ! Il va falloir installer des centrales alimentées au Charbon ou Gaz (de schiste?)”, dixit nos chers pourfendeurs des ENRs. Attendons un peu, ils ne devraient pas tarder, ils sont présents quasiment tous les jours sur ce forum… Bonne journée !

De passage

..mais ne sommes pas des anti-EnR idéologiques (comme sont certains pro-EnR idéologiquement bloqués) ! Nous faisons la promotion des vraies EnR, celels qui sont disponibles à la demande et pas trop chères (hydraulique et biomasse pour le moment). Il y a longtemps que j’attendais de gros projets éoliens au Maroc où les vents alizés soufflent – selon le web – 4000 heures par an, confirmant ainsi les 45% cités. C’est le jour et la nuit avec les 17% allemands on-shore, pas vrai ? Avec cela le besoin de complémentarité en sources toujours disponibles est grandement simplifié: hydraulique en tête, thermique au cas où. Mais comme je n’ai pas de données sur le parc hydraulique marocain ni sur la courbe journalière de demande de courant, je ne peux en tirer aucune conclusion évidente. J’imagine qu’ils partent en situation très favorable.

fredo

émouvant cette petite réuion de famille. “De passage” oublie dans sa grande bienveillance le solaire cylindro parabolique , le Maroc ayant une excellente ressource solaire directe, permettant un stockage pour une production nocturne par exemple.

Luis

¤ L’électricité étant produite pour l’essentiel avec du charbon, du pétrole et du gaz, c’est autant de charbon et autres combustibles qui seront remplacés par les énergies renouvelables. L’éolien mais aussi le solaire à concentration (CSP) dont le second appel d’offres vient d’être lancé pour Ouarzazate (vous savez, avec le stockage, de l’électricité solaire la nuit). En Australie, pays grand producteur et exportateur de charbon, la production d’électricité est devenue moins chère avec l’éolien qu’avec le charbon ou le gaz. Le coût est de 80 Au$/MWh 64€/MWh] avec une nouvelle ferme éolienne, comparé à 143 Au/MWh 115€/MWh] avec une nouvelle centrale à charbon et 116 Au$/MWh 92€/MWh] avec une nouvelle centrale à gaz. Même sans taxe carbone, le coût de l’éolien serait 14 % moins cher que le charbon et 18% moins cher que le gaz, pour de nouvelles constructions dans tous les cas. Et en 2020, le photovoltaïque sera aussi moins cher que le charbon ou le gaz. Mais l’étude semble sous-estimer la baisse rapide des coûts du photovoltaïque. Et en Australie, le solaire à concentration (CSP) avec stockage a toute sa place pour produire de l’électricité solaire jour et nuit.

Guydegif(91)

Excellente nouvelle ce prix / kWh pour les différentes sources ! 64€/MWh pour l’éolien, comparé à 115€/MWh pour le charbon, càd 56%, ou comparé à 92€/MWh pour le gaz, càd 70% (peut-être un peu moins comparé à du CCCG cycle combiné?), c’est TOP et très encourageant, car on prend en compte le nb réel d’heures de vent exploitable ! (pas comparatif au MW installé!). Seul Hic: le vent ne souffle utilement QUE une partie des 8760 heures, donc moins de MWhs produits, et aléatoires !…alors que le charbon ou le gaz peuvent turbiner un max des 8700 hrs, enlevant simplement temps de Maintenance et pannes éventuelles….. Pour le PV et CSP, il n’y a malheureusement pas de chiffres et comparaisons ci-dessus, mais certainement vedettes montantes…. A voir! YA+KA voir si ailleurs, càd dans d’autres pays, c’est les mêmes %, pour justifier pleinement ces EnR !…et les Booster ! A+ Salutations Guydegif(91)

Tech

bad: mauvais et rien , contenu du discours dites nous donc combien le nucléaire à reçu de subventions depuis DE Gaulle. je ne dis pas que c’était un mauvais choix à l’époque, mais seulement qu’ il à mis le paquet en subventions, recherche et développement et avec il est vrai des résultats! arrétez de critiquer les aides aux ENR, si on veut que les prix baissent, il faut amorcer la pompe et les chiffres ci-dessus, montrent que les nouvelles réalisations sont de plus en plus viables et le seront bientôt sans subvention. je suis certains que les innovations futures permettrons de ne pas craindre la disparition progressive des énergies fossiles

fredo

on dirait que Badrien, membre récent du forum, se fait un petit plaisir, histoire de torpîller un projet qui paraît pourtant bénéficier d’une ressource renouvelable de premier plan. J’oubliais: le fil d’infos Bloomberg mis en lien par Luis fait partie du fil financier général Bloomberg. Autrement dit Bloomberg vend de l’information financière pas du renouvelable !

Luis

¤ Le site de Tarfaya peut encore davantage valorisé. Non seulement il y a beaucoup de vent mais aussi beaucoup de soleil, c’est bien connu. Une belle dépression, celle de Sebkhat-tah, se trouve à 10-12 km de Tarfaya et à 10 km de l’océan, d’une profondeur de 55 m, longue de 15 km d’est en ouest et large de 10 km. Cette dépression est envisagée depuis quelques années pour y réaliser une STEP couplée à l’éolien et au solaire. Celle de Qattara en Egypte est encore plus impressionnante : 18.000 km2 et 136 m sous le niveau de la mer. Des projets ont été fait depuis longtemps pour la raccorder à la mer, avec une usine hydroélectrique au passage. En Belgique, un projet est de construire une île avec un grand trou au milieu pour en faire une STEP. Au Maroc, il suffit de faire l’étanchéité, le trou est déjà prêt.

Temb

Vous avez entendu parler des projets nucléaires aux UK? Vous savez que les tarifs de rachats du nucléaire vont y être à plus de 100€? Alors l’éolien et ses tarifs à 60 ou 85€ c’est vraiment moins cher…

Bachoubouzouc

“Vous savez que les tarifs de rachats du nucléaire vont y être à plus de 100€?” Vous n’en savez rien vous non plus. Il ne s’agit là que de rumeurs que vous vous passez entre antinucs. De plus, il ne s’agira pas en Angleterre de tarifs de rachat mais d’un seuil de garantie : Lorsque le prix du marché sera en dessous de ce seuil, EDF se fera rembourser par un organisme public le delta entre ses coûts de production et le marché. Lorsqu’il sera au dessus de ce seuil, c’est EDF qui remboursera à cet organisme public le trop perçu : Tout l’enjeu des négociations en ce moment est de trouver un seuil qui permette une marge raisonnable pour EDF sans que cela ne coûte aux contribuables britanniques.

Sicetaitsimple

que de l’onshore avec un facteur de charge supérieur à 40% si on en croit l’annonce, c’est certainement une très bonne idée. A combien est le MWh dans le PPA, that’s the question? PS: pour l’anecdote GDFSuez n’était pas vainqueur de cet AO, c’était International Power ( avec le local Nareva). Mais GDFSuez a ensuite racheté IP….

13
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime