La France renouvelle sa confiance dans le nucléaire et l’EPR

Après s’être rendu en Finlande lundi pour visiter le chantier du réacteur EPR Olkiluoto-3, le Ministre de l’Energie Eric Besson a inauguré le simulateur de conduite du futur réacteur en présence de Luc Oursel, Président du Directoire d’Areva, et Jarmo Tanhua, PDG de TVO.

"La formation des opérateurs de TVO entre maintenant dans une phase active. Il s’agit d’une étape déterminante pour l’EPR en Finlande. Comme 80 % des travaux d’Olkiluoto-3 sont maintenant terminés, le chargement du combustible nucléaire pourrait avoir lieu en 2012, pour un début de production d’électricité en 2013" a indiqué le ministère dans un communiqué. A terme, le réacteur nucléaire finlandais de 3ème génération est prévu pour fournir de l’électricité pour environ 2 millions de foyers.

A l’occasion de ce déplacement, le Ministre a rappelé que l’énergie nucléaire est "une solution d’avenir, aux côtés des énergies renouvelables (…) à l’exception de l’Allemagne, de l’Italie et de la Suisse, les autres pays disposant d’un programme nucléaire l’ont confirmé après l’accident de Fukushima. C’est par exemple le cas du Royaume-Uni, de la République Tchèque, de la Pologne et de la Slovaquie en Europe, outre la Finlande et la France. C’est aussi le cas de la Chine, de l’Inde, de l’Afrique du Sud, des Etats-Unis, de la Russie ou de l’Arabie Saoudite."

Eric Besson a également rencontré les dirigeants du groupe finlandais FORTUM, l’un des principaux producteurs et fournisseurs d’électricité en Europe. En présence du Ministre, FORTUM et DCNS ont signé une lettre d’intention pour une étude de faisabilité conjointe d’un projet de démonstration d’énergie des vagues. Elle doit débuter dès la fin de l’année 2011. La localisation en France d’une ferme houlomotrice fait partie de cette étude. Cette nouvelle coopération s’inscrit dans le cadre de l’action engagée par le Gouvernement pour promouvoir une nouvelle filière industrielle des énergies marines.

« Je me réjouis de constater que l’EPR est désormais une réalité industrielle. Je suis venu exprimer ma confiance en la technologie de l’EPR, qui est la plus sûre et la plus compétitive au monde parmi les réacteurs de troisième génération de forte puissance. La France bénéficie ainsi d’une avance industrielle internationale. Le nucléaire et les renouvelables sont pleinement complémentaires. La coopération industrielle entre la France et la Finlande en témoigne tout particulièrement, avec l’EPR et maintenant les énergies marines », a déclaré Eric Besson.

            

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
48 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
observ-nuc

Incroyable titre pour cet article : “LA FRANCE renouvelle sa confiance dans le nucléaire et l’EPR”. Mais il ne s’agit pas de LA FRANCE, il s’agit juste d’un zozo nommé Besson, traitre professionnel, maire radioactif de longue date (sa commune est au pieds de la centrale du Tricastin), et pronucléaire tellement caricatural qu’il tente de faire croire que “Fukushima est une catastrophe naturelle et non pas nucléaire”. A pleurer de rire, ou à pluerer tout court…

Bibou64

Propagande pro nucléaire. Il faut transformer le paysage energétique français si on ne veut pas accuser un retard et se tourner vers les energies renouvelables. A quand une structure de défaisance pour mener le démantellement des centrales les plus anciennes ?

T.

“le réacteur nucléaire finlandais de 3ème génération est prévu pour fournir de l’électricité pour environ 2 millions de foyers”. Génial, ce pays de… 2 millions de foyer n’aura plus besoin d’aucune autre source d’électricité !!! Vu la réalisation de 80% des travaux (ie : reste 15 mois de chantiers), ils comptent charger le combustible avant la fin des travaux ? “Je me réjouis de constater que l’EPR est désormais une réalité industrielle.”. Wow où on apprend donc que l’EPR finlandais produit déjà de l’électricité alors que les travaux ne sont pas finis et que le combustible n’est pas chargé. Ah, non ? Ce n’est pas cela une réalité industrielle ? “En présence du Ministre, FORTUM et DCNS ont signé une lettre d’intention pour une étude de faisabilité conjointe d’un projet de démonstration d’énergie des vagues.”… Mais la DCNS a déjà touché de l’argent public pour une telle étude… Comment cela la DCSN l’a utilisé pour la R&D de petites unités nucléaires sous-marines à la place du projet prévu ?

Steph

l’EPR, c pas le chantier pour lequel Areva a provisionne 2,4 Md€ pour un prix de vente de 3 Md€ ? Besson en Finlande, ca me fait penser a son Maitre Fillon qui se gargarisait de l’excellence francaise dans le nuke au meme moment ou l’ASN denoncait des malfacons dans les piliers de l’EPR de Flamanville. Il est temps de faire passer ce ramassis de vendus et d’incompetents a la trappe.

renewable

la méthode coué…. S’il ne reste plus que les Besson et compagnie pour défendre l’EPR, c’est mal barré pour sa crédibilité! merci Besson de saluer un chantier qui a fait 3morts, 100% de surcouts et 100% de délai dépassé! Une vraie réussite! le nucléaire est tellement invendable qu’il faut faire croire aux politiques que ça va se faire en 2 fois moins de temps et d’argent que la réalité pour qu’ils l’acceptent, abreuvés qu’ils sont par le lobby nucléaire sur l’impossibilité de faire autrement. Vivement le changement en 2012, l’abandon de Penly et la fermeture progressive de toutes les centrales!

renewable

A pparement en Finlande ils ne sont pas d’accord et ils parlent d’un an de retard en plus, mise en service en 2014 google translate : La méthode Coué c’est vraiment le seul discours dont est capable un charmant personnage comme Besson

nene2

Tout comme dans l’Europe du traité de Maastrich, dans la Vème République française, le gouvernement de la France n’est pas la France mais le porte-parole et l’instrument de groupes de pression industriels ou financiers : des actionnaires fortunés qui luttent pour la restauration des privilèges. Français et européen, je refuse d’être associé aux décisions et aux ananlyses de ces représentants de commerce. Nous, peuples d’Europe et du monde, nous ne les laisserons pas faire et nous leur en faisons la promesse.

Fred 13

Comme dit précedemment Besson n’est pas la France….à bon entendeur!

T.

Extrait dépêche Reuters : “Des retards dans les travaux de construction de la troisième tranche de la centrale nucléaire finlandaise d’Olkiluoto pourraient reporter sa mise en service à 2014, a annoncé mercredi l’opérateur finlandais Teollisuuden Voima (TVO). TVO rapporte qu’Areva l’a informé de retards dans la construction d’un système d’automatisation ainsi que dans l’installation de tuyauteries et de réseaux électriques” Et tout cela si le bouzin fonctionne…

Samivel51

Je n’ai pas de sympathie particuliere pour M. Besson (euphemisme) mais il est Ministre d’un gouvernement democratiquement elu. Il est donc habilite a s’exprimer au nom de la France. Si ca ne vous plait pas, votez en 2012.

Sand

J’ai trouve, ils vont peut etre charge le combustible a l’air libre en 2012 ? arf arf arf ! Un peu comme a Fukushima. c’est vrai quoi pourquoi s’emmerder avec une cuve apres tout ? Suffit de declarer une zone interdite de 60km de rayon et on peut faire gras d’economie partout !

einstein30

les anti-epr donc anti-nucleaire en general ne consomment pas d’energie d’origine nucleaire sinon ce sont des faux-culs ; ils n’ont qu’a contruire une autre source d’energie ,par ex une eolienne dans leurs jardins ou utiliser le charbon ou du fuel ;il faudrais peut-etre qu’ils sachent que le CO2 existe ;

Eloi

Bah Besson fait le même genre de déclarations qu’aux USA, Brésil, Chine, Inde, Afrique du Sud, Angleterre, Russie… Pour les naïfs qui en restent aux déclarations, l’affaire TVO/AREVA est bien plus complexe que cela : accusations mutuelles, AREVA de retard dans le chantier, TVO de retard dans la validation de documents. Guerre économique et juridique, avec des centaines de millions à la clé. D’ailleurs TVO en est tellement dégoûté qu’ils envisagent un deuxième EPR, c’est dire : Et d’autres finlandais, excédés par Olkiluoto, se proposent de construire, pourquoi pas, un autre EPR : Et n’oublions pas, le jour où l’EPR démarrera, il produira 1600 MW électriques, de nuit comme de jour, et même pendant les anticylones froids, pourra fonctionner entre 60% et 100% de sa puissance nominale, et accompagner la demande jusqu’à des variations de 5% de la puissance nominale par minute, et cela selon les besoins des consommateurs. Ca mérite d’être attentifs et en retard sur les premiers réacteurs

Dan1

Je confirme ce que dit Eloi, il existe un risque non négligeable pour que les Finlandais commettent l’irréparable : signer pour un ou deux EPR de plus : Si cela arrive, qu’allez vous inventer comme commentaires ? A ce moment là, ce n’est pas AREVA qu’il faudra blamer, mais bien les Finlandais qui ne comprennent rien à rien.

chelya

Vu que les finlandais ont signé un contrat qui les exonère de tous les dépassements de contrat et de tous les frais de retard qui sont commun dans l’industrie nucléaire, ils auraient tort de se priver puisqu’en définitive c’est le consortium mené par Areva qui va payer l’intégralité des 3 milliards de dépassement… reste à savoir si les finances du contribuable français seraient capable de supporter un deuxième EPR en Finlande…

ecoenergie

Je n’apprecie pas, mais pas dutout Besson Mais quand on s’aperçoit qu’en 2010 la consommation d’electricite francaise a augmenté de 26 TWh et qu’en même temps l’augmentation de l’ensemble eoliennes plus phototovoltaique pendant la même année n’a été de 2,2TWh on reste abasourdi devant la realité Quels sont les antinucléaires qui auront le courage de regarder ces éléments en face Le nucléaire n’est pas parfait louin de la c’est aujourd’hui la seule solution pour eviterr une explosion des emissions de gaz a effet de serre les chinois (90 reacteurs en projet) et les indiens (30 reacteurs en projet ) l’on bien compris Si nous en avions le courage la vraie solution serait la frugalité heureuse :reduire nos consommations , avec evidement une forte baisse du sacro saint pouvoir d’achat et une reduction considerable des inegalités de richesse. c’est cela qui rendrait notre monde plus vivable. Les antinucléaires ont-ils le courage de proposer ce type de solution, et de le réaliser dans leur vie personnelle ? Cette solution est la seule qui permettrait une vie harmonieuse dans notre monde futur. Nous n’en avons pas le courage et preferons rever ? alors seul le nucleaire evitera ces augmentations considerables d’emissions de gaz a effet de serre, emissions qui par le rechauffement climatique detruiront a coup sur la planète demain

Aphi

Chelya, votre dernière phrase me semble être un contresens total, merci de l’argumenter (références ?) sans quoi elle n’a aucune valeur. La Chine a une position plutôt judicieuse qui consiste à considérer que toutes les sources d’énergie méritent actuellement d’être considérées, sans absolutisme aucun. Et cela inclut le nucléaire, qui, quoi que vous en pensiez Chelya, n’est pas développé uniquement à des fins militaires. A ce sujet on aurait sans doute à apprendre d’eux et laisser de coté nos guéguerres pro/anti nucléaires … Je pense qu’il existe une grande partie de la population qui est à la fois favorable au nucléaire ET enthousiaste vis-à-vis du développement du renouvelable. Malheureusement cette population n’est sans doute pas celle qui se manifeste le plus sur les forums …

Eloi

>>”la justification économique de l’EPR s’est elle faite avec un prix d’1 milliards et demi d’euros qui est l’hypothèse prise pour la PPI électricité” Référence SVP >>”Le plan chinois consiste à faire passer la part du nucléaire de 1% à 5% de leur consommation d’électricité en 25 à 30 ans” Chine : les plans nucléaires sont de 200 GWe en 2030 et 400 GWe en 2050, ce qui fait respectivement, un modeste 2,5 fois le parc français et 5 fois le parc français. A 85% de disponibilité, c’est respectivement 1500 TWh/an et 3000 TWh/an, soit, respectivement 0,5 Chine 2008 et 1 Chine 2008. Programme très modeste. >>”Dans le même temps les allemands ont mis 3 ans pour installer l’équivalent de 4% de leur production en PV…” La production PV allemande représente 12 TWh en 2006 sur un total de 600 TWh soit 1,9%. On voit mal comment ils auraient pu installer 4% de la production en PV en 3 ans. D’où viennent vos 4% ? Dans un autre article : >>”Sur Fukushima on est sur un cout de 50 à 200 milliards d’euros rien que pour l’indemnisation des réfugiés et encore 250 milliards d’euros de budget pour la dépollution…” Déjà, des chiffres en euros pour Fukushima ca fait tiquer. Jamais vu vos chiffres. Une source, peut-être ? Chelya, un affabulateur ?

Eloi

>>”Je pense qu’il existe une grande partie de la population qui est à la fois favorable au nucléaire ET enthousiaste vis-à-vis du développement du renouvelable. Malheureusement cette population n’est sans doute pas celle qui se manifeste le plus sur les forums …” Croyez-moi ou non je suis pro-nucléaire et favorable au développement des ENR (solaire PV, solaire thermodynamique, centrale solaire orbitale, éolien off shore, géothermie de chauffage, géothermique profond électrogène, biomasse…) mais à la condition suivante : tant que leur déploiement industriel et à grande échelle soit pertinent économiquement. Dans le futur, nous aurons besoin de beaucoup d’électricité. Malheureusement, sévissent ici des gens qui rendent cette attitude très difficile : * négation du fait que tant que les ENR intermittentes et imprévisibles ne seront raccordées à un stockage à bas coût, ce ne sera pas une source d’énergie mais une manière (coûteuse aujourd’hui) d’économiser du gaz ou de charbon. * négation du fait que le coût d’adaptation du réseau à l’intermittence (back-up, stockage) est assumé par la CSPE collective et la baisse des dividendes d’EDF vers l’Etat, plutôt que par les industriels et électriciens du secteur, opérateurs privés et non publics pour une part d’entre eux, qui par ailleurs perçoivent des aides dont le montant constitue au final, une large majorité de leur capital. * négation du fait que, de par leur coût, les ENR aujourd’hui sont coûteuses pour tout le monde et ne peuvent prétendre à un déploiement industriel. * négation du fait que, du fait que certaines ENR, et spécifiquement le PV silicium, ne voient leur coût baisser que par l’industrialisation de masse et négation du fait qu’à ce jeu les chinois sont imbattables et que nos subventions (à l’achat + tarif de rachat) ne servent aujourd’hui qu’en grande partie à promouvoir le déploiement des industries en Chine. * négation du fait que malgré la façade vertueuse, l’Allemagne est un des plus gros producteur mondial de charbon électrogène, et de gaz électrogène, et que les efforts colossaux déployés en Allemagne n’ont pas conduit à espérer une diminution de ce secteur, au contraire. Négation du fait que la “3ème sortie du nucléaire” de l’Allemagne emmerde tout le monde en Europe (hausse du prix spot, difficultés pour passer l’hiver…) et spécifiquement les électriciens allemands (qui perdent des milliards et vont devoir vendre des actifs). * critique incessante de tout projet nucléaire, faire feu de tout bois à ce sujet, citer les études les moins pertinentes, nier tout développement technologique du secteur, évoquer des coûts cachés sans pouvoir les démontrer, et montrer qu’en définitive, un pro-ENR est souvent un anti-nuke. Si les ENR ne peuvent se développer que sur le cadavre d’un nuclaire interdit par la loi, cela signifie que les pro-ENR n’auront réussi que par le lobbying et le dénigrement, plutôt que par l’amélioration de leur technologie. Et cela sera extrêmement néfaste pour notre pays. Et honnêtement, je suis d’accord avec vous, tous les idées que l’on voit sur les ENR aujourd’hui sont passionnantes. Ce qui au final n’a rien à voir avec la critique de l’industrie qui va derrière. Cordialement

Eloi

La production PV allemande représente 12 TWh en 2006 C’est bien sûr en 2010 !

Dan1

Malgré des efforts remarquables et remarqués (même parmi les “non antinucléaires”), les Allemands n’ont pas produits de miracles quantifiables. Par exemple hier le soleil a produit cela : C’est très bien pour 17 GW de panneaux installés.

Dan1

Hier voici ce que le miracle éolien a produit : C’est très bien.

Dan1

Déjà deux miracles, voici le troisième : Nous avons donc la confirmation que l’Allemagne est bien alimentée en permanence par trois sources miraculeuses dont deux nouvelles EnR. Le fossile + fissile a encore de l’avenir et là on a vu que l’électricité (domaine de prédilection des nouvelles EnR). L’Allemagne miraculeuse reste à 90% FOSSILE + FISSILE au niveau de l’énergie… mais elle va faire mieux très bientôt.

Wilfried

C’est une émission sur Arte qui dépasse les a-priori pour aller un peu plus au fond des choses. Faisons de même avec cette liste de centrales au charbon ou au gaz. Leur construction n’a pas été décidée il y a six mois, mais à une époque où le gouvernement allemand voulait retarder de dix ans la sortie du nucléaire décidée par la loi de 2002, sortie devant être complète en 2022 et déjà en partie réalisée. Cela n’a rien à voir avec la sortie actuelle du nucléaire, que ce gouvernement conservateur, pro-nucléaire et pro-charbon, a été obligé d’accepter à cause du refus profond du nucléaire par les allemands, accentué par Fukushima. En France, côté gouvernement, on en est seulement à la peinture verte.

Lionel_fr

Merci à Wilfried pour la synthèse. Cela montre que l’Allemagne a une sensibilité très forte pour la sortie du nuke, et que les français sont aussi mal placés pour leur donner des leçons que l’inverse. Je pense qu’il y a une volonté populaire pour faire évoluer la position du tout nucléaire en France. Fukushima a été un déclencheur au même titre que les réactions à chaud des industriels français sur la sûreté notoirement contre-productive. Toute aussi désastreuse a été l’acharnement à tuer les EnR en France, ce qui a donné un motif légitime aux travailleurs du renouvelable de mettre le monopole face à ses vulnérabilités juridiques. Je pense que les milieux nucléaires français payent leurs propres erreurs plus encore que la synpathie envers le voisin Germain.

Eloi

>>”Je vais vous apprendre un truc : les gens qui ont besoin d’électricité ils en ont besoin maintenant…” Certes Chelya, mais vous savez que par ailleurs, pour alimenter les hommes d’aujourd’hui : * la Chine construit 2 centrales au charbon par semaine. « Kohlekraft, Nein danke ! » * l’Allemagne projette de construire 26 centrales au charbon « Kohlekraft, Nein danke ! » « Kohlkraft, Nein danke ! », n’est-ce pas Chelya ? >>”Faudrait vous mettre au parfum, les allemands ont doublé leur capacité installé en PV depuis…” Désolé je ne lis que très mal l’Allemand Mais raisonnons un peu : à partir d’une production PV en 2010 de 12 TWh et pour arriver en 2011 à 4,4,% de la production totale électrique de 600 TWh, soit une augmentation de 14 TWh il aurait fallu installer, pour une productivité de 900 Wh.Wc-1.an-1, une puissance de 16 GWc. C’est peu crédible pour deux raisons : * c’est sensiblement équivalent à la capacité de production mondiale de PV. Il n’y a que les Allemands qui installent du PV ? O_O * cela représenterait un investissement en un an, à un minima de 2€/Wc (tout compris), de 32 milliards d’€ (importés de Chine), et un engagement, au tarif de rachat de 300 €.MWh-1, de 4 milliards d’€ par an pour plusieurs décennies. Les allemands sont peut être riches, mais à ce point ? Mais raisonnons un peu plus loin. La « 3ème sortie du nucléaire » allemande a conduit à l’arrêt de 8 centrales qui totalisent 8,5 GW. A 85% de disponibilité, la production allemande a donc été amputée de 60 TWh, passant alors de 600 TWh à 540 TWh. Supposons que dans le même temps, la production PV a augmenté au même rythme que de 2009 à 2010, soit +6 TWh, alors la production PV serait aujourd’hui de 18 TWh, sur 540 TWh, ce qui nous donne un 3,3% effectivement, un quasi x2 par rapport à 2010. Chelya, c’est génial. Fermer des centrales nucléaires permet d’augmenter relativement la part du PV dans la production électrique ! La transition énergétique « made in Chelya. ». Sinon, je vous invite à justifier vos affirmations « surprenantes » faites sur ce forum public : * où a-t-il été annoncé un coût de l’EPR à 1,5 milliards d’€ ? * où ç-t-il été annoncé un coût de Fukushima pouvant aller jusqu’à 400 milliards d’€ ?

Eloi

Ravi qu’on s’explique * “Ceux refusent d’admettre que c’est parce que on a créé un marché que les ENR se developpent et gagnent en compétitivité, alors qu’en se contentant de subventionner la recherche (la france a été un leader dans ce domaine dans les années 80) ça n’a pas donné les resultats escomptés” Nous n’avons créé un marché en France que pour le déploiement de l’industrie chinoise. C’est la même chose en Allemagne. Il n’y a qu’à regarder le solde “importations/exportation” des deux pays, et les résultats des producteurs de PV. Je vous transmets des sources si vous le demandez. C’est donc un échec flagrant. Et cela s’explique assez facilement que le baisse du coût du PV silicium n’est due qu’à l’industrialisation de masse, domaine dans lequel, et c’est valable pour tout, les chinois sont imbattable. L’unique moyen de créer une filière compétitive est donc la R&D permettant des gains technologiques permettant de contrebalancer la compétitivé chinoise. Et là encore, puisque les chinois sont pas plus cons que nous, ce sera difficile. >>”Ceux qui nient que le nucléaire est negligeable aujourd’hui (moins de 5 % de l’energie consommée) et que sa capacité de developpement actuelle ne peut repondre aux enjeux de la limitation des GES et que la lutte contre les GES passe par un combat qui n’est pas pro/antinucleaire” Le nucléaire produit 75% de l’énergie en France, une énergie compétitive, de base et adaptable, qui nous permet en outre une relative indépendance énergétique (les importations d’uranium représentent moins d’1 milliard d’€/an, de trois fournisseurs différents au niveau mondial). L’avenir du nucléaire en France m’importe donc beaucoup. Malheureusement, le nucléaire ne produit que 35% de l’énergie primaire consommée en France, et le concours de toutes les autres sources d’énergie (ENR ou pas je m’en fous*) ne sera pas de trop, tant que le déploiement de ces sources alternatives n’est pas un non-sens économique permettant d’alimenter soit des spéculateurs, soit les chinois, ne redonnant aucun dividende à l’Etat, quoique financés à coup de mes impôts. C’est tout. Le reste du monde trouvera ses propres solutions, et pas mal d’entre eux s’engagent sur un très fort développement du charbon d’abord, et du nucléaire ensuite. Quant au combat anti-GES, c’est un possible problème qui s’ajoute à beaucoup d’autres beaucoup plus concrets. >>”Ceux qui nient le fait qu’ un chiffre (cout du kWh produit par exemple) s’interprète sur une courbe et qu’il n’a la même valeur sur une courbe montante ou descendante” Je m’excuse mais je n’ai pas compris votre phrase Pour conclure, afin que le débat énergétique devienne serein et moins passionné, je serais tout favorable à ce que nous convenions d’un “pacte de non-aggression” concernant les faits indéniables souvent remis sur le tapis mais sans lieu d’être.

Lionel_fr

@Eloi : Le bal des calculettes est reparti. Vous faites 3 “ordres de grandeurs toutes choses égales par ailleurs” en un seul post : vous faites des concours ? Je vais faire mon bourrin : s’il manque les Gw , on ouvrira les vannes de gaz… C’est ce qu’ont dit les millieux allemands depuis mars dernier. Tant qu’il en manque, on achète à Vladimir. Quant à Nicolas , ne me dites pas qu’il est si malheureux de vendre ses Twh à la 4eme économie mondiale. Ca paye les salaires d’EDF. L’allemagne aura ses Kwh.. En attendant Sabatier qui pour le coup , risque d’être un peu en retard. Si je comprends quand même quelque chose à vos calculs , il manque 54 Twh à l’allemagne pour faire griller son pain. Certes , ça ne se trouve pas sous le sabot d’un cheval , surtout si on y ajoute les problèmes de peak-oil. J’ai regardé attetivement les excellents liens donnés par Dan1 on y voit beaucoup de charbon et de lignite mais pas du tout de solaire.. On aurait besoin de centraliser ces données à Enerzine car on n’arrive jamais à se faire un point de vue synthétique. Le projet “GreeceTec” de centrale PV géante en grèce pourrait sans doute sauver beaucoup de carbone en journée , pour la nuit il faudra attendre l’éolien offshore mais : tout ceci est une très bonne nouvelle pour EDF non ? Quel est donc cette religion PRO ou ANTI nuke qui vous ferait même oublier que la réalité est celle qu’affiche votre calculette. Les exportations françaises qui apparaissent dans la courbe temps réel RTE , sont bien facturées par EDF. Ce sont de milliards de rentrées en perspective non ? Ou est le problème ? Qu’on se prosterne devant l’excellence nucléaire ? on vous a déjà dit que c’était NON !

Lionel_fr

Vous êtes compétent en matière de technologies mais pas en macro-économie. Vos assertions sur le revenu de l’état dans la filière PV et le fait que cela ne profite qu’aux chinois ne sont pas recevables en économie de marché. Relisez la constitution française, la liberté d’entreprendre y est écrite. S’il faut citer un exemple : le London Array (eolien offshore) financé notamment par le Qatar. Votre modèle ne tient que par le monopole et l’export de centrales en angleterre ne tient que parce que l’angleterre n’a pas de monopole. Cette distorsion de concurrence est actuellement l’objet de poursuites de la part de la comission européenne. Bref votre raisonnement macro-économique repose entièrement sur une position dominante illégale et votre développement à l’étranger en est la preuve. Achetez vous “l’économie de marché pour les dummies” , ça nous fera gagner du temps

Eloi

>>”il manque 54 Twh à l’allemagne pour faire griller son pain. Certes , ça ne se trouve pas sous le sabot d’un cheval , surtout si on y ajoute les problèmes de peak-oil.” Oui effectivement, c’est vaguement un problème en Allemagne. L’Allemagne exportait avant 100-180 GWh/jour et importe maintenant 60-70 GWh/jour, soit un différentiel annuel proche du chiffre que je vous ai donné. Par ailleurs concernant le fait de “chercher sous le sabot d’un cheval”, je laisse la parole à Günter Keill : “A cause de la tension sur le réseau électrique, les opérateurs de réseau renoncèrent pour partie aux travaux de maintenance et d’entretien sur le réseau très haute tension car en cas d’une déconnection même temporaire le risque d’une perte de courant généralisée aurait été trop élevé. Même des chantiers en cours ont été affectées : ainsi les travaux de renouvellement du transformateur de Grosskrotzenburg ont été interrompus. M Teyssen, patron de E.On a indiqué que les centrales à gaz et à charbon de E.On ont fonctionné au maximum et que les travaux de maintenance dont l’échéance était arrivée, ont été remis à plus tard pour prévenir les ruptures d’approvisionnement. Les réparations aussi ont été repoussées. Les opérateurs de réseau en avaient fait la demande expresse, car ils craignaient des blackouts à court terme par suite de l’arrêt des centrales nucléaires. Selon Teyssen : « A la demande des opérateurs de réseau, nous avons repoussé même les révisions des centrales. » Là >>”Relisez la constitution française, la liberté d’entreprendre y est écrite.” Le parangon du libéralisme nous fait bien rire : * il applaudit l’interdiction politique du nucléaire * il applaudit les baisses de coûts due aux entreprises “libérales” chinoise. * il applaudit l’entrée progressive du gaz Russe en Europe, Russie tellement libérale que même Timoshenko en est ravie. * et pleure sur la diminution des subventions et des tarifs de rachat. Vous savez, la CSPE, si je la paye pas, la police viendra me mettre taule ! Libéralisme à géométrie variable ? Achetez-vous donc “l’économie de marché pour les Nuls” vous même. Et comparez avec l’arène (la guerre ?) économique, stratégique, culturelle, religieuse, militaire et politique mondiale. Et convenez de l’immense fossé entre théorie et pratique. Ecoutez, Lionel_fr, entreprenez, faites des inventions, des dossiers, démarchez les banques, convainquez-les de vos projets, faites vos fortunes, quitte à quitter cet horrible dictature communiste française qui ne vous mérite pas, entreprenez donc, on ne vous en empêchera pas, et même mieux : on vous félicitera, et peut-être même, osons, jalousera. Mais une seule condition : si vous demandez mes impôts et des taxes pour faire votre fortune personnelle, ne vous étonnez pas qu’on vous demande des comptes.

Eloi

Je ne sais pas ce qu’en pensent les autres lecteurs, mais il me semble que le libéralisme n’existe que dans les bureaux des fonctionnaires de la Commission Européenne…

Wilfried

Pendant ce temps, La Chine construit deux éoliennes par heure (336 par semaine) : Désolé, c’est en anglais ” China Wind Energy Outlook 2010 ” Vous pouvez vous limiter au “summary” (résumé). Aux dernières nouvelles, la Chine produirait autant ou plus d’électricité éolienne que d’électricité nucléaire en 2020. Et aucun nouveau réacteur nucléaire n’a été mis en chantier au cours des six premiers mois de cette année. Le rythme baisse. Et si l’on protégeait notre industrie, en France et en Europe, au lieu de faire produire dans un pays sans protection sociale, sans respect de l’environnement et aux salaires de misère, la Chine émettrait moins de pollution. Le coût supplémentaire serait compensé par de meilleurs salaires chez nous.

Lionel_fr

Vous êtes bien prompts à fustiger un liberalisme qui vous a permis de grandir du bon coté du rideau de fer et aujourd’hui de parler d’argent public sur un media pas trop militarisé. Comme vous le savez , pour arbitrer l’usage de l’argent public, dans un pays pas communiste, il FAUT être élu démocratiquement. L’êtes vous ? Et dans ce cas , pourquoi perdre votre temps sur les forums en utilisant un pseudonyme? seriez vous l’aparatchik anonyme d’un système politique occulte comme , au hasard , les syndicats de l’énergéticien français ? Vous êtes bien placé pour nous en dire plus sur eux. Peut on savoir ce qu’ils pensent du PV ? de l’éolien ? De la dérégulation ? Etes vous leur porte parole ? Et dans le cas contraire , quelle différence entre votre position et la leur ? Pour votre information , le commerce MONDIAL est arbitré par L’OMC et les accords du GATT ont certes reconnu (à contre coeur) l’exception culturelle pour les oeuvres artistiques Mais l’énergie n’est PAS une production artistique , elle n’est PAS un bien culturel imprescriptible et elle ne relève PAS de l’article 5 de la déclaration universelle des droits de l’homme relatif à la liberté d’expression. Votre monopole est illégal, en abus de position dominante perpétuelle et ses jours sont comptés. Quant à savoir qui paiera quoi en matière d’énergie , une fois la situaltion française enfin conforme à la loi, cela ne dépendra que de votre talent que je ne met pas en doute

Dan1

A propos de l’énergie en Allemagne, je redonne un lien vers un Allemand qui ne pense pas vraiment comme les autres, Günther Keil :

Eloi

Soyez gentil, je vous laisse réfléchir à ce qu’il y a de “libéral” dans : l’interdiction de l’énergie nucléaire, l’industrie chinoise, GAZPROM, un tarif de rachat. Quand vous aurez résolu vos contradictions, on parlera d’EDF. D’accord ?

Lionel_fr

Gentil moi ? Si je comprends ce que vous dites, EDF est ce qu’il est, mais comparé à l’oligarchie russe ou à l’industrie chinoise, il est encore plutot sympa… Dans vos rêves, vous nous dites ici que “si on n’est pas contents, vous allez nous envoyer en camp de travail ?” J’adore vos références. Oui vous êtes un monopole ici et interdit là-bas. Tôt ou tard, les nucléaires ultra radicaux comme vous devront peut être s’expliquer sur les raisons qui les a poussés à préférer disséminer des matériaux fissiles sur les continents alors que des alternatives étaient moins chères, créaient plus d’emploi, de tissu économique et bien sûr, n’étaient pas dangereuses. Vous nous ressortirez vos papelards pleins de calculs “toutes choses égales par ailleurs” et essaierez de démontrer tout ça au TPI. Ce jour là, je serai la partie civile la plus tenace et la plus opiniâtre que vous aurez rencontré dans vos pires cauchemars. Que les salariés du nucléaire français n’aient rien fait pour venir en aide aux victimes de Fukushima démontre votre cynisme , votre avidité financière et le sort que vous réservez aux victimes françaises d’un accident nucléaire lorsqu’il se produira. Allez au Japon aider les victimes Monsieur Eloi, partagez leur angoisse quand il s’agit d’avaler de la nourriture dont on ne sait pas si elle va les tuer. Assumez les conséquences de votre aveuglement , et surtout arrètez de nous seriner avec vos prétendues bonnes intentions.

Lionel_fr

“Nucléaire allié de l’entrepreneur” Je dois avoir des hallucinations. Je travaille avec des entrepreneurs français, allemands, danois… Avez vous vu l’industrie allemande M Rouget ? Avez vous vu la française et surtout faites vous la différence entre un entrepreneur confiant et un autre déprimé ? L’industrie française de l’electricité est le pire cauchemar de l’entrepreneur en lui interdisant tout accès au marché le plus lucratif au monde. Franchement , soit j’hallucine, soit c’est vous

Eloi

>>”essaierez de démontrer tout ça au TPI. Ce jour là, je serai la partie civile la plus tenace et la plus opiniâtre que vous aurez rencontré dans vos pires cauchemars” Le TPI, rien que ça ? Lionel_fr aura fait illusion pendant quelques moments. Maintenant nous retrouvons cette bonne vieille dialectique de la menace, du “lâcher les chiens” sans apporter la moindre preuve. Un passage de choix pour vous : “Nous devons les frapper là ou ça fait mal. Le temps est venu pour la désobéissance civile de masse via le pouvoir de nos votes, de nos impôts, de nos porte-monnaie, et plus encore. / Les canaux habituels ont échoué. L’heure est venue de la désobéissance civile de masse, pour couper l’oxygène financier au négationisme et au scepticisme. / Si vous êtes de ceux qui pensent que c’est non seulement possible mais aussi nécessaire, contactez nous. Parlons de ce à quoi ressemblera cette désobéissance civile de masse. / Si vous êtes de ceux qui avez passé vos vies à miner une législation progressiste sur le climat, à financer de la science pourrie, à alimenter des débats bidons à propos de fausses solutions, et à réduire à coups de trique des gouvernements démocratiquement élus à la soumission, alors écoutez ceci :/ Nous savons qui vous êtes. Nous savons où vous habitez. Nous savons où vous travaillez. ” Citation d’un document publié par Greenpeace*. En fait, voilà le genre de type que vous êtes, qui n’a aucun respect pour la démonstration, la logique, le nécessité de la preuve, un type qui noie ses contradicteurs dans un gloubi-boulga paranoïaque, un dépressif qui préfère écumer les forums plutôt qu’écumer les banques pour financer son invention (si elle existe), un monomaniaque qui classe tout en termes “d’anti” et de “pro”, de “blanc” et de “noir” et qui se désespère de voir un monde oscillant dans les nuances de gris. Attitude contradictoire l’obligeant à de perpétuels grand écarts avec lesquels seuls les dogmatiques doivent composer. Lionel_fr, il est clair que vous n’avez plus grand chose de concret, précis et factuel à apporter sur ces sujets. Vous feriez mieux de prendre quelques vacances. * Vous touverez de nombreuses références et développement sur cette affaire dans de nombreux site libéraux.

Lionel_fr

Je ne sais pas où vous allez copier coller vos textes. Avez vous un clavier mr Eloi ? Le monopole de l’électricité en France fait l’objet de poursuite à Bruxelles. Je me doute que cela ne vous plait pas, on se fait rarement poursuivre pour le plaisir. Faites nous donc un joli laïus sur l’ultra-libéralisme bruxellois puisque vous ne pouvez pas agir autrement. Le cours d’Areva chute inexorablement et je me demande bien en quoi vos arguments pourraient rassurer sur l’avenir de la filière. Renseignez vous sur le droit européen. Puisque vous ne pouvez que fustiger l’allemagne en pleine crise grecque , demandez vous aussi en quoi une escarmouche entre secteurs énergétiques trans-Rhin aurait la moindre chance d’être favorable à une poignée de français maniaques du nucléaire à l’encontre de 70% de l’opinion française et désormais, d’un secteurs EnR que vous n’avez pas réussi à éradiquer. Si vous étiez investisseur, achèteriez vous de l’Areva ? Mettriez vous l’argent de votre retraite dans la balance ? Mais suis-je bète, les salariés du secteur ont les plans d’épargne entreprise et l’intégralité de leurs paye provient trésor public. Est-ce la raison pour laquelle vous vous voyez en arbitre des contribuables ? Le peak-nucléaire français aura lieu lors des premiers démantèlement et vous le savez très bien. Quoi qu’il arrive, le productible nucléaire français amorcera alors une chute que rien n’arrètera avant qu’il ne touche le sol. Dés 2020 les prix nucléaires seront les plus élevés du marché et rien au monde ne pourra les faire baisser alors que les EnR verront leurs premières installations et leurs unités de fabrication totalement amorties. C’est pour cela que vous envahissez les forums, vous essayer de grapiller une centrale ou deux sur l’inéluctable déclin de votre secteur pendant que c’est encore possible. Plus pour longtemps. Chine , Allemagne et USA seront très avancés en 2020 et leur production excédentaire s’écoulera à des prix extrèmement bas Et ne nous dites pas qu’on va attendre que ça baisse pour en acheter, ceux qui font ces choix sont élus et ont de vraies compétences économiques pour faire ces choix , vous n’agissez que conformément à vos syndicats, les politiques n’ont pas été élus pour ne favoriser qu’un français sur 1000 même si ce groupuscule possède un lobbie efficace. Vous êtes un travailleur du nucléaire qui intervient anonymement sur les forums d’énerzine et rien d’autre. Laissez la politique à ceux qui sont élus pour en faire

Eloi

“Le monopole de l’électricité en France fait l’objet de poursuite à Bruxelles. Je me doute que cela ne vous plait pas, on se fait rarement poursuivre pour le plaisir.” De quelles poursuites parlez-vous ? Loi NOME a été votée il y a plus d’un an. “Faites nous donc un joli laïus sur l’ultra-libéralisme bruxellois puisque vous ne pouvez pas agir autrement.” Lionel_fr, je vous pose depuis quelques posts la même question, à laquelle vous ne répondez jamais : quel est l’intérêt des citoyens d’être libéral pour l’énergie si cela accroît notre dépendance envers ces instances “libérales” comme la Chine, GAZPROM ou l’OPEP ? ” Le cours d’Areva chute inexorablement”, “Le peak-nucléaire français aura lieu lors des premiers démantèlement et vous le savez très bien”, “Quoi qu’il arrive, le productible nucléaire français amorcera alors une chute que rien n’arrètera avant qu’il ne touche le sol.”, “à l’encontre de 70% de l’opinion française”, “Dés 2020 les prix nucléaires seront les plus élevés du marché et rien au monde ne pourra les faire baisser alors que les EnR verront leurs premières installations et leurs unités de fabrication totalement amorties. ” Vous n’avez jusqu’à maintenant apporté rien qui puisse prouver vos dires, ce ne sont que vos espoirs, dont tout le monde se moque : ==> poubelle >>”C’est pour cela que vous envahissez les forums” Laissez-moi rire, Lionel, mon créneau en semaine est de 1 h par jour entre 19h-19h30 et 20h-20h30. De quoi envahir effectivement, Enerzine, Et vous, quel est votre créneau ? >>”Et ne nous dites pas qu’on va attendre que ça baisse pour en acheter, ceux qui font ces choix sont élus et ont de vraies compétences économiques pour faire ces choix” Les politiques ont effectivement lu le rapport Charpin et ont pris une décision à la mesure de ce rapport pour le contrôle de l’industrialisation du PV. Ce que vous réclamez. >>”d’un secteurs EnR que vous n’avez pas réussi à éradiquer” Merde, “j’aurai donc essayé d’éradiquer les ENR” ? Moi ? Aurais-je seulement proposé de le faire ? Si ce n’est moi, serait-ce donc l’industrie nucléaire personnifiée dans ma personne ? Même pas : AREVA fait aujourd’hui de l’éolien offshore, du solaire photovoltaïque et de la biomasse… C’est effectivement une campagne d’extermination massive. On évoque les projets d’EDF et la R&D du CEA, pour étaler encore plus l’étendue du massacre ? Votre cerveau est-il donc trop étroit pour comprendre qu’il y a une différence entre contrôler un niveau de subvention (ce que ne permet pas le tarif d’achat) pour ne pas excessivement pénaliser les citoyens, et vouloir “éradiquer une filière” ? C’est ce que je vous disais : vous semblez incapable de la moindre nuance. Vous me prêtez par ailleurs des propos que je ne tiens pas, et cela ne me plaît pas du tout. Vous êtes un menteur. Il est clair que je ne suis pas là pour être la cible de vos frustrations ! Calmez-vous Lionel_fr, vous êtes insupportable et rendez ce forum insupportable !

Lionel_fr

Comme la plupart de français , je connais mal greenpeace qui est plus implanté en terres anglo-saxonnes. Greenpeace se méfie (à juste titre) de l’interprétation que font les français du thème de la liberté d’expression. Avoir de l’électricité à la prise est le propre de tous les pays développés. Ce n’est pas une spécificité française. Le monopole non plus d’ailleurs puisque les poursuites de Bruxelles concernent plusieurs pays européens. Comparer les prix au kwh est une démarche de myope. Pour commencer , il faudrait comparer le TOTAL FACTURE en incluant l’abonnement. Ensuite il faut impérativement une référence au niveau de vie. Savez-vous qu’en scandinavie, les smicards ont le niveau de vie d’un cadre moyen en France ? et même très supérieur si on se réfère à l’équipement et l’habitat. Le vrai grand malheur du nucléaire français , c’est d’avoir complètement éradiqué le tissu industriel, détruit des centaines de milliers d’emplois et fit fuir les cerveaux à l’étranger. Le secteur public est trop destructeur en France, il détruit même sans avoir de raisons valables, aveuglément par pure mysantropie les entreprises qui ne dépendent pas des même syndicats ou du même ministère. Si les telecoms avaient gardé leur monopole, Free ou OVH n’existeraient pas. Enerzine étant hébergé chez OVH, peut-être meme que nous n’aurions jamais eu le privilège de converser sur un sujet qu’il est interdit d’aborder sans se conformer à la ligne autorisée. Le minitel serait resté maître absolu et l’internet aurait été découragé par des prix élevés, des débits trop faibles et des taxes exhorbitantes. L’énergie est le premier marché au monde. La monopoliser revient à détruire l’intelligence française , ce qu’on voit bien dans le discours officiel et le sujet de cet article en est une démonstration évidente.

Wilfried

. Une étude d’une Union de scientifiques américains, “ni pour, ni contre le nucléaire” indique que, après 50 ans, l’électricité nucléaire n’est toujours pas viable sans les subventions : “After 50 Years, Nuclear Power is Still Not Viable without Subsidies, New Report Finds” La valeur des subventions dépasse souvent le prix de l’énergie nucléaire produite. … Plus de 30 subventions ont apporté leur support aux différentes étapes du cycle du combustible nucléaire, depuis les mines d’uranium au stockage à long terme des déchets nucléaires : ” The report, “Nuclear Power: Still Not Viable Without Subsidies,” found that more than 30 subsidies have supported every stage of the nuclear fuel cycle, from uranium mining to long-term waste storage. Added together, these subsidies often have exceeded the average market price of the power produced. ” Les formes les plus significatives de subventions ont quatre objectifs principaux : réduire les coûts du capital, du travail et des terrains par le biais de garanties de prêts et d’incitations fiscales, masquer les véritables coûts de production de l’énergie nucléaire par des subventions aux mines d’uranium et pour l’utilisation de l’eau , transférer la sécurité et les risques d’accident au public par la loi Price-Anderson de 1957 et d’autres mécanismes, déplacer les risques d’exploitation à long terme comme le stockage des déchets radioctifs vers le public : ” The most significant forms of subsidies to nuclear power have four principal objectives: Reduce the cost of capital, labor and land through loan guarantees and tax incentives; mask the true costs of producing nuclear energy through subsidies to uranium mining and water usage; shift security and accident risks to the public via the 1957 Price-Anderson Act and other mechanisms; and shift long-term operating risks such as radioactive waste storage to the public. “

Wilfried

Si le lien ne fonctionne pas, passer par un moteur de recherche avec : ” After 50 Years, Nuclear Power is Still Not Viable without Subsidies, New Report Finds ” ou aller à cette page : ou bien aller directement à l’étude : “ Nuclear Power: Still Not Viable Without Subsidies “

Bachoubouzouc

“Eloi vous êtes vraiment quelqu’un de peu d’honneur pour propager des mensonges pareils…” De ce que je lis du communiqué que vous donnez en lien, Eloi avait parfaitement raison, et ce qu’il disait n’était en aucun cas un mensonge : ces propos étaient bel et bien sur le site de Greenpeace, et rédigés par un de ses membres. A tel point que Greenpeace dit avoir retiré ces propos de son site, et présente ses excuses pour l’interprétation qu’on pouvait en avoir : “Well, we’ve taken down that post from our website.” “We got this one wrong, no doubt about it. I’m holding up my hands on behalf of the organisation and saying sorry for that. Peaceful action is at the very core of what we do, so any language that even comes close to suggesting that’s not the case is something we cannot support.” Par ailleurs, je vous rappelle qu’il n’y a même pas deux jours je vous ai vous-même choppé à proférer un beau mensonge bien avéré, lui : Alors vous voir jouer les vierges effarouchées, face au pseudo mensonge d’Eloi, est bien la preuve que l’hypocrisie ne vous étouffe pas !

Dan1

Pour Wilfried. Soumettez donc vos antiennes éculées à la contradiction. Comment expliquez-vous que tout le monde se battent pour obtenir le nucléaire historique à moins 40 Euros le MWh et cherchent désespérement à prouver que EDF surestime le prix du MWh à 42 Euros ? Vous devriez demander des éclaircissements à GDF-Suez, ils doivent des éléments sur le prix du kWh nucléaire. Sinon lisez le rapport de Benjamin Dessus.

Eloi

Merci à Bachibouzouc pour avoir confirmé ! Ca pose l’ambiance, n’est-ce pas Chelya ? Chelya, il vous reste encore quelques devoirs : * 4,4% de PV en Allemagne en 2011 ? Je ne vois pas ce chiffre dans le lien que vous m’avez donné. Le 3,6% donné dans votre lien ressemble beaucoup à mon estimation, une fois qu’on empute 8 GW de puissance nucléaire. L’arrêt du nucléaire serait un moyen “artificiel” de booster les statistiques du PV ? * 1,5 milliards d’€ vendus pour l’EPR. Où avez-vous trouvé ca ? * 450 milliards d’€ pour Fukushima. Où avez-vous trouvé ca ?

Eloi

>>”Expliquez moi l’intérêt de nos gouvernants là dedans ….(vendus aux chinois?)” Non, nos dirigeants ne sont pas corrompus par la Chine, et pour preuve, après avoir constaté que le PV dégradait notre balance commerciale fin 2010, il y a eu des mesures prises en début 2011 (que ces mesures soient adaptées ou pas est un autre problème…). Le problème provient surtout du fait que cela ne pose aucun problème éthique à certains investisseurs du PV en France de profiter de subventions françaises pour alimenter l’industrie chinoise ; subventionner l’industrie chinoise est un problème chinois, pas le notre. Mais que voulez-vous, c’est pareil dans d’autres domaines, l’état français (et le peuple français) est une vache à lait dont tant de gens profitent – et ces gens sont souvent les premiers à hurler contre les taxes et les impots. Il n’y a pas beaucoup de solutions, à part limiter la (le ?) casse. >>”L’energie est de toute façon un secteur ou nous importons beaucoup: uranium, petrole, gaz….” Il n’est pas crédible de mettre uranium et pétrole/gaz dans le même sac : * l’uranium représente moins d’une milliards d’€ par an, alors que pétrole/gaz représente des dizaines de milliards (une centaine ?). L’effet sur la balance commercial est radicalement différent. * l’uranium (minerai) représente moins de 5% du coût du MWh, tandis que pour les centrales thermiques, le combustible représente jusqu’à 40% du coût du MWh. * les services nucléaires (enrichissement, fabrication du combustible, construction de centrales, mainenance, remplacement des gros composantes, construction d’usine) représente des exportations à hauteur de 6 milliards d’€ par an. Le solde exportateur d’électricité de l’ordre du milliard d’€ (plus en 2011). * le minerai d’uranium se stocke “facilement”. La consommation française annuelle d’uranium naturelle (grosso moddo 10.000 t d’uranium naturel) tiendrait dans l’absolu dans une sphère de 6 m de rayon. >>”c’est normal, j’essayais de vous dire que les coûts kWh en PV baissaient considérablemen” Ne me prêtez pas autant de mauvaise foi ; ma remarque était sincère ! La baisse très forte du coût du PV de ces dernières années est a priori essentiellement due à la production de masse, à l’utilisation d’une main d’oeuvre à bas coût et à une situation de surproduction. Si c’est le cas : * la baisse est difficilement extrapolable à l’avenir pour les coûts futurs en Europe. * et surtout nous n’avons AUCUN moyen de lutter contre cela ; la plupart des industries européennes l’ont subie avec comme conséquence une désindustrialisation de l’Occident, à part sur certains secteurs (automobile, aéronautique, armement, nucléaire, machine outils) dans lesquels ne rentre ostensiblement pas le PV. Les seules options consisteraint à faire de la R&D en espérant une rupture technologique nous donnant un nouvel avantage concurrentiel (et en espérant que les chinois n’aillent pas plus vite que nous) ou à instaurer des taxes aux frontières (françaises ? européennes ?) pour compenser l’inégalité sociale. Il y a d’un côté aucune garantie, de l’autre des mesures de rétorsions potentiellement dramatiques. >>”Une filière europeene est jouable, au vu de la faible part main d’oeuvre dans une chaine PV” * si l’on souhaite réaliser une industrie ENR européenne pérenne, il est nécessaire que l’Europe soit forte, pour imposer ses standards, technologiques et/ou sociaux, et permettre de rééquilibrer la balance de la compétitivité ; et ca vaut pour tous les domaines industriels. Pour que l’Europe soit forte, elle ne doit pas dépendre d’importations de concurrents d’importance, comme la Russie (Gazprom) ou la Chine (PV et éoliennes à bas coût), elle doit générer des revenus de ses industries établies, reconnues et difficilement mobiles (dont entre autres le nucléaire), ne doit pas se décridibiliser par des décisions politiques qui nous rendent faibles (sortie du nucléaire) et les pays européens ne doivent pas s’écharper sur des bisbilles. La “sortie du nucléaire individuelle” allemande est un dénigrement à peine implicite de son plus proche allié, augmente le prix de l’électricité pour toute l’Europe, pose des questions par rapport au réseau pour cet hiver. Ce n’est pas comme cela que l’Europe sera forte, puisque l’Europe se montre ridicule ! Vous noterez par ailleurs que nos concurrents (BRIC) ne se posent pas toutes ces questions qui nous divisent : ils investissent massivement dans les hydrocarbures, le renouvelables ET le nucléaire. Nos divisions européennes, politiciennes et partisanes nous affaiblissent et sont du pain béni pour eux ! * il y a un fort biais introduit généralement par les antinuke qui consiste à prétendre que l’industrie nucléaire veut détruire l’industrie renouvelable et que inversement les renouvelable peuvent remplacer le nucléaire. Ce biais est non seulement faux, mais dommageable, pour au moins deux raisons. La première est que les renouvelables électrogènes sous leur forme actuelle (éolien, solaire) ne sont pas concurrente du nucléaire, du fait que cette dernière est une énergie de base, fournissant à la demande, et du fait que les renouvelables sont intermittentes, saisonnières et/ou imprévisibles. Sans stockage de masse et à bas coût (= chimique = carburant synthétique), les ENR ne sont pas une source d’énergie, mais un apport complémentaire permettant éventuellement d’économiser du combustible à la production de base ; vous noterez qu’économiser du charbon ou du gaz (Allemagne) est plus rentable économiquement qu’économiser un combustible à bas coût comme l’uranium (France). La part des ENR dans le mix énergétique peut certes s’élever mais sera intrinsèquement limité à une fraction faible de la production électrique (

Lionel_fr

Je rends grâce à certains passages de votre post Eloi je l’ai juste survolé pour la partie nuke qui me concerne peu. Juste une erreur (bénigne) : 1 litre d’essence représente 11.6 kwh, 7kwh sont plus proches de l’éthanol (à cause de l’atome d’oxygène) Cela donne 1000kwh / 11.6kwh * 1.4€ = 129.31€ par mwh Le mwh fossile à 300€ est un scénario catastrophe pour l’économie avec des effets dominos en cascade (inflation) qui feraient chuter toutes les matières premières et notamment : le pétrole . C’est comme ça qu’évoluent les cours depuis 2008 : le pétrole entraine l’euro à la hausse jusqu’à la rupture qui entraine l’europe à la baisse et les craintes systémiques le font rechuter et ainsi de suite… Votre remarque sur les e-carbs peut très bien s’appliquer au nucléaire dont le profil de production nocturne occupe les steps actuellement. à l’avenir EnR et nuke devraient se partager steps et catalyseurs avec meilleure intelligence. L’hydrogène est en phase de déploiement actuellement

48
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime