L’Arabie en mesure de livrer 80 années de pétrole brut

Le ministre saoudien du Pétrole Ali al-Nouaïmi a déclaré en début semaine que l’Arabie saoudite était capable d’approvisionner le marché en pétrole pendant 80 ans au rythme actuel de production.

Cette estimation est basée sur les réserves en brut de l’Arabie saoudite qui sont évaluées à 264 milliards de barils. "Et, même si nous avons produit 62 milliards de barils de brut entre 1990 et 2009, nos réserves n’ont pas baissé", a t’il ajouté en marge d’une conférence sur l’énergie à Singapour.

Cette allocution qui se veut rassurante a été prononcée volontairement dans l’objectif de contrer la promotion faite autour des énergies renouvelables. En effet, Mr al-Nouaïmi estime qu’à force de répéter les avantages induits par les énergies renouvelables, "on créait une situation difficile pour le pétrole".

Il précise sa pensée : "Certains gouvernements mettent l’accent sur l’énergie verte comme un moyen de parvenir à une indépendance énergétique. Aujourd’hui, la part mondiale des énergies renouvelables est de seulement de 2% et elle devrait atteindre les 4%. Compte tenu des disponibilités en énergies renouvelables, le monde continuera à dépendre des énergies fossiles durant les 50 prochaines années."

Enfin, sur "les 40% de hausse énergétique attendue de la demande sur les 20 prochaines années, 85% seront assurés par les énergies fossiles" a t’il conclu.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
13 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
fredo

admettons pour les 80 ans concernant l’Arabie Saoudite, qu’en est-il des gisements des autres pays producteurs de pétrole? Le peak oil est déjà atteint pour une portion d’entre eux, et le pétrole n’est pas renouvelable. La Norvège est mieux inspirée, pays producteur de pétrole, qui produit déjà 90% de son électricité avec ses ressources naturelles d’ENR (hydraulique). Pourquoi l’Arabie Saoudite n’en ferait pas de même avec le solaire thermo dynamique? le pétrole n’est pas renouvelable: 80 ans pour le pétrole, 4 Mds ans pour le soleil!

Nene

L’Argent, le Sexe, les drogues : voilà ce qui mène le monde depuis longtemps et ça va pas changer… Ce qui choque c’est qu’on considère normal que la demande énergétique mondiale va encore beaucoup augmenter : personne ne veut redescendre de son confort, sauf quelques uns mais ils sont considérés comme des extrémistes écolos. La passion principale des mecs reste les grosses bagnoles, et celle des femmes reste les beaux habits pas cher à en exploser sa garde robe. Tant que l’humanité ne sera pas assez intelligente pour comprendre ça, c’est mort. En tous les cas c’est mort… ça m’attriste… ça me révolte, mais même une révolution ne chagerait pas grand chose, tant que le capitalomatérialisme subsistera, ce sera comme ça. Hont d’être humain, une race animale qui se croit plus intelligente, mais qui ne l’est pas.

js

J’espere que vous analysez votre façon de vivre avec autant d’exigence que votre critique de l’humanité !! Allez courage tous les êtres humains ne versent pas dans la gabégie énergétique !! 😉

Alamin

80 ans de pétrole ne veut rien dire, la consommation n’est pas statique elle est dynamique, tout le monde le sait. Dans 200 ans on extraira encore du pétrole en Arabie Saoudite, c’est possible, mais la quantité sera ridicule.  L’important c’est de savoir quand l’Arabie Saoudite atteindra son pic de pétrole ? Et cette date n’est pas très loin puisque cela arrivera en 2020. En effet, le flux du pétrole extirpé des puits de pétrole suivent une loi physique soumis à la pression de la Terre, et non au bon vouloir des princes Saoudiens ou des économistes qui restent sur une visions exclusivement orienté à la croissance. De plus la production Saoudiennne ne suffira pas à combler le déclin des autres régions pétrolières.  Si on écoute les Saoudiens, nous nous orienterons vers un monde très dangereux, puisque le golfe persique restera alors la dernière zone géographique pour l’accès à l’énergie, donc Armagedon à gogo. Les énergies renouvelables amènent au contraire vers une décentralisation à l’accès à l’énergie.

Maneki-koneko

On pompe et ça ne baisse pas. Vive le pétrole ! L’intérêt de cet article ne tient pas aux chiffres avancés, qui n’ont pas la moindre crédibilité – faut-il rappeler qu’ils ne sont validés par aucun organisme indépendant – mais plutôt à rappeler en quelques mots la ligne de communication du secteur pétrolier : le pétrole fait vivre le monde aujourd’hui et pour longtemps encore ; le reste n’est que gesticulation. Le seul chiffre indiscutable est la quantité qui sort des puits chaque année. Le jour où ça baissera on entrera dans l’ère du pétrole rare, quelles que soient les réserves plus ou moins réelles sur lesquelles nous pourrions encore compter. Le robinet ouvert à fond ne suffira plus à couvrir la demande et ce sera le début de la fin du pétrole car le pétrole cher sera de moins en moins utilisable. Pour moi, par exemple, du mazout de chauffage à 2,20 euros le litre ou plus de mazout du tout, ce sera pareil puisque je ne pourrai plus me le payer…

marcob12

Le ministre ne fait que dire que son pays peut alimenter le marché mondial à cette hauteur pendant 80 ans. Il a les données, nous pas. Ce sont peut-être de jolies histoires. Sauf qu’il y a 20 ans de mémoire qu’on consomme chaque année plus de pétrole qu’on en découvre, que la croissance des besoins est inexorable et que de nombreux puits vont arriver à une production marginale d’ici 20 ans. Si la demande mondiale augmente et que la production baisse, il sera difficile à l’Arabie de tenir ces chiffres. La pression a une hausse de production de sa part sera bien trop grande. On sait que la subtilité du peak-oil est que la pénurie physique aux pompes et l’explosion des prix n’ont rien à voir avec des puits vides… Voyez le résultat d’une grève chez nous, des dizaines de véhicules faisant la file aux pompes pour un carburant à 1 euro 40. Les soucis arriveront bien avant les 80 ans du ministre. Son pétrole se vendra aux enchères et à prix d’or. Il voulait justifier son salaire par ce communiqué, ou quoi ?… Le meilleur est à venir.

Pastilleverte

Exxon (voir autre post ce jour), en réinjectant le CO2 émis par leurs gros 4X4, ils vont faire une double bonne action : capturer/stocker du CO2 récupérer quelques (millards ?) de litres/gallons/m3 Par ailleurs M le ministre ne se cache pas, je cite : “Cette allocution qui se veut rassurante a été prononcée volontairement dans l’objectif de contrer la promotion faite autour des énergies renouvelables. En effet, Mr al-Nouaïmi estime qu’à force de répéter les avantages induits par les énergies renouvelables, “on créait une situation difficile pour le pétrole”. Ceci dit, sont pas bien malins les saoudiens, devraient investir (une infime partie de) leurs faibles ressources dans le ENr, on sait jamais, ça pourrait rapporter gros… un jour. Quant au P.O, c’est comme la fonte de la banquise nord en été, les paris sont ouverts : dans 5 ans ? 10 ans ?20 ans ? (on aime bien les chiffres ronds dans ce genre de prédictions alarmo psittacistes)

Lui98

that is the question ! de toute façon, il vaut mieux que l’on se désintoxique le vite possible du pétrole car il est et sera de plus en plus cher et en plus ça pollue l’environnement et notre santé, vive les nrj propres et renouvelables !

Sicetaitsimple

Si effectivement le ministre a dit “qu’à force de répéter les avantages des enR, ça créait une situation difficile pour le pétrole”, il faut absolument s’en réjouir! Mais effectivement comme le dit la première partie de la phrase de Lui98 “il vaut mieux que l’on se désintoxique le vite possible du pétrole car il est et sera de plus en plus cher4

Cleantech

Les chiffres cités par le ministre saoudien du pétrole sont FAUX (de nombreuses sources indiscutables le confirment) et sont comme toujours (çà ne date pas d’hier) de la propagande anti-énergies renouvelables, tout comme ils procèdent, eux et d’autres, avec de multiples officines (plus de 10.000 sociétés de lobbying en tous genres identifiées rien qu’en Europe et plus encore aux Etats-Unis) à l’encontre du Giec qui, si sa structure peut toujours être améliorée, ne fait que retranscrire les énormes travaux de recherches de multiples universités dans les différents domaines attestant des modifications climatiques et du rôle du C02, travaux qui remontent bien avant le Giec et a plus de 40 ans maintenant. Sur un sujet identique le parti républicain américain, entre autres, a été largement financé par l’Arabie Saoudite au titre des récentes élections, ainsi la loi sur le Climat proposée par les démocrate ne passera pas etc. La propagande des secteurs et pays producteurs d’énergies fossiles recommence avec le sommet de Cancun sur le Climat et c’est vraiment très très gros et facile à vérifier. D’après les données de référence reprises par le groupe anglais BP dans son rapport 2003 sur l’énergie mondiale, l’Arabie Saoudite est passée, entre 1985 et 1990, de 169 milliards de barils de réserves “prouvées” de pétrole conventionnel à… 258 milliards, soit 50% de plus ! Tous les principaux pays producteurs de l’Opep sont dans la même situation : Abu Dhabi (30 milliards de barils déclarés en 1985 contre 92 milliards en 1988), Iran (48 milliards en 1985, 92 milliards en 1988), Irak (44 milliards en 1985, 100 milliards en 1988), etc. Le tout sans qu’aucune découverte significative de nouveaux champ pétrolifère n’ait eu lieu dans ces pays au cours de la période… Au total, selon Colin Campbell, de l’Aspo, 46 % des ressources actuelles déclarées par les principaux pays de l’Opep sont “douteuses, sinon fausses”. Rappelons que l’Opep a une influence majeure sur les prix du pétrole mais que cette influence dépend de ses réserves, donc il faut gonfler les chiffres ! Des producteurs russes et américains font de même, ceux de gaz de schistes aussi etc. Et chaque fois qu’il y a un sommet sur le Climat ou une décision sur la réduction du CO2 ou une décision en faveur des énergies renouvelables (exemple récent de la Californie) ils sont là et bien là ! Chiffres de l’Aspo, entre autres : Middle East reserves are overestimated by 300 Gb (speculative resources by Sadad al-Husseini) due to the fight on quotas by OPEC member and should be multiplied by 0.7 to get 2P

Breactif

C’est une bonne nouvelle pour eux, je souhaite qu’il puisse avoir du pétrole pour 250 ans, et pour cela nous devons les aider et réduire nos achats. Pourquoi un état comme l’Arabie Saoudite ne devrait il pas se préoccupé de laisser un peu de ressource à ses enfants et petits enfant, pourquoi doivent-il tout vendre le plus vite possible? Le pétrole est une bonne chose pour eux, mais la planète souffre et nous aussi. Pour notre bien, nous devons appuyer sur l’accélérateur des énergies renouvelable et non délocalisable. Nous avons trop attendu et nos gouvernants nous ont bien aidés et nous aides encore à ne rien faire, mais c’est partie, nous sommes tous des futurs producteurs d’énergie et personne ne pourra revenir en arrière. Ce qui serait encore mieux c’est que nous devenions de plus en plus économe avec l’énergie et tous le monde s’en portera mieux, méme l’Arabie Saoudite qui a tout a gagner en devenant le premier investisseur dans les Enr.

bigbluejlr

tout le monde sait tres bien que c est totalement faux, lui le premier, mais c est le paradoxe. l Arabie Saoudite est la plus grosses reserve au monde et acteur le plus influent de l OPEP avec 10 millions de baril/jour sur les 85 consommés par le monde. ils se doivent d etre rassurant pour eviter un effet de panique, qui ferait les invests se déternés vers les ENR. ils ont besoin d un petrole cher mais pas trop cher pour eviter de laisser leur place aux ENR une fourchette 80 – 100 $ est ideal pour eux . au dela on va tout faire pour se deterner de cette énergie, en deca, business as usual unfortunately …. les docs de l ASPO sont à lire absolument pour ceux que le secteur interesse, il y a une analyse pédagique simple sur le peak oil et les scénarios envisagés

Al1

Tout cela est très intéressant. Mais l’Iraq ne produit rien, et ils ont les deuxièmes réserves, et le site Majnoon découvert en 1979, du pétrole sur 1km de profondeur, n’a encore rien produit. Et si on parlait de la consommation à venir de l’Inde et de la Chine et de leur évolution. IL faut acheter un evélo.Les USA consomment 1 baril pour 14 habitants. A ce rythme la consommation chinoise serait de 100 millions de baril et l’Indienne 71 millions. Et la couche d’ozone???

13
0
Laissez un commentairex