Le Parc Eolien Offshore d’Ormonde achevé (150 MW)

Le groupe suèdois Vattenfall a annoncé avoir achevé lundi, l’installation de la dernière turbine de sa ferme éolienne offshore pionnière, au Nord Ouest de l’Angleterre.

L’installation de la trentième éolienne de la ferme offshore d’Ormonde a été finalisée le 1er Août 2011, avec la mise en place de son rotor par le navire SeaJack de l’installateur A2Sea. Avec cette trentième éolienne installée, le parc d’Ormonde a été achevé en un peu plus de 4 mois. Vattenfall compte maintenant commencer à produire de l’électricité à partir de ce parc éolien avant la fin de cet été.

Les éoliennes «5M» de REpower ont été conçues dans une usine en Allemagne, en éléments séparés – rotor, nacelle et éléments de la tour- et ont ensuite été assemblées à Harland & Wolff à Belfast. Les éoliennes ont ensuite été transportées, deux par deux, jusqu’au site d’Ormonde, à bord du SeaJack, lui-même tiré par deux remorqueurs. Chaque éolienne fut installée à partir du SeaJack, le navire d’installation d’A2Sea, à l’aide de deux grues. En fonction des conditions météorologiques, l’installation d’une seule éolienne peu aller très vite, en seulement 12 heures de travail.

Les 30 éoliennes du parc d’Ormonde, modèle REpower 5M (5MW), ont une capacité installée totale de production de 150 MW. Elles sont capables de générer annuellement suffisamment d’électricité pour répondre aux besoins de 100 000 foyers britanniques.

« Vattenfall est un pionnier du développement de l’éolien offshore depuis de nombreuses années, l’installation de ce parc d’Ormonde a été finalisée juste après l’installation du parc de Thanet, qui est actuellement le plus important parc en exploitation du monde. Notre expérience, associée à l’expertise de nos partenaires, Ode et REpower pour la construction des turbines, nous a permis de réaliser une ferme éolienne en toute sécurité et en respectant le calendrier » a déclaré Ole Bigum Nielsen, Directeur chez Vattenfall du développement de l’éolien offshore au Royaume Uni.

« La ferme éolienne offshore d’Ormonde constitue le plus grand déploiement de fondations d’éoliennes quadrupèdes dites « jackets » (tour-treillis d’acier tubulaire), conçues par l’écossais Burntisland Fabrications, ainsi que la plus grande implantation d’éoliennes « 5M » du producteur REpower, la plus grande turbine éolienne disponible sur le marché. Le Parc Eolien Offshore d’Ormonde est un élément précurseur des développements à venir, alors même que l’industrie britannique de l’éolien en mer se prépare à exploiter son énorme potentiel » a-t-il ajouté.

« Nous avons souvent des retours élogieux de la part de nos partenaires sur sites, très sensibles à la qualité de notre travail et à notre souci constant de garantir une sécurité maximale. Leurs commentaires positifs ont bien sûr contribué à renforcer notre motivation et ont servi de socle à un véritable travail d’équipe – la clé de la réussite de tous les projets. Ainsi, nous avons pu terminer l’installation avec près de 3 semaines d’avance sur le calendrier » a déclaré Franck Zimmermann, responsable de la division Offshore du fabricant REpower.

La construction du Parc Eolien Offshore d’Ormonde a débuté en 2010, et à l’été, les 31 fondations quadrupèdes dites « jackets » ont été installées. La première éolienne du parc fut dressée sur sa fondation le 23 Mars 2011. La fondation restante accueillera la station sous-marine du parc éolien.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
108 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Pastilleverte

30 éoliennes de 5MW, multipliez = 150 MW. Donc le vent souffle de manière optimale 100% de l’année et la loi de Baetz n’existe plus. Allez, du vent !

Nico34

quel calcul!! 30 éoliennes de 5MW font en effet 150MW puisque dans le cas présent on parle de PUISSANCE nominale;) c’est sûr qu’après l’éolienne tourne quand il ya du vent… et qui plus est elle ne prend pas tout le vent qui passe ente ses pâles (16/27). Arrêtez de critiquer sans cesse.

Wind-surfer

Effectivement 30 éoliennes de 5 MW représentent 150 MW de puissance nominale. Ensuite, en fonction du vent…. et de la limite de Betz……………

Lionel_fr

Critiques ou pas, l’offshore britannique couvrira une partie de l’appel électrique européen en 2050. Ce n’est pas un “calcul de productible” à la française qui y changera quelque chose. Pour info, le facteur de charge au nord ouest de l’île dépasse les 35% sur toute la côte (Ecosse), il y a suffisamment de place pour alimenter des 100aines de milliers de turbines géantes et Vestas vient d’y installer son usine d’assemblage de modèles 7Mw ce qui crée de l’emploi en masse dans cette régieon désormais productrice nette d’énergie électrique sans une goutte de pétrole ni un gramme d’uranium. Franchement : que 100 000 foyers ou 50 000 soient couverts , ça change quoi ?

Bachoubouzouc

Nous sommes parfaitement d’accord avec vous sur le fait que les MWh sortis d’une éolienne sont toujours ça de gagné (surtout si elle est déjà amortie). Néanmoins ce que voulait sans doute dire Pastilleverte, c’est que parler de puissance installée n’est pas le plus judicieux lorsqu’on parle d’un moyen de production avec un taux de charge de 35%. Nous avons tous tendance à comparer un moyen de production avec un autre, et la puissance installée n’est alors pas très utile pour cette comparaison. Non?

Sicetaitsimple

“Critiques ou pas, l’offshore britannique couvrira une partie de l’appel électrique européen en 2050. Ce n’est pas un “calcul de productible” à la française qui y changera quelque chose. ” L’offshore couvrira une partie certainement non négligeable de l’appel electrique européen en 2050, je pense que nous en sommes tous d’accord. De là à ne pas parler de productible, il y a un saut. Ca a quand même un léger impact sur la rentabilité des projets, et donc leur déploiement ou non. Euh, c’est quoi”cette régieon désormais productrice nette d’énergie électrique sans une goutte de pétrole ni un gramme d’uranium” .? (j’ajoute de charbon, j’imagine que c’est inclus?)

Lionel_fr

Comparer les moyens de production “toutes choses égales par ailleurs” est est un non-sens car les différences sont trop grandes. Si un moyen de production amène la prospérité économique à une région, peu importe qu’il soit sous évalué puisque on aura de quoi le doubler ou le décupler. Si ce moyen de production paupérise l’économie, il deviendra une source de pouvoir pour une poignée de privilégiés qui en auront le contrôle. Planifier le besoin en énergie d’un continent sur les 20 ou 40 prochaines années est un calcul irrationnel. On ne brûlera pas plus que ce qu’on a ! Le modèle de production éolien ne convient pas à une production nucléaire car ils ont tous deux les inconvénients opposés : l’un est intermittent, l’autre est inarétable. On en revient toujours là. Ce que je veux dire , c’est que la question des EnR est déjà réglée puisque le Royaume Uni en installera “autant que possible” : à quoi voulez vous comparer “autant que possible” ? L’objectif actuel anglais est de 18Gw en 2020 mais cela pourrait être beaucoup plus puisque le besoin est illimité et que les principaux freins ne relèvent pas de la politique nationale mais de la faisabilité technique et financière. Le raisonnement global est donc faux au départ. Regardez qui finance les parcs anglais : Danois, Emirats arabes unis, Allemagne… Le gouvernement joue un rôle minimal dans le financement, il s’arrète à ses prérogatives de maitrise d’ouvrage et ne veut pas être propriétaire. C’est bien pour cette raison d’EDF a pu racheter des compagnies anglaises. Imaginez qu’EDF se fasse racheter par un allemand … Pour développer une filière il faut étudier ses atouts et ses problèmes , valoriser les atouts et résoudre les problèmes. Si une filière concurrente regarde par dessus votre épaule en vous disant que c’est nul à chaque étape du processus , celui ci n’aboutira jamais. Et on arrive au système français ou rien n’aboutit , ou des empécheurs regardent toujours par dessus votre épaule pour décourager toute initiative, le tissu industriel meurt, le chomage explose, la misère s’installe et le producteur d’énergie devient surpuissant. Bachoubouzouc , nous avons déjà abordé ces points. Maintenant , jetez un coup d’oeil sur cet article d’aujourd’hui dans les echos : Et réflechissez sur la possibilité de créer en france quelques milliers de compagnies électriques locales qui auraient leur propres moyens de production vendraient et achèteraient du courant aussi bien à EDF qu’aux particuliers. Combien d’emploi ? combien de petites entreprises industrielles innovantes (à racheter ensuite) , combien de régions revitalisées par des emplois locaux ? Demander à un parisien dans un bureau haussmanien de comparer deux moyens de production dans le vaucluse ou dans la creuse est une aberration qui met le pays en faillite. La comparaison est une partie importante du travail d’ingénieur. Mais une mauvaise comparaison est la pire des choses qui puissent arriver à une collectivité .

Rice

… Bravo Lionel_fr. Dommage que votre plaidoyer laisse tous ces technocrates de marbre. Et puis… qu’attendre de ces gens qui vivent justement de ce que vous dénoncez. Ils ont peut-être quitté leurs immeubles haussmaniens pour de magnifiques bureaux à la Défense, mais leur intellect lui, n’a pas bougé. 1 – il est urgent de ne rien faire / 2 – hors le nucléaire, point de salut ! A charge pour nous, n’en déplaise à Dan, de faire évoluer ces mentalités. Première étape, mai 2012…. 🙂

Sicetaitsimple

“Ce que je veux dire , c’est que la question des EnR est déjà réglée puisque le Royaume Uni en installera “autant que possible” . Rassurez-vous, si ne RU n’atteint pas ses objectifs, il pourra toujours se chauffer l’hiver en brulant les multiples “livres blancs” sur l’energie dont il nous abreuve depuis tant d’années avec autant de succès. “Autant que possible”, voilà au moins une vraie politique energétique!

Sicetaitsimple

Je constate que vous ne daignez pas répondre à ma question pourtant très simple sur: “c’est quoi”cette régieon désormais productrice nette d’énergie électrique sans une goutte de pétrole ni un gramme d’uranium” .? (j’ajoute de charbon, j’imagine que c’est inclus?) Serait-ce un effet du syndrome “Languedoc-Roussillon”? cf le 2/08 à 10:32 sur:

Bachoubouzouc

“Comparer les moyens de production “toutes choses égales par ailleurs” est est un non-sens car les différences sont trop grandes. Si un moyen de production amène la prospérité économique à une région, peu importe qu’il soit sous évalué puisque on aura de quoi le doubler ou le décupler. Si ce moyen de production paupérise l’économie, il deviendra une source de pouvoir pour une poignée de privilégiés qui en auront le contrôle.” Pouvez vous être plus clair et explicite ? Parce que là je n’arrive pas à comprendre ce que vous avez en tête. En quoi un moyen de production paupérise une économie ? “Planifier le besoin en énergie d’un continent sur les 20 ou 40 prochaines années est un calcul irrationnel. On ne brûlera pas plus que ce qu’on a ! Le modèle de production éolien ne convient pas à une production nucléaire car ils ont tous deux les inconvénients opposés : l’un est intermittent, l’autre est inarétable. On en revient toujours là.” On ne brulera certes pas plus que ce que l’on a, mais ça n’empêche pas de planifier ! Surtout si c’est pour se rendre compte qu’on se dirige droit dans le mur. Où est le problème avec la planification ? De plus depuis quand le nucléaire est inarétable ? M’enfin c’est complètement faux ! Si vous voulez dire par là que le nucléaire ne peut pas faire de suivi de charge, c’est tout aussi faux ! “Ce que je veux dire , c’est que la question des EnR est déjà réglée puisque le Royaume Uni en installera “autant que possible” : à quoi voulez vous comparer “autant que possible” ?” Qui dit que les anglais en installeront autant que possible ? Ils ont des objectifs, tout comme nous, et éviterons de dépasser ces objectifs car ils n’ont pas un budget illimité, tout comme nous ! C’est quoi ce délire ? “L’objectif actuel anglais est de 18Gw en 2020 mais cela pourrait être beaucoup plus puisque le besoin est illimité et que les principaux freins ne relèvent pas de la politique nationale mais de la faisabilité technique et financière. ” Mais c’est justement la faisabilité technique et financière qui limite les ENR ! Vous pensez bien que si les ENR étaient gratis et résolvait tous nos problèmes on ne se priverait pas de les utiliser ! (Et ne me ressortez pas encore votre délire sur le complot du nucléaire !) “Regardez qui finance les parcs anglais : Danois, Emirats arabes unis, Allemagne… Le gouvernement joue un rôle minimal dans le financement, il s’arrète à ses prérogatives de maitrise d’ouvrage et ne veut pas être propriétaire.” Dans de précédents commentaires, vous sembliez trouver très intelligent de la part des anglais de faire construire leurs moyens de production par des entreprises étrangères dans des usines sur leur sol : pas besoin d’apporter de capitaux, et malgré tout des emplois. Sauf que cette tactique a deux inconvénients : 1) Certes les anglais n’ont pas besoin d’apporter de capitaux, mais en retour ils ne perçoivent aucun bénéfice (mis à part les taxes). Ils privent donc leur économie d’un “money maker” qui bénéficie à d’autres. 2) Ils négocient au moment du contrat des usines et les emplois qui vont avec sur leur sol. Regardons ce qui s’est passé par exemple dans l’automobile : avec la crise, les constructeurs et les équipementiers ont du licencier. Plutôt que de le faire dans leurs pays d’origine, où ils auraient du affronter leur gouvernement en colère, ils ont préféré le faire dans d’autres pays où ils possèdent des filiales. PSA a ainsi par exemple fermée l’usine de Ryton plutôt que de licencier en France. Je ne sais pas dans quel monde vous vivez, mais en général il vaut mieux avoir le contrôle de ce qui vous fait vivre. “Pour développer une filière il faut étudier ses atouts et ses problèmes , valoriser les atouts et résoudre les problèmes. Si une filière concurrente regarde par dessus votre épaule en vous disant que c’est nul à chaque étape du processus , celui ci n’aboutira jamais.” Que voulez vous dire par là ??? “Et on arrive au système français ou rien n’aboutit , ou des empécheurs regardent toujours par dessus votre épaule pour décourager toute initiative, le tissu industriel meurt, le chomage explose, la misère s’installe et le producteur d’énergie devient surpuissant. ” Certes la situation française n’est pas excessivement brillante, mais nous ne sommes pas misérable pour autant ! La situation de la France est assez proche de celle de l’Angleterre, et les Allemands, que vous vénérez par dessus tout, exportent bien principalement parce qu’ils se serrent la ceinture depuis 10 ans ! M’enfin quelle vision confuse et binaire avez vous de notre économie ? “Et réflechissez sur la possibilité de créer en france quelques milliers de compagnies électriques locales qui auraient leur propres moyens de production vendraient et achèteraient du courant aussi bien à EDF qu’aux particuliers. Combien d’emploi ? combien de petites entreprises industrielles innovantes (à racheter ensuite) , combien de régions revitalisées par des emplois locaux ? Demander à un parisien dans un bureau haussmanien de comparer deux moyens de production dans le vaucluse ou dans la creuse est une aberration qui met le pays en faillite. ” Mais ces petites entreprises ne créeraient aucun emploi ! (mis à part les postes de RH et de gestion qui deviendraient alors nécessaires dans toutes ces entreprises) Elles ne feraient que remplacer ceux qu’EDF a partout en France !!! Vous croyez que c’est un cadre parisien qui vient relever vos compteurs ? Réparer votre ligne ? Vous croyez que tout le travail de production d’électricité, de gestion et de maintenance du réseau se fait tout seul, depuis Paris ? Vous croyez qu’on décide tout depuis Paris ? Vous croyez que moi-même je travaille à Paris ??? Encore une fois, dans quel espèce de monde fantasmagorique vivez vous ? J’ai l’impression d’entendre un redneck libertarien parler du gouvernement fédéral américain ! Et Rice, trouvez vous quelque chose d’original à dire ! Pour une fois !

Dan1

Juste pour ceux que les chiffres factuels ne rebutent pas, je vous propose de regarder la production passée du site de Barrow qui est juste à côté : A partir de cette liste très exhaustive vous pourrez visualiser Barrow offshore windfarm en tapant sur le code “R00007EN. Dans “graph” vous y trouverez notamment le facteur de charge mois par mois depuis mars 2006. Sachez qu’en France ces informations sont considérées comme confidentielles !

Lionel_fr

@Dan1 Merci , votre base de donnée a un intéret documentaire extraordinaire. J’aimerais la télécharger pour faire mes propres stats (access) mais la flemme d’écrire un parser de html et j’ignore si ce serait légal. 5701 grosses installations et 44383 petites c’est énorme @pamina C’est sûr , le nucléaire fait partie de l’histoire de l’énergie. Pour autant, de très grands chefs d’état ont récemment officialisé l’idée qu’il avait fait son temps. Un jour on dira la même chose de nous… @ Bachoubouzouc Planifier signifie choisir qui va avoir du boulot et qui n’en aura pas ? Planifier pourquoi faire ? Si je vends de l’energie et que personne ne me l’achète , je suis planifié ! Money maker qui bénéficie à d’autres : ces autres qui sont venus faire de l’investissement direct sur son territoire! La France n’est pas le seul “ex-empire” mais c’est le seul dont le déclin soit aussi cuisant… On a même une montée xenophobe qui vient en parallèle avec cette tendance , c’est bizarre… Les licenciements étrangers : j’ai fait la moitié de ma carrière à l’étranger … et vous ? Regarder par dessus l’épaule : juste un reproche récurrent adressé au management français dans son ensemble par la quasi totalité des pays que je connais en particulier les scandinaves et les USA (ce n’est pas le seul) Toute entreprise viable doit compter ses sous, avoir une partie éxecutive qui fait la valeur(le personnel) et des immobilisations (locaux, matériel)… et bien sûr un management : c’est ce dernier point qui nous oppose à 100% (et uniquement lui). Le management à la EDF , c’est presque fini. Une technologie nous sépare de sa mort technique et elle est déjà commercialisée un peu partout dans le monde. Il lui reste à faire du B2C et l’exception française deviendra impossible à défendre sans décréter la loi martiale. Je vous laisse deviner laquelle Mon conseil pour ne pas finir comme chez france telecom : réunissez du capital et commencez à constituer les informations pour investir dans des “compagnies à taille humaine” àSicetaitsimple Je n’arrive pas à savoir si vous faites des sarcasmes ou si vous voulez confronter un point de vue . Peut être que ça n’a pas d’importance… Comme vous l’a dit chelya , il est interdit d’échanger une batterie de recup pleine contre une autre vide. Donc plutôt que d’acheter un char à boeufs, je vais investir dans un réseau basse tension DC @Rice Merci ! Je me demande bien quel politique a les bonnes ficelles en France le bourrage de crâne est tellement acharné.. Borloo et le PS ont sans doute encore des positions fracassantes à prendre ..

Sicetaitsimple

Les sarcasmes, si vous voulez les appeler ainsi, ne s’adressent qu’à ceux qui professent des inexactitudes sans jamais amener le moindre élément quantifiable et vérifiable à leurs assertions. Je pense que d’autres sur ce forum, même si je ne suis pas forcément d’accord avec eux, peuvent en témoigner. Alors si vous voulez débattre, débattons, mais répondez d’abord aux questions qu’on vous pose non pas en général mais suite à une de vos affirmations. Répondez donc sur “la région” dont vous nous parlez, et nous verrons bien.

Sicetaitsimple

Je rejoins Lionel sur l’intéret du lien “ref” que vous nous avez transmis. L’offshore serait-il dont un peu moins prometteur qu’annoncé en terme de facteur de charge?

Dan1

A Lionel. “La France n’est pas le seul “ex-empire” mais c’est le seul dont le déclin soit aussi cuisant… On a même une montée xenophobe qui vient en parallèle avec cette tendance , c’est bizarre… ….j’ai fait la moitié de ma carrière à l’étranger …des pays que je connais en particulier les scandinaves…” Seriez-vous en mesure de nous faire une étude sur la montée de la xénophobie dans les pays scandinaves et d’établir un lien avec un éventuel déclin possible dont un sous-développement des EnR ? Je pense que vous êtes le mieux placé pour cela. Quand je lis la presse, je crains fort pour le déveleppement de certains pays du nord.

Lionel_fr

Croyez bien que ce problème ne m’a pas échappé mais je crois complètement inaproprié d’aborder cette question si elle n’a pas de rapport avec la politique énergétique française. Si la xénophobie a bien envahi la scandinavie dans les années 2k, cela ne l’a pas empèché de revendre son industrie automobile après avoir rejeté l’offre française jugée carrément illégale (le terme suédois était “mafieuse”) et de devenir la région le plus prolifique (au monde?) en terme d’ingénierie en prestation pour le compte de tiers. La reprise des essais nuke sous chirac a provoqué une vague anti-française heureusement pas trop durable. SVP n’abordons pas la question sous l’angle de l’actualité trop grave , vraiment trop grave et sans rapport avec l’économie! Comme il y a des métiers dans l’énergie , il y a des xénophobies qui ne se ressemblent pas entre elles. Celle dont je parle a des conséquences terribles sur le management ici, ce n’est absolument pas le cas en scandinavie ou les seul fonctionnaires qui n’ont pas été virés sont les pasteurs (dk) et les policemen

Dan1

Cela fait déjà longtemps que j’ai donné ce lien, je crois qu’une des premières fois c’est ici : Nos amis Grands Bretons communiquent énormément sur la production de l’éolien (parfois éolienne par éolienne). Nous avons donc l’historique précis avec les fluctuations associées. Le Espagnols diffusent les courbes en temps réelles (REE) et les Allemands diffusent les données sur le site Transparency de EEX. En France , c’est différent, la production éolienne détaillée est secrète. Nous n’avons que les aperçus mensuels de RTE pour juger du service rendu. L’ADEME nous dit que cela doit rester confidentiel !

Dan1

A Lionel. “Xénophobie scandinave Croyez bien que ce problème ne m’a pas échappé mais je crois complètement inaproprié d’aborder cette question si elle n’a pas de rapport avec la politique énergétique française.” Je suis bien d’accord avec vous, la xénophobie n’a rien à voir avec le politique énergétique (française et européenne). Je suis donc bien d’accord avec vous, je crois qu’il est complètement inapproprié d’aborder cette question, notamment sur Enerzine car il s’agit d’une pente savonneuse. Mais enfin, c’est quand même vous qui vous êtes engagé sur la pente !

Rice

… “Je voudrais faire pour les énergies renouvelables, ce que le général De Gaulle avait fait pour le nucléaire” (2008) “Pour 1 euro investi dans le nucléaire, 1 euro investi dans les énergies renouvelables” (2010) N.SARKOZY

Lionel_fr

La norvège produit 98.5 % de son électricité via de nombreuses petites centrales hydrauliques. C’est un pays extrèmement riche qui a partiellement dérégulé son industrie électrogène, l’opérateur historique a racheté la majorité des moyens de production mais le secteur reste(ra) concurrentiel. S&P s’apprète à dégrader la note d’Areva pour tenir compte de la situation d’après Fukushima, l’usine de mox anglaise sera fermée et les retards de l’EPR Français bloquent le processus nucléaire anglais. En ces temps de crise , l’éolien anglais va fournir beaucoup d’emplois, il ne serait pas étonnant que le gouvernement accélère le programme – au lieu de le freiner comme en France. La situation est complètement inversée des deux cotés de la Manche. La raison de tout ceci est qu’une moignée de sénateurs a décidé de contrarier le Directeur d’Areva. Bonjour l’ambiance, je continuerai à écouter attentivement Mme Lauvergeon car je sais qu’elle n’est plus tenue au “devoir de réserve” contrairement à son successeur qui a les mains liées. La filière éolienne est à la fois en déflation pour cause de volumes accrus mais en plus le mwh produit décroit car les machines sont à la fois plus puissantes et plus performantes (accroissement du facteur de charge notamment), chiffrer cela serait aussi absurde et dangereux que chiffrer la baisse du photovoltaïque qui perdure avec un Wc à 85c au prix de gros. 3 causes de baisse dans l’éolien et une baisse massive constatée dans le solaire, un secteur nucléaire qui ne boucle pas ses fins de mois .. je crois qu’il n’est pas utile de polémiquer d’avantage

Dan1

A Lionel. “La norvège produit 98.5 % de son électricité via de nombreuses petites centrales hydrauliques. C’est un pays extrèmement riche…”. Nous le savions déjà, la Norvège a tout dans le domaine de l’énergie : l’hydraulique à hauteur d’environ 130 TWh par an pour seulement 5 millions d’habitants. ce qui fait tout de même 26 000 kWh/Hab. par an… soit 3,5 fois plus qu’un français ! Mais la Norvège a surtout du pétrole et cela lui a permis d’accumuler une richesse énorme dont le gestion n’est simple sauf avec un fond souverain qui est actuellment le deuxième du monde : Il posséderait actuellement 571 milliards de dollars, soit environ 400 milliards d’euros. J’imagine donc qu’ils n’auront pas de problème de retraites et qu’ils peuvent investir massivement dans les EnR électrogène… même si leur électricité est déjà très largement décarbonée. Mais enfin quand on a du pétrole et qu’on gère bien la rente (les Norvégiens ont évité la maladie du voisin “maladie hollandaise”), les choses sont plus facile.

Sicetaitsimple

3 causes de baisse dans l’éolien, dites-vous: on va donc attendre avec impatience la baisse du tarif d’achat pour l’onshore et le résultat de l’appel d’offre offshore….Ce sera du concret, pas de la polémique.

Lionel_fr

Les mesures prises à l’encontre de l’éolien en France sont déjà prises : ZDE, puissance minimale et provisions pour démantèlement sont très efficaces pour contrarier l’éolien. Le tarif de rachat actuel est une bonne affaire pour l’état qui souffre avant tout d’une paupérisation de du tissu économique. Or le nucléaire n’offre aucune perspective de développement économique , l’éolien si

Rice

… L’Allemagne comptait plus de 330.000 emplois en 2009 dans le secteur de la production d’énergie verte quand la France y disposait de 135.000 emplois (dont 60.000 dans la seule biomasse) et de près de 100.000 emplois dans le nucléaire (faiblement pourvoyeur en emplois par GWh produit comparé aux ENR du fait de son caractère ultra-centralisé). L’affirmation de Lyonel_fr n’était donc pas totalement gratuite ; les chiffres sont là…J’espère avoir des chiffres plus récents à vous fournir mais je ne voudrais pas vous assommer d’un coup… PS : autant que je me souvienne, l’emploi n’est pas la préoccupation du GGP ; c’est entre autres, ce qui nous sépare.

Rice

… Il préparaient la sortie du nucléaire depuis 10 ans et ne nous l’avaient pas dit !!!!. Méchants allemands. Et nous on a rien vu arriver (comme d’habitude). Crétins de technocrates ! 2010 : environ 370.000 emplois… (je sais, je sais. Vous n’en avez rien à faire ; moi si ne vous en déplaise).

Dan1

Pour Rice. “Crétins de technocrates !” je rappelle que cela est une attaque ad personam caractérisée alors que sur Enerzine “on attaque les idées, pas les hommes”… c’est Rice qui le rappele !

Dan1

Mais si le nucléaire engendre si peu d’emploi et produits autant de TWh (10 000 déjà en France), c’est peut être tout simplement parce qu’il est compétitif.

Lionel_fr

Au point de vue financier stricto sensu : le nucléaire a été compétitif car il recyclait des ressources déjà par les militaires. Les seules alternatives étaient chères et rendaient dépendant. En 1973 les cellules solaires étaient réservées au secteur spatial, les fuel cells également, les éoliennes mal conçues, l’hydrogène n’avait aucun débouché. Le nucléaire était économiquement intéressant Après 40 ans et 1 trillion de dollars de R&D investis, la situation s’est inversée, le message a changé aussi : vos louanges nucléopathes tombent pile poil le jour anniversaire d’Hiroshima , l’arme qui mit fin à la 2eme ww. Mais aussi le jour de la mise sous surveillance négative de la note d’Areva par S&P suite au cauchemar Fukushima (et les annonces du 1er ministre japonais à cette occasion?) La perte sèche s’élève déjà à 200 millions cette année et les perspectives s’assombrissent sans cesse. Embaucher dans un secteur en baisse structurelle durable ? oui car vous n’avez pas le choix mais les conditions de travail empirent et les sous-traitants en paieront le prix Pendant ce temps, chez la concurrence ……

Lionel_fr

Une illustration de ce que j’ai di dans le message précédent (en anglais)

Rice

… “Crétins de technocrates” ce n’est pas une attaque personnelle ! C’est un constat (que font d’ailleurs beaucoup de français). Maintenant, si vous vous sentez concernés…….. Quant à la finalité que certains ont de l’économie, je leur laisse ; je préfère des loin créer des emplois qu’être compétitif au sens où vous l’entendez. Et puis, sortez un peu de votre bureau climatisé de la Défense (ou de votre maison de retraite d’EDF) et regardez un peu autour de Vous : le monde bouge !!!! Regardez ce que font les allemands avec l’éolien, le photovoltaïque, la méthanisation, ets, ets… Energies pas “compétitives” (dixit GGP), et pourtant créatrice de (beaucoup !) d’emplois….

Eolienne

Impressionnant ce parc éolien !

Sicetaitsimple

Je n’ai pas de critiques à faire envers nos amis allemands en termes de choix energétiques et économiques, ce sont de grands garçons et de grandes filles. Avant le point sur la compétitivité, il y a quand même un problème de quantités. Je re-cite le lien que j’ai déjà maintes fois donné: page 61 on voit que le “nouveau renouvelable” ( celui dont vous parlez) ne représente en 2009 que 11% de la production d’électricité, alors que les allemands s’en occcupent très sérieusement depuis 10 ans. Il faut juste avoir ça en tête, les progrès ne peuvent que très lents, le fossile a encore un bel avenir devant lui en Allemagne. Concernant la compétitivité, on peut effectivement considérer que ce n’est pas un vrai problème si on crée des emplois, Keynes en a parlé avant nous. On peut quand même se livrer à un petit calcul pour éclairer les choses, celui des 12Mds€/an de “surcharge” sur la facture d’electricité des allemands (cf slide 60) en 2010 rapportés au nombre d’emplois que vous citez, 370000, que j’arrondis à 400.000. Ca fait 30.000€/emploi et par an pour créer et maintenir cet emploi. Bien sûr, ça crée de la valeur, des impots, etc, le calcul n’est là que pour resituer combien les allemands payent au travers de leur facture l’électricité pour soutenir ce pan de l’économie.

Lionel_fr

@pamina Doubler la fonction publique : Là aussi il y a un problème qui n’existait pas en 73 : La crise de l’endettement et on a pas fini d’en entendre parler .. Actuellement S&P dit que la France perdra son AAA en 2016 si elle ne réforme pas ses retraites et sa protection sociale. Cette seule dégradation a pour effet immédiat d’ajouter 20% au montant de la dette. Les années Mitterand sont loin Pamina. Si la France arrive au défaut de paiement, le FMI exigera des coupes immédiates dans les effectifs de la fonction publique car celui ci est plus élevé en France qu’ailleurs. Ceux qui ne perdront pas leur job verront leur salaire baisser de quelques pourcent. Ah ! au menu des réjouissances, figure aussi la privatisation de tout ce qui est privatisable : depuis quand la fourniture d’éléctricité est une fonction régalienne des états ? la police oui, l’armée et la justice aussi mais l’électricité ? Qu’est-ce que l’état vient faire là dedans ? Croissance ou crise de la dette, dans les deux cas , le modèle monopolistique français est comdamné et ses choix technologique également

Sietcaitsimple

Ca s’appelle “marcher dedans”, la réponse de notre ami Lionel!

Rice

… @ Lyonel-fr Vous aurez remarqué qu’en dehors de Dan dont le niveau est (très nettement) avec des posts remarquablement argumentés, bien écrits et toujours instructifs (que l’on partage le sens ou pas..), je ne réponds JAMAIS aux réactionnaires de l’UMP qui ne viennent ici que pour vanter les mérites (supposés) de “qui vous savez”…. Ce n’est donc pas aujourd’hui que je vais commencer et m’abaisser à répondre à ces “gens” (dont je reste toujours sceptique quant à leur existence physique ; je pense plutôt à des officines de “communication”), dont les compétences économiques datent manifestement du siècle dernier, voire de celui d’avant, qui ne sortent jamais pour voir “en vrai” de ce dont ils parlent si savamment, qui persiflent de manière permanente contre la “fonction publique” (dont pourtant ils sont sans aucun doute issus) et qui cherchent de manière récurrente à nous emmener sur le terrain de la politique politicienne (cf. leurs attaques de plus en plus fréquentes sur les différents gouvernement de gauche et F.Mitterand). Mes interventions se limitent donc à donner mon point de vue et quelques informations factuelles, sans en attendre aucun commentaire et répondre occasionnellement à des contradicteurs dignes d’intérêt.

Sicetaitsimple

Je vous confirme que Keynes ( que vous ne connaissez peut-être pas mais que vous devriez lire) est un économiste du siècle dernier….Pas au sens d’un vieux ringard, au sens qu’il a vécu au siècle dernier. Que vous ne répondiez pas à quelques posts factuels et argumentés, ne vous en faites pas, nous avions remarqué!

Lionel_fr

99% de ce qui ne marche pas dans le système français vient du management absurde sur-hierarchisé issu des centurions 2 millénaires plus tôt et magnifiquement incarnés par le clergé catholique, les militaires de 14-18 et nos indispensables fonctionnaires . Les 3 pieds dedans. Ce management est actuellement dans la lunette de visée d’arrogantes agences de notation dont on peut dire que s’il était si facile de les ignorer , les grecs et les américains l’auraient fait, or il n’en est rien et je peux déjà vous dire que la France ne fera pas mieux qu’eux Nous sommes dans ne problématique énergétique encadrée dans toute l’europe par le fisc. Et en France par un monopole de l’après guerre qui fait vivre un gang de fonctionnaires dont le sort logique ressemble à ceux de france telecom. Je ne sais pas si c’est conforme à la bible, au programme de gauche, aux jacobinistes, aux colbertistes, ni même à la loi dont je dépends. Mais quelle que soit l’origine trouble de ce problème, elle tombera en même temps que le problème, or le fautif historique de l’éolien Français , c’est l’oligarchie qui l’a sous estimé au point de faire des millions de frnçais qui ne votent pas , des seconds couteaux. Si la gauche a une part de responsabilité, qu’elle plaide coupable et elle s’en sortira mieux que l’autre camp qui ne redoute rien plus que d’admettre ses erreurs. Anyway , la crise actuelle est tellement plus grave que toutes celles qu’on a connues que le prochain gouvernement suivra les consignes de ses créanciers ou mourra – et nous avec.. A quoi bon parier sur une alternative ? Ca fait 30 ans qu’on annonce de nouvelles agences de notation mais rien n’y fait

Sicetaitsimple

Nous sortons un peu du domaine visé par ce forum, mais pouvez-vous me dire, vous qui êtes d’une certaine façon une référence pour Rice, si se voir qualifier de “réactionnaire de l’UMP” est une attaque “ad personam” ou non? J’aurais tendance à penser vu mon parcours et mes idées que oui, mais je vous avoue ne plus être très sûr…. Merci d’avance. PS: ça doit aussi pouvoir aider Pamina à s’y retrouver.

Sicetaitsimple

S’il vous plait, retirez un de vos doigts (celui que vous voulez) de la borne + ou – de votre batterie. Vous verrez, ça va aller tout de suite mieux… Euh, c’est Enerzine ici, on y parle d’énergie….

Lionel_fr

Je n’irai pas sur ce terrain là car la position de tous les camps politiques est en sympathie avec celle du pays : LOOSERS Ump nous claironne un hymne à l’excellence nuke visionnaire de nos chers ancêtres. Puis se rappelle d’un grenelle auquel il entonne un hymne solennel à l’excellence française PS est de toutes les bonnes causes , surtout celles auxquelles Ump n’a pas penser à claironner un hymne verts on perdu leur charismatique cohn bendit et végètent entre deux pétards , se cogne dans un micro et annonce que tout ça c’est magouille et compagnie et qu’une fosse à purin contient plus d’énergie qu’une fusée ariane Les verts français découvrent les STEPs en ce moment , ca les rend heureux. Moi moins J’aimerais bien qu’à defaut d’avoir le droit de commercer normalement avec l’énergie (qui ne fait pas partie de l’exception culturelle) , on puisse au moins faire un choix dans les urnes , mais il n’en est rien, tout est fait pour brouiller les cartes Il Faut ouvrir ce marché à des PME (avec numerus closus???) sans tenir compte de leur volume mais plutôt de l’adéquation de leur production avec le besoin local Il faut que le monopole “rende” des emplois locaux qu’il ne peut plus prétendre remplacer efficacement rien de tout cela à l’horizon hélas

Sicetaitsimple

Vous n’avez pas suivi mon conseil, c’est dommage. Comme j’ai conseillé à Rice la lecture de Keynes, je vous recommande celle des écrits de Charles Fourier, même si je vous préviens tout de suite que là nous ne sommes plus au siècle dernier. Ca devrait vous plaire.

Sicetaitsimple

“je ne réponds JAMAIS aux réactionnaires de l’UMP… Ce n’est donc pas aujourd’hui que je vais commencer et m’abaisser à répondre à ces “gens”. Puis-je vous rassurer en vous disant que le risque d’une chute n’est pas énorme, compte-tenu de la hauteur de la chute?

Sicetaitsimple

d’évolution du forum. Compte-tenu de votre succès, vous pourriez commencer à imaginer deux classes sur votre forum, l’équivalent en aviation de la classe affaires et de la classe éco. Il y aurait donc “la première classe”, celle où les gens ne répondent jamais sauf par des posts qui n’ont rien à voir avec le sujet. Et la seconde classe, celles des soutiers qui ont envie d’échanger,savent quelque chose ou sont intéressés par le sujet principal, et sont prêts à défendre leurs idées par quelques chiffres vérifiables. Qu’en pensez vous?

Lionel_fr

et une majorité de français pensent (savent) qu’il existe une comptabilité grise de l’industrie électrique française. Le milliard pris sur le grand emprunt et les différents scandales financiers attestent d’un coût global de l’électricité française très dépendant des finances publiques et c’est exactement là que la pointe de l’épée des agences est en train de pénétrer l’épiderme Le marché electrique est un trésor économique avec des revenus énormes et des bouleversements technologiques dont le management parisien veut priver les premiers concernés : le monde rural qui possède les terrains ventés, les surfaces exposées, la biomasse et des densités démographiques adéquates pour les mettre en valeur En leur interdisant l’accès à ce marché, le pouvoir prive le pays de son intelligence, de sa créativité et de ses ressources naturelles Cela a déjà couté Repower à tous les français, photowatt. Cela coute aussi des centaines de petites unités à biomasse qui n’ont absolument pas besoin de l’aval dun fonctionnaire mais plutôt d’une bonne gestion et surtout pas de se voir surdimensionnées par un ogre mégalomane en haut de sa tour de la Défense. L’appréciation de ce potentiel est complètement déstabilisante pour le monde rural et tout cela a un prix que nous avons toujours payé par de l’endettement , c’est là que les ennuis commencent

Lionel_fr

Enerzine est un forum multi-énergies : étant donnée votre coté mono-nuke et votre acharnement à dénigrer le sujet des articles abordés sur les EnR, je proposerais plutôt un forum nucléaire financé par les syndicats ad-hoc et un autre généraliste où les annonceurs non étatiques pourraient faire un peu de pub sans se voir déscendus en flèche par des truqueurs de chiffres organisés pour dénigrer systématiquement ce qui leur fait de l’ombre EDF a de quoi s’offrir un forum

Lionel_fr

Que le monopole français détruit des centaines de milliers d’emplois parfaitement sains et durables : il faudrait être aveugle pour ne pas le voir Que l’endettement de notre électricien national soit visé par les agences : non il ne l’est pas , c’est plutôt une question qui concerne l’OMC Que les 4 ou 5 grille-pains acharnés sur ce forum ne rendent absolument pas compte de la situation réelle en France , c’est certain. Vous êtes organisés et une partie de votre rhétorique est mot pour mot la même que l’argumentaire pro-nuke moyen qui représente bien moins d’un français sur deux Qu’Areva soit mis en surveillance négative par S&P, je n’i lu dan une brève des echos. Que le marché de EnR soit une opportunité du même gabarit que l’internet dans les télecoms , il me semble que notre président et l’américain ont été élus sur ce thème Il n’y a qu’une chose dont je doute, c’est de la capacité de l’ingénierie à renverser votre système centralisé sans un minimum d’appui politique. La techno ne suffira pas , et in fine , nous auront beaucoup d’EnR, mais aucun grand constructeur, aucune technologie ni brevet, juste une bande de grille pains qui se fiche pas mal de savoir qu’ils détruisent des emplois et pensent même que plus les gens seront misérables, chômeurs et sans aucune option pour créer leur business local , plus le GGP aura de pouvoir

Sicetaitsimple

C’est pour moi, ça? Désolé, si vous faites une synthèse objective de ce que je raconte sur Enerzine, vous vous apercevrez que c’est loin d’être le cas. Pas anti nuke, for sure, pas beat non plus devant une éolienne ou un panneau…

Dan1

Pour Sicetaitsimple. Vous me demandez : “Nous sortons un peu du domaine visé par ce forum, mais pouvez-vous me dire, vous qui êtes d’une certaine façon une référence pour Rice, si se voir qualifier de “réactionnaire de l’UMP” est une attaque “ad personam” ou non?” Pour faire la différence entre les attaques personnelles (ad personam) et les attaques ad hominem ou autres, il suffit de se reporter aux écrits du théoricien de la chose : Je reprends simplement les deux définitions : Stratagème 16 : Argument ad hominem L’argumenta ad hominem ou ex concessis : lorsque notre adversaire fait une proposition, il faut vérifier si celle-ci ne serait pas inconsistante – même si ce n’est qu’une apparence – avec d’autres propositions qu’il a faites ou admises, ou avec les principes de l’école ou de la secte à laquelle il appartient, ou avec les actions des membres de son culte, au pire avec ceux qui donnent l’impression d’avoir les mêmes opinions, même si c’est infondé. Ultime stratagème (38) : Soyez personnel, insultant, malpoli Lorsque l’on se rend compte que l’adversaire nous est supérieur et nous ôte toute raison, il faut alors devenir personnel, insultant, malpoli. Cela consiste à passer du sujet de la dispute (que l’on a perdue), au débateur lui-même en attaquant sa personne : on pourrait appeler ça un argumentum ad personam pour le distinguer de l’argumentum ad hominem, ce dernier passant de la discussion objective du sujet à l’attaque de l’adversaire en le confrontant à ses admissions ou à ses paroles par rapport à ce sujet. En devenant personnel, on abandonne le sujet lui-même pour attaquer la personne elle-même : on devient insultant, malveillant, injurieux, vulgaire. C’est un appel des forces de l’intelligence dirigée à celles du corps, ou à l’animalisme. C’est une stratégie très appréciée car tout le monde peut l’appliquer, et elle est donc particulièrement utilisée. Vous pourrez également y trouver plein d’autres “ressources”. Finalement Arthur Schopenhauer a bien oeuvrer pour les forums sans connaître leur existence !

Rice

… @Dan Encore une fois un grand merci pour concours. Cela change du fiel de certains. Grâce à Vous, je viens (enfin!) de comprendre pourquoi certains ayatollahs du GGP qui sévissent ici, sont si “bêtes et méchants” comme ils disent dans Hara-Kiri (ma référence à moi…). Désormais, je ferai attention à ne pas (trop) les contrarier : entre leur enfance malheureuse, une carrière professionnelle râtée et quelques problèmes ménagers, il leur fallait un exutoire : les écolos, la gauche, les pro ENR… Ok, ok, j’ai compris, je les ménagerai même s’ils ne le méritent pas (…). PS : Dan, attention cependant à ne pas accréditer la thèse selon laquelle vos raisonnements seraient essentiellement dialectiques et non logiques… 🙂

108
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime