Mise au point de modules CIGS d’un rendement de 14,2 % par TSMC Solar

La compagnie taiwanaise TSMC Solar a annoncé mercredi avoir fabriqué des modules solaires CIGS offrant un rendement de 14,2 % grâce à son activité de R&D et à sa chaîne de production pilote du centre de production hautement automatisé, située à Taichung (Taïwan).

Un processus de certification UL et IEC a été entamé pour ces panneaux CIGS (cuivre, indium, gallium, selenium) qui devraient être disponibles début 2013.

TSMC est également parvenu à améliorer rapidement ses modules en cours de production qui offrent actuellement un rendement constant de 13 %. Forte de ces avancées, la gamme de produits de la série ‘TS CIGS’ a été rehaussée et comprend désormais des panneaux solaires d’une puissance de 130 à 140 watts.

"Les progrès significatifs que nous avons réalisés depuis le début de la phase de production pilote en mars 2012 témoignent de notre capacité à réaliser des progrès technologiques rapides. Nous sommes convaincus que la priorité donnée aux avancées technologiques va nous permettre de continuer à obtenir des rendements de plus en plus élevés dans les années à venir", a déclaré Ying-Chen Chao, Président de TSMC Solar.

TSMC Solar est une filiale de la société Taiwan Semiconductor Manufacturing, un acteur exerçant sur le segment de la fonderie, spécialisé dans les semi-conducteurs.

            

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Lionel_fr

Diable TSMC est un géant de la fabrication de processeurs CPU, GPU… Les usine à 5md$ , ça le connait ! En revanche, je ne suis pas certain que le CIGS change quelque chose dans les volumes étant donnée la rareté de l’Indium et du Gallium. Tout au plus on peut espérer que les qualités pratiques de ces panneaux autorise des applications inaccessibles aux autres technologies moins tendues sur l’approvisionnement. En tous cas, cette news percute, tant par la prouesse technique bien réelle que par son principal protagoniste. Décidément, le PV ne semble pas contrarié par les baisses de subventions européennes. En asie, c’est la course au gigawatt ! Or il n’en faut pas beaucoup plus pour bouleverser le marché mondial de l’énergie si on considère l’extrème facilité de mise en oeuvre du PV, et désormais sa compétitivité…

Samivel51

Ce fabricant aurait-il investi autant dans la R&D pour ce panneau s’il ne pouvait pas etre produit en grandes quantites?

Lionel_fr

Oui, s’il peut les vendre avec une bonne marge.. Peut être considère-t-il les autres filières trop survendues avec des marges quasi négatives et qu’il préfère se réserver à une certaine noblesse ayant des besoins un peu spécifiques et prète à payer pour les satisfaire. On peut dire cela de tous les marchés industriels : personnellement , si je me lançais dans l’agro-alimentaire , je ferais plutôt des petits plats de grande qualité labellisée que dans la céréale brute où je me retrouverais confronté à des flottes de super-tankers prèts à tuer pour garder leurs parts de marché. C’est exactement le calcul que fait Ferrari ou Porsche, mais hélas pas celui de PSA…. Le PV ne peut pas échapper à la segmentation de marché et si vous deviez couvrir une grange de panneaux, vous ne choisiriez pas les mêmes modèle que pour un hotel particulier…. et pourtant les résidences de grand standing possèdent parfois de grandes surfaces exposées et leurs propriétaires peuvent très bien être très sensibles à la cause PV avec des budjets sans comparaison! Enfin, je regrette de dire ça mais les toitures cristallines , c’est souvent moche

Samivel51

Un couche mince haut de gamme pour ce qui ne voudront pas du cristallin. Effectivement, il y a peut-etre un marche.

Enpassant

Toujours pas compris cette course à la “rendement” d’une cellule… Sauf à vouloir miniaturiser à outrance (dans quel but ?…) on a absolument pas besoin aujourd’hui d’avoir des couches minces à 14 %…. On vit très bien avec du silicum cristallin, mono ou poly, et on s’embête moins avec le dimensionnement électrique (moins de tensions, moins de strings…). En plus, depuis plus d’un an leur prix n’est même plus compétitif. Pour preuve les multiples fermetures tant en Allemagne qu’aux USA, et la baisse significative de la production asiatique…

5
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime