Mise en place du nouveau bonus voiture électrique et hybride

La publication au Journal Officiel du décret mettant en œuvre le nouveau bonus voiture électrique et hybride a été annoncé hier par la ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie ; Ce nouveau bonus est applicable dès le 1er avril 2015.

Ségolène Royal a tenu à préciser que ce nouveau bonus véhicules propres est une des actions qui avaient été inscrites dans la Feuille de route de la conférence environnementale 2015 adoptée en Conseil des ministres le 4 février dernier.

Les premiers bénéficiaires du nouveau bonus de 10.000 euros seront accueillis au ministère de l’Ecologie le 2 avril.

Comment obtenir la prime ?

A partir du 1er avril, vous bénéficiez d’une prime allant jusqu’à 10 000 € pour l’achat d’un véhicule électrique en mettant au rebut votre vieux véhicule diesel.

1/ A quoi sert le nouveau bonus voiture électrique et hybride ?

Les anciennes voitures diesel sont particulièrement polluantes. Elles émettent des polluants dans l’air (particules, oxydes d’azote) et contribuent de manière importante à la pollution de l’air. Elles sont aussi responsables de fortes émissions de gaz à effet de serre (en particulier du CO2). L’objectif du nouveau bonus est de favoriser le renouvellement de ces vieilles voitures, par des voitures moins polluantes, notamment électriques et hybrides.

2/ A qui s’adresse le nouveau bonus ?

Le nouveau bonus s’adresse :
– aux particuliers ;
– aux personnes morales (entreprises, collectivités, administrations de l’Etat,…) ;

Pour l’achat ou la location de plus de 2 ans de voitures particulières (ne concerne donc pas l’achat de véhicules utilitaires légers).

3/ Quel est le montant du nouveau bonus ?

Le nouveau bonus se cumule avec le bonus écologique existant.

– 10 000 € pour l’achat ou la location d’un véhicule neuf émettant jusqu’à 20 g CO2/km (voiture électrique), constitués du bonus écologique existant augmenté du nouveau bonus ;

– 6 500 € pour l’achat ou la location d’un véhicule neuf émettant de 21 à 60 g CO2/km (voiture hybride rechargeable), constitués du bonus écologique existant augmenté du nouveau bonus.

Mise en place du nouveau bonus voiture électrique et hybride

4/ Existe-t-il une aide spécifique pour les personnes non imposables ?

Oui, une aide de 500 € est prévue pour les ménages non imposables au titre de l’impôt sur le revenu en cas d’achat :

– d’un véhicule neuf émettant de 61 à 110 g CO2/km et respectant la norme Euro 6 ;

– d’un véhicule d’occasion soit :
> émettant jusqu’à 60 g CO2/km (véhicule électrique ou hybride rechargeable)
> émettant de 61 à 110 g CO2/km et respectant la norme Euro 6.

L’imposition prise en référence est celle de l’année précédant la facturation du véhicule.

5/ Quelles sont les conditions pour obtenir le nouveau bonus ?

– Acheter ou louer (pendant une durée de plus de deux ans) à un professionnel ou un particulier, un véhicule neuf ou d’occasion.

– Mettre à la casse une vieille voiture diesel mise en circulation avant le 1er janvier 2001, auprès d’un centre VHU (véhicule hors d’usage) agréé, qui remettra un justificatif de cette mise au rebut. La liste de ces centres est tenue à jour par les préfectures.

6/ Comment faire la demande d’aide ?

>> pour l’achat d’un véhicule neuf

Le montant du nouveau bonus pourra être déduit du prix de vente par le vendeur ou le loueur du véhicule et figurera sur la facture.

Le vendeur sera ensuite remboursé par l’Etat des avances qu’il a consenties dans le cadre d’une convention spécifique conclue avec l’Agence de Services et de Paiement (ASP), établissement public chargé du paiement.

Si le vendeur ou le loueur ne pratique pas l’avance du montant de l’aide, le bénéficiaire pourra établir lui-même son dossier de demande d’aide. Les documents et informations seront disponibles sur le site internet de l’ASP.
La date de commande du véhicule fera foi (donc 1er avril 2015 ou après).

>> pour l’achat d’un véhicule d’occasion

Dans le cadre d’une transaction entre particuliers :
Le bénéficiaire de l’aide devra faire une demande auprès de l’Agence de Services et de Paiement, via un formulaire qui sera mis en ligne sur le site internet de cette dernière.
La date de vente du véhicule fera foi (donc 1er avril 2015 ou après).

7/ Comment connaitre les émissions de CO2 des véhicules ?

Le site Internet "Car labelling" de l’Ademe permet de consulter les fiches de près de 6000 véhicules en comparant leur bonus écologique, leur consommation d’énergie et leurs rejets de CO2 et de polluants réglementés.

http://carlabelling.ademe.fr

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
17 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Pastilleverte

1/ les voitures Diesel anciennes, sans doute “polluantes”, mais “émettent beaucoup de CO2” ??? N’importe quoi ! Que dire alors de véhicules essence “anciens” ? Ma Peugeot206 Diesel de 1999 est sans doute polluante, mais vu sa faible consommation y compris en ville, elle émet à coup sur moins de CO2 que de nombreuses voitures neuves actuelles “propres” 2/ Quand on connait le catalogue des hybrides rechargeables, on se dit que c’est vachement sympa de subventionner des gens “aisés”, qui vont par ce biais récupérer une ou deux années d’impôt sur le revenu, merci un gouvernement “de gauche” (de bobo caviar gauche ?)

Youpitof

nadine surnommée ^par certains” la poissonière ” !!

gp

vous en connaissez bcp des gens prêts à débourser + de 35 k€ dans une hybride rechargeable qui aujourd’hui roulent dans une poubelle diesel qui crache de la particule et des NOx à gogo? Moi pas. Que ce superbonus soit synonyme d’aubaine pour certains c’est possible. Dans la majorité des cas, vu les conditions d’elligibilité, c’est plutôt les classes moyennes voire les acheteurs de Dacia neuves qui sont visés… Pcq des Duster dCi à + de 15 k€ neufs achetés à crédit par des ménages à revenus modestes, ça malheureusement, la France en compte un paquet!!! :(( Pour rouler en milieu urbain, on fait difficilement + débile sauf à taper dans le haut de gamme Allemand. Tous les moyens sont bons pour sortir les français de l’ignorance. Le VE est un outil concret au service de la qualité de l’air en ville, de la santé et de la transition énergétique. Et ça il est URGENT que les français le comprennent. Vive le futur et à mort les vieux diesel qui puent et qui pourrissent quotidiennement la vie des cyclistes.

Truffe

Il n’y a pas de miracle, une petite voiture, avec un petit moteur consomme moins qu’une grosse cylindrée. Concernant les nouveaux moteurs diesel ou essence, les consommations annoncées sont souvent sous estimées. Quand aux pots magiques qui feraient disparaitre la pollution, attention à la toxicité… La solution idéale serait électrique, mais le retard à rattraper est énorme. Pourquoi ? lobbies pétrole + constructeurs + état (voir les taxes sur le carburant). Ces centaines de milliards auraient du être intégralement consacrés à la R et D de nouvelles technologiques et de stockage d’énergie électrique. L’essentiel du problème est là : les technologies actuelles des batteries ne sont pas assez performantes et leur durée de vie est limitée, ce qui plombe encore le prix de revient du véhicule. En plus, je n’ai pas envie de rouler au tout nucléaire. La solution viendra du complément entre énergies renouvelables et stockage d’énergie. On va être dépassés par La Chine et les USA qui investissent massivement dans ce domaine. C’est le lobbies du nucléaire qui risque de bloquer.

Truffe

Il n’y a pas de miracle, une petite voiture, avec un petit moteur consomme moins qu’une grosse cylindrée. Concernant les nouveaux moteurs diesel ou essence, les consommations annoncées sont souvent sous estimées. Quand aux pots magiques qui feraient disparaitre la pollution, attention à la toxicité… La solution idéale serait électrique, mais le retard à rattraper est énorme. Pourquoi ? lobbies pétrole + constructeurs + état (voir les taxes sur le carburant). Ces centaines de milliards auraient du être intégralement consacrés à la R et D de nouvelles technologiques et de stockage d’énergie électrique. L’essentiel du problème est là : les technologies actuelles des batteries ne sont pas assez performantes et leur durée de vie est limitée, ce qui plombe encore le prix de revient du véhicule. En plus, je n’ai pas envie de rouler au tout nucléaire. La solution viendra du complément entre énergies renouvelables et stockage d’énergie. On va être dépassés par La Chine et les USA qui investissent massivement dans ce domaine. C’est le lobbies du nucléaire qui risque de bloquer.

b api

Je roule en voiture électrique: une Leaf Au lieu de causer, il vaudrait mieux essayer non ? C’est super. Et toutes les aides, qu’elles viennent de l’Etat ou des constructeurs qui sont eux-aussi généreux pour lancer la filière, sont les bienvenues. Y compris ce bonus supplémentaire de 500 € pour les ménages à faibles revenus, ce dont je n’ai pas profité mais qui aurait pu être mon cas. Et oui, même un faible revenu peut s’offrir une Zoé ou une Leaf, et d’après mes calculs c’est de loin la façon la moins chère de rouler ! Seul bémol, l’autonomie. Mais là je vois que je ne dois remettre en charge lente la nuit en heures creuses que tous les 2 ou 3 jours, et en cas de nécessité d’urgence, il y a une station de charge rapide gratuite à quelques kilomètres. S’il reste vraiment quelque chose à faire, c’est de forcer toutes les stations à essence au moins sur les autoroutes à s’équiper de chargeurs rapides. Il n’y a qu’une seule station sur l’autoroute du soleil !!! Mais je me mets à leur place: d’un côté des pleins de 50 à plus de 100 € à haute marge, et de l’autre quelques € de recharge électrique… Faut que l’Etat force les concessionaires d’autoroute à installer ces chargeurs rapides, d’autant plus qu’ils ont obtenu une extension de délai de concession en prétendant faire des efforts durables !

Stephsea

Je suis partagé… Indécit. Humm… Financer par la collectivité à une telle hauteur une transition qui n’aura pas lieu, ou pas de cette manière, me parait pervers et trompeur. Le prix des voitures visées est évidement augmenté de tout ou partie du montant de la subvention, comme à chaque fois que l’état booste un marché à coups de subventions : le prix est gonflé et la subvention atterit dans la poche des vendeurs et constructeurs. C’est vérifié : La rénovation des bâtiments est largement sur-facturée quand elle est subventionnée, c’en est gênant à ce point… Il y a là aussi un effet d’aubaine fiscale que ne louperont pas les candidats déjà intéressés par ce geste, par cette transition. Certes, il n’ont pas tous une guimbarde de 14 ans qui finit de pourrir dans le fond du jardin, mais ceux qui réunissent les conditions et ont déjà pris la décision avec un budget alloué vont se ruer sur l’aubaine, et servir de vase communicant entre nos impôts et les “profiteurs”, ramassant au passage un sérieux avantage. Cet avantage financé par nos impôts et taxes (y compris donc ceux qui nont pas les moyens d’avoir même une vieille bagnole polluante à à vendre à Ségo’) est évidement distribué de manière très inaglitaire, de fait. Ceux qui n’avaient pas les moyens de changer de voiture ne le feront pas beaucoup plus. Ceux qui avaient déjà les moyens reçoicvent un cadeau : pas de bras pas de chocolat. C’est toutefois la mesure la plus forte vers les ménages en terme de montant alloué, et la plus contraignante en terme de mise à la casse. Le levier n’est pas uniquement feint, et il n’est pas uniquement destiné à enrichir les constructeurs français (avec un grand R). Quand à l’utilité du véhicule électrique, à son avenir, son tempo, sa corrélation avec le besoin en service, son vrai prix d’usage et de revient, la véritable économie en CO2 qu’il représente en pratique sur un cycle de vie… Autant de questions perturbantes qui ‘n’ont aucune réponse à ce ce jour. Que des prétentions sans fondement scientifique. On comprend surtout aujourd’hui que le véhicule est un outil de com’ pour les politicars et un joujou urbain pour bobo-ecolo branché qui veulent s’offrir la bonne conscience d’un hybride parfait entre Jésus et Blanche Neige en électrisant leur sauts de puces citadins. Pour ces usages limités, le VE est idéal! Pour tous les autres usages et bénéfices prétendus, j’ai un doute, un doute sérieux. Les citadins veulent une conscience vierge de toute tâche d’abords, puis un ville purifiée ou s’épanouirons leurs enfants à eux, enfants bénis. Ils contruisent donc un monde hors sol élitiste et réservé, une cité suréaliste et ségrégassioniste, totalement inaccessible à la plèbe (Paris, Nantes, Londres en sont les exemple vivants), mais tellement belle et parfaite. Une cité sans voiture ou ne vivent que des cadres commerciaux supérieures, des acteurs et vedettes de la télé (ça tome bien, ils s’occupent de la com’) et des étrangers richissimes. SO GLAM’ ma cheriiie!!!!!!!! Il apparait pourtant évident que ce ne sont pas les urbains qui utilisent de la manière la plus efficace les VEI décarbonnés (prétendus tels) pour en montrer tous les bienfaits planétaires. Ce sont justement les peri-urbains (les sales pauvres refoulés et quelques riches en quette de tranquilité) qui eux font vraiment des kilomètre tous les jours et sans aucun choix alternatif en transport collectif. A 20km de son lieux de travail à la campagne, l’mployé moyen qui ne vit pas dans une grande conurbation n’a aucune autre solution que le véhicule individuel (la mob’ à beber?), et le covoiturage parfois pour quelques % de ces peri-urbains. Ceux là sont vraiment nombreux en France et font des milliards de km dans des bagnoles “pourries”, contrairement aux urbains métropolitains qui ont une jolie petite voiture récente et ne font en moyenne que quelques kilomètres à la fois, et ont de plus à dispositon foison de solutions collectives. Alors oui, peri-urbain que je suis, je suis près à essayer le VE, et surtout à en gouter l’économie au quotidien pour mon porte-monaie. Le reste est encore plus que fumeux, du blabla pour les bobos, de la com’ à la télé, du politiquement super ultra correct, du mensonge conventionnel en toute probabilité. Je suis candidat à la location d’un VE, et sans super prime ni avantage magique. Je veux juste un prix mensuel accessible, des machines qui font vraiment le job et une économie d’usage significative, visible. Tant qu’il faudra que Ségo’ mette 10k€ (de notre bel argent collectif) sur la table pour que cela devienne possible ou envisageable, je dirai non – non merci par politesse. Quand à l’invective contre le diesel… et contre les vielle guimbarde… STOP! C’est une arnaque! Rien ne prouve que changer une machine en état de marche pour du neuf ne soit pas plus polluant que de contionuer à utiliser la dite machine fonctionnelle, quelque soit son age. Reste à préciser ce que veut dire “fonctionnelle”. Le contrôle technique obligatoire le dit assez bien je crois : relativement sûr, pas trop polluant. Pourquoi jeter ces véhicules en “bon état”? Et quid de la pollution massive engendrée et de la réalité du reyclage chez les fameux recycleurs… Allez y voir. Moi je l’ai fait. Donc le bilan est loin d’être aussi clair que ne le prétende les pro-VE (pro Nuke?). Je roule en vieille voiture diesel et pour le moment ça convient très bien à ma bonne conscience de “pollueur” non citadin. Plus elle fait de km (c’est un 4X4!) et plus je suis certain d’être pro-environemental, malgré quelques particules et % de surconsommation. Pendant ce temps, je ne consomme pas un nouveau véhicule et très peu de pièces, au moins.

Sicetaitsimple

Bon, vous allez dire que j’extrais une phrase.. Mais comme vous en écrivez des romans… Alors, je suis tout-à-fait d’accord avec: “Quand à l’invective contre le diesel… et contre les vielle guimbarde… STOP! C’est une arnaque! Rien ne prouve que changer une machine en état de marche pour du neuf ne soit pas plus polluant que de contionuer à utiliser la dite machine fonctionnelle, quelque soit son age. Reste à préciser ce que veut dire “fonctionnelle”. Le contrôle technique obligatoire le dit assez bien je crois : relativement sûr, pas trop polluant. Pourquoi jeter ces véhicules en “bon état”? Et quid de la pollution massive engendrée et de la réalité du reyclage chez les fameux recycleurs… Allez y voir. Moi je l’ai fait.” De toutes façons une bagnole ça dure rarement plus de vingt ans, le système proposé me parait relativement innefficace sauf effet d’aubaine (rachat d’une quasi épave) ,mais si je me souviens bien sous la “jupette” il fallait avoir possédé la voiture un certain temps pour qu’elle soit éligible.Est-ce le cas ici? Et de plus il y a à mon avis peu de gens qui ont un diesel de plus de 15 ans et qui pourraient (techniquement, économiquement) passer à l’électrique. Ceci dit, je vous invite (mais bien sûr vous n’êtes pas obligé d’accepter) à appliquer votre raisonnement au parc electrique nucléaire existant.Vous allez voir c’est saisissant!

Tech

pour moi, l’argent dépensé pour ces primes aurait du l’être dans des stations de charge. la boucle de la poule et de l’oeuf de la recharge n’a pas encore été ouverte. sans stations de recharge l’électrique est limité. ensuite comme dit par certains les véhicules actuels n’ont pas été “pensé” pour l’entrée de gamme et ceux disponibles aujourd’hui le sont pour des personnes “favorisées” donc pourquoi les favoriser encore plus? et cerise sur le pompom comme diraient certains ;o) maintenant que les véhicules électriques sans rejets polluats arrivent à Paris, le blocage idéologique sur la voiture de denis Baupin (l’adjoint écolo de la ville!) a fait tellement réduire les voiries utilisables, que même sans pollution ces nouveaux véhicules ne pourront y circuler ou stationner à des prix prohibitifs! et dans les stations de recharge il faudrait bien sur des stations H2!

Remon

Bonjour.Pas mal les voitures electriques le tgv aussi,mais pour les faire rouler il faut faire tourner nos centrales nucléaires,il faut savoir ce que l’on veut.Et un avion qui décole toutes les 30s il vole avec quoi ? à l’eau peut être !!!,des avions on en parle jamais,lorsque la voiture va être vieille qui va la reprendre,même pas le férailleur,ne parlons pas des concessionnaires ils en ont rien à faire. J’ai roulé en voiture électrique tous les 15 jours après sa sortie du garage à cause de pannes il fallait la retourner.Il y a 40 ans tout le monde disait le diesel est moins polluant que l’essence,maintenant avec les progrès c’est l’inverse, c’est drôle !!!.On se fout de nous à chaque nouveau gouvernement,ils n’ont qu’à travaillaient tous en semble pour faire évoluer la FRANCE au lieu de se battrent pour ramasser le plus de pognon possible avant leur départ.Pauvre FRANCE.

Stephsea

C’est la fête des heureux (et rares) bénéficiaires de la promo à 10000 (poisson d’avril?), mais aussi et surtout la fête de notre relation, Sicetaitsisimple et moi même : Il est d’accord avec moi, ou presque. C’est donc un grand jour, que je marque d’une pierre blanche (qui s’allume) et d’une ampoule basse consomation sur mon petit hotel personnel (petite alcôve allumée à l’incandescent-indescent H24 à la gloire de la fée électricité). Trêve de commentaire. Cela prouve que nous pouvons nous entendre malgré tout, donc que beaucoup de choses sont possibles. Car moi aussi je suis d’accord (avec moi…) avec mon vénérable interlocuteur, y compris sur sa conclusion, conclusion qui était pourtant censée remettre ce petit miracle en balance (notre bel accord). Je n’ai jamais dit ou écrit ou même pensé qu’il fallait jeter à la poubelle nos centrales fonctionnelles avec nos diesels en état de marche (dans le même terrain vague ou s’entasse déjà des milliers de tonne de déchets tous plus toxiques les uns que les autres, ou les terrains et bientôt les nappes phréatiques sont imbibés de métaux lourds et de toxines millénaires, et de matériaux ionisés dans le futur). Il faut user ce qui existe, jusqu’à ce que le calcul et les ingénieurs INDEPENDANTS montrent que la courbe des couts a croisé la courbe de rentabilité. Attention à bien entendre ces termes dans toute leur globalité : fonctionnel, cout, rentabilité. Je parle vraiment là de notions complexes (très complexes!) et non d’un simple bilan économique au temps T. Les Centrales Nukes sont des machines comme les autres, ou presque. Il faut les voir telles qu’elles sont et les assumer, sans s’acheter à bon compte une bonne conscience d’écolo ou de pro-Nuke, toujours dans l’excès et dans l’instrumentalisation. Je ne reviens pas ici sur ce qui me rend extrêment circonspect et même suspicieux avec le Nuke et son environnement économique (opaque!), mais il y a bien des problèmes sans solution. Donc d’accord! Faisons fonctionner ces centrales si elles sont réellement fonctionnelles. Assumons ce risque pour un temps encore, mais de grâce ne faisons pas barrage à la mutation qui nous éloignera de ce “pot de pus”, mêm si cette mutation necessite un effort énorme. De même pour les VE. J’appelle sincèrement de mes voeux ce VE qui sera vraiment accessible et économe (et pas uniquement destiné à verdir ma bobo-conscience post industrielle)… Je ne veux pas de la prime, je ne veux pas de l’aumone, ni abuser des ressources collectives à mon seul usage individuel, et je ne veux pas jeter mon “beau” 4×4 qui me rend des services immenses qu’aucun VE au monde ne me rendrait, et mérite par dessus tout un belle fin de vie, longue, digne et utile. Je ne pratique pas l’euthanasie…

pierreerne

Il y a quelques années, le projet “voiture électrique” était considéré comme l’innovation qui était restée au stade “innovation” le plus longtemps de tous les projets de tous les temps. Je crois que ce projet est maintenant et largement le projet qui cumule le plus d’aides publiques de tous les projets de tous les temps. Décidément, la voiture électrique bat tous les records…

pierreerne

Il y a quelques années, le projet “voiture électrique” était considéré comme l’innovation qui était restée au stade “innovation” le plus longtemps de tous les projets de tous les temps. Je crois que ce projet est maintenant et largement le projet qui cumule le plus d’aides publiques de tous les projets de tous les temps. Décidément, la voiture électrique bat tous les records…

Lionel-fr

Tout cela est vrai et faux à la fois, la seule question est : le bonus-malus remplit-il les critères qu’on attend de lui ? Si l’électrique était la panacée (que du bon et rien de mauvais) , les pétrolettes auraient disparu dés la première année. Maintenant, s’il semble de bon ton de critiquer le bonus, qu’en est-il du malus ? L’heureux rouleur en voiture de luxe va-t-il vraiment renoncer à sa limousine musclée ? Si oui, le système meurt de lui même, faute de munitions pour payer le bonus. Sinon le méchant pollueur compense son égoïsme en subventionnant un véhicule electrique qu’il ne peut peut-être vraiment pas utiliser (longs trajets) Le système n’est pas sans vertu, le gros finance le petit et l’état fait son Robin des Bois électoral. L’électrique me semble surtout parfaitement adapté à l’auto-partage, je suis étonné qu’on puisse s’en acheter comme véhicule principal. Dans mon cas , ce serait un peu comme si je renonçais à l’auto mais tout dépend d’où on habite et comment on déplace ses petites affaires .. Je vais bientôt me faire un déplacement professionnel de 4000 km aller retour. J’ai besoin de l’auto pour trimballer tout un bric à brac de machines et de démonstrateurs. Ca va engloutir 200 litres de SP95 et je dois dire que je m’en fiche un peu : je fais mes trajets < 10 km à velo pour ~2000km/an. Si j'avais une hybride , je pense que je consommerais autant mais que l'auto serait plus grosse (ça ne me déplairait pas d'ailleurs) L'hybride rechargeable vaut le coup si on utilise la batterie au maximum. Cela devrait devenir très sérieux lorsque les batteries seront 4 x moins chères (bientôt d'après Deutsche Bank). On va alors passer d'une logique de récup d'énergie de freinage à celle d'une prolongation d'autonomie et la technologie prendra tout son sens. Pour l'instant, il me semble que l'enjeu (pollution/pétrole) reste encore bien maigre. L'impact des nouveaux moteurs sur la consommation de pétrole est beaucoup plus signifiant. Le 3 cylindres 1L injection directe turbo ECOBOOST de Ford développe quand même 125ch soit deux fois plus que le 3cyl 1L atmosphérique vvti de Toyota (69ch) Ces nouveaux moteurs rompent avec la vieille logique cylindrée=consommation. Désormais c'est le comportement de conduite qui consomme ou pas (pied lourd)

Sicetaitsimple

C’est un grand jour! Par contre si vous pouviez m’espliquer ce que veut dire “montrent que la courbe des couts a croisé la courbe de rentabilité.” Vous nous dites que c’est complexe, mais justement on attend un effort de vulgarisation!

Bibou64

Revenons à la réalité des emission polluantes sur une grande agglomeration. Voici le plan de protection de l’agglomeration toulousaine Franchement, le petrole n’est surement pas l’avenir des emissions en baisse.

Sonate

Moi, je me dis que si vous avez une vieille voiture diesel de avant 2001 de plus de 200 000 km qui ne vaut plus rien sur le marché de l’occasion, même si vous ne voulez pas acheter une voiture hybride ou électrique, c’est une aubaine ! Il suffit de trouver quelqu’un qui veut s’en acheter une, mais n’a pas de vieille voiture diesel (car c’est vrai, celui qui a les moyens d’acheter une hybride n’a pas souvent une vieille voiture). Vous lui revendez votre vieux diesel d’occasion à un prix surélevé (disons 2000€). Passés les frais de carte grise, vous y gagnez 1700-1800€ et lui 1700€ !

17
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime