“Décibels contre la poubelle” nucléaire à Bure

La deuxième édition du festival "Décibels contre la poubelle", organisé par les collectifs antinucléaires "Bure Stop", s’est terminé dimanche à Bure (Meuse), non loin du laboratoire de recherche de l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra).

Cette manifestation mêle concerts et débats et entend dénoncer le projet de stockage des déchets hautement radioactifs, actuellement à l’étude dans un laboratoire situé à 500 mètres de profondeur.

"Contrairement à ce que l’on veut nous faire croire, ce n’est pas de la recherche que l’on veut faire à Bure mais un futur centre d’enfouissement de déchets nucléaires", dénonce Corrine François, porte-parole du collectif Bure-Stop.

Dans un pré-rapport remis au gouvernement, l’Andra a conclu à la "faisabilité de principe" du stockage en sous-sol "avec une confiance raisonnable". L’agence considère notamment qu’une zone de 200 km2 à proximité du laboratoire de Bure "présente des conditions géologiques favorables" à l’enfouissement des déchets.

"Nous nous opposons fermement à ce projet et ce festival a pour vocation d’ouvrir les yeux de tout le monde sur les dangers de ce projet", poursuit Mme François.

Dans un communiqué, la Société française d’énergie nucléaire (SFEN) a pour sa part contesté "formellement" le "discours outrancier" tenu par les collectifs antinucléaires, estimant au contraire qu’"un tel stockage offre la garantie très sérieuse que les déchets ne provoqueront, au fil du temps, aucun dommage inacceptable aux populations ou à l’environnement".

(src : AFP)
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz