Le Danemark vise 50% d’électricité d’origine éolienne d’ici 2020

Le Parlement danois a adopté le 22 mars dernier un ensemble de mesures qui doivent inciter le pays à s’affranchir des combustibles fossiles, l’annonce a été relayée par le Ministre danois pour le climat, l’énergie et du bâtiment, Martin Lidegaard.

Cet accord implique non seulement une réduction de 12% de la consommation brute d’énergie en 2020 par rapport à 2006, mais encourage aussi de porter la part des énergies renouvelables à 35% d’ici 2020. La proportion de l’énergie éolienne devrait quant à elle couvrir 50% de la consommation d’électricité danoise en 2020.

Rappelons que l’objectif "politique" du Danemark consiste en un approvisionnement énergétique (électricité, chauffage, industrie et transports) entièrement couvert par des énergies renouvelables d’ici 2050.

Les initiatives prévues dans cet accord ont également pour but de générer de la croissance verte et donc des emplois dans les 10 prochaines années, tout en préservant la compétitivité des entreprises traditionnelles.

Une plus grande efficacité énergétique

Des améliorations dans l’efficacité énergétique sont indispensables si le Danemark veut augmenter la part des énergies renouvelables dans sa consommation énergétique totale. En 2020, le Danemark devrait ainsi avoir réduit sa consommation d’énergie finale (hors transport) de près de 7% par rapport à 2010. L’accord contient les éléments suivants :

– Les compagnies énergétiques devront réaliser des économies d’énergie spécifiques bien au dela des exigences actuelles, en s’appuyant par exemple sur des experts en énergie et en offrant des subventions aux ménages et aux entreprises.

– Elles devront accroître les efforts pour atteindre un taux de 75% entre 2013 et 2014, puis 100% entre 2015 et 2020, par rapport à la période 2010-12.

– Il sera également développée une stratégie globale de rénovation énergétique de tous les bâtiments danois.

Un approvisionnement en énergie verte

L’accord garantit une croissance importante de l’énergie éolienne, correspondant à la consommation annuelle de 1,5 million de ménages. Ainsi en 2020, l’électricité issue du vent représentera environ 50% de la consommation d’électricité danoise contre 25% aujourd’hui.

– Avant 2020 : 600 MW de capacité éolienne offshore seront développés à Kriegers Flak et 400 MW à Horns Rev

– Avant 2020 : 500 MW de capacité éolienne offshore seront installés près des côtes.

– De nouveaux outils de planification seront encouragés pour développer l’éolien terrestre avec une capacité totale de 1.800 MW, d’ici 2020. Cela impliquera que la production d’électricité à partir des éoliennes terrestres augmentera malgré un désinvestissement dans les anciennes éoliennes.

– Les subventions à destination des éoliennes seront réduites par l’introduction d’un plafond sur la fourchette la plus haute des prix de l’électricité afin d’éviter une surcompensation.

– Sur une période de quatre ans, un total de 100 millions de couronnes danoises seront engagés afin de financer le développement des énergies renouvelables dans la production d’électricité. Par exemple, 25 millions de couronnes seront débloqués pour concevoir des prototypes générateurs d’électricité à partir des vagues.

Une conversion au chauffage vert

La consommation de chauffage devra être progressivement convertie en énergie renouvelable.

– Passer du charbon à la biomasse pour faire tourner des centrales électriques de grande envergure.

– Les centrales électriques de tailles modestes en difficultées seront autorisées à produire de la chaleur à bas coût à condition d’utiliser de la biomasse.

– 35 millions de couronnes seront engagés à la promotion des nouvelles technologies du renouvelable (énergie géothermique et pompes à chaleur de grande taille).

Plus d’énergie renouvelable dans les bâtiments

L’accord prend en charge l’élimination progressive des chaudières au fioul dans les immeubles existants.

– Interdiction d’installer des chaudières au fioul et des chaudières au gaz naturel dans les nouveaux bâtiments à partir de 2013.

– Interdiction d’installer de nouvelles chaudières au fioul dans les bâtiments existants dans des zones où le chauffage urbain ou le gaz naturel est disponible à partir de 2016.

– Un financement de 42 millions de couronnes durant la période 2012-15 pour financer la conversion des chaudières au fioul et des chaudières au gaz naturel dans les bâtiments existants vers les énergies renouvelables.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

57 Commentaires sur "Le Danemark vise 50% d’électricité d’origine éolienne d’ici 2020"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Lecteur reveill
Invité

Il s’agit du Danemark, et non pas de l’écosse comme indiqué dans le résumé newsletter…

Lionel_fr
Invité

Oui Lecteur Reveillé à bien lu : Il y a manifestement une confusion dans le lien derrière la bannière qui devrait non pas pointer sur cette page mais sur celle-ci : L’infographie mentionne également 50% pour l’Ecosse alors que c’est pour le Danemark. Beaucoup d’éolien dans enerzine ce jeudi. Je m’en félicite car l’éolien dans les pays du nord est un foisonnement de nouvelles hautement prédictives de ce qui va dessiner l’europe electrique en 2020 Selon moi , humble lecteur, il faudrait mettre l’accent sur les système de stockage , même prospectifs , même dérisoires. Egalement Smart grid et hybridation.

renewable
Invité
Pendant ce temps là, le lobby nucléaire, “Sauvons” le Climat en tête continue de claironner que l’éolien ne marche pas car “le Danemark a arrêté et se retire de l’éolien”…. C’est pourtant soi-disant leur lutte de sauver le climat, et le Danemark est un très bon client car il utilise énormément de charbon! L’éolien est donc un EXCELLENT moyen d’y réduire la conso de charbon de ce pays, chose qu’elle contribue à faire depuis plus de 10ans avec déjà 25% de son électricité qui est produite par l’éolien. Je rappelle que leur objectif inscrit dans la loi est de 100%… Lire plus »
Samivel51
Invité
Cette initiative danoise est excellente, mais ils vont quand meme dependre enormement des echanges transfrontaliers avec des pays qui, eux, disposent de sources d’energie non intermittentes et plus ou mois propres: hydraulique en Suede, nucleaire et thermique en Allemagne. De plus, dependre ainsi des echanges frontaliers n’est possible que parceque le Danemark est un petit pays et que ses voisins peuvent l’approvisionner les jours sans vent, meme si eux-memes ont peu de vent ce jour la et une demande interieure forte. Des grands pays ne pourraient pas faire la meme chose. Cela dit, l’echelle du pays est desormais depassee. Chaque… Lire plus »
Samivel51
Invité
Cette initiative danoise est excellente, mais ils vont quand meme dependre enormement des echanges transfrontaliers avec des pays qui, eux, disposent de sources d’energie non intermittentes et plus ou mois propres: hydraulique en Suede, nucleaire et thermique en Allemagne. De plus, dependre ainsi des echanges frontaliers n’est possible que parceque le Danemark est un petit pays et que ses voisins peuvent l’approvisionner les jours sans vent, meme si eux-memes ont peu de vent ce jour la et une demande interieure forte. Des grands pays ne pourraient pas faire la meme chose. Cela dit, l’echelle du pays est desormais depassee. Chaque… Lire plus »
Samivel51
Invité
Cette initiative danoise est excellente, mais ils vont quand meme dependre enormement des echanges transfrontaliers avec des pays qui, eux, disposent de sources d’energie non intermittentes et plus ou mois propres: hydraulique en Suede, nucleaire et thermique en Allemagne. De plus, dependre ainsi des echanges frontaliers n’est possible que parceque le Danemark est un petit pays et que ses voisins peuvent l’approvisionner les jours sans vent, meme si eux-memes ont peu de vent ce jour la et une demande interieure forte. Des grands pays ne pourraient pas faire la meme chose. Cela dit, l’echelle du pays est desormais depassee. Chaque… Lire plus »
Samivel51
Invité

“L’echelle du pays est depassee”: je veux dire qu’il faut raisonner a l’echelle europeennne. Et dans ce cadre la, le Danemark peut tres bien avoir une capacite eolienne depassant largement sa demande interieure les jours de vent, et dependre de ses voisins les jours de petole.

oeildecain
Invité

Arrêtons de considérer l’intermittence des ….. ENR. Les ENR dans leur globalité ont toute suffisance pour pallier à l’intermittence … Le solaire et l’éolien seront bientôt exclusifs sur H2, méthane voire HHO etc … pour alimenter des CCG … La biomasse forestière est le meilleur stockage à ce jour … Les 2èmes et 3èmes générations vont arriver rapidement … Voyons plus loin que le bout de notre nez !

bolton
Invité

“Cet accord encourage aussi de porter la part des énergies renouvelables à 35% d’ici 2020. La proportion de l’énergie éolienne devrait quant à elle couvrir 50% de la consommation d’électricité danoise en 2020.” Je ne comprends pas… Comment la production éolienne peut être de 50 % si la totalité des ENR plafonne à 35% ? J’ai probablement mal compris… Si qu’elqu’un peut m’expliquer…

renewable
Invité

35% c’est pour l’énergie au sens général (transportset chauffage compris) 50% d’éolien c’est pour la production électrique. En France nos objectifs sont de 23% pour toute l’énergie et 27% pour l’électricté. En Allemagne c’est 30% pour toute l’énergie en 2030 dont 38% pour l’électricité et 80% en 2050

gaga42
Invité
Pour renewable, ne pas être à 100% contre le nucléaire, c’est faire partie du lobby nucléaire, curieuse conception du débat démocratique… Par ailleurs je trouve très hasardeux les généralisation habituelles du genre: “les Danois peuvent le faire, donc nous aussi”, c’est “oublier” un peu vite la géographie: – Le Danemark est en moyenne un des pays d’Europe les plus ventés, – C’est un petit pays pouvant compter assez facilement sur ses voisins comme l’a fait remarquer Samivel51, – Il a justement un voisin interessant: la Norvège avec d’importantes capacités de stockage hydroélectriques (existantes ou potentielles) par rapport à sa consommation.… Lire plus »
renewable
Invité
inutile de caricaturer, je suis moi-même pour la poursuite de l’exploitation de la majorité des réacteurs nucléaires en france et nous aurons toujours besoin de qq réacteurs de très petite taille pour des applications médicales 🙂 Quand au Danemark il n’a que très peu de ressource en biomasse, en géothermie et en solaire, ça nous laisse encore plus de marge! Et c’est loin d’être le pays le plus venté, la France et le RU le sont bien davantage. En plus ils n’ont qu’un seul régime de vent ce qui limite encore plus la dispo de leur parc, là ou en… Lire plus »
renewable
Invité
Tout à fait :à Sur votre carte vous oubliez de mettre l’age des vénérables éoliennes Danoises, on ne va pas chercher de nouveau sites mais faire des remplacements : du repowering 🙂 Ah tiens, pour vous et votre ami Bachibouzouk, que pensez-vous des 2 nouvelles de la journée : l’abandon de tout futur projet nucléaire en Bulgarie et l’abandon du nucléaire au Royaume-Uni par EON et RWE qui jugent les conditions du marché non rentables pour du nucléaire… les pauvres, le tarif d’achat (oui TARIF d’ACHAT!) proposé au RU n’est pas assez haut! Reste plus qu’EDF/AREVA que se fichent complètement… Lire plus »
chelya
Invité
Tiens Rouget reprend les escroqueries de Jancovici ? La carte que vous avez donné est très connue donc n’importe qui d’un peu informé connait le mensonge par omission que Jancovici a fait… Je vous même la même carte mise à jour en 2009, mais avec la légende… Ce que montre la carte de Jancovici ce n’est pas “les éoliennes au Danemark”, c’est “les productions décentralisées au Danemark”, c’est à dire éolienne et cogénération… Comme toutes les industries font de la cogé au Danemark, vous venez en fait de poster une magnifique carte des emplacements des chaudières d’usines (et de réseau… Lire plus »
ecoenergie
Invité

Pour renewable Dans ce que vous appelez la clique de SLC il y a des gens qui n’ont jamais travaille pour le nucleaire et qui n’y ont aucun interet financier. En utilisant le terme clique vous faites regresser le debat Pour Chelya pourquoi employez vous le terme d’escroquerie en parlant de Jancovici ? L’analyse scientifique vous derange – t- elle ? La encore en utilisant des termes de ce genre vous faites reculer le debat

gaga42
Invité

Faut pas pousser quand même, zoomez sur la carte de droite (dispo chez Danish Energy Agency) et vous verrez que dès 2009, une grande majorité des points étaient des éoliennes, Jancovici vous dérange tant que ça? Et en 2012: Et tant qu’on est dans les cartes, pour renewable:

renewable
Invité
D’une part votre carte est on ne peut plus imprécisen d’autre part regardez les zones, nous avons 2 fois plus de zones mauves et 2 fois plus de rouges. Mais c’est très imprécis, vous ne savez vous-même surement pas à quelle altitude sont mesurées ces vitesses 🙂 Et quand on prend à hauteur de moyeu on a en France plein de zones d’altitude moyenne à élevée (supérieure à 300m) qui dégagent des vitesses à 100m qui dépassent les 7m, y compris dans les zones qui sont en bleu sur cette carte du xxème siècle 🙂 @ecoenergie La clique de SLC… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité
“Ah tiens, pour vous et votre ami Bachibouzouk, que pensez-vous des 2 nouvelles de la journée : l’abandon de tout futur projet nucléaire en Bulgarie et l’abandon du nucléaire au Royaume-Uni par EON et RWE qui jugent les conditions du marché non rentables pour du nucléaire…” Je doute que ce soit pour des questions de rentabilité : en effet, le rapport de la Cours des Comptes donne le MWh nucléaire autour de 50€/MWh, le MWh fossile coûte par ailleurs environ 60€/MWh, le MWh éolien s’achète autour de 80€/MWh, et le MWh solaire autour de 200€/MWh (). A un moment donné… Lire plus »
gaga42
Invité

C’est sur qu’au XXeme siècle, ils ne savaient pas mesurer le vent, et en plus ces nuls, dans les zones de montagne, ils le mesuraient au niveau de la mer! Sérieusement, je vous parlait de moyenne sur le territoire, sinon, c’est vrai que les Pyrénées Orientales sont plus ventées que la Fionie… Merci de nous trouver des cartes de gisement éolien “à jour” selon les méthodes du XXIeme siècle.

Lionel_fr
Invité
De toutes façons, vous ne ferez pas reculer les danois sur leurs objectifs éoliens, c’est facile de dénigrer un pays entier. Qui plus est, le Danemark est quasiment l’inventeur des éoliennes modernes et quand je pense aux moulins que j’ai vus là bas (des charrues), ils ont bien mérité leur rang de numero 1 mondial. Et effectivement pour les pro-nucléaires qui se sentent un peu visés par cette industrie, le contexte de guerre froide les a rendus très hostiles à l’uranium. Mais tout cela est déjà de l’histoire ancienne. Les cartes de JMJ également , celle des éoliennes reflète bien… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Même si j’admire votre tonus en matière de défense du nucléaire, je pense que vous allez un peu loin quand vous parlez de 50€/MWh pour du “nouveau nucléaire”type EPR…. Déjà fin 2008, EDF l’estimait officiellement et publiquement à 55 à 60€ pour un second réacteur (après Flamanville). Honnêtement, ça n’a pas vraiment du baisser depuis.

Dan1
Invité
A renewable; Le temps est important surtout quand vois citez des chiffres : “En France nos objectifs sont de 23% pour toute l’énergie et 27% pour l’électricité. En Allemagne c’est 30% pour toute l’énergie en 2030 dont 38% pour l’électricité et 80% en 2050” Vous seriez bien aimable de comparer ce qui est comparable pour éviter d’induire le lecteur en erreur. En citant les sources c’est encore plus simple. Je rectifie donc : Dans les NREAP engageant les Etats, en 2020 les objectifs sont les suivants : France = 23% d’EnR dans le mix énergétique Allemagne = 18% d’EnR En… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité
Oui vous avez raison, j’étais parti sur le chiffre du nucléaire historique. Mais même si on part de 70 ou 80€/MWh (hypothèse haute, surtout si on considère que les anglais vont bénéficier à fond de notre REX sur la construction), mon propos est toujours valable : -Le MWh fossile va se renchérir fortement avec les taxes carbones. -Le MWh éolien risque de ne plus beaucoup baisser car la technologie est relativement mature, et tous les sites les plus favorables sont déjà pris, ce qui fait qu’à force de se développer les nouveaux sites éoliens deviendront de moins en moins rentables… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité

D’autant plus qu’en étendant encore plus le parc nucléaire d’EDF avec celui des anglais, cela maximise les économies d’échelle.

Dan1
Invité
Ce qui est intéressant dans cette annonce : “50% d’électricité éolienne en 2020”, c’est de regarder la trajectoire prévue dans le NREAP que j’ai déjà cité : Aller au tableau pages 104 et 107. On constate d’abord que pour l’électricité, les EnR auront une part de 51,9% en produisant au total 20,6 TWh pour une production totale de 41,6 TWh. L’éolien y aura une part de 11,7 TWh et la biomasse aura 8,8 TWh. On voit donc que l’éolien ne représentera que 28,1 % du mix électrique. Où sont les 50% ? Et plus intéressant, regardons la progression de la… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
Ma remarque n’avait pour but que de distinguer deux sujets totalement différents: – d’une part la prolongation, en France ou ailleurs, d’unités nucléaires existantes et en bon état, pour lesquelles il n’y a absolument aucun doute sur le plan économique. Après, on peut avoir l’avis qu’on veut… – d’autre part, la construction de nouvelles unités, qui est beaucoup plus “questionnable” si on raisonne en termes purement économiques, au moins sur un modèle nouvelle génération type EPR, dans un contexte disons occidental. C’est forcément un peu différent pour Chine, Inde, Russie. Le service rendu n’a bien sûr rien à voir, mais… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
Ca me rapppelle celui sut l’Ecosse d’l y a une dizaine de jours: Là, on était à 100% en 2020….Avec une comptabilité claire, mais un peu dévoyée…. Il est sûr que si on s’appuie sur ses voisins pour exporter l’ensemble de ses exédents,c’est faisable. Ca devient plus compliqué si ses voisins ont la même stratégie…Imaginons un instant que l’Angleterre et le pays de Galles disent la même chose… Tout le monde est à 100% de renouvelables, mais on continue à avoir du gaz,du nucléaire et du charbon.. Cherchez l’erreur! A noter aussi qu’avec les mêmes conventions de calcul (cf. mon… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité

“Juste que le MWh solaire est maintenant moins cher que le MWh conventionnel dans tout un tas de pays et qu’il continue à baisser…” Encore une fois des sources seraient bien. Visiblement les anti-nucléaires ont vraiment du mal avec la méthode scientifique qui consiste à prouver ce qu’on dit. Parce que dans le cas de votre projet au Chili, ce n’est manifestement toujours pas le cas : “Marginal costs are projected to range from 71 to 202 USD/MWh”

Bachoubouzouc
Invité
Désolé je n’avais pas vu votre message : “Le service rendu n’a bien sûr rien à voir, mais très honnetement aujourd’hui dans un contexte européen, le nouveau MW installé ( en LCOE par MWh) le moins cher est certainement l’éolien terrestre….” Vous avez peut être raison, et qui vivra verra. Personnellement je pense que de toute façon, ces deux énergies rendent des services assez différents et la demande d’électricité va fortement augmenter dans les décénies à venir avec les transferts d’usage. A mon avis ces deux énergies ne se font donc pas vraiment concurrence et il y aura de la… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité
“70 à 200$ c’est la parité avec les énergies conventionneles, décidemment vous avez du mal avec les ordres de grandeur des couts de l’énergie, faudrait peut être voir à regarder des factures de temps en temps…” 70$/MWh peut être, mais certainement pas 202$/MWh ! Et pas non plus 136$/MWh, qui est la valeur moyenne de cette fourchette. Pourtant on parle là d’après l’article d’un des endroits les plus ensoleillé de la planète ! Encore une fois que vous soyez enthousiaste pour cette technologie ne vous autorise pas à raconter n’importe quoi ! Et au passage, vous n’avez toujours pas des… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

On voit très bien sur la carte fournie par Rouget que la Chine est particulièrement favorisée. C’est à se demander pourquoi, plutôt que d’exporter leurs modules, ils ne les installent pas chez eux. Ca permettrait au moins à certaines boites européennes ( notamment) , de survivre au moins un peu plus longtemps…..

Dan1
Invité

Il faut quand même préciser que lorsque que l’on capte l’énergie solaire avec des panneaux photovoltaïques statiques, la différence de production annuelle entre l’Allemagne et le meilleur endroit du Sahara, n’est pas d’un facteur 6, mais à peine 2 : L’avantage au Sahara, c’est que la production est beaucoup plus constante tout au long de l’année.

Sicetaitsimple
Invité
Mettons que le rapport soit de 2, ce que je ne conteste pas. Des grands projets en Allemagne, fermes au sol, se font sur la base d’un tarif inférieur à 200€/MWh. Les résultats de l’AO solaire (installations> 250kW) pour la France semblent montrer la même tendance. Il est clair et pour une fois je rejoins Chelya que dans certains pays,bien ensoileillés et peut pourvus en ressources fossiles, le solaire PV ( avec toutes ses limitations) va devenir une option pour une partie de la production. Pour ceux qui ont plein de gaz ou plein de charbon sous leurs pieds, ça… Lire plus »
Dan1
Invité

Pourquoi pas faire massivement du PV en Afrique…. sauf que :

Bachoubouzouc
Invité

Chelya nous dit : “A partir du moment où les entreprises chiliennes achètent des centrales solaire alors qu’il n’y a pas de politique de soutien, il faut être sacrément gonflé pour venir dire que de passer par le réseau serait moins cher !” Et juste après rajoute un lien qui dit : “Solar energy projects are increasingly popular in Chile, following recent government legislation promoting the development of non-conventional renewable energy (NCRE) sources” MDR !

Lionel_fr
Invité
Il y a d’autres facteurs que la radiation directe, l’opacité de l’atmosphère. J’ai pu constater que le Si Cristallin produit entre 10 et 40 fois moins de courant dés qu’un nuage, même ténu, passe devant le soleil. Cette technologie est la plus répandue et exploite les radiation bleues et UV du spectre, très énergétique mais aussi très sensible au moindre obstacle. A l’inverse, le Si amorphe exploite le bas du spectre, moins énergétique mais capable de fournir de l’énergie même à la lueur d’une ampoule (voir les calculettes solaires). Il suffit de regarder dans une camera thermique pour voir à… Lire plus »
Dan1
Invité
Le lien proposé par rouget présente l’insolation mondiale de façon assez bizarre. De toute façon, sur terre, le maximum théorique possible dans le meilleur endroit du globe est de 4 380 heures : Ce maximum n’est jamais atteint, même dans les meilleurs déserts et de plus, des panneaux solaires fixes ne captent qu’une fraction de cette insolation car le rayonnement du début et de la fin du jour est assez inefficace. C’est pourquoi, pour avoir une idée assez précise de ce l’on peut raisonnablement récupérer avec des panneaux photovoltaïques (fixes ou mobiles, il est facile de faire une simulation en… Lire plus »
Dan1
Invité

Et pour compléter ma réponse, un petit retour à la définition de l’ensoleillement avec pas mal de liens utiles :

Lionel_fr
Invité
Je ne suis pas satisfait par une étude basée sur un ratio de la meilleure performance théorique. Je n’ai pas le temps de le faire à moins que j’y voie un intéret mais il n’y a qu’une seule méthode incontestable : Se procurer une cellule cristalline et une amorphe voire pourquoi pas une CIS installer ces trois cellules en respectant l’inclinaison conseillée pour la latitude considérée Relier ces cellules à une platine Arduino dans un port analogique en série avec une résistance appropriée (dépend de la puissance de la cellule) Stocker périodiquement l’intensité dans la mémoire flash de l’arduino et… Lire plus »
mahmadeus
Invité
Chelya, moi je vous soupçonne d’écrire plus d’attaques personnelles envers Rouget au motif d’un passif assez lourd en matière de divergence de point de vue plutôt que d’apporter des arguments pour élever le débat à des choses plus intéressantes. Du coup on esquive le sujet et ça fait vaguement penser à une campagne présidentielle, « on parle des riches pour parler d’impôts et on parle de nucléaire pour parler d’énergie » (j’ai bien aimé). D’autre part, le parallèle avec la France et les stupidités du style « prenons exemple » je pouffe, ce serait comme dire « on va prendre… Lire plus »
Dan1
Invité
Pour en revenir aux éoliennes danoises et à leur contribution aux challenge affiché, il faut regarder la politique danoise pour 2050 : A la page 49, on voit la situation du mix énergétique en 2009 et la projection 2020. En 2009, la consommation globale était de 206 TWh dont 8,6 TWh d’éolien soit 4,2 %. L’objectif 2020 est de 195,3 TWh dont 15,6 TWh d’éolien soit 8%. On peut donc dire que l’objectif est de doubler en 11 ans le poids de l’éolien dans le mix énergétique, mais 92% ne sera pas issu du vent. En fait, c’est la biomasse… Lire plus »
Dan1
Invité
Le Danemark n’est pas la Norvège qui est championne de tout per capita en Europe : – Production hydroélectrique, – Production de pétrole et de gaz, – Consommation d’électricité, – Taux d’équipement en chauffage électrique …….. Mais le Danemark produit du pétrole et du gaz… assez pour ses 5,5 millions d’habitants : Le pic de production était en 2005 avec 221 TWh de pétrole et 109 TWh de gaz. A comparer à sa consommation de 236 TWh. En 2010, ça décline avec 145 TWh de pétrole et 85 TWh de gaz pour une consommation globale de 226 TWh. En 2005,… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
La difficulté quand on veut massivement produire de l’électricité par du renouvelable “fatal’ ( vent et solaire), c’est qu’il faut d’abord compter sur ses voisins, pour éponger les excedents quand il y en a. C’est la solution la plus simple et la moins couteuse, ça fait généralement plaisir aux dits voisins qui bénéficient dans ces cas là d’une electricité pas chere. La Norvège est effectivement pour le Danemark un voisin bien sympatique et qui bénéficiant d’une electricité à quasiment 100% hydraulique, peut être considérée comme une véritable batterie, à la hauteur des capacités d’interconnexion. Ca se complique ensuite (une fois… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Je parle de cas de pays déjà largement équipés ou en voie de l’être….Pour la France, il y a encore un peu de place.

Lionel_fr
Invité
Merci pour le document Dan1 Le Danemark n’est pas un departement français ! Il fonctionne selon d’autres critères, disons que c’est la scandinavie du sud pour faire simple… Les français sont très mais vraiment beaucoup plus catholiques qu’il ne le pensent eux même , le Danemark non, il ne l’a jamais été et n’envisage pas de le devenir, voilà Bosser avec les danois est un pur bonheur, les budgets sont appropriés , les délais parfaitement réalistes , les dépassements n’existent pas. Notez que cela suppose une étape de conception très longue et très précise. Vous avez remarqué que le danemark… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Eh bien nous suivrons le développement “déjà très concret” de l’hydrogène en Scandinavie….Tou dépend évidemment de ce qu’on appelle “très concret”. C’est une solution de “stockage” parmi d’autres, donc chère.

Lionel_fr
Invité
Et si vous vous offriez un petit week end à Copenhagen ? La visite vaut le coup, les femmes sont belles, les snacks sont pas trop chers (mais les restos si ! ) Et si vous vous faisiez quelques copains là ? Ce serait pas mieux que de rester embourbé dans vos papelards ? Après tout , si vous connaissez bien le secteur de l’énergie, ce ne devrait pas être trop difficile d’en parler avec des gens que ça intéresse là bas , ou simplement d’éoliennes, les gènes probables quand elles sont à deux pas du jardin, les fiertés nationales… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité

“Cela dit , je vous conseille vraiment d’essayer d’en savoir plus sur les pays que vous croquez dans vos statistiques orientées par la situation française.” Qui vous dit que nous ne connaissons pas ce pays ? Et la Scandinavie en général ? Et de mémoire Hej då signifie Au revoir. Je ne vois donc pas très bien ce que ça vient faire en début de commentaire.

Lionel_fr
Invité
Oui bachou, mais c’est du suédois et par extention, on se dit au revoir au moment de s’enfiler un verre d’Absolut. M’c’est un peu une blague quoiqu’à les voir en fin de soirée(vendredi et samedi uniquement), on se demande si c’est vraiment drôle Je sais que vous connaissez le coin mais je soupçonne Mr Simple de ne pas le connaitre. Quant à Janco, s’il y est allé, c’est uniquement en voyage accompagné de personnes de son âge nés dans le même département que lui. Il y a connaitre et connaitre. C’est un peu comme le verbe entendre, parfois on l’utilise… Lire plus »
Lionel_fr
Invité
Je ne connais pas les chiffres nukes et de toutes manières, ils sont toujours faux. L’éolien appartient au privé, déclare ses chiffres aux impôts et aux douanes qui sont corrélés avec ceux de ses clients, n’a aucun arrangement avec les militaires (secret) et ne manipule pas de matières faisant l’objet de contrôle stratégique ou terroriste. En 2010, l’éolien a connu une croissance de 35 GW pour un CA mondial d’environ 100md$ selon les echos. En 2011 la croissance a été de 40GW dont une majorité en Chine. Je n’ai pas d’estimation de CA. Cela dit , il est courant que… Lire plus »
wpDiscuz