Enerzine

Quand l’agriculture profite aussi des ambiances d’éclairage LED

Partagez l'article

Philips & Green Sense Farms ont inauguré une nouvelle ère de l’agriculture en intérieur grâce à des ‘ambiances d’éclairage’ LED qui optimisent le rendement et la qualité des cultures.

L’agriculture en intérieur permet de produire des légumes localement et durablement dans des régions où la culture en pleine terre classique est impossible ; le système d’éclairage consomme 85% d’énergie en moins que les systèmes conventionnels.

Philips, spécialiste de l’éclairage, s’est associée à Green Sense Farms (GSF), un producteur commercial de la région de Chicago, pour mettre au point l’une des plus grandes fermes commerciales d’intérieur utilisant des lampes de culture LED conçues spécialement pour ses cultures. Ce modèle agricole novateur permet de faire 20 à 25 récoltes par an grâce à des ‘recettes d’éclairage’ optimisées pour la production. En découlent une hausse du rendement et une réduction des coûts d’exploitation, tandis que le consommateur se voit proposer des légumes frais cultivés localement, tout au long de l’année.

D’après les Nations Unies, la population mondiale progressera de quelque 2,5 milliards d’individus d’ici à 2050 et 80% de celle-ci vivra dans les villes. Par ailleurs, 80% des terres exploitables pour l’alimentation sont déjà utilisées et les conditions climatiques extrêmes dévastent parfois les cultures dans le monde, entraînant une hausse des prix alimentaires. Alors que les consommateurs sont de plus en plus sensibilisés aux méthodes de production alimentaire, les agriculteurs ont de plus en plus de difficultés à suivre le tempo de la croissance urbaine. Ces phénomènes stimulent en conséquence la recherche de nouvelles technologies agricoles permettant de cultiver des plantes sans soleil dans des environnements fermés proches ou à l’intérieur même des villes.

Quand l'agriculture profite aussi des ambiances d'éclairage LED

Les plantes ne sont pas sensibles à la lumière comme l’œil humain : "elles en exploitent plus efficacement certaines longueurs d’onde et réagissent différemment à certaines plages de longueurs d’onde."

L’éclairage horticole n’est pas en soi une nouveauté, mais l’avènement de la technologie LED a permis de mettre au point des ambiances d’éclairage optimisées pour les besoins de cultures spécifiques. Etant donné que les LED ne dégagent que très peu de chaleur, il devient possible de les rapprocher des plantes pour les positionner de façon optimale, afin d’assurer un éclairement uniforme et complet de la plante.

"Les besoins en éclairage sont différents selon les espèces. Forte de la collaboration avec des producteurs progressistes tels que GSF, Philips est en train de constituer une base de données d’ambiance d’éclairage’ pour les différentes espèces végétales", a expliqué Udo van Slooten, Director of horticultural lighting chez Philips. "GSF utilise une technologie hydroponique verticale avec des lampes de culture LED de Philips. Le producteur est ainsi en mesure de faire ce dont aucun autre producteur n’est capable: fournir un produit supérieur de qualité constante tout au long de l’année. En notre qualité de pionnier de l’éclairage, nous estimons qu’il est important d’innover pour mieux satisfaire les besoins des communautés où nous vivons, travaillons et nous divertissons."

GSF a investi des millions de dollars dans la rénovation et l’équipement de quelque 30.000 m³ d’espace intérieur, comprenant 14 tours de culture d’environ 8 m de haut dans deux salles de culture climatisées. Les installations utilisent des solutions LED écoénergétiques de Philips adaptées aux particularités des plantes. Cette méthode élimine également le recours aux pesticides, engrais et conservateurs nocifs, offrant une croissance biologique pratiquement exempte de substances chimiques.

"Grâce à nos efforts conjoints avec Philips en R&D, nous innovons et perfectionnons sans cesse l’éclairage LED des cultures d’intérieur. Cette méthode durable vise à maximiser la photosynthèse des plantes tout en minimisant la consommation énergétique, afin d’obtenir des légumes présentant les meilleures qualités gustatives et nutritionnelles", a expliqué Robert Colangelo, agriculteur président fondateur de Green Sense Farms. "Grâce à la culture verticale, nous pouvons cultiverdavantage au mètre carré que dans un champ et augmenter la fréquence des récoltes sur une année. Nous produisons peu de déchets, évitons le lessivage des terres cultivées et limitons les émissions de gaz à effet de serre au strict minimum, puisque les aliments sont cultivés sur le lieu de leur consommation."

GSF ambitionne de construire des fermes dans des lieux tels que les campus universitaires, les complexes hospitaliers et les bases militaires, qui pourraient desservir une importante population d’employés, réduire les distances de transport des denrées alimentaires et améliorer leur fraîcheur.


Partagez l'article

 



             

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    2 Commentaires sur "Quand l’agriculture profite aussi des ambiances d’éclairage LED"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Sonate
    Invité

    Je voudrais bien savoir sur quels substrats ces plantes sont cultivées, ainsi qu’avoir un argumentaire plus détaillé de l’affirmation que « Cette méthode élimine également le recours aux pesticides, engrais et conservateurs nocifs, offrant une croissance biologique pratiquement exempte de substances chimiques. »

    energiestr
    Invité

    Cette technologie a bien des avantages, certes, mais pas un mot sur les inconvénients. Quel est le bilan carbone, sachant que l’électricité américaine en est fortement émettrice ? Quelle est la durabilité ?

    wpDiscuz