Chine : Alstom se lance dans les centrales à charbon

Alstom et Shanghai Electric Group ont annoncé hier leur intention de créer une société commune à 50/50 – Alstom-Shanghai Electric Boilers Co – devant regrouper les activités des deux partenaires dans le domaine des chaudières pour centrales électriques.

Alstom-Shanghai Electric Boilers Co deviendrait alors le leader mondial sur ce marché avec des ventes cumulées d’environ 2,5 milliards d’euros (chiffres 2010).

Par sa taille, son niveau technologique, sa base de coûts et sa présence mondiale, cette société commune donnerait à Alstom et à Shanghai Electric un avantage compétitif majeur sur le marché des centrales électriques à charbon, dont la demande est particulièrement forte dans les grands pays émergents.

La Chine demeure à ce jour le premier marché au monde pour les chaudières pour centrales au charbon.

Les activités d’Alstom sont essentiellement concentrées sur les sites de fabrication à Neumark (Allemagne), Chattanooga (Etats-Unis), Durgapur (Inde) et Wuhan (Chine), ainsi que sur les centres d’ingénierie de Stuttgart (Allemagne), Ashby (Royaume Uni), Massy (France) et Windsor (Etats-Unis). Les activités de Shanghai Electric dans le domaine des chaudières sont situées à Shanghai, en Chine.

La société commune couvrirait les activités de fabrication de chaudières neuves et de fourniture de pièces de rechange. En complément des ventes directes que ferait la société commune sur les marchés internationaux, Alstom-Shanghai Electric Boilers Co serait le fournisseur privilégié d’Alstom et de Shanghai Electric pour les équipements et les pièces détachées destinées à leurs activités respectives de centrales clés en mains et de service.

L’entreprise serait enregistrée à Shanghai. Son siège opérationnel serait installé à Singapour, au plus près des marchés qui sont largement concentrés en Asie.

"La création de Alstom-Shanghai Electric Boilers Co sera le premier projet global, à l’échelle mondiale, noué par Alstom avec un partenaire chinois. Ce sera aussi une nouvelle illustration de la politique de partenariats stratégiques que nous mettons en œuvre méthodiquement depuis quelques années dans les grands pays en développement, tels que la Russie, l’Inde et la Chine. Avec une société commune dédiée aux chaudières, un composant critique dans les centrales électriques au charbon, nous voulons créer les conditions d’une association « gagnant-gagnant » avec Shanghai Electric, que nous connaissons depuis de longues années" a rappelé Patrick Kron, le PDG d’Alstom.

** Alstom et Shanghai Electric prévoient de procéder à la création de cette société commune une fois finalisés leurs accords et menées à bien l’ensemble des procédures ou consultations sociales et réglementaires.

[ Illustration : copyright © 2011 Iatan Alstom ]

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
renewable

Gros pollueur de notre planète… Ils ne sont pas responsables des choix énergétique de la Chine mais quel dommage de voir la France championne des énergies sales, dangereuses et polluantes que sont le charbon et le nucléaire et mauvaise élève sur les ENR!

moise44

Vous critiquez un société de votre propre pays juste parce qu’elle va profiter du marché des pays émergeants ? Si çà n’avait pas été alstom, çà aurait été une autre société d’un pays dévelloppé. Par ailleurs, il sont très bon dans ce qu’ils font en terme de turbine aussi, aussi bien a gaz et en Cycles Combinés qu’a vapeur ou même eoliennes. Il font aussi de la très haute tehnologie comme les staellites. Par ailleurs, une autre société française fait l’objet d’un article aujoud’hui avec des prise de marché conséquentes en asie et dans un domaine qui vous plaira plus : les photopiles ou plus porécisement le silicium ! Air liquide est aussi une grande société française en position de leader dans la production des gaz rares et moins rares nécéssaire a la fabrication de matières elle même nécessaires a l’industrie hgh tech ! Ils ont les ressources, nous savons les exploiter. N’oubliez pas que les nouvelles ENRs ont besoin des fameuses terres rares, tout comme l’industrie high tech. Et la chine produit 95% des terres rares du marché planètaie, il est donc assez logique que les chinois cherchent a localiser la production chez eux puisque les ressources sont sur place et que l’export de produit manufacturès rapporte bien plus monétairement et prestigieusement que de les exporter de manière brutes ou minérales. Car l’exploitation de ces terres rares est le pétrole d’aujourd’hui comme l’avait tout a fait compris deng xiaoping il y a 30-50 ans. Dire que les nouvelles ENRs ne polluent pas est faux, comme dire que les mines d’uranium ne polluent pas. Seulement les densités calorifiques sont différentes. Alors faut il mieux metttre plus de CO2 tout de suite dans l’atmosphère ou surveiller les déchets nucléaire jusqu’a que l’on triuve une solution. La démocratie devra trancher mais j’ai peur qu’elle ne fasse le mauvais choix : celui du court terme. nious voulons touts, tout et tout de suite !

De passage

Je ne regarde qu’épisodiquement Enerzine après y avoir été longuement assidu: Il y avait trop de sensationalisme, pas assez de rigueur technique (chiffres non fiables) comme l’ont fait remarquer plusieurs lecteurs. Mais sutout le        jusque-bout-isme des anti-tout m’en a éloigné. Donc pour ceux-là, je leur sort ceci: Votre position anti-industrielle correspond à scier la branche sur laquelle vous êtes assis: Le procédé Haber mis au point vers 1900 a permis la production à coûts abordables d’engrais azotés. Ces derniers ont permis l’explosion de la production agricole mondiale et les deux tiers de l’Humanité leur doivent la vie !Vous et moi n’aurions probablement pas existé sans cette invention. Vous ne voulez ni gaz de schiste, ni gaz naturel, ni sables bitumineux, ni charbon propre, ni lignite, ni surtout pas de nucléaire (l’Antéchrist absolu) rien que des moulins à vent et du photovoltaïque de luxe. Alors, si vous êtes sincères,  allez jusqu’au bout de votre raisonnement et prônez un retour immédiat à la société pré-industrielle du 18° siècle, le suicide immédiat des 2/3 des 6 milliards d’habitants avec les conséquences très positives suivantes: * Industrie pharmaceutique incapable de subsister sans les reste de tout l’industrie de pointe, * Progrès en Médecine bloqués, donc retour à une espérance de vie de 55ans, énorme mortalité infantile, 4 à 8 enfants par femme pour sauvegarder le nombre d’habitants * Pas de voyages au loin, de média, d’iPod, * Et le pire pour vous tous: Faute de distractions médiatiques, il faudra vous confronter avec vous-même; Aië que c’est dur !!

All_enr

Le mérite d’enerzine c’est justement d’aborder tous les sujets énergétiques sans forcément “causer” qu’à des spécialistes…. Je dirais même que les spécialistes du secteur se doivent de venir argumenter l’actu afin d’éclairer les autres ! et vous en faites peut-être partie …. Fervent défenseur d’enerzine

moise44

@cheyla Vous déformez mes propos et vous me faite dire des choses que je n’ai pas dites. Je voudrais simplement exprimer que çà sert a rien de se tirer une balle dans le pied. Si nous posons des règles que nous sommes les seuls a respecter nous aurons plus de pb socio-économiques que ceux qui n’ont pas nos scrupules. Par ailleurs, la France est aussi est fabricant et un pays qui vent des armes. Pour les terres rares, vous avez sans doute raison pour les USA mais pour l’instant c’est la chine et le redémarrage de telles installations ne se fait pas en un claquement de doigt. De plus c’est la chine qui a fait en sorte que les USA ferment ces installations en bradant les prix de ces terres rares. Sur la production du silicium pour les photopiles (Arrêtez de dire “photovoltaïque” qui n’exprime que la moitié du système : ces installations nécessitent des batteries au lithium car le soleil ne brille pas la nuit. Le terme photopile est plus parlant selon moi car il exprime bien le rechargement des batteries moins visibles du système), si vous aviez quelques chiffres pour étayer ou est fabriqué le silicium j’y croirais peut être. mais j’ai déjà lu pas mal d’article sur enerzine qui semblaient dire l’exact opposé de ce que vous écrivez. Par ailleurs, les éoliennes utilisent bcp d’alliages de l’industrie conventionnelle sauf qu’ils en ressort moins de kwh. Éclairez nous sur les quantités dans les alliages nécessaire a l’industrie conventionnelle en comparaison avec ceux nécessaires aux nouvelles ENRs, tout en mettant ces chiffres a coté des estimations de stocks disponible et de leurs prix. On pourrait même regarder combien de matière rares par KWh en comparant les technologies que vous qualifiez de conventionnelles et les nouvelles ENRs. Je suis bien sur contre le charbon, mais la chine en construit une tranche par semaine ! Si nous pouvons prendre des parts de marché, il ne faut pas s’en priver. La mondialisation oblige a faire des concessions. Ces concessions nous permettrons peut etre de “briller” par ailleurs. Sachant que la chine est le premier investisseur dans les ENRs !Exactement comme total qui est le premier investisseurs dans le solaire en Europe ! Le contrôle de l’énergie est leur salut.

5
0
Laissez un commentairex