EDPR prévoit d’investir dans 1,5 GW d’hydrogène renouvelable d’ici 2030

EDPR renforce son ambition et fait partie des 28 grandes entreprises qui s’engagent en faveur de l’hydrogène décarboné lors de la COP26. L’objectif est d’accélérer le développement et la production d’hydrogène renouvelable d’ici la fin de la décennie.

EDP Renewables, quatrième producteur mondial éolien et solaire, s’est fixé un nouvel objectif stratégique en matière d’hydrogène renouvelable et prévoit d’investir dans des projets garantissant une capacité supplémentaire de 1,5 GW d’ici 2030. Par cette annonce, EDPR rejoint les 28 grandes entreprises qui s’engagent en faveur de l’hydrogène décarboné aux côtés du WBCSD, le Conseil mondial des affaires sur le développement durable, dans le but d’accélérer le développement de l’hydrogène renouvelable à l’échelle mondiale.

Cet objectif marque un renforcement important de l’ambition d’EDPR, dont la présence actuelle sur des marchés stratégiques (tels que l’Europe, les États-Unis ou le Brésil) et dans des régions offrant un contexte favorable au développement de projets d’hydrogène sera décisive – c’est le cas des sites bénéficiant de bonnes ressources solaires et éoliennes, d’infrastructures d’appui, de la proximité avec des clients industriels, d’un environnement réglementaire favorable, entre autres. La nouvelle ambition ainsi annoncée renforce les objectifs du plan stratégique d’EDPR, qui prévoyait déjà d’investir dans une capacité d’électrolyseurs à hydrogène de 250 MW d’ici 2025.

Maintenant son objectif d’abandonner la production de charbon d’ici 2025 et d’être entièrement vert d’ici 2030, EDPR juge ces mesures décisives pour sa transition énergétique qui doit s’accélérer sans plus attendre.

« EDPR, en tant que leader de la transition énergétique, est parfaitement conscient que la course contre le changement climatique est une urgence qui nécessite une action immédiate.C’est pourquoi nous visons à garantir une énergie 100% renouvelable d’ici 2030, et prenons des mesures concrètes pour accompagner la décarbonisation de tous les pans de l’économie. » déclare Miguel Stilwell d’Andrade, CEO d’EDP et d’EDP Renewables. « L’hydrogène renouvelable va jouer un rôle clé dans ce projet et il n’y a pas de temps à perdre. Le temps est venu de renforcer notre ambition et d’agir. »

Ce plan d’investissement va impliquer la conversion des anciennes centrales à charbon en centrales à hydrogènes, et la création de nouvelles unités de production. Ainsi, EDPR espère contribuer à une décarbonisation plus importante et plus rapide de l’économie, notamment dans les secteurs où le processus d’électrification est plus difficile. Un processus qui, comme le WBCSD le souligne, exige une collaboration sans précédent entre les secteurs public et privé ainsi que la définition de politiques réglementaires claires et durables.

Cumulés, les objectifs des 28 entreprises engagées dans la décarbonisation de l’hydrogène équivalent à 25 % du potentiel de décarbonisation permis par l’hydrogène d’ici la fin de la décennie, selon les estimations de l’Hydrogen Council. EDPR est l’une de ces entreprises (parmi lesquelles figurent d’autres sociétés du secteur de l’énergie comme Iberdrola, Enel, Engie, Shell ou Total) dont la contribution sera décisive pour la décarbonisation de l’économie, l’un des principaux thèmes à l’ordre du jour de la COP26 qui se termine cette semaine. L’hydrogène est d’ailleurs l’un des sujets débattus ce mardi, journée consacrée à l’industrie, avec la participation de Miguel Setas, membre du conseil exécutif du groupe EDP, à la conférence “The Roadmap to Net-Zero with Hydrogen“.

À propos de EDP Renewables en France

EDPR France développe, finance, construit et exploite des parcs éoliens et photovoltaïques sur l’ensemble du territoire français à travers une équipe d’environ 100 personnes. Avec 549 MW en exploitation en France, dont 161 MW de puissance installée en propre et 388 MW gérés pour le compte de tiers, EDPR compte parmi les acteurs français de premier plan en alimentant plus de 900 000 personnes et en évitant chaque année l’émission de 50 000 tonnes de CO2. EDPR développe également 1 GW de projets, dans le cadre d’un joint-venture avec Engie (Ocean Winds), et 24 MW d’éolien flottant à Leucate en Méditerranée.

Partagez l'article

 

[ Communiqué ]
Lien principal : www.edpr.com/france/

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires