Grande-Bretagne : EDF poursuit son expansion avec le train

EDF a signé avec le Network Rail britannique, responsable du réseau ferroviaire britannique, un contrat de 3 milliards de livres sterling (environ 3,6 milliards d’euros) portant sur l’alimentation électrique du réseau ferré.

Le contrat porte sur la fourniture en électricité du réseau ferré électrifié britannique jusqu’en 2014. Un réseau qui n’est pour l’instant qu’à moitié assuré en traction électrique. Mais cette part devrait passer aux trois quarts d’ici 2020, avec l’électrification de 3200 km de lignes en plus (sud du Pays de Galles, le nord-ouest de l’Angleterre et les Midlands).

EDF a réussi à remporter cet appel d’offres grâce à ses 8 centrales nucléaires britanniques (sur 9 en activité dans le pays), qui lui permettent de fixer les prix de l’électricité à l’avance.

Avec ce contrat, EDF produira la quasi-totalité de l’énergie nécessaire au fonctionnement des trains britanniques. Une électricité essentiellement issue de l’énergie nucléaire.

Après avoir annoncé qu’il produisait la moitié de l’électricité consommée en Angleterre, soit 3,2 TWh par an et après la vente d’un EPR nouvel génération aux Britanniques, le marché anglais s’ouvre à nouveau en grand pour le groupe public français, qui à d’ors et déjà annoncé la création de 6000 emplois en 2013.

         

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
De passage

l’énergie ne se traite pas au jour le jour. Le mot clé est “prix assurés pour le long terme” par le nucléaire (pas encore construit) d’EdF-UK. D’autres articles montrent que les EnR actuelles tant portées aux nues sont en chute libre dans l’esprit des gens car les mensonges suivants snt mis à jour: * Avec 3 régions de vent différentes, la France aura presque toujours du courant éolien: Faux, y’en a quasiment jamais quand on en a le plus besoin * La production locale entraine consommation locale donc pas besoin d’avoir de longues lignes THT au travers du pay: Faux, regardez les allemands…! * Les EnR vont faire chuter le CO²: Faux, les allemands stagnent toujours à de très hauts niveaux de CO², en gros le double de la France, les danois aussi * Les EnR sont déjà compétitives: Faux, le réseau doit les acheter de par la loi à €90/MWh et la revendre dans un marché concurrentiel industriel à €50 et doit même s’en débarasser à tous prix, parfois même il paye pour qu’on lui prenne son courant, vente à perte à €200… Gabegie aux frais du particulier. Tous ces mensonges font progressivement basculer les gens de la rue: d’abord dans leur esprit, mais sans en parler (politiquement correct oblige) puis dans les élections et enfin plus tard même les média se retourneront. Qui en a profité? Les gros capitaux, les élus locaux souvent achetés et les leaders politiques pour être dans le vent et se faire élire. Et alors? Les vraies EnR (biomasse, géothermie) sont tout aussi durables, stockables et ne défigurent pas le paysage. Mais l’opinion restera négative sur toute EnR pendant deux générations. Bravo les lobbies, bien joué et profitez de vos villas aux Bahamas.

Tech

2 pas sages: le pro nuke et l’anti Pévéolien * pour que le foisonnement fonctionne au mieux, il faut un certain niveau d’installation, le programme éolien ayant été stoppé pour x raisons, a empéché l’installation d’éoliennes qui permettraient ce foisonnement. * tout ce qui est consommé en local n’aura pas à circuler surtout le réseau! il faut imposer un un plus de stokcage local pour réduire les gros transferts, certain commencent à se mettre en place. CO2 et allemands les chiffres publiés récemment montrent le contraire de ce que vous affirmez cf des news enerzine de ce mois! les ENR sont de plus en plus compétitiveset leur prix décroit, ne vous en déplaise! le nucléaire, lui, voit ses coût augmenter régulièrement le gens de la rue demandent de plus en plus les ENR contrairement à ce que vous affirmez gratuitement! la biomasse et la géothermie ont leurs avantages elles ont aussi leurs inconvénients (rien d’idéal dans toutes les énergies!) et je préfère autant une éolienne en pleine Beauce ou il n’y a plus une seule haie à l’horizon sur des kilomètres qu’un bois qu’on vient de raser et dont je ne pourrai plus profiter de la fraicheur en ballade ou en ramassant des champignons! je retiendrais une chose de votre message l’importance du stockage des ENR, qui n’est pas suffisamment pris en compte et développé. sans parler des économies d’énergie, rien ne coûte moins cher à produire qu’une énergie qui n’est pas consommée ;o)

Samivel51

Au passage, le facteur de charge eolien ce mois de Decembre a ete de 41%, et n’est jamais descendu en dessous de 7% de tout le mois. Or avec ses jours courts et ses temperaturs froides, Decembre est un des mois ou l’on a le plus besoin d’electricite. Et c’est justement celui ou le vent souffle le plus (et non le moins). De plus, la France beneficie d’une situation particulierement favorable pour tirer le meilleur profit de l’eolien: – 3 bassins de vent relativement independant (ou plutot 2, mais c’est deja pas mal) (mais le bassin mediterraneen est encore sous-exploite par rapport au bassin Manche-Atlantique) – De nombreux barrages reservoirs pour stocker le surplus d’energie eolienne (par pompage mais aussi simplement par arret de production et remplissage naturel par les rivieres), et ce dans differentes regions du pays (Alpes, Pyrennees, Massif Central) – Une interconnection avec d’autres bassins de vent tres productifs et encore plus independants: peninsule iberique et mer du Nord, ce qui permet de lisser encore davantage la production. Aucun autre pays en Europe ne beneficie de tels avantages naturels vis a vis de l’eolien.

3
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime