Investissez dans la plus grande centrale PV du Lot

Photosol, une société française spécialisée dans la création d’installations photovoltaïques au sol ou en toiture, annonce un premier projet d’installation photovoltaïque dans le Lot.

D’une puissance prévue d’environ 10,5 MWc, soit l’équivalent de l’électricité consommée par plus de 5 000 foyers, cette centrale représentera le plus grand projet photovoltaïque du Lot et l’un des premiers de la région Midi-Pyrénées.

La production de la centrale photovoltaïque, qui sera intégralement réinjectée dans le réseau EDF, devrait permettre d’économiser 1 300 tonnes de CO² chaque année, ce qui équivaut à 5 millions de kilomètres parcourus en voiture.

Selon la société, "l’installation de centrales photovoltaïques permet de redynamiser des zones sans autre avenir économique : terrains pollués, friches industrielles, carrières à réhabiliter, parkings…. et offre ensuite l’opportunité d’investir dans ces projets qui présentent un couple risque / rentabilité extrêmement attractif".

Photosol gère l’ensemble du projet, depuis la sécurisation des sites propices, le suivi des études en vue de l’obtention des autorisations administratives, le montage du financement, la construction et l’exploitation des centrales. Le montant de l’investissement global est estimé à 35 millions d’euros, intégralement financé par Photosol et ses partenaires financiers via la holding Photosol Invest Energie 2009** , notamment.

Photosol dispose actuellement d’un portefeuille de plus d’une vingtaine de projets en étude et développement (supérieur à 450 MWc) dans toute la France, sur des sites sécurisés et sélectionnés selon les critères d’exigence du photovoltaïque.

 

Calendrier de l’opération et modalités de souscription :

Statut : Société Anonyme faisant offre au public
Réduction de l’Impôt sur le Revenu 25% du montant investi, prime d’émission incluse
Titres non éligibles au PEA, ni à la réduction d’ISF au titre de la loi TEPA
Prix de l’action 105€
Dont prime d’émission 5€
Droits d’entrée, frais de dossier… 0%
Droit de sortie 0%
Date limite de souscription 15 décembre 2009

** La holding agréée par l’AMF et dédiée à l’exploitation de centrales photovoltaïques, permet au souscripteur, personne physique redevable de l’Impôt sur le Revenu, de participer à la croissance d’un secteur en fort développement, soutenu par les pouvoirs publics. En effet, cet investissement permet de réduire son impôt sur le revenu de 25% des montants investis tout en profitant de la rentabilité et de la sécurité des projets photovoltaïques.

Vous avez jusqu’au 15 décembre 2009, pour souscrire via des Bons de Souscription d’Actions (BSA) gratuits. Retrouvez toute l’information sur www.photosol-invest.fr

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
26 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Louismars

Je suis un fidèle lecteur de enerzine depuis un an, et je connais bien le marché du photovoltaïque, pour y travailler. Je connais également la société Photosol, et je dois dire que cet “article” me hérisse les cheveux. C’est ni plus ni moins de la publicité pour une souscription à leur fond d’investissement qui doit lever leur argent avant janvier 2010. Quant à Photosol, je doute beaucoup du sérieux de leurs projets. Déclarer avoir 540 MW en potefeuille est très étonnant, quand on sait que la puissance raccordée en 2009 est de l’ordre de 170 MW…. Je connais aussi la difficulté pour trouver des terrains pour des centrales au sol, c’est extrêmement compliqué…Il y a aujourd’hui 3 ou 4 centrales au sol “importantes” en france !!! Cet “article” n’est absolument pas digne de la ligne éditoriale d’Enerzine, je souhaite son retrait. Quant à Photosol, rendez-vous dans 2 ans…on verra ou en sont vos 540MW….

enerZ

Nous avons déjà relayé dans nos articles des appels à souscription d’EDF, GDF… Cet article peut donc intéresser certains de nos lecteurs. Nous savons aussi pertinemment, que ce forum est un moyen pour des personnes de dénigrer la concurrence, surtout lorsque les commentaires sont publiés en mode invité. Mais ce n’est certainement pas votre cas…  La rédaction

Tassin

Personnellement je suis développeur éolien & centrales PV. Ce n’est pas si compliqué de trouver des terrains non agricoles pour faire du PV. J’ai actuellement dans les 30MW de projets à moi seul en ayant commencé le PV il y a 6mois. Donc avec 10 chefs de projets les 540MW sont très rapidement atteints. C’est beaucoup plus compliqué pour l’éolien par contre de trouver des sites favorables.

Koegan

Pas difficile de trouver des terrains pour les centrales au sol ??? Laisse moi rire ! Trouver des terrains n’ayant aucune vocation ni agricole, ni naturelle relève de la mission presque impossible. Pour un développement harmonieux du PV seuls les terrains de friche industrielle, terrains militaire ou autre site n’ayant aucune  valeur environementale ou économique devraient être aménagés. Et là c’est une autre paire de manche ! Le PV est un buisness oui ! mais n’oubliez pas qu’à la base, il a été développé dans une optique de développement durable… Merci de tjs garder ça à l’esprit !

michel123

je trouve le prix de rachat pour l’énergie photovoltaique tout à fait exorbitant , jusqu’à 0,60 ct d’euro le kw alors que l’éolien off shore qui est certainement (à part le nucléaire) la seule énergie décarbonnée déployable massivement dans un but industriel , voit son prix de rachat plafonné à 13 ou 15 ct . Tout cela n’est pas logique pourquoi faire payer au  consommateur final de telles sommes pour une énergie qui n’est pas encore mature commercialement alors que d’autres filières sont beaucoup plus prometteuses ? J’ai du mal à comprendre un tel engouement pour une filière qui est encore chère à l’installation et dont les sites de production ne se situent même pas en france. MC

Koegan

Le photovoltaïque arrivera à maturité très prochainement, et c’est une filière extremement intéressante du fait de  sa capacité de déploiement relativement aisée et surtout sa maintenance quasi nulle par rapport à l’éolien ou le nucléaire. C’est la seule technologie qui produit de l’électricité sans passer par une turbine mécanique et ça ça compte ! De plus c’est une énergie qui, si elle est bien déployée permet une décentralisation de la production très intéressante pour la future gestion de nos réseaux !   De toute évidence il ne faut pas se concentrer sur une unique technologie mais plutot développer un mix énergétique le plus large possible et le photovoltaïque y a autant sa place que l’éolien off shore   ps (pour les centrales au sol le tarif est à 320 € le MWh)

Tassin

Merci de m’apprendre mon métier 😀 J’enrage assez souvent contre les développeurs sans scrupules qui n’hésitent pas à faire des projets dans les forets ou sur terres cultivées. Effectivement on recherche principalement des anciennes carrières, aérodromes, jachères apicoles etc… A noter que le PV se marie très bien avec l’apiculture et l’élevage de moutons.

Edc

10MWc, soit grosso modo une puissance équivalente moyenne d’1MW (et encore … dans les premières années  quand tout va bien…mais vu qu’ils ne disent rien sur les technologie employée, constructeurs PV, onduleurs, …) Donc à 320€ le MWh, ça fait un revenu annuel de 320*(1*24*365)=2.8M€ par an. Avec 35M€ d’investissement annoncé, ça fait 12.5 années pour retour sur investissement …. Quelqu’un a un recul de 15 ans sur de telles centrales ?

Edc

Je viens de voir sur En fait, en 2008, il y a eu 60MWc raccordés avec une énergie produite de 36 GWh … ça fait des puissances moyennes de 4MW … donc le ratio 1/10 entre Pcrête et Pproduite est bien trop optimiste …. il est en fait de 1/15 … donc pour ce projet, ça fait une centrale équivalante 0.7MW, soit 1.9M€ de revenu annuel, soit un retour sur invest. de 18 ans …. Histoire de ne pas jeter son argent par les fenêtres, ça ressemble à quoi au bout de 20 ans, les centrales de chez Photosol?

Grenade

Je travaille dans le photovoltaïque et l’approche de Edc n’est pas la bonne: il faut voir l’ensoleillement de la région et pas faire une moyenne nationale!!! Pour ça je vous suggère le lien européen: Vous verrez que l’ensoleillement du Lot est de 1150kwh/kwc: une puissance de 10MWc génèrera 11,5Gwh, soit un chiffre d’affaires de 3,5M€. A cela il faut enlever les charges opérationnelles de 15% environ, et le remboursement de la dette (80% du financement entre 5% et 6% en général) et les impôts, ce qui fait un résultat net de 10% – 12% du CA; le retour sur investissement d’un tel projet est de 10 ans environ, traditionnel dans les centrales au sol.

Ilyad

Qui peut dire combien vaudra une centrale (PhotoSol ou autre) dans 5, 10, 15, ou 20 ans? Personne, mais sûrement pas grand chose car la technologie change très vite dans ce domaine et les centrales de demain seront bien plus productives que celles construites en 2009. Si vous lisez un peu les détails de l’offre PhotoSol, vous vous apercevrez que pour générer le merveilleux rendement de 9% présenté « sans risque » dans la brochure et sur leur site, il faut que dans 5 ans ils réussissent à vendre leurs vieilles centrales… au même prix qu’elles valaient quand elles étaient neuves ! Ca ne tient pas debout 3 secondes. Et les offres des concurrents Solabios et Sun’R’Invest ne valent guère mieux avec leurs formules mathématiques longues de 3 pages qui ne servent qu’à embrouiller des investisseurs naïfs avides de profits à court terme. En 12 moins on est passé du solaire-écolo au solaire-business… d’ici que nos chers financiers de PhotoSol ou autre nous inventent du solaire-subprime il n’y a pas loin !

Ilyad

Qui peut dire combien vaudra une centrale (PhotoSol ou autre) dans 5, 10, 15, ou 20 ans? Personne, mais sûrement pas grand chose car la technologie change très vite dans ce domaine et les centrales de demain seront bien plus productives que celles construites en 2009. Si vous lisez un peu les détails de l’offre PhotoSol, vous vous apercevrez que pour générer le merveilleux rendement de 9% présenté « sans risque » dans la brochure et sur leur site, il faut que dans 5 ans ils réussissent à vendre leurs vieilles centrales… au même prix qu’elles valaient quand elles étaient neuves ! Ca ne tient pas debout 3 secondes.   Et les offres des concurrents Solabios et Sun’R’Invest ne valent guère mieux avec leurs formules mathématiques longues de 3 pages qui ne servent qu’à embrouiller des investisseurs naïfs avides de profits à court terme. En 12 moins on est passé du solaire-écolo au solaire-business… d’ici que nos chers financiers de PhotoSol ou autre nous inventent du solaire-subprime il n’y a pas loin !

Cezo

Regardez la doc commerciale de ce placement : on vous force à vendre vos parts entre 6 et 8 ans à un prix fixé d’avance, +15% à +25% par rapport à votre prix d’achat, soit un rendement de 2-3% par an (hors avantage fiscal). A peine mieux qu’un rendement de livret A, en plus risqué et moins liquide. En gros, vous apportez les fonds propres à la Photosol Invest pour que Photosol SAS puisse se constituer un portefeuille de centrales solaires sans frais. Lorsque ça commence à rapporter, dès que vous avez remboursé votre emprunt (au niveau des société de production), soit après 6-8 ans, vous êtes éjectés !!! De plus, aucune info sur les prix d’installation des centrales. A fuir.

Titcho 07

bonjour à tous, je voudrai ici crier mon ras le bol de tous ses projets de champs de panneaux solaires qui détuisent petit à petit notre environnement visuel. je suis apiculteur en ardèche et j’ai choisi de vivre et travailler dans une région très sauvage et naturelle, d’avoir en face de moi un paysage nu et désertique, le moins tâcher par les constructions et amménagements divers, et voilà qu’il y a deux projets de champs pv de 20 ha et 45 ha qui viennent troubler ma vue, il est innaceptable que parce que nous ne sommes que deux ou trois a devoir subir cette horreur en face de chez nous, on considère que ce n’est pas un trouble pour la population. il faut rapeller que même si ce sont des terrains pauvres (landes et garrigues), il y a une vie sur ces terres et la mise en place des panneaux détruit totalement le sol et le sous sol, le raillonement magnétique également et à long terme … n’y a t’il pas assez de batiments de type industriels ou grand magasins pour y instaler des moyennes surface de pv ?, je crois qu’il faut a tout prix interdire l’instalation de pv sur terrain, quel que soit ces terres, tant que l’on aura pas couvert au maximum les toits existants. rien que pour les grands magasins de la ville la plus proche il y a déjà plus de 15 ha possible et sans que celà ne se vois, en plus qu’elle bonne image de marque pour ces entreprises … alors je vous demande d’y réfléchir et si possible de relayer mon message. merci bien à vous alexis

enerZ

Cette article a eu au moins le mérite de soulever plusieurs problèmes, et notamment : le choix “judicieux” de l’emplacement des panneaux, le coût réel et le retour sur investissement (gain réel), le prix de rachat par EDF, le coût de maintenance, environnemental etc.. La rédaction

Titcho 07

apparament vous n’avez pas les bonnes infos, je ne connais pas un seul apiculteur assez c.. pour aller mettre des ruches au millieux d’un champs magnétique rempli de mirroirs surchauffés, surtout quand le sol a été détruit a coup de bull …  je vois pas trop ce qu’il y a a récolter sur des cailloux ? et pour l’acces, bonjour, au moindre faux mouvement le camion accroche un panneau et bonjour les emm.. sans compter celui qui va devoir venir néttoyer les panneaux au millieux de millions d’abeilles, si ça vous intéresse on engage des kamikazes … pour les moutons c’est pas mieux, c’est tellement idiot ces bêtes là qu’elles sonts capables de se gratter le dos sur les supports des pv, puis même problèmes, je vous rapelle que ça mange pas les cailloux non plus, et l’autre problème est que le propriétaire du terrain est aussi responsable des dégats causés par autrui, donc il y a peu de chance qu’il autorise le berger à venir dessus, donc en résumer: perte de surface pour le berger et l’appiculteur … pourquoi foutre le m… dans nos campagnes avec vos saloperies de pv alord qu’on a déjà bien assez d’occasion de ce brouiller entre nous comme ça. proposez-nous de mettre des pv sur les toits de nos bâtiments agricol a de bonne conditions financieres et on vous dira oui tout de suite, mais pas sur nos (les) terres, même et surtout les plus pauvres. ps: pour l’instant le sud de la france est envahi de projets sur les garrigues, terres pauvres et incultes (faux, plus de 150 variétés de plantes, dont une grosse majorités de plantes médicinales oubliées et de nombreuses orchidées) sur lesquels travail des gents “pauvres”, berger et apiculteurs, ceuilleurs, …  mais ce que l’on ne dit pas c’est que pour se régénérer ces terres mettent plus de 150 ans, là ou il ne faut que 40 ans dans une autre région, donc l’impact du défrichement et de l’amménagement de pv dans ces zones est multiplié par au moins trois … sans compter le ravinage des eaux tres important dans ces régions (disparition des terres fertiles). svp, laissez nous nos terres, toutes nos terres ..; on en perd déjà beaucoup avec l’énorme urbanisation de nos campagnes (villa sur villa sur des km). merci bien à vous alexis

chelya

En principe je serais assez d’accord avec alexis… Maintenant il faut savoir qu’à l’heure actuelle de la loi française traite sur le même point les installations au sol et les installation en toiture existante ou sur parking alors que les frais sont plus important sur une installation en toiture que sur une centrale au sol (montage juridique complexe également)… Et même plus dans le sud les politiciens locaux  s’opposent par des arrétés municipaux à la pose de photovoltaïque sur les toitures (y compris industrielle) en affirmant qu’ils préfèrent les voir au sol plutot que sur les toits parce qu’ils considèrent que ça ne fait pas partie de leur identité régionale… Donc si on s’oppose aux fermes solaires sans pour autant permettre d’utiliser les toitures, et ben c’est plus la peine de staffer ‘Institut National de l’Energie Solaire parce que tous les chercheurs vont plutot partir en Chine ou aux Etats Unis… Celà dit en Allemagne la législation sur les centrales au sol est assez strict car elle réserve le tarif de rachat pour celle-ci uniquement : 1) aux terres déjà imperméabilisées 2) aux anciens terrains militaires et aux friches industrielles 3) aux anciens terrains agricoles abandonnées depuis au moins 3 ans. L’administration française a jamais réfléchi à la question parce qu’elle a toujour refusé de voir le soleil comme un moyen de production d’électricité de masse vu que ça heurte toutes les convictions idéologiques des grands corps d’état (l’approche “small is beautiful” leur est non seulement totalement étrangère mais ils la considèrent même comme un danger…). Concernant les impacts environnementaux sur la faune et la flore, ils sont minimes… C’est même plutot l’inverse parce que ça permet d’avoir des terrains épargnés par les produits de l’agrochime. Le MEEDM a traduit un guide allemand sur leur retour d’expérience concernant les impacts environnementaux  : Maintenant j’ai quand même aussi envie de rappeler que même en Ardèche la consommation électrique augmente alors faut quand même assumer son choix de vivre avec une connection au réseau électrique… PS : pour les brebis  Les panneaux sont placés hors de portée des brebis et ça évite de passer avec la tondeuse (par contre faut que ce soit prévu dès le départ parce que sinon elles risquent de bouffer les cables)

Ouestman

Je préfère investir localement comme je l’ai fait pour le toit solaire d’un magasin biocoop de ma région… Au moins je sais qu’ils ont une vision écologique pas seulement financière et ça ne détruit pas le sol.

Louismars

Merci Koegan, enfin quelqu’un QUI SAIT DE QUOI IL PARLE. Je ne dénigre pas la concurrence, il y a de la place pour tout le monde (je ne suis pas sur le marché des centrales au sol), je souhaite simplement rétablir quelques vérités et pointer du doigt certaines offres d’investissements qui peuvent paraitre attractives mais qui ne sont que du vent (ou presque). Ces gens qui vont investir dans Photosol, je ne suis pas sûr qu’ils retrouvent leur argent un jour… A bon entendeur !

Edc

Arrêtez de toujour prendre en compte l’exemple allemand !! C’est réellement insupportable et proche de la propagande! Arrêtez de nous faire croire que nous sommes “idéologiquement” butés. Vous nous faites chier, les allemands, avec ce genre de remarques débiles. Oui, le soleil peut être une production de masse, mais à la rigueur dans le désert !!! Et puis votre photo pour les brebis … y-a-t-il de l’herbe derrière les PV, à l’ombre ? C’est surtout ça qui est important ! Historiquement l’Allemagne n’a pas eu même stratégie industrielle que la France.  Titcho 07 vous parle de destruction de sols “agricoles”, potentiellement nourissables. Aussi parce que c’est un grand pays agricole, outre l’indépendance énergétique, que la France a jadis utilisé la stratégie des centrales nucléaires. Et oui, c’est un moyen de production extrémement concentré (à production énergétique équivalente, réduction des volumes de matière de l’ordre d’1 million), qui a donc l’avantage de prendre le moins d’espace possible… bon après, le problème des déchets à vie longue, je vous l’accorde …. Bref, à production énergétique équivalente, mettre 1 million de fois plus de béton et de câble en terre pour des infrastructures, ça choque les gens…allez voir le socle montueux de béton armé qu’il faut pour soutenir une éolienne d’1MW et vous me direz des nouvelles de la réversibilité de l’opération….Si vingt ans après il faut repasser les tractopelles, c’est tout juste le temps pour un écosystème digne de ce nom de se réapproprier le terrain. Ce que je sais est qu’il faut 1000 éoliennes de 5MW (les “monstres” actuels) pour arriver à la production d’1 centrale. Alors en surface équivalente de PV, je n’ose même pas imaginer. Alors OUI pour le solaire sur des espaces déjà “occupés” par l’homme !! Il y a largement de quoi faire, même si ça ne fait pas plaisir aux financiers parce que c’est plus cher …. Laissons le reste de la nature tranquille !!!!

Edc

Un peu de recul …. Arrêtez de toujour prendre en compte l’exemple allemand !! C’est réellement insupportable et proche de la propagande! Arrêtez de nous faire croire que nous sommes “idéologiquement” butés. Vous nous faites chier, les allemands, avec ce genre de remarques débiles. Oui, le soleil peut être une production de masse, mais à la rigueur dans le désert !!! Et puis votre photo pour les brebis … y-a-t-il de l’herbe derrière les PV, à l’ombre ? C’est surtout ça qui est important ! Historiquement l’Allemagne n’a pas eu même stratégie industrielle que la France. Titcho 07 vous parle de destruction de sols “agricoles”, potentiellement nourissables. Aussi parce que c’est un grand pays agricole, outre l’indépendance énergétique, que la France a jadis utilisé la stratégie des centrales nucléaires. Et oui, c’est un moyen de production extrémement concentré (à production énergétique équivalente, réduction des volumes de matière de l’ordre d’1 million), qui a donc l’avantage de prendre le moins d’espace possible… bon après, le problème des déchets à vie longue, je vous l’accorde …. Bref,à production énergétique équivalente, mettre 1 million de fois plus de béton et de câble en terre pour des infrastructures, ça choque les gens…allez voir le socle montueux de béton armé qu’il faut pour soutenir une éolienne d’1MW et vous me direz des nouvelles de la réversibilité de l’opération….Si vingt ans après il faut repasser les tractopelles, c’est tout juste le temps pour un écosystème digne de ce nom de se réapproprier le terrain. Ce que je sais est qu’il faut 1000 éoliennes de 5MW (les “monstres” actuels) pour arriver à la production d’1 centrale. Alors en surface équivalente de PV, je n’ose même pas imaginer. Alors OUI pour le solaire sur des espaces déjà “occupés” par l’homme !! Il y a largement de quoi faire, même si ça ne fait pas plaisir aux financiers parce que c’est plus cher …. Laissons le reste de la nature tranquille !!!!

Edc

L’Espagne a déjà pourri ces espaces cotiers qui ne sont plus qu’un désert de béton, au nom du tourisme de masse. Elle est aujourd’hui en train de pourrir ses montagnes et ses campagnes avec ses fermes éoliennes, au nom des énergies renouvelables en masse… En France, on a échappé au pire avec la loi littorale…alors avec les énergies vertes, prenons le temps de la réflexion et gardons la tête haute!!!

Coop sol

D’accord sur vos beaux discours d’éviter le plein champs. Mais trouver des surfaces superieures a 6000 m² (seuil pour ammortir les demarches juridique recorment etc …) en batiment reste tres difficiles. Si vous connaissez quelqu’un je suis prets à y mettre une centrale et a y faire profiter tout le monde. http://www.cooperativesolaire.com Christophe

Tassin

“Apiculture ???  mouton  ???” Effectivement oui, on travaille actuellement avec des apiculteurs et agriculteurs pour mener quelques projets sur des jachères apicoles. Pour les moutons ça se fait depuis longtemps, et ça remplace d’ailleurs le fauchage! Quelques illustrations ; Concernant le sol ravagé par les bulldozers, c’est faux, les centrales PV au sol ne nécessitent actuelement pas de fondations! De simples pieux métalliques sont enfoncés dans la terre et assurent la stabilité de l’ensemble.

Batisun

bonjour, je travaille pour un grand groupe italien spécalisé  notamment dans les parcs solaires  au sol, vous faites mention de 30 MW de projet en portefeuille sur des terrains non agricoles type anciennes carrières, friche industrielles….etc, ce type de projet nous intérésse. A noter que nous disposons d ‘importantes ressources financières qui nous permettent de financer ces projets rapidement et comme vous le savez aujourd hui le nerf de la guerre dans le PV c’est l’argent surtout passer les 10 millions d’euros d investissement. Aussi je suis en mesure de vous proposer un partenariat que je pense motivant et intéréssant : 1,5 % de commission sur le montant HT de  l investissement pour les projets en PACA et 1,25 % pour les autres départements. Avec un système dégréssif de 0,25% par tranche, tranche A de 1 à 2 milllions 1,5% de com. tranche B de 2 à 5 millions 1,25 % de com tranche C + de 5 millions 1 % de com. ex : sur un projet de 10 MW soit envrion 30 Millions d euros d’invetissement une com . totale de 317.000 euros vous sera reversée. Je vous propose également de vous laisser la possibilité de ré- investir tout ou une partie de cette com. dans la société d’exploitation du projet directement au niveau de l’equity soit une part supérieure à 5% dans la société d’exploitation de la centrale ce qui sur le long terme 20 ans vous permet de plus que doubler votre com. avec une indexation annuelle sur l inflation de vos revenus. Si cette forme de collaboration vous intérésse n hésitez pas à revenir vers moi afin que je vous contacte pour vous transmettre de plus amples informations sur notre groupe, nos produits, nos références mondiales…..que je garde confidentielles sur le forum. Très cordialement SAYET FLORENT    

Lilou

Bonsoir, j’aimerais en savoir plus sur les pièges de l’offre Solabios. Vous avez l’air renseigné. J’ai bien lu leur proposition (achat de centrale, revente à 87 °/° après 10 ans, intérêts de 8 °/° annuels). Je suis séduite par cette offre, qui me parait sécurisée. Je me demande s’il y a une faille dans le contrat, et comment la trouver. A qui puis-je demander conseil, quelles garanties puis-je avoir ?

26
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime