McDonald expérimente des abris solaires en Hollande

McDonald’s, le géant américain de la restauration rapide a décidé d’expérimenter une source d’énergie renouvelable à l’architecture de ses restaurants aux Pays-bas, en recourant à de nouveaux abris solaires construits pour offrir à ses clients un moyen ‘utile’ de protéger leurs voitures.

Alkmaar, Schagen et Burgerbrug sont les villes choisies pour ce projet : l’installation d’un abri pour 8 voitures, fabriqué par la société italienne Giulio Barbieri S.p.A avec des panneaux solaires à hautes performances.

"Notre engagement ne se limite pas à maximiser les économies d’énergie et à essayer de réduire autant que possible l’impact environnemental de nos restaurants en utilisant des équipements de pointe pour le recyclage de nos emballages. Il évolue maintenant vers la fourniture à nos clients de services vraiment durables, c’est-à-dire des services alimentés par des sources d’énergie renouvelable, telles que la nouvelle station de recharge solaire pour véhicules électriques", a déclaré Richard Pach, propriétaire et gérant de McDonald’s pour McBurger Bridge Holding BV.

McDonald expérimente des abris solaires en Hollande

"Si ce test est concluant, nous serons ravis d’étendre cette initiative à d’autres restaurants afin de répondre aux besoins de nos clients, qui sont de plus en plus conscients de l’importance d’une culture responsable de l’environnement."

"Nos abris de voiture sont constitués de profilés en aluminium, un matériau recyclable qui ne nécessite pas d’entretien au cours du temps. De plus, ces abris peuvent être rapidement installés sans fondations, respectant ainsi l’environnement et l’intégrité du terrain" a ajouté Giulio Barbieri, président de la firme éponyme.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
15 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
fnavette

Un bon exemple de ce qui devrais se faire sur tous les parkings de nos centres commerciaux

Nicias

…les franchisés de leur intèrêt financier à déployer ces “abris”. C’est pas gagné.

Tech

l’idée des ombrière est bonne pour n’importe quelle structure qui a des parkings extérieurs, mais là je me pose une question, est-ce que les verts sont vraiment le coeur de cible de McDO ;o) je vois mal Bove les féliciter :o)) mais on doit saluer l’effort ce sont les clients de la malbouffe qui vont financer , alors faut pas se plaindre!

Guydegif(91)

Mac-fois, voilà une ID intéressante mise en ouevre au pays battave! Pourquoi ne pas voir, chez nous, en France, avec Mac-Do, Carrefour, Leclerc ou autres, pour systématiser une telle approche? La France étant plus au Sud, de telles initiatives sur Parking de bureaux, super-marchés et autres grandes-surfaces, ne pourraient être que plus productrices de kWhs solaires…pour fournir ces kWhs aux batteries des VE à ranger en-dessous, mais aussi, éviter que ces véhicules ne deviennent une founaise en été, si en plein cagnard, donc pour le bien des occupants. Si ces couvertures de parking sont judicieusement étendues et raccordées aux bâtiments, on peut même ne plus se mouiller en allant aux véhicules… En s’assurant de prendre des matériels français ou UE, le bonus de +5% voire +10% pourra s’appliquer, ce qui donne des ROI pas ridicules en % et durée. YA+KA….y réfléchir ! A+ Salutations Guydegif(91)

Sicetaitsimple

Ce qui est certain, c’est que les centres commerciaux ou assimilés sont parmi les meilleurs endroits où installer du PV ( indépendamment de toute discussion sur ce que ça coute, c’est un autre sujet): – ouverture toute l’année 6/7, le 7eme jour il y a quand même des besoins ( chambres froides, congelateurs, rayons frais, ventilation,…), besoins en plus facilement pilotables. – activité majoritairement diurne – besoins de clim dès qu’il fait chaud ( donc normalement quand il y a du soleil) – avantages annexes que vous citez ( de toutes façons de la surface fatale de parking, ombre quand il fait chaud et abri quand il pleut) Bref tous les ingrédients pour maximiser l’autoconsommation et éviter des excédents déversés sur le réseau à un moment où personne n’en a besoin (dans un scénario “PV haut”). Le contre-exemple typique c’est une école, ouverte 4 jours par semaine, fermée tout l’été et quelques autres périodes de vacances de mi-saison, avec des besoins electriques relativement faibles. PS: à mon avis, l’argument “je recharge votre véhicule au solaire pendant que vous mangez votre Big Mac” relève d’un avant tout marketing bien compris, j’imagine que même si c’est le soir ou un jour pluvieux MacDo ne coupera pas les bornes!

Herve

Mais ça se fait déja courrament. Plusieurs parkings sont déja couverts. J’en ai vu encore un hier (Leclerc). Par contre contrairement à ce qu’affirme Tech, je ne suis pas certain que ce soit les clients de la malbouffe qui soient les seuls à financer. Disons plutot tous les titulaires d’un compteur électrique…

Sicetaitsimple

Bon, je vais visiblement être prochainement embauché par le SER (Syndicat des Energies Renouvelables) car ils viennent de produire un rapport qui dit exactement ce que je dis concernant les centres commerciaux! Le lien n’est pas directement accessible, faut chercher un peu sur leur site sur le thême ‘étude PV sur l’autoconsommation” Ceci dit, il y a bien des choses plus discutables dans l’étude! Enerzine peut peut-être mettre le sujet à l’ordre du jour? PS: je suis très humble et prudent, suggerer qq chose à Enerzine peut vous valoir une exclusion d’un WE…..Sans rancune au modérateur!

trimtab

Et Guy aussi ! : On était dans le vrai ? Et nous sommes bien d’accord que TOUTE toiture PV, du domestique au ‘grande surface’ doit être concu en AUTO CONSOMMATION, avec vente au réseau que du surplus. Et a nous d’avoir l’imagination pour trouver des transfères ou créations ‘usages’ estivales lorsque le PV est à fond et le réseau n’a guère besoin. A part le classique ‘recharge EV’, pourquoi pas des points de recharge ‘minute’ à la caisse (pendant qu’on fait ses courses) pour tous nos gagdets ‘électro balladeurs nomades’, ou création d’activité à proximité pour consommer le jus (cuisine centrale, atelier, usine, etc) pour les grande surfaces etc, et pour le ‘particulier’, decalage d’usage horraire en faisant tourner sa machine à laver en plein soleil, plutot en ‘tarif bleu nuit’, etc ou en créant lui même d’une ‘nouvelle activité’ électrovore estivale (cuisine ‘électrique’ artisanale de plats locaux, fabrication artisanal etc). Ou comme j’ai déjà évoquer une fois, pourquoi pas du ‘curtailment’ pur et simple à certain moments avec des ‘stores’ pour cacher ces villains panneaux qui produisent quand personne on a besoin ! Nous devons inventer le modèle d’usage et économique qui correspond à la technologie, avec ses avantages et inconvinients, plûtot que la condamner ou critiquer à cause de certaines de ses faiblesses. Et bien sur pour le solaire en générale, nous sommes, je pense d’accord, que il faut d’abord privilèger le solaire thermique (du petit au plus grand) et ensuite seulement le PV, et ceci d’abord dans les régions de meilleur ensoleilement avec develompement du ‘réseau’ pour le partager au plus grand nombre, tant que des moyens de stockage ne sont pas au rendezvous. trimtab

Guydegif(91)

Pour faire suite au post de trimtab ci-dessus, ID: ”faire du froid avec du chaud!” Donc, pour exploiet solaire tout au long de l’année, PV + Thermique: 1) en hiver ou en inter-saison, ECS –> chauffage 2) en été, ECS + absorption –> climatisation Voir l’exemple de Givaudan à Argenteuil: La société Givaudan opte pour la climatisation solaire lors de la réhabilitation de son siège social Confrontée à des consommations énergétiques importantes pour le chauffage et le rafraîchissement de son siège social, la société Givaudan a opté pour une installation multi-énergies où le solaire a une place majeure. Initiative | 29 janvier 2007 | Actu-Environnement.com Panneaux solaires installés en terasse (désolé photo n’est pas passée) A+ Salutations Guydegif(91)

Sicetaitsimple

J’ai peur qu’il y ai un point sur lequel nous ne sommes pas franchement d’accord! Précisons quand même les hypothèses; un pays comme la France, avec un ensoleillement très variable, et des gens qui bougent parfois de chez eux, un pays où l’energie est tout le temps physiquement accessible , et enfin un pays dans lequel les renouvelables intermittents ( PV et éolien) ont fait largement leur trou, ce n’est pas encore une question aujourd’hui. C’est bien sûr différent dans d’autres contextes ( ceux de pays où les habitants aimeraient bien avoir d’abord de l’eau de qualité correcte, et pourquoi pas chaude ou tiède…) Sous ces hypothèses, je pense que le débat PV/thermique n’est pas forcément et globalement ( je ne parle pas de choix personnels pour le thermique, ça ne regarde que celui qui le fait car il ne pèse pas sur la collectivité avec CSPE ou équivalent) évident. L’Eau Chaude Sanitaire electrique me parait être une des façons les plus simples et les moins chères, moyennant un tout petit peu d’intelligence ( en gros un capteur de température du ballon) de gérer des productions solaires au niveau d’un particulier en autoconsommation. Avec l’avantage, en cas d’absence ( vacances, WE) que l’energie produite ne soit pas inutilisée et profitera à d’autres. Avec l’autre avantage ( puisque l’hypothèse c’est une percée des renouvelables) de pouvoir aussi contribuer aux pics éoliens ( mais là c’est beaucoup plus compliqué qu’une sonde de température, il faut mettre en place du comptage intelligent, et surtout un marché et une rémunération des services régulés (transport, distribution)complètement différents. Bref, c’est pas simple! PS: aviez-vous vu que Simone sera bientôt pilote de poêle nucléaire?

trimtab

“……aviez-vous vu que Simone sera bientôt pilote de poêle nucléaire?….” Mais cher ami, c’est déjà fait ! Et renouvelable en plus ! Notre poele Godin (made in France et j’en fait la pub !) est déjà nucléaire ? Comment ? Pensée globale (et quasiment cosmique) trimtabienne : Les arbres (qui nous fournit notre bois) poussent (et repoussent !) grace à la photosynthèse issu du rayonnement solaire. Nous avons donc une énergie de stock, nucléaire et renouvelable ! Car le soleil est une réacteur thermo nucléaire de très grande puissance. Donc notre bois est une énergie nucléaire ‘converti’ ? Comme d’ailleurs tous nos sources ‘carbonnifères’ de stock d’énergie…sauf que notre Godin carbure au nucléaire ET renouvelable ! C’est peut être ‘thinking way outside the box’, un peu cosmique, mais vrai ? trimtab

Sicetaitsimple

On va rester un peu basique et conventionnel si vous le voulez bien en termes de classification des energies, même si toutes sont d’origine nucléaire…. Si il faut commencer à parler de “fission nucléaire controlée par l’homme” à la place de “nucléaire”, ça va compliquer!

Dan1

A trimtab. Sur Enerzine vous apparaissez comme un écologiste pratiquant et sympathique et… un peu à l’écart de certains “écologistes” militants… limitant le débat au dogme antinucléaire. Et militants-limitants ne vous pardonnerons vos propos hérétiques dont voici la teneur : “Les arbres (qui nous fournit notre bois) poussent (et repoussent !Très très important !) grâce à la photosynthèse issu du rayonnement solaire. Nous avons donc une énergie de stock, nucléaire et renouvelable ! Car le soleil est une réacteur thermo nucléaire de très grande puissance.” J’espère qu’ils ne vous ferons pas subir le sort de Giodano Bruno ! Remarquez bien que nous pourrons aller ensemble au supplice, car je tenais déjà des propos gravement blasphématoires il y a quelque temps :

trimtab

En effet, en voulant ajouter un peu de pensée cosmique au débat au risque de finir comme des sorcières et hérétiques d’un autre age, au bucher ! Pourvu au moins, si on doit y aller ensemble, et pour rester fidèle à nos principles de…”écologiste pratiquant et sympathique”…(et j’ajouterai pragmatique) , qu’autour du bucher il y aura d’autres frères pratiquants pour ‘nettoyer’ des fumées, et récupérer la chaleur! A tous fins utiles. Du recyclage de nos ‘poussières d’étoiles !’ Fidèles au ‘rien se crée, rien se perd, tous se transforme’ jusqu’au bout ! La chasse aux sourcières à énergie positive…! Et j’ai bien lu ici et là que il y des crématoriums qui se mettent à recycler le ‘chaleur’ de leurs activités en énergies diverses……! trimtab

Dan1

J’ai bien compris que nous, pauvres mortels, étions tous renouvelables par essence et que nos atomes seront forcément recyclés. Ceci dit, je n’ai pas une envie folle d’être recyclé via un bûcher (comme “feu” Giordano Bruno…. si j’ose dire), il y a plein d’autres manières d’être “atomisé” et surtout plus tard. Mais nous ne serons peut être pas victimes du dogmatisme (fût-il vert) de ce siècle.

15
0
Laissez un commentairex