“Monsieur Martin, réveillez-vous !” réponds l’Amical des foreurs

Alors que le ministre de l’écologie et de l’énergie, Philippe Martin, vient de refuser les mutations (transferts) de 7 permis de recherche demandées par la société Hess Oil, l’Amical des foreurs dénonce un rejet, "uniquement fondé sur des présomptions et non sur des faits".

Droits de réponse :

"Le député Jacques Krabal, la semaine dernière, en compagnie de représentants de collectifs anti gaz de schiste, avait été reçu par le ministre et l’avait quasiment mis en demeure de refuser ces mutations. Victoire pour le député de l’Aisne et sa clique d’agitateurs, mais défaite pour le contribuable qui devra s’acquitter des amendes et pénalités dues à l’incurie et au choix ministériels. Mais le contribuable a bon dos actuellement et la dette abyssale du pays peut bien s’enfler de quelques centaines de milliers d’euros supplémentaires !"

"En réalité, ce débours pour l’État n’est rien en comparaison du manque à gagner, en termes d’emploi et taxations diverses, résultant du refus d’autoriser des travaux de recherche. La France
serait-elle trop riche ?
"

"Nous constatons une fois de plus que, dans le dossier sensible des hydrocarbures de schiste, seuls les opposants ont voix au chapitre et accès au ministère : l’Amicale des Foreurs et des Métiers du Pétrole, qui a pris position depuis 3 ans pour le développement de ces hydrocarbures, est toujours persona non grata : on ne daigne même pas répondre à ses courriers ! Il a fallu, en juin dernier, un coup de force pour que le chef de cabinet du ministre consente à recevoir le président de l’Amicale sur le pas de la porte du ministère. Ne parlons pas des compagnies pétrolières pour lesquelles la porte a été fermée depuis longtemps. Seuls les agitateurs et quelques personnalités médiatiques qui s’improvisent « expertes » sont écoutés. Ce sont sans doute « les expertises croisées » dont fait état le ministre dans son communiqué !"

"Nous ne sommes ni écoutés ni entendus et pourtant nous avons dit avant tout le monde ce que les CGIET et CGEDD ont écrit dans leur rapport de février 2012, ce que l’Académie des Sciences et l’OPECST viennent de confirmer ces jours derniers, et ce que les médias, qui avaient pourtant fait preuve de peu de discernement jusque là, osent enfin reconnaitre. Les premiers nous avons réclamé l’application complète de la loi 2011-835, ce que l’OPECST vient à son tour de recommander : à notre initiative une question écrite sur ce sujet a été posée depuis plusieurs mois au ministre par une parlementaire, mais celui-ci n’y a toujours pas répondu."

"Car il est dit que la parole des scientifiques et des experts n’a aucune valeur puisque ceux -ci ne sont pas entendus et que leurs rapports s’entassent sans faire fléchir, ni même réfléchir, les «tauliers» de l’Hôtel de Roquelaure qui, depuis 3 ans, s’obstinent à mener une politique énergétique qui nous mène droit dans le mur. En Allemagne et en Espagne les revers s’accumulent pour les EnR, aux États-Unis des milliers d’éoliennes sont à l’abandon, faute d’être rentables, dans des États qui avaient succombé très tôt au dogme vert."

"Mais nos ministres successifs ne tiennent aucun compte de ces retours d’expérience, ils s’enferrent dans une politique ruineuse pour le consommateur et le contribuable et suicidaire pour notre économie. Ni la compétitivité de nos industries, ni l’emploi ne sont susceptibles de faire dévier le gouvernement d’une ligne de conduite relevant de l’autisme ; elle est la risée du monde entier et elle décourage tous les investisseurs étrangers de venir en France qui n’est plus reconnue par eux comme un État de droit."

"Certes, on nous dira que ce sont les politiques qui décident, mais leurs décisions doivent être éclairées par les avis documentés d’experts reconnus et non par les gesticulations de gens qui surfent sur la vague verte et pour qui l’écologie est soit une posture électoraliste, soit une opportunité de business, quand ce n’est pas les deux à la fois."

"Il faudra probablement attendre l’éclatement de la « bulle verte » pour que cette politique soit remise en question, à moins que, d’ici là, notre pays, sous le coup de la faillite qui le guette, soit contraint par Bruxelles ou le FMI de sortir de ses rêves idéologiques et d’en venir à des choix plus pragmatiques."

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
36 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
bebel79

Après on expliquera aux gens que le gaz qu’il retrouve dans l’eau du robinet n’est pas du gaz…. comme au USA. Pour une fois que l’état fait passer la protection de la nature et de ses habitants devant un gros porte feuilles bien rempli, on peut se féliciter. Merci encore á Mr MARTIN.

Bis repetita

En réaction à cet article, je dirais comme la fois précédente, en réaction à une autre tribune de l’Amical(e?) des foreurs, que cet article ressemble à un canular, tellement c’est contre-productif pour celui qui l’écrit.

Stephsea

**** Admettons, à force d’arguments tous plus massus les uns que les autres, que nous ne sommes pas capables de juger sur le fond si les forages annulés sont ou auraient été “bénéfiques” d’une manière ou d’une autre. Admettons le au moins par pure honnetetée intelectuelle. Doutons et réfléchissons pour ne pas être parmis ces imbéciles trop sûr d’eux qui ne changent jamais d’avis. Mais ce texte emporte définitivement la décision en défaveur des foreurs. Ce mode d’expression véléitaire, belliqueux et univoque nous permet de bien comprendre à quel genre d’industrie nous avons à faire, et par quel genre d’individus elle est menée. Il n’ont visiblement pas l’habitude d’être contrariés dans leurs plans et cela leur fait un grand choc. Ils expriment là un grand traumatisme et ne contrôle plus très bien leur discours. On se croirait revenu un siècle en arrière, temps béni de colons du pétrole où l’industrie paternaliste régnait sur le monde. Je relève juste un seul argument qui suffit à démontrer la mauvaise foi insondable du rédacteur : Un nombre significatif d’éoliennes – américaines – ne sont pas rentables. Est ce sérieux? Quel est le rapport avec l’exploitation des fossiles par fracturation? AUCUN. Ah si bien sûr, les foreurs se placent en concurence avec les ENRs. OK! Tout est dit. Nous devons donc prévoir un monde ou l’énergie est fossile ou n’est pas. Il leur faut donc prouver (y compris par des arguments outrageux) que les ENRs sont mauvaises et couteuses pour justifier la fracturation et le fossile en général. Well, well, nous sommes tombés bien bas. Nous prendrait on pour des chèvres, pour un troupeau de bestiaux dont on dispose en lui promettant du foin? Ce texte semble nous l’indiquer. Merci aux amis du forage d’avoir prévenu. Au moins ne seront nous pas pris en traitre.

trimtab

Comme ‘stephesea’, je trouve ceci étonnant…! “…..aux États-Unis des milliers d’éoliennes sont à l’abandon,faute d’être rentables, dans des États qui avaient succombé très tôt au dogme vert……” Car en venant d’un ‘organisme’ quasi ‘professionel’, de faire de telles déclarations sans citer au moins une source me semble un peu ‘olé olé’. Même le plus petit ‘forumeur’ sur n’importe quelle site de discussion ‘énergie’ qui ferait une telle ‘arrondie’ se ferait sans doute haranguer avec des cris…’des sources…des sources’…? Bien sur, il faut dire que sur le web on trouvera toujours des ‘articles’, sources ou d’autres rapports qui dit tout et son contraire……..! Mais au moins en citant une source, on essaie d’être un peu plus serieux et ‘ajouter’ au débat…? trimtab

b api

Faut déjà s’arrêter là, à cette erreur de casting. Quels sont les amis des foreurs ?? Oui, il y a des foreurs qui cherchent de l’eau dans les déserts pour faire survivre des gens. Je suis leur ami. Oui il y a des foreurs qui construisent des tunnels sous la Manche ou ailleurs, qui permettent de construire des ponts et chaussées. Je suis leur ami. Et il y a des foreurs qui percent la planète pour chercher les énergies fossiles carbonées, parce qu’on a tous au XXème siècle sacralisé cette énergie qu’au XXIème siécle on paye par un réchauffement climatique aux conséquences catastrophiques. Je ne suis plus leur ami. Et encore moins quand les forages mettent de l’eau dans le gaz ! Faut arriver à mesurer et faire comprendre à la planète l’emprunt que nous faisons aux générations futures en forant en quelques décennies les énergies fossiles accumulées depuis des millénaires.

gp

Je propose de rebatisser cette funeste organisation “l’amicale des vieilles croutes”. Leur combat est tellement caricatural qu’il vaut mieux en rire. C’est un peu comme si Kodak nous assommait régulièrement de billet pour vanter le bien fondé de l’argentique vs le numérique. Messieurs les vieilles croutes de l’AMF, merci de laisser à la jeune génération le soin d’imaginer par elle-même le futur énergétique dont elle a envie. Votre combat est aussi pathétique qu’affligeant. Signé : la génération 21.

Bouddhid

Sympa les commentaires, je suis plutôt d’accord avec le fait que cet article ressemble plus à de la propagande de la part de “l’amicale des foreurs” (sic !) que d’un article scientifique… J’aime beaucoup la partie où il est questiondes EnR qui ne tiendraient plus la route… La messe est dite ! L’énergie renouvelable, c’est pourri, le top : creuser, recreuser, et recreuser encore un peu plus profond, promis nous en France on le fera comme il faut, pas comme ces américains qui font n’importe quoi… Ma foi ! Pour rajouter un peu de grain à moudre à la fièvre du gaz de schiste, celle-ci semble être de courte durée, tant les réserves actuelles sont revues à la baisse ces derniers mois. Un petit lien pour agrémenter : @+

De passage

Ayez le courage d’enregistrer vos réactions véhémentes, de les imprimer et les placarder dans votre salon en grandes lettres et de les relire dans dix ans…! Vous en aurez honte. Mais tous les politico-agitateurs et politiciens en ayant profité électoralement et financièrement seront loin, les poches pleines tandis que Vous et les autres continuerez de payer, d’encore payer 500 à 100€ de plus par an pour financer leurs lois scélérates…. Regardez l’Allemagne, qui, socialistes et CDU ensemble ont décidé de couper les subsides éoliens dès 2014 tout comme l’Espagne et l’Angleterre depuis 2012 et la Hollande depuis 2009. Quand aux “milliers d’éoliennes à l’abandon aux USA”, nul besoin d’avoir un site en référence (un site n’a aucune garantie d’honnêteté) mais vous trouverez d’édifiantes photographies de champs entiers d’éoliennes à l’abandon, funeste “pre-view” de la campagne française dans 20ans.. Allez, du courage…

Jyf

Et bla bla bla, bla bla bla, bla bla bla….. Le tout est d’occuper le terrain médiatique

Jyf

A force de squatter les discussions pour éructer des propos sans queue ni tête, vous allez perdre votre particule nobiliaire et êtere définitivement déclassé de “de passage” à “pas sage”. Et sinon, vous en êtes où de la constitution de votre milice?

crolles

Oh la la, comme je suis triste pour cette amicale tres sympathique. J’en rirais presque, sauf que je suis quasi certain, au vu de tous les lobbyistes qui s’agitent actuellement du coté des pétroliers, des gaziers, des IFP, des amicales etc… qu’une action de grande envergure et tout à fait concertée est à l’oeuvre. La maladresse de ce message ne doit pas faire illusion : les “pétroliers” envoeint la sauce et c’est du lourd. Cdlt

christiana

Le rapport est évident : les gadgets renouvelables sont inutiles et ruineux. Il est temps de redevenir sérieux.

Dan1

A b api. “L’amicale des foreurs Faut déjà s’arrêter là, à cette erreur de casting. Quels sont les amis des foreurs ??” Ben non, ça doit bien correspondre le terme amicale, ils sont a priori amis entre eux et c’est la définition d’une amicale : “Association de membres d’une même profession, d’un même établissement, de personnes qui ont la même activité.” Nul besoin de savoir s’ils ont des amis à l’extérieur. C’était pour la forme, car pour le fond…. des forages, je n’ai pas d’avis… d’autant qu’on pas encore touché le fond !

Good mix

EcorpStim a tenu à rappeler qu’elle a mis au point depuis 2012 sa propre technologie alternative à la fracturation hydraulique, la stimulation au propane pur (PPS), qui utilise du propane liquide et sans eau ni produit chimique. Gérard Medaisko et l’Amicale des foreurs,semblent faire exprès d’ignorer cette technique sans eau ni produits chimiques.Donnant à penser qu’ils veulent faire de la bonne vieille fracturation hydraulique. C’est lourdement contre-productif. La raison pourrait en être que EcorpStim est propriètaire de cette technique sans eau ni produits chimiques. Et que Medaisko et l’amicale des foreurs n’ont pas juridiquement parlant le droit de l’utiliser(en plus,ils ne doivent pas savoir le faire).Résultat,ils essaient de faire à nouveau légaliser(ou au moins d’obtenir dérogation pour)la fracturation hydraulique. Et évidemment,ça facilite les choses à nos dirigeants pour refuser,au nom de l’utilisation d’eau et de produits chimiques que cela implique. Sans la certitude que sera utilisé,uniquement la PPS sans eau ni produits chimique,le forcing pour exploiter gaz et huile de schiste ne peut qu’échouer. Medaisko et l’amicale des foreurs semblent incapables de le comprendre. Peut être parceque seule EcorpStim aurait le droit de venir l’utiliser chez nous(monopole) et dans ce cas l’amicale des foreurs est “le bec dans l’eau”. Ou alors devrait verser des droits d’utilisation(redevance)à EcorpStim,ce que Medaisko et l’amicale des foreurs refusent de faire(et en plus,ils ne seraient pas formés ou capable de faire la PPS). Donc ils n’arriveront pas à convaincre s’ils essaient toujours de nous refourguer la fracturation hydraulique,plus ou moins discrètement.Sans PPS, C’est voué à l’echec .

Temb

Ils ont un parfum de troll ces amicaux du truc qui tâche… S’ils lancent une souscription je suis prêt à les aider tellement ils desservent leur cause bidon ! Avec eux c’est pratique, tout ce qui est sale et polluant c’est bien, le reste c’est à jetter. Pro bagnoles thermiques partout, vitesse libre sur les routes, OGM, gaz de schistes, fioul, diesel, nucléaire… Pour un monde meilleur en quelque sorte ! @De passage, vous êtes membre de cette clique? Les conservateurs pro-charbon en Espagne et les conservateurs pro-gaz/nucléaire au UK ont eu la peau d’une partie des ENR sur leur territoire, ça vous plaît ça 🙂 Et en Allemagne les pro-charbon du SPD alliés au pro grosses bagnoles fossiles de la CDU ont l’air de bien s’entendre pour conserver des marges solides aux opérateurs de centrales fossiles et nucléaires en attendant la quille. Cela doit vous ravir aussi.

Temb

Au passage, ne s’agit-il pas de l’amicalE ? Ou alors le président amical est seul et les réunions de ce groupuscules ont lieu dans la cabine téléphonique du coin de sa rue?

Dan1

C’est une amicale C’est d’ailleurs clair pour eux : ../UserFiles/Image/breve16619a.jpg

Bachoubouzouc

Diable, l’Amicale des Foreurs ne fait ici pas dans la dentelle ! Il est en tout cas amusant de voir tout ces commentateurs choqués par la virulence du discours des pétroliers alors qu’ils sont d’habitude très contents lorsque, par exemple, une Michelle RIVASI s’exprime à l’emporte-pièce. Quant aux “milliers d’éoliennes à l’abandon”, je n’arrive pas à savoir si c’est vrai. J’ai retrouvé plusieurs fois la trace de cette info (14 000 éoliennes à l’abandon aux USA) sur internet, mais souvent sur des sites qui me semblent peu fiables, de collectifs anti-éoliens ou de mouvements d’extrème droite. L’article qui semble le plus sérieux : Une affirmation à creuser, donc.

Sicetaitsimple

Je vois qu’il n’y a pas que dans la géothermie profonde que chaque mot à son importance! Déjà, citer 4 fois le nom d’une boîte en 20 lignes est un peu louche. Mais surtout opposer la merveilleuse ” stimulation’ au propane ( c’est presque sensuel…) à la vilaine “fracturation hydraulique” ,il y a là un exercice de style absolument remarquable. Vous nous expliquez ce que c’est que la “stimulation” dans les roches de gaz de schistes?

Good mix

Oui la PPS est en fait une fracturation au propane et je ne suis pas responsable du terme “Stimulation”.Je le reprend tel quel dans l’article d’Enerzine. Mais ce qui est important à retenir,c’est que ce soit sans eau, ni produits chimiques puisque c’est le principale reproche fait à la fracturation hydraulique. En plus le propane est réutilisable un grand nombre de fois. Revoir les articles d’énerzine sur la PPS. Et pour l’huile de schiste,cette technique fut utiliser avec succés dés les années 80 (toujours selon un article énerzine(revoir sur pps)). Bon maintenant,Ecorpstim a surement un monopole ou un droit de redevance significatif pour usage,qui pose éventuellement problème aux foreurs Français. (D’où leur silence sur la PPS). Dommage qu’énerzine n’en parle jamais,mais peut-être avez vous des infos à ce sujet.Cela serait bienvenue.Merci ! Cdlt : Good mix .

Sicetaitsimple

c’est juste une recopie? Vous avez le lien vers l’article initial? A ma connaissance, les principaux reproches sont le risque de migration dans les nappes phréatiques et les rejets de méthane. De l’eau ça peut se traiter, même si a a certainement été mal fait dans un certain nombres de cas aux US. Mais si vous ne faites juste qu’un copier-coller, je ne peux qu’en vouloir à votre sens critique!

Good mix

Non,le principal reproche,souvent,c’est les énormes quantité d’eau utilisées. Et aussi les produits chimiques utilisés,qui peuvent se retrouver dans les nappes phréatiques et pourrir tout un environement. Et puis pour tous les articles initiaux dans énerzine sur la PPS vous avez le moteur de recherche d’enerzine(travaillez un peu,je ne vais pas vous macher le travail).Et je ne travaille pas pour Ecorpstim non plus comme vous avez l’air de le croire.

chelya

Les “14 000 éoliennes” c’est un hoax…

Sicetaitsimple

On change un peu de sujet, mais il est évoqué ici et ca a de mon point de vue une grande importance, nous l’avons déjà évoqué sur Enerzine ( et je vais le réevoquer très bientôt dès que nous auront les résultats définitifs de production 2013 notamment en Allemagne). Je n’ai absolument aucune information de plus sur ces 14000 éoliennes américaines. Mais si ce sont des machines de moins de 500kW construites il y a environ 10 à 15 ans, ça ne m’étonnerait absolument pas. Entretenir une éolienne, ca coûte un certain prix tant qu’il s’agit de maintenance courante, le jour ou vous avez un gros pépin ça peut devenir juste rédhibitoire, surtout si vous êtes à quelques années de la sortie de votre tarif d’achat ou même encore pire aux US où votre “avantage” se fait sur les toutes premières années grace à un “production tax credit” et non un tarif d’achat fixe sur 15 ans. Par ailleurs, quand vous êtes un propriétaire “local”, qui a construit son parc et ne va certainement pas en construire un autre, vous passez forcément en queue de liste sur les priorités que vont donner les constructeurs à votre problème, contrairement à une “utilitie” qui a un pipe-line de projets, et ça a de l’importance en termes de délais d’intervention et de prix de la maintenance. C’est peut-être dommage, mais c’est la vie. Bref, je suis intimement persuadé que contrairement aux “promesses” de 15 ans de tarif d’achat puis 10 ans (au moins) d’une electricité quasi gratuite ( disons au prix de marché), le tout avec une fiabilité excellente, on sera plutôt ( pas toujours) sur une fiabilité continuellement dégradée et souvent ( entre 15 et 25 ans) un arrêt pur et simple. Ceci dit, la filière murit et ce qui est vrai pour les machine d’il y a 15 ans l’est peut-être moins pour les machines actuelles, mais ça reste quand même de la mécanique excessivement sollicitée lors des grands coups de vent.

Sicetaitsimple

Quand vous recopiez quelque chose, mettez le entre guillemets, citez la source et ajoutez ensuite votre commentaire , ça évitera des malentendus. Ceci dit, je ne retrouve pas l’article original… Si jamais c’etait celui-ci: il ne cite pas 4 fois le nom de la société ni ne met en avant ses désaccords persistants avec “l’amicale des foreurs”. Vous ne travaillez peut-être pas pour Ecorpstim(au sens d’être un de leurs employés), mais s’ils ne vous payent pas c’est du bénévolat! Il en faut!

Sicetaitsimple

Peut-être… Mais si on regarde les “pionniers” ( le Danemark), il y a quand même rien que dans ce tout petit pays 2650 éoliennes “decommissioned” depuis l’origine… Si un cador d’excel pouvait nous calculer la durée de vie moyenne, je pense que toutes les données y sont.

Bachoubouzouc

Ça semblait bien être ça.

Good mix

Il s’agit bien de l’article . “il ne cite pas 4 fois le nom de la société ” Non,il la cite 6 fois sous la forme Ecorp ou ecorpstim. Relisez l’article de manière détaillé avant de faire la leçon aux autres.

Nicias

Non,le principal reproche,souvent,c’est les énormes quantité d’eau utilisées. Il pleut 486 milliards de m3 /an (dont les 3/4 s’évaporent). Pour les récupérer, rien d’insurmontable, il suffit de pomper dans un fleuve. L’eau (un produit chimique) est quand même plus abondante que le propane (un produit chimique) et de plus est tout autant réutilisable. Et aussi les produits chimiques utilisés,qui peuvent se retrouver dans les nappes phréatiques et pourrir tout un environement. Je ne vois pas pourquoi remplacer un mélange composé de 99,5% d’eau et de sable par du propane peut être un progrès en terme de pollution. C’est bien sur un problème purement théorique puisqu’à ce jour il n’existe aucune cas avéré de pollution des nappes phréatiques par le liquide de fracturation utilisé pour exploiter le gaz de schiste.

Good mix

Bon : Admettons que vous ayez entièrement raison et que je me sois fait complètement intoxiquer mentalement par les charlatans d’EELV,greenpeace et Cie.(Tant mieux d’ailleurs si vous avez entièrement raison). En 2011 les députés UMP et leur chef Sarkozy se sont fait intoxiquer suffisament (au moins politiquement) par ces mêmes charlatans pour faire voter une loi contre la Frak hydraulique qui rend impossible son usage en France.L’alliance PS-EELV voulue par Hollande refuse tout retour en arrière et même tout procédé ,quel qu’il soit. Si Hollande et ses amis sont virés en 2017(espérons le) On va plus que probablement se retrouver nez à nez avec la même UMP débile(et lache) qui refusera la Frak hydraulique comme en 2011. Car je suis très sceptique sur leur capacité et courage de revenir en arrière sur cette question où tout les courants médiatiques “Mainstream” participent de près ou de loin à cet enfumage publique qui conditionne la population à refuser la Frak hydraulique.Donc les UMP et Sarko soumis à ce délire(pour raison politique) ne trouveront jamais le courage de revenir sur l’interdiction de la Frak Hydraulique. Alors question :Dans ces conditions,Comment on fait pour exploiter ces gaz et huiles de schiste ?? Comme les députés UMP ne s’étaient pas liés les mains(loi 2011) sur la frak au propane et que sa technique est au point chez Ecorpstim,je ne vois personnellement(pour “l’instant”, fin 2017 en fait) que cette solution. Mais si vous avez mieux(et vraiment éfficace),pour résoudre ce problème(essentiellement politique et idéologique d’ailleurs)je suis prêt à vous écouter.Oui,je serais preneur… Votre avis serait bienvenue ! Cdlt .

Sicetaitsimple

Encore une fois le sujet est “hors sujet gaz de schistes” mais il se trouve qu’il est venu sur la table. La durée de vie moyenne d’une éolienne au Danemark ( entre mise en service et retrait d’exploitation) est à ce jour et depuis l’origine de 16,9 ans si on traite les données du fichier que j’ai signalé ci-dessus.

Agach

Vous oubliez de préciser la date moyenne de mise en service: 1988 Puissance moyenne par machien 160 kW Ca permet de relativiser!

Reivilo

Oui il s’agit en majorité de “repowering”, la puissance des éoliennes ayant été multipliée par 20 en 30 ans, il est judicieux de remplacer les machines anciennes même si elles ne sont pas totalement usées. Etonnant pour certains français (des éoliennes de plus de 20 ans y’en a pas beaucoup chez nous) mais c’est une chose courante chez nos voisins. Ceci dit ça aurait pu être l’inverse car c’est bien la France qui a mis en service la première éolienne de production en 1955 ! par qui ?? par un une équipe de recherche d’EDF !!! D’accord elle était bien moche mais quel gachis d’avoir laisser perdre cette avance technologique.

Sicetaitsimple

On est bien d’accord, il y a certainement des raisons liées à une maturité insuffisante de la technologie de l’époque et/ou à des raisons purement économiques. J’avais d’ailleurs écrit un peu plus haut: ” Bref, je suis intimement persuadé que contrairement aux “promesses” de 15 ans de tarif d’achat puis 10 ans (au moins) d’une electricité quasi gratuite ( disons au prix de marché), le tout avec une fiabilité excellente, on sera plutôt ( pas toujours) sur une fiabilité continuellement dégradée et souvent ( entre 15 et 25 ans) un arrêt pur et simple. Ceci dit, la filière murit et ce qui est vrai pour les machines d’il y a 15 ans l’est peut-être moins pour les machines actuelles, mais ça reste quand même de la mécanique excessivement sollicitée lors des grands coups de vent.”

trimtab

Bonjour l’ami, On est loin du sujet du bref….c’est la nature de la bête…? Mais concernant le potentiel de ‘repowering’ en éolienne (changer les machines ou juste les ‘pales’ ?), nous avons déjà évoqué ça il y belle lurette (Juin 2010 ?) et même des baleines ont étés de la partie…! Pour chercheurs de vérité…qui n’étaitent pas là à l’époque….. trimtab

Sicetaitsimple

Nous en avions même parlé, en termes beaucoup plus terre à terre, il y a juste quelques mois, à propos de nos amis Suisses: Le tapis? Quel tapis?

36
0
Laissez un commentairex