Obama : 3,4 Mds pour moderniser le réseau électrique

Mardi, le président américain Barack Obama a annoncé plus de 3,4 milliards de dollars d’investissements publics pour amener le pays à mettre plus d’intelligence dans son réseau électrique (Smart Grid).

Une centaine d’entreprises, principalement des entreprises publiques, vont recevoir un financement de quelques centaines de milliers à 200 millions de dollars à travers un fonds d’investissement considéré comme le plus important de l’histoire des Etats-unis destiné à la seule modernisation du réseau électrique.

Le Smart Grid (ou réseau électrique intelligent) est depuis longtemps reconnu comme étant un moteur déterminant dans la gestion des énergies renouvelables. Avec cette annonce, Barack Obama a remis au centre des débats l’économie dit "à faible émission de carbone", quelques semaines seulement avant le Sommet sur les changements climatiques à Copenhague.

Le réseau électrique américain est vétuste et inefficace. Le pays en a pris conscience depuis les coupures de courant (black-out) qui ont frappé la Californie en 2006.

Ainsi, si le réseau était de seulement 5% plus efficace, les économies d’énergie induits permettraient de supprimer annuellement l’équivalent des émissions de CO2 de 53 millions de voitures.

La mise en œuvre de cette nouvelle technologie pourrait également réduire la consommation d’électricité de plus de 4% en 2030 – ce qui équivaudrait à 20,4 milliards de dollars d’économies, selon l’organisation "Electric Power Reform Institute".

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Pastilleverte

que pour le système Energy Star (voir autre post de ce jour), encore un effort de bon sens pour éviter les gaspillages (fuites), et permettre l’intégration efficace des ENR souvent intermittentes. C’est comme pour l’eau potable, les fuites peyvent représenter jusqu’à 50% de la consommation; Dans une situation mondiale où l’eau potable est à coup sûr la questio N°1 de la Planète, dès dès maintenant et pour les années à venir, le devoir premier de l’aide internationales pour les PVD ou des investissements dans les pays ayant les moyens est de palier ces déficiences de réseau (eau ou électrcitié) Yes we must !

1
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime