Une maison en papier pour les personnes démunies

L’ Universal World House est un habitat "de papier" d’une superficie de 36 m2 pensé et breveté par Gerd Niemoeller, un inventeur suisse.

La maisonnette peut être utilisée presque partout : légère, facile à assembler, respectueuse de l’environnement, anti-sismique et peu coûteuse. En effet, la maison modulaire est proposée par l’entreprise suisse "The Wall" au prix de 4 000 euros. Ce prix comprend la plomberie, une chambre aménageable – jusqu’à 8 couchages -, une véranda, une douche et un toilette.

D’un poids total de 800 kg, la maison ne pèse plus que la moitié sans le bloc de base. Les différentes parois et cloisons sont composées de celluloses imprégnées de résine, de cartons recyclés et de journaux. Ainsi, selon son concepteur, avec la chaleur et la pression, le papier deviendrait extrêmement résistant et stable.

L’intérieur des panneaux préfabriqués ressemble à un nid d’abeille, où l’air va remplir le vide de chaque unité. Cette technique utilisée dans certains avions et bateaux amène à obtenir des murs bien isolés.

Une maison en papier pour les personnes pauvres

L’objectif premier est de créer "un habitat intelligent d’urgence" permettant d’offrir un logement aux personnes déplacées et aux populations urbaines pauvres. Car selon son inventeur, "le nombre de migrants et de réfugiés vivants dans des logements improvisés, va croître avec le changement climatique, et nous voulons offrir une alternative."

Plus de 2000 maisons ont déjà été commandées par une société nigériane. Par ailleurs, le Zimbabwe et l’Amérique du Sud sont également intéressés par le procédé.

         

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Petar91

J’esper pour les occupants que les mur sont suffisament solides, car s’il suffit de cogner le mur un fois pour faire un trou ou pour le faire s’ecrouler comme un légo…. Cela dit c’est une très bonne initiative.

Veilleur

Outre la fragilité aux coups, le papier brûle très bien non ? En combien de temps une telle cabane est-elle réduite en cendre ?

Stich

Voilà quelques infos que j’ai trouvé en cherchant rapidement : Résistance à la compression : 140 kg/cm². Un mur en liant-papier de 2,4 m de haut et de 30 cm d’épaisseur a une résistance a la charge de 500 kg/cm et pourtant ne pèse que 250 gr/dm³ (masse d’un cube de liant papier de 10 cm d’arête). Si on peut se fier à ce lien Je pense qu’au niveau de la résistance, ça ne devrait pas trop être un problème, par contre pour le feu, ce n’est pas précisé. Le plus simple serait encore d’aller voir tout ça directement à l’entreprise qui les crée ou de leur demander plus d’infos sur les caractéristiques, car le lien d’ekopédia donne des valeurs sur un mur d’une épaisseur de 30 cm, or d’après la photo du haut, les murs n’ont pas l’air aussi épais malheureusement. @Veilleur : Le composé ne contient pas que du papier et de plus il est comprimé, ce qui accroit grandement sa résistance au feu. On pensait la même chose des maisons en paille alors que leur résistance au feu est beaucoup plus élevée que celle du bois par exemple, contrairement à ce que l’ont pourrait croire (source )

Fedor

C’est absolument faux. Une feuille de papier, comme une feuille de presque n’importe quoi, brûle très bien : mais ceux qui ont déjà essayé de brûler un annuaire de téléphone savent très bien que c’est loin d’être facile…

Charles invent.

Bonjour, bon, disons 65000€ plus chère que la maison à 100000$ Borloo , en traditionnel vous pouvez trouver des entreprises pour moins de 100000€ donc en carton pas de miracle de prix, seulement du business , un peui comme les maisons en bois ou il faudrait peut être se poser la question, si les Américains du nord sont plus cons, puisqu’ils détruisent les maisons en bois et écoles vu qu’ils ne connaissent pas l’ignifuge car ça brûle et le fait de doublage et pare vapeur , ne connaisse pas le champignon atteignant les voies respiratoires et poumons ( plusieurs morts !) , bref un remplacement par l’ossature métalet bardage isolant mais plus en bois !; perso je pense qu’il faudrait se pencher vers des produits innovants qu’anciens, car encore ce jour, je vois des pubs faisant mention de murs qui respirent ….et même par des architectes , bref si le mur respire, vos poumons aussi,particules d’isolants, brique, ciment, bois etc …. tout ceci est incompatible avec notre temps, surtout le temps des différences de températures, de fortes pluies, grélons, remontée des eaux etc …et les bateaux ne se construisent plus en bois …je n’ai rien contre le bois, mais nous ne rétrogradons pas !. L’avenir pour rattraper le retard, n’est pas le béton vibré ni fibré, mais un matériaux pouvant sortir de l’habitat façon cadence industrie de l’automobile, compris le second oeuvre ( car lorsqu’on a connu ce second oeuvre on ne veut plus en entendre parlé !) bref, à chacun ses propres idées , mais croyez vous que l’incompatibilité va durer longtemps dans le domaine de la construction….le terrain de plus en plus cher, les murs s’épaissisant au fure et à mesure des normes et les accédants désirant de plus grandes surfaces habitables !…..rendez vous compte que ma dernière réalisation d’un immeuble la norme d’isolation était déjà obsoléte et aussi l’électricité, dont j’ai été obligé de mettre à la poubelle et repayer ….alors, bientôt et pas plus cher qu’une habitation horizontale ou verticale ( pas plus cher que le prix du M2 confort) le pauvre pouvant se passer du confort et être tout de même logé en mon concept….ce confort, juste pour vous donner un exemple = domotique +plus aucun entretien+plus aucun ravalement de façade et toiture etc +plus besoin de facture d’électricité, plus besoin d’eau potable, plus besoin des égoûts, plus besoin de lampadaire, plus besoin de radiateur et autres …mais peut être besoin d’une taxe de non service !!!!….plus besoin de normes d’isolation etc ….excusez c’est pas tout …..plus besoin de grosses fondation , surtout lorsqu’on vous fait payer le double de béton en fouille, en effet plus difficile de tracer en sous terre que de nieau terre …et surtout plus de second oeuvre sur site, plus de vol sur chantier, plus de retard ( selon concept une demie journée à une journée TCE et pour un immeuble de 100 niveaux = 45 jrs et c’est pas fini………terminé les échafaudages, les grues et surtout le nombre de personnes sur le chantier ( juste deux personnes )….cogitez un peu plus , vous y êtes presque….un oubli une option est prévue pour un prévisionnel de remontée des eaux ..la maison monte et redescendra après nettoyage du sol….flottante aussi…pouvant être remorquéé aussi ..par grappes compris placettes et trottoirs… un concept d’habitat anti effraction étant prévu pour ceux ayant la peur au ventre de seulement aller faire ses courses ou partir en congès…bref, ma vision des choses n’étant pas de revenir aux matériaux ancestraux, mais d’aller vers l’avenir , on le fait ou pas, mais au MAX ….et si vous faites un habitat ce jour, mettez au moins une isolation par l’extérieur….croyez moi c’est mieux (comme un manteau!) il y’a 43 Ans ce principe que j’avais proposé n’avait pas ému le lambda ni super pro lambda, depuis peu d’années on commence à voir cette isolation en façade …mais je n’en suis plus là du tout !.Bonne journée Bonne journée

5
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime